Archives audiovisuelles 246 résultats (19ms)

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_015_video_/FRGNQ_V_001_002_015_poster.jpg
1 média

Conclusion de Driss El Yazami

2010  

Driss El Yazami, délégué général de Génériques, livre en conclusion de ce colloque sa réflexion sur la difficulté du cinéma français à parler des couches populaires et des immigrés. Lorsqu'il traite de ce sujet, l'immigré apparaît soit comme un problème soit comme un individu qui a réussi. Il semble difficile de sortir des stéréotypes et de traiter des histoires individuelles même si les films plus récents montre que cela commence à changer. Il conclut enfin sur le retard du cinéma par rapport aux autres domaines artistiques comme la littérature.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_020_003_video_/FRGNQ_V_001_002_020_003_poster.jpg
1 média

L'évolution du cinéma d'Abtellatif Kechiche

2010  

On perçoit une évolution dans le cinéma d'Abtellatif Kechiche. Dans La Faute à Voltaire, Kechiche n'a pas encore trouvé son style, il est contraint par le tournage en 35 mm. Avec L'Esquive, il opte pour une caméra DV qui lui permet, par la multiplication des prises, d'atteindre la vérité des êtres.

Contexte :
Entretiens individuels > Entretien avec Edouard Mills-Affif
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_018_001_video_/FRGNQ_V_001_002_018_001_poster.jpg
1 média

Julien Gaertner situe l'image et les représentations des maghrébins dans le cinéma en France dans un contexte historique

2010  

Julien Gaertner est interrogé par Naïma Yahi sur l'image et les représentations des maghrébins dans le cinéma en France au XXème et XXIème siècle. Il situe cette image dans le contexte historique de l'image stéréotypée de l'arabe construite dès le Moyen-Age avec le sarrasin, puis au XIXème siècle à travers les peintres orientalistes et la littérature de voyage. Le cinéma perpétue cette tradition avec tout d'abord le cinéma colonial qui fixe cette image. Cette image perdure jusque dans les années 1970, date d'une première émergence de l'immigré maghrébin.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_004_004_video_/FRGNQ_V_001_001_004_004_poster.jpg
1 média

L'équipe du FLN

2007  

Le 13 avril 1958, Ammar Rouaï quitte la France pour Tunis afin de rejoindre l'équipe du FLN au côté de neuf joueurs algériens évoluant dans le championnat de France. Il relate ici ses motovations et les conditions de son départ pour Tunis.

Il raconte l'accueil très froid reçu à Tunis et le revirement de situation qui fait suite à la médiatisation du départ de ces joueurs. Il évoque enfin ses souvenirs de tournées de l'équipe du FLN dans les pays de l'Est, tournées qui s'achèvent en 1962, après l'indépendance de l'Algérie.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Ammar Rouaï par Naîma Yahi
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_0012_005_video_/FRGNQ_V_001_001_0012_005_poster.jpg
1 média

Le football amateur et la question du racisme dans le football corse.

2007  

Depuis les années 1980 le nombre de joueurs maghrébins dans le football amateur connaît une augmentation en Corse. Quelle est la place de ces joueurs ? Didier Rey évoque la question du racisme dans le football insulaire des années 2000.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_002_003_video_/FRGNQ_V_001_001_002_003_poster.jpg
1 média

Le rapport à la France, la question de l'identité et de l'intégration

10 novembre 2007  

Dans ces deux extraits, Cherif Oudjani aborde son rapport à la France, la question de son identité maghrébine et franco-algérienne : étant né en France, il ne se considère pas comme étant directement concerné par la problématique de l'intégration. Il évoque également le problème du racisme sur le terrain et dans les tribunes.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Cherif Oudjani par Laurent Bocquillon
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_025_002_video_/FRGNQ_V_001_002_025_002_poster.jpg
1 média

Evolution des représentations

2010  

Avant les années 70, les réalisateurs maghrébins n'ont pas les moyens de réaliser des films et la production reste confidentielle. Depuis 20 ans, la diversité est devenue une thématique grand public avec des films comme Indigènes, Taxi, les films d'Abtellatif Kechiche. Dans les années 80-90, le cinéma capte une réalité de la société française, l'impossible intégration, le racisme, avec des films comme Ciao Pantin ou Dupont Lajoie ou encore les films policiers dans lequels on voit s'affronter des délinquants maghrébins et des policiers blancs, ce qui correspond à une période durant laquelle le thème de l'insécurité devient central dans la société.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_034_video_/FRGNQ_V_001_003_034_poster.jpg
1 média

Apports patrimoniaux de l'immigration maghrébine en Europe. De l'éveil socioculturel à l'affirmation identitaire

FRGNQ_V_001_003_034 , 2012  

« A travers les phases historiques socio-économiques et politiques à l'origine du développement de l'immigration, l'image des maghrébins a subi diverses formes et représentations dues aux prismes socioculturels véhiculant diverses idées anthropologiques régnantes, au moyen de mass-médias... Du postulat d' «  intégration et/ou assimilation » au constat de «  la différence » à la reconnaissance d'un patrimoine véritable, s'est peu à peu développé un «  syncrétisme » mêlant apport de valeurs culturelles sociales, voire religieuses, dans lequel est enfin reconnu l'apport patrimonial de l'autre. »

Extrait du texte de Bounoua Sellak

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_023_video_/FRGNQ_V_001_003_023_poster.jpg
1 média

L'immigration grecque en Camargue : un patrimoine à l'oeuvre.

FRGNQ_V_001_003_023 , 2012  

« Au milieu du XIX° siècle, une usine chimique à base de sel s'implante dans un lieu inhospitalier et désert, en Basse Camargue. Salin-de-Giraud est ainsi créé de toutes pièces autour du site industriel pour y loger les ouvriers dont, après la guerre de 14-18, des centaines d'immigrés venus de tous horizons. Parmi eux, des Grecs du Dodécanèse ou d'Asie Mineure que la compagnie Péchiney installe avec leurs «  frères arméniens » échappés du génocide dans un quartier dit «  la petite Kalymnos » du nom de l'île des pêcheurs d'éponges dont la plupart sont issus. Ils y vivront en monde clos, conservant leur langue, leurs pratiques religieuses et culinaires jusque dans les années 60. Aujourd'hui, les Salins-du-Midi (derniers propriétaires du site) envisagent de cesser leur activité déjà réduite à la portion congrue. »

Extrait du texte de Annie Maïllis

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_008_003_video_/FRGNQ_V_001_002_008_003_poster.jpg
1 média

Les années 1980

2010  

La Balance, film datant de 1982, introduit selon J. Gaertner un changement majeur avec la naissance du modèle policier et la figure du maghrébin délinquent. Les années 1980 marquent aussi une ouverture avec des films de la seconde génération comme Le Thé au harem d'Archimède ou Bâton Rouge.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Julien Gaertner, « Quand la marge immerge le centre : la vitalité artistique et le poids économique des Maghrébins dans le paysage cinématographique français ».