Archives audiovisuelles 246 résultats (7ms)

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_003_006_video_/FRGNQ_V_001_002_003_006_poster.jpg
1 média

Conclusion : absence de l'autre colonisé dans les films français postcoloniaux

2010  

Selon P. Blanchard, la France ne veut pas regarder son passé colonial. Mais le début des années 2000 marque une rupture avec l'avènement d'une autre manière d'appréhender cette histoire. La question de comment représenter cette histoire ne se pose plus, elle est appréhendée différemment par des personnes qui ne l'ont pas vécu et qui ne s'intéresse qu'à celle qu'ils souhaitent narrer.

Contexte :
Interventions des historiens > 1ère session Images et Représentations > Pascal Blanchard, « L'image des Maghrébins dans les films français postcoloniaux traitant du temps colonial ou de la guerre d'Algérie (de Godard à Bouchareb) ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_031_video_/FRGNQ_V_001_003_031_poster.jpg
1 média

Créer et archiver les témoignages oraux

FRGNQ_V_001_003_031 , 2012  

Dans le cadre d'une opération culturelle locale, départementale, régionale ou nationale, les services d'archives mettent à la disposition des publics des documents papiers, audiovisuels et iconographiques. Les archives départementales du Val-de-Marne, depuis une dizaine d'années ont mis en place une collecte de témoignages en rapport avec des opérations telles «  la seconde guerre mondiale » et «  migrations ». Cette création d'archives suscite plusieurs questions : Utilité ou non de création d'archives, les documents existants ne suffisent-ils plus  ? Le ratio temps consacré à la préparation de cette opération, le coût de la prestation extérieure et travail d'identification et d'indexation est-il au moins égal que pour l'exploitation de ces documents  ? L'exploitation ou la diffusion  : pour qui, quel public, pour quel usage  ? doit-on cibler ou non l'utilisateur de ces témoignages  ? Ces questions volontairement provocatrices sont exprimées régulièrement par les archivistes collecteurs/créateur d'informations.

Extrait du texte de Danielle Benazzouz et Laurence Bourgade

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (II)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_002_006_video_/FRGNQ_V_001_002_002_006_poster.jpg
1 média

Les années 2000

2010  

Les années 2000 voient un renforcement de la quête et la conquête des personnages de fiction avec le triomphe de certains acteurs couronnés par des prix prestigieux comme les acteurs du films Indigènes ou Tahar Rahim pour Un prophète.

Contexte :
Interventions des historiens > Introduction > Mouloud Mimoun : l'image des Maghrébins au cinéma, un rappel historique
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_002_002_video_/FRGNQ_V_001_002_002_002_poster.jpg
1 média

Le cinéma de l'immigration en France jusqu'aux années 1970

2010  

Mouloud Mimoun retrace l'hisoire du cinéma immigré en France de ses débuts à la fin des années 1960. Le premier film sur le thème est Tony de Jean Renoir. Puis, ce thème n'est que peu traité jusqu'aux années 1960. A cette époque, on assiste à la convergence entre l'idéologie d'extrême gauche, le cinéma militant et la prégnance de la Guerre d'Algérie.

Contexte :
Interventions des historiens > Introduction > Mouloud Mimoun : l'image des Maghrébins au cinéma, un rappel historique
/img/picture-video.svg
1 média

Analyse du film Dupont Lajoie

2010  

Yvan Gastaut dresse les points communs de ces films puis décrit le scénario de Dupont Lajoie. Ce film qui met en scène le racisme ordinaire présent dans la société française directement inspiré des faits-divers racistes des années 1970 dans le Sud de la France.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Yvan Gastaut, « Flic ou voyou : la figure du Maghrébin et le fait-divers dans le cinéma Français ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_023_video_/FRGNQ_V_001_003_023_poster.jpg
1 média

L'immigration grecque en Camargue : un patrimoine à l'oeuvre.

FRGNQ_V_001_003_023 , 2012  

« Au milieu du XIX° siècle, une usine chimique à base de sel s'implante dans un lieu inhospitalier et désert, en Basse Camargue. Salin-de-Giraud est ainsi créé de toutes pièces autour du site industriel pour y loger les ouvriers dont, après la guerre de 14-18, des centaines d'immigrés venus de tous horizons. Parmi eux, des Grecs du Dodécanèse ou d'Asie Mineure que la compagnie Péchiney installe avec leurs «  frères arméniens » échappés du génocide dans un quartier dit «  la petite Kalymnos » du nom de l'île des pêcheurs d'éponges dont la plupart sont issus. Ils y vivront en monde clos, conservant leur langue, leurs pratiques religieuses et culinaires jusque dans les années 60. Aujourd'hui, les Salins-du-Midi (derniers propriétaires du site) envisagent de cesser leur activité déjà réduite à la portion congrue. »

Extrait du texte de Annie Maïllis

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_008_003_video_/FRGNQ_V_001_002_008_003_poster.jpg
1 média

Les années 1980

2010  

La Balance, film datant de 1982, introduit selon J. Gaertner un changement majeur avec la naissance du modèle policier et la figure du maghrébin délinquent. Les années 1980 marquent aussi une ouverture avec des films de la seconde génération comme Le Thé au harem d'Archimède ou Bâton Rouge.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Julien Gaertner, « Quand la marge immerge le centre : la vitalité artistique et le poids économique des Maghrébins dans le paysage cinématographique français ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_030_video_/FRGNQ_V_001_003_030_poster.jpg
1 média

http://migrations.besancon.fr : une patrimonialisationparticipative de l'immigration ?

FRGNQ_V_001_003_030 , 2012  

« L'objectif de cette communication est de contribuer à la réflexion sur le patrimoine de l'immigration au travers de l'exemple du site internet Migrations à Besançon. Nous présenterons dans un premier temps le contexte bisontin dans lequel s'inscrit cette réalisation. Mis en ligne fin 2007 par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de la Ville de Besançon, le site se veut être un site collaboratif et participatif où chaque Bisontin peut apporter sa contribution à l'histoire et aux mémoires des migrations. Nous évoquerons les différents types de contributeurs du site, la communauté virtuelle et réelle qui s'est formée grâce à son ancrage local. Nous verrons ainsi dans un deuxième temps comment Internet et les nouvelles technologies jouent un rôle fondamental dans la réalisation des différentes actions de collecte, de sauvegarde et de valorisation des contributions. Nous essayerons de montrer comment ces actions ainsi qu'une entreprise de numérisation et de mise en ligne des archives publiques et privées s'inscrivent dans une démarche de réappropriation de la production du patrimoine par les acteurs eux-mêmes. »

Extrait du texte de Marion Perrefort et Frédéric Spagnoli

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (II)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_021_video_/FRGNQ_V_001_003_021_poster.jpg
1 média

Richesse et complémentarité des fonds privésd'associations d'immigrés collectés par les Archives nationales

FRGNQ_V_001_003_021 , 2012  

« L'intervention propose, à travers la présentation de reproduction de documents, d'illustrer la richesse de (...) fonds d'associations  : organisation de manifestations culturelles, de colloques et de débats  ; mise en place de comités de soutien de d'actions de solidarité  ; développement de projets sociaux-éducatifs... »

Extrait du texte de Thierry Guilpin