Archives audiovisuelles 246 résultats (12ms)

/medias/customer_28/videos/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_008_004_video_/FRGNQ_V_001_002_008_004_poster.jpg
1 média

1995 une autre rupture

2010  

Les banlieues deviennent l'espace privilégié des immigrés dans l'imaginaire national. Avec un film comme La Haine, l'image de l'arabe se transforme, c'est un français d'origine immigrée parmi d'autres qui se trouve confronté aux problèmes de sa génération.

/medias/customer_28/videos/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_020_001_video_/FRGNQ_V_001_002_020_001_poster.jpg
1 média

Abtellatif Kechiche et le militantisme

2010  

Abdellatif Kechiche refuse l'étiquette de cinéaste militant. Vénus Noire est un film sur la mémoire du regard colonial, il révèle le caractère monstrueux et, par son rythme, fait en sorte qu'on ne s'y habitue pas. Le réalisateur fait cela par la suggestion, non par la démonstration.

/medias/customer_28/videos/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_006_002_video_/FRGNQ_V_001_002_006_002_poster.jpg
1 média

Analyse de L'Esquive

2010  

A partir d'une séquence de L'Esquive dans laquelle des adolescents de banlieue joue une scène de Marivaux, Edouard Mills-Affif montre comment Abdellatif Kechiche lutte contre les clichés et porte son regard au-delà de la vision figée des médias. Le réalisateur joue avec les stéréotypes, il dépasse la violence, sans être dans le discours et la dénonciation.

/medias/customer_28/videos/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_006_003_video_/FRGNQ_V_001_002_006_003_poster.jpg
1 média

Analyse de La Graine et le Mulet

2010  

Edouard Mills-Affif analyse La Graine et le Mulet dans lequel on retrouve la même volonté d'Abdellatif Kechiche de déjouer les stéréotypes, notamment à l'égard des femmes. Dans ce film, on assiste à l'entrée des pères, à travers le personnage de Slimane, et la question de la filiation est posée. Le réalisateur interroge également le thème de l'identité nationale qu'il traite sous la forme d'un brassage de cultures.

/medias/customer_28/videos/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_006_004_video_/FRGNQ_V_001_002_006_004_poster.jpg
1 média

Analyse de Vénus Noire

2010  

Edouard Mills-Affif termine par Vénus Noire, où opère un changement de style. Abdellatif Kechiche plonge ici dans le regard du colonisateur et se penche sur le rôle de la science. Le film est radical et provoque le spectateur afin que celui-ci ne s'habitue jamais au regard obscène. Edouard Mills-Affif finit en rappelant le style naturaliste et romanesque de Abdellatif Kechiche, sa vision dialectique et le regard qu'il porte sur l'autre. Pour conclure que son cinéma est celui du questionnement et non de l'affirmation.

/medias/customer_28/videos/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_019_002_video_/FRGNQ_V_001_002_019_002_poster.jpg
1 média

Analyse des productions mettant en scène des femmes maghrébines de la première génération

2010  

Les recherches de Leslie Kealfoher commence avec des documentaires des années 1970. Dans les années 1980, il y a peu de productions. Celles-ci se tournent vers le passé et l'histoire des parents à partir des années 1990. Les thématiques dépendent de la place des femmes dans le film. On en distingue deux principales : l'histoire des familles et le rapport à la population majoritaire.

/img/picture-video.svg
1 média

Analyse du film Dupont Lajoie

2010  

Yvan Gastaut dresse les points communs de ces films puis décrit le scénario de Dupont Lajoie. Ce film qui met en scène le racisme ordinaire présent dans la société française directement inspiré des faits-divers racistes des années 1970 dans le Sud de la France.

/img/picture-video.svg
1 média

Analyse du film Train d'Enfer

2010  

Train d'Enfer est lui-aussi inspiré du fait-divers d'un crime raciste. Ce film anti-FN s'inscrit dans un climat de délation qui parcourt alors l'opinion publique.