Archives audiovisuelles 246 résultats (20ms)

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_002_003_video_/FRGNQ_V_001_001_002_003_poster.jpg
1 média

Le rapport à la France, la question de l'identité et de l'intégration

10 novembre 2007  

Dans ces deux extraits, Cherif Oudjani aborde son rapport à la France, la question de son identité maghrébine et franco-algérienne : étant né en France, il ne se considère pas comme étant directement concerné par la problématique de l'intégration. Il évoque également le problème du racisme sur le terrain et dans les tribunes.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Cherif Oudjani par Laurent Bocquillon
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_007_005_video_/FRGNQ_V_001_002_007_005_poster.jpg
1 média

Conclusion

2010  

Alec Hargreaves conclut que nous sommes loin de la société autonome observée par Abdelmalek Sayad dans les années 70. Les Maghrébins sont davantage impliqués dans la société et le cinéma, avec d'autres arts, ont été des avant-gardes de cette évolution. Les dirigeants des marchés culturels l'ont bien compris.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Alec Hargreaves, « Les trois âges cinématographiques des Maghrébins en France ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_004_002_video_/FRGNQ_V_001_001_004_002_poster.jpg
1 média

Les débuts dans le football professionnel

2007  

Ammar Rouaï a très tôt l'ambition de faire une carrière de footballeur professionnel, il raconte dans cet extrait ses motivations, en quoi son staut d'indigène l'a poussé à fuire l'Algérie colonisée. Il explique par la suite les conditions de son départ d'Algérie et de son arrivée en France où il intègre le club de Besançon.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Ammar Rouaï par Naîma Yahi
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_025_001_video_/FRGNQ_V_001_002_025_001_poster.jpg
1 média

Un cinéma en phase avec la réalité de la société française

2010  

Selon Yvan Gastaut, dans les années 80-90 et jusqu'à aujourd'hui, le cinéma est de plus en plus en phase avec la réalité de la société française et met en scène l'hybridation, le métissage. C'est le cinéma qui témoigne d'une société qui évolue favorablement, qui la tire et permet le dépassement des comportements racistes. L'enjeu est maintenant que ce cinéma ne soit plus stigmatisé en tant que soi.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_025_002_video_/FRGNQ_V_001_002_025_002_poster.jpg
1 média

Evolution des représentations

2010  

Avant les années 70, les réalisateurs maghrébins n'ont pas les moyens de réaliser des films et la production reste confidentielle. Depuis 20 ans, la diversité est devenue une thématique grand public avec des films comme Indigènes, Taxi, les films d'Abtellatif Kechiche. Dans les années 80-90, le cinéma capte une réalité de la société française, l'impossible intégration, le racisme, avec des films comme Ciao Pantin ou Dupont Lajoie ou encore les films policiers dans lequels on voit s'affronter des délinquants maghrébins et des policiers blancs, ce qui correspond à une période durant laquelle le thème de l'insécurité devient central dans la société.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_004_005_video_/FRGNQ_V_001_001_004_005_poster.jpg
1 média

La fin de la carrière de joueur et la carrière d'entraîneur en Algérie

2007  

Après 1962, Ammar Rouaï rentre en France et réintègre le club d'Angers pendant un an. Il prend alors la décision de rentrer en Algérie pour participer à la construction du pays en tant que formateur du club de Sidi Bel Abbes où il restera 14 ans.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Ammar Rouaï par Naîma Yahi
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_025_video_/FRGNQ_V_001_003_025_poster.jpg
1 média

Les cultures musicales migrantes, un patrimoine en perpétuelle recomposition.

FRGNQ_V_001_003_025 , 2012  

« Le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes œuvre depuis près de 20 ans à la valorisation des patrimoines de l'oralité et en particulier des musiques de tradition orale sur le territoire régional. Il mène notamment des projets de recherche-action fondés sur le recueil de témoignages musicaux auprès des habitants des territoires multiculturels et la réédition d'archives sonores. (&) Cette année, le CMTRA poursuit ses travaux de recherche et de valorisation des cultures musicales franco-maghrébines à travers le projet «  Place du pont production ». Tour d'horizon de la grande mosaïque des musiques populaires maghrébines produites à Lyon, il sera dédié aux cassettes et aux 45T, ces objets démocratiques de diffusion tombés en désuétude. Ce projet à la fois patrimonial et tourné vers la création contemporaine sera l'occasion de faire redécouvrir un aspect méconnu de l'héritage musical lyonnais et d'analyser les conditions d'émergence d'une musique nouvelle, fruit de métissage et constitutive d'identités nouvelles. »

Extrait du texte de Péroline Barbet

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_024_002_video_/FRGNQ_V_001_002_024_002_poster.jpg
1 média

Les débuts de Tahar Hanache dans le cinéma

2010  

Ouahmi Ould-Braham dresse une chronologie des débuts de Tahar Hanache, de son enfance en Algérie à ses premiers rôles dans les années 1920.

Contexte :
Interventions des historiens > 2ème session Parcours singuliers et genre > Ouahmi Ould-Braham, « Un itinéraire singulier d'un cinéaste algérien en France à l'époque coloniale ».