Baraka hebdo. Paris1986-1987

1986-1987  

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin FOL- JO- 22858 { n°1 (1986)-n° 19 (1987, avr.) }

Génériques : Fonds des périodiques { n° 0 : juillet 1981. Année 1985 n° 0 : décembre 1985. Année 1986 n° 1 : 13 mars 1986 ; n° 2 : 20 mars 1986 ; n° 3 : 27 mars 1986 ; n° 4 : 3 avril 1986 ; n° 5 : 10 avril 1986 ; n° 6 : 17 avril 1986 ; n° 7/8 : mai 1986 ; n° 9 : juin 1986 ; n° 10/11 : juillet-août 1986 ; n° 12 : octobre 1986 ; n° 13 : novembre 1986 ; n° 14 : décembre 1986. Supplément : dossier de présentation de Baraka }

Contexte :
1981-1990 > 1986

Pariser Zeitung. Paris1941-1944

1941-1944  

BDIC : Mfm P 303 { n° 1, 15-jan-1941 - vol. 4, n° 210, 16-aou-1944 }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin { Jusqu'à : 16 août 1944 [IV, n° 210], éd. bilingue }

IHTP : C 100 (1-15) { jan-1941 - aou-1944 [microfilms] }

Contexte :
1941-1950 > 1941

Aqui Portugal. Paris1992-1994

1992-1994  

Biblioteca nacional de Portugal (BNP) : cote JE 131 V { n°15 (mars 1994)-n°45 (décembre 1995) [lacunes n°28, 33-43]} ; {nouvelle série : n°12, 14, 21, 25, 30 (janvier 1999-septembre 2000) [lacunes]}.

Rede de bibliotecas municipais de Lisboa (Réseau des bibliothèques municipales de Lisbonne) : cote J 1645 V {n°0 (novembre 1992)}.

Génériques : Fonds des périodiques { n° 2, janv. 1993 ; n° 20, sept. 1994 }.

Contexte :
1991-2000 > 1992

Diaspora

2007-2009  

Magazine hebdomadaire présenté par Benson Diakité. L'émission reçoit chaque semaine, pour un entretien, un invité, connu ou non, issu de la diaspora africaine, asiatique ou américaine et qui joue un rôle à la fois dans son pays d'accueil mais également dans son pays d'origine. On y retrouve des entrepreneurs, des membres d'associations, des musiciens, des artistes, des enseignants, des journalistes, etc. On peut ainsi citer par exemple l'ex-footballeur international Basile Boli, né à Abidjan (Côte d'Ivoire), devenu chargé de mission auprès de l'UMP en 2007 et fondateur d'une association pour l'entreprenariat en Afrique ; Takika Rakotomavo, un ancien militaire malgache, membre de l'association Hetsika Diaspora France qui encadre la diaspora malgache en France ; la chanteuse franco-comorienne Nawal, artiste engagée notamment dans la lutte contre le sida ; ou encore Ingrid Alice Ngounou, une Camerounaise, major de promotion à l'école de journalisme de Yaoundé, étudiante à l'Institut français de presse, auteur de l'ouvrage Internet et la presse en ligne au Cameroun, aux éditions de l'Harmattan, publié en 2010 et directrice de rédaction au Journal du Cameroun.com.

Comité de coordination des foyers Sonacotra en lutte (CCFSL) (collection numérisée de périodiques)

1976-1978  

La Sonacotral, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRavailleurs ALgériens, a été créée en 1956, pour répondre à deux problèmes. Le premier était celui de la construction et de la gestion de foyers pour les travailleurs migrants. Le second était celui de la résorption des bidonvilles. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'organisme deviendra la Sonacotra, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRAvailleurs.

A partir de 1975, une « grève des loyers » débuta au foyer Romain-Rolland de Saint-Denis. Elle se propagera en 1976 à l'ensemble de la région parisienne puis aux autres régions françaises. Protestant contre la hausse généralisée des loyers qu'ils jugent alors indécentes en comparaison avec la qualité de vie qu'offrent ces foyers, les résidents grévistes dénoncent également l'état de délabrement précoce des structures ainsi que les méthodes de répression utilisées contre leur mouvement, comme les recours auprès des ambassades de leurs pays d'origine et les expulsions du territoire français.

Pour les rédacteurs du Bulletin d'information des foyers Sonacotra en lutte, l'objectif était double. D'une part, il fallait pouvoir informer les grévistes ainsi que les personnes soutenant leur action des différents évènements mis en place dans le cadre de ce conflit social. D'autre part, il fallait pouvoir faire face aux « informations mensongères et calomnieuses »[1] de la Sonacotra et de ses alliés.

Témoignage sur les conditions de vie dans les foyers de travailleurs immigrés en France, ce périodique offre un point de vue sur un conflit qui a opposé pendant cinq années les occupants et les gérants de ces structures. On note sur chaque publication, en haut à gauche, l'inscription du nombre de mois de grève écoulé. Le conflit s'est achevé en 1980. Durant les années 1990, les foyers de la Sonacotra feront l'objet d'un plan de réhabilitation et le champ de ses compétences s'élargit : il s'agit alors plus de réinsertion par le logement. En 2007, la société change de nom et devient Adoma.

[1] Bulletin d'information des foyers Sonocotra en lutte n°1, p.1, [1977], Paris.

Portugal socialista / Acção socialista portuguesa. Lisbonne1967-1976

1967-1976  

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin FOL- JO- 18942 { n° 39-75,1975 ; n° 86-116, 1976 }

Centre culturel Calouste Gulbenkian : FLT-XXXV 21 { n° 24 à n° 26, n° 29, n° 30 (1971) }

Génériques : Fonds des périodiques { mai 1967 ; n °3 et 4, août-sept 1967 ; n° 7 à n° 11, déc 1967-avril 1968 ; n° 13, juil 1968 ; n° 15-n° 16, oct-nov 1968 ; n° 17-n° 19, janv-mai 1969 ; n° 1, août 1973 }

Contexte :
1961-1970 > 1967