/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4207_jpg_/0_0.jpg
1 média

Liberté pour les Internautes de Zarzis / Comité de soutien aux Internautes de Zarzis. ParisSans date

4207 , Sans date  

Mahroug Hamza, Bel Hajj Ibrahim Ridha, Guiza Abdelghaffar, Rached Omar, Mcharek Aymen, Chlendi Omar. Originaires de Zarzis, en Tunisie ils ont été arrêtés par les autorités tunisiennes entre janvier et mars 2003, détenus arbitrairement et torturés pendant leurs interrogatoires. Privés de procès équitable, ils ont été inculpés pour « utilisation d'Internet à des fins d'activités terroristes », et condamnés, sans preuve, le 6 juillet 2004, à 13 ans de prison. Emprisonnés dans des conditions lamentables, leur état de santé physique et psychologique ne cesse de se dégrader.

Ce cas est tristement emblématique de la situation des droits de l'homme en Tunisie, comme le prouvent les multiples témoignages des familles des prisonniers, des détenus eux-mêmes, de leurs avocats et des ONG nationales et internationales. Dans ce pays qui s'apprête à accueillir le Sommet Mondial pour une société d'Information, le droit d'expression est complètement bafoué, les avocats sont dans l'incapacité d'exercer normalement leur métier, les défenseurs des Droits de l'Homme sont menacés, la presse est baillonnée et Internet sous haute surveillance. Quant au système carcéral, il est inhumain, conduisant de nombreux détenus à mettre en péril leur vie par des grèves de la faim.

C'est tout un peuple qui est privé de liberté et de droit à l'expression, au nom de la sécurité, et de la lutte contre le terrorisme, qui conduit l'État à promulguer des lois liberticides et à remettre en cause les droits universels signés et ratifiés par ces pays.

Votre soutien à tous est indispensable pour obtenir des autorités tunisiennes la libération immédiate de ces jeunes dont le seul crime est de s'être connectés sur Internet.

Comité de soutien aux Internautes de Zarzis.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_1752_jpg_/0_0.jpg
1 média

Je veux devenir français(e) / Ministère des Affaires sociales, de la santé et de la ville.

1752 , Sans date  

République française. Je suis jeune étranger(ère) né(e) en France, j'ai entre 16 et 21 ans, je veux devenir français(e) : Je suis né(e) en France après le 1er janvier 1976, mes parents sont étrangers, je réside en France de façon continue depuis au moins 5 années. Si je remplis ces 3 conditions et si j'ai entre 16 et 21 ans, je peux devenir français(e), si je le veux. Dans ce cas je dois manifester ma volonté de devenir français(e) en remplissant une déclaration que je trouverai à la mairie, à la préfecture, au tribunal d'Instance ou à la gendarmerie.

Contexte :
Campagnes militantes et citoyennes > 1990-1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2322_jpg_/0_0.jpg
1 média

Faites comme nous, occupez les maisons vides / Comité de lutte des mal-logés de la rue Jacquier. 1970

2322 , 1970  

Ils ont gagné ! Après 3 mois d'occupation par des mal-logés d'un immeuble vide, 17 rue Jacquier, Paris 14e, 30 personnes ont obtenu des logements en cité de transit. 12 autres continuent l'occupation contre les spéculateurs, grâce au soutien populaire, le tribunal des référés leur reconnait le droit d'occuper. Mais les mal-logés veulent mieux que des cités de transit loin des lieux de travail, ils veulent le droit pour les travailleurs d'habiter Paris. Faites comme nous, occupez les maisons vides. Les mal-logés de la rue Jacquier. On peut faire plier les spéculateurs et les riches. Ouvriers, mal-logés, soyons solidaires. Ayons confiance les uns en les autres. Comité de lutte des mal-logés 17, rue Jacquier, Paris (14e).

Contexte :
Campagnes militantes et citoyennes > 1970-1979 > 1970-1975
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2382_jpg_/0_0.jpg
1 média

Lavoratore italiano, vota per la CGT / Confédération général du travail (CGT).

2382  

Lavoratore italiano. Tu'ai il diritto di votare. Alle elezioni dei delegati del personale e del comitato d'impresa dopo 6 mesi di presenza nell'impresa. Vota per la CGT. Travailleurs immigrés. Quelle que soit votre nationalité : après 6 mois de présence à l'entreprise vous avez droit de voter aux élections des délégués du personnel et du comité d'entreprise.

Contexte :
Campagnes militantes et citoyennes > 1970-1979 > Non datées [ca 1970-1979]