/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2032_jpg_/0_0.jpg
1 média

Monsieur Jospin, il faut régulariser des sans papiers / Collectif des sans-papiers. mai 1999

2032 , mai 1999  

Sans papiers en lutte. Monsieur Jospin, il faut régulariser des sans papiers. M. Jospin et son gouvernement trompent délibérément l'opinion en faisant croire que le problème des sans papiers est réglé. À la veille de nouvelles élections qui vont avoir une incidence sur notre sort, discutons tous ensemble (sans papiers et soutiens) sur les moyens d'obtenir une véritable régularisation des sans papiers, interpeller les candidats sur ce sujet. Nous ne sommes pas dangereux ! Nous sommes en danger ! Meeting national des sans papiers, samedi 22 mai 1999, de 15h à 19h, bourse du travail de Saint-Denis. Régularisation de tous les sans papiers avec carte de 10 ans. Arrêt des interpellations, incarcérations et expulsions des sans papiers. Fermeture des camps de la honte dit centre de rétention [...].

Contexte :
Campagnes militantes et citoyennes > 1990-1999 > 1997-1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_1070_jpg_/0_0.jpg
1 média

Festival des travailleurs immigrés, 3ème édition / Maison des travailleurs immigrés (MTI). janvier 1978

1070 , janvier 1978  

Les travailleurs immigrés veulent : le droit d'expression, d'association, la reconnaissance de leur identité culturelle. Du 7 au 22 janvier, 3e festival des travailleurs immigrés, dos trabalhadores, [texte en arabe]. Maison des travailleurs immigrés, Paris.

Contexte :
Rassemblements et manifestations > 1970-1979
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2129_jpg_/0_0.jpg
1 média

Festival judeo-arabe de musique / Racines et diaporas.

2129  

Dimanche 24 juin. Festival judeo-arabe de musique. Groupe Akka, Sarah Alexander, Ben Zimet, Shlomo Carlebach, les Soeurs Djurdjura, Sylvain Ghrenassia, Kol Aviv et Talila, Mustapha el Kurd, Mille et une nuits, Jacinta, Romancero Sephardi, Rouh el Chark, Kamal Sabbagh. Hippodrome Jean-Richard, Porte de Pantin, 75019, de 15h à 22h.

Contexte :
Arts de la scène > 1980-1989 > Non datées [ca 1980-1989]
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_047/FRGNQ_PH_002_047_228_jpg_/0_0.jpg
1 média

Salah Saadaoui

1960-1990  

Cette figure majeure de la chanson de l'immigration algérienne est né à Alger en 1936 et émigre en France à 1954. Salah Saadaoui fait partie de l'équipe artistique du FLN mais reste en France après l'indépendance . Le thème majeur de son répertoire est constitué de chansons d'exil comme Tiercé, Soukarji (Alcoolique) et Ya ouled Ghorba (chers enfants de l'exil). Il s'illustre aussi dans la chanson comique et la chansons patriotique algérienne. Ces chansons incitent souvent au retour au pays des immigrés déçus de leur vie en France. Au coeur de la vie artistique de l'immigration, il compte de nombreuses collaborations avec des artistes immigrés comme Kamel Hamadi ou des artistes algériens qu'il fera venir en France. Il est l'incarnation de la chanson de l'immigration post-coloniale. Il ouvre le cabaret l'Oasis à Paris dans le 11e arrondissement, sa maison d'édition discographique Sadaoui Phone et son magasin de disque Thouraya situé boulevard de La Chapelle à Paris. Il décède à Paris en 2005.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2332_jpg_/0_0.jpg
1 média

Tous ensemble à la préfecture avec Monseigneur Gaillot / Comité de soutien actif aux familles africaines (CSAFA). avril 1995

2332 , avril 1995  

Comité de soutien actif aux familles africaines (Nanterre). Tous ensemble à la préfecture avec Monseigneur Gaillot. Une fois de plus, nous sommes contraints de faire appel à l'ensemble des assocations, à la population, à propos de la situation scandaleuse des 225 personnes, dont plus de 150 enfants de la communauté africaine, qui sont entassées au CASH de Nanterre. Si nous n'y prenons pas garde, cette situation, qui devait être provisoire, risque de devenir définitive. Elle dure déjà depuis octobre 1992. Dans une premier temps la préfecture prétexte les élections présidentielles pour ne pas recevoir une délégation. C'est pourquoi nous appelons à un rassemblement avec Monseigneur Gaillot à la préfecture des Hauts-de-Seine à Nanterre le lundi 10 avril 1995, à partir de 16h30. Une confirmation vient de nous parvenir, nous informant que nous serons reçus à 17h00. Maintenant nous exigeons des mesures d'urgence pour que cesse cette situation. Nous appelons toutes les associations à se joindre à ce rassemblement. Nanterre le 5 avril 1995.