Publications de F à H.

119AS/101 , 1980-1999  
Faim développement magazine. 1988, 1991, 1996. Faits et arguments. 1996-1998. FAL magazine. S.d. Fasti info. 1980, 1988. Femme magazine. 1998. Flash info. S.d. Fonda. S.d. La Forge. 1991, 1996. Forum. 1997-1998. Forum des migrants. 1991. France Pays arabes. 1989. Fraternitaire. 1996-1997. Fréquences libres. 1997. Frères des hommes. 1981. France Soir. 1984. Gestu. 1984. Gewan. 1984. Guide militant. 1984. Hommes et liberté. 1996-1999. Horizon. 1996-1998.
Contexte :
Activités de la FTCR. > Relations avec d'autres organismes. > Publications reçues.

Parcours de migrants, quelques exemples de réalisations : montage (2010).

1AV 425 , 2010 - 2010  

Il comprend des extraits d'entretiens de Jean-Pierre Clario, Jocelyne Germain, Michèle Vibert, Hugo Guerra, un extrait du spectacle Femmes d'ici et d'ailleurs le théâtre Kokoya, les extraits des films réalisés par Marion Comte, par l'association Initatives de Choisy-le-Roi, par la Commune d'Orly, par Angéla Terrail.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Montages réalisés à partir des entretiens

Saliou Dia, première partie, l'enfance au Sénégal.

1AV 509 , 2012 - 2012  

Saliou Dia est né au Sénégal, au nord du pays, à Sinthiane en 1954. Il vit depuis plus de 10 ans à Champigny-sur-Marne. Son père fut tirailleur sénégalais pendant la Seconde guerre mondiale puis agriculteur à son retour, puis il a émigré au début des années 1950 à Dakar. Il parle de la culture sénégalaise et peu de communication entre génération. Il parle de son village pauvre et les paysans travaillaient davantage dans le bassin arachidien. Il parle des corvées et des impôts sous l'époque coloniale. Il passe sa jeunesse au village élevé avec ses frères et soeurs par son oncle et sa mère. Son père travaillait comme ouvrier à l'école de médecine de Dakar jusqu'en 1979. IL parle de l'émigration à Dakar en réseau, les villageois émigrent ensemble. Son père a créé en 1956 une association de solidarité du village à Dakar. Il parle de la vie au village, la structure familiale, la famille élargie, le droit d'aînesse, la valeur de la parole donnée. Il raconte les deux types d'école qu'il a fréquentée : l'école coranique, enseignement dispensé par son oncle marabout puis l'école française ouverte vers 1961. Cette école fut combattue par les marabouts. Il raconte son inscription, le rôle de l'instituteur originaire de Casamance-chrétien-, l'enseignement dispensé, l'interdiction de parler le peul à l'école.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5017_jpg_/0_0.jpg
1 média

Unité contre le Front national / Jeunesses communistes révolutionnaire (JCR). Sans date

5017  

Lorsqu'ils s'en sont pris aux immigrés, je n'ai rien dit, je n'étais pas immigré. Lorsqu'ils s'en sont pris à l'avortement, je n'ai rien dit, je n'étais pas une femme. Lorsqu'ils s'en sont pris aux homosexuels, je n'ai rien dit, je n'étais pas homosexuel. Lorsqu'ils s'en sont pris à la gauche, je na'i rien dit, je ne faisais pas la politique. Lorsqu'ils sont venus me chercher, il n' y avait plus personne pour me défendre. Unité contre le Front national. Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR).

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre l'extrême droite > Non datées