Activités culturelles.

119AS/71 , 1976-1994  
Cinéma, ciné-club : programme, affichette, devis, prêt, fiches techniques, projection et film-débat, avant-projet de synopsis, documentation et publications (1976-1990).Autres : affiches, photo, radio, théâtre, projet d'action culturelle et artistique sur les images de quartier, fête de l'Humanité, semaine culturelle des créateurs tunisiens à l'étranger, 20 ans de l'UTIT (1983-1994).
Contexte :
Activités de la FTCR. > Activités liées à l'immigration en France (militance, défense, solidarité).

Association culturelle et sportive de la Casa España de Vitry-sur-Seine et du Val-de-Marne (fonds d'archives)

1976-2007  

L'essentiel des archives étaient entreposées dans un local de stockage de l'association, mais ont été détruites. Le travail ne présente donc que ce que Jaime BLANCO, Camelo MARTINEZ et Antonio BLASCO ont trouvé chez eux et auprès de l'ancienne secrétaire Isabelle DIEZ-DIAZ. Des documents comptables et des photos existants encore n'ont pas fait l'objet de descriptions précises.

Les archives des premières années font donc défaut, à peine remplacer par le dossier de l'association tenu par la préfecture et maintenant accessible aux archives départementales. L'essentiel des archives ici décrites se concentrent sur la fin des années 1990 et les années 2000.

On trouvera cependant trace de nombreuses activités depuis le début des années 1980.

On trouvera également ici deux documents des APFEEF (Association des parents de familles espagnoles émigrées en France/Asociacion de padres de familia españoles emigrantes en Francia) de Paris 17° et de Villejuif.

Union générale tunisienne du travailleur (UGTT).

119AS/45 , 1976-1988  
Dossiers de presse (1976-1986).Congrès et colloques (1984-1988).Traduction manuscrite de Echaâb clandestin et numéro d' Echaâb du 26 janvier 1978. Collectifs de solidarité et de soutien à l'UGTT (1977-1986).16e congrès de l'UGTT (1984-1985).
Contexte :
Activités de la FTCR. > Activités liées aux mobilisations tunisiennes. > Organisations syndicales.

Comité de coordination des foyers Sonacotra en lutte (CCFSL) (collection numérisée de périodiques)

1976-1978  

La Sonacotral, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRavailleurs ALgériens, a été créée en 1956, pour répondre à deux problèmes. Le premier était celui de la construction et de la gestion de foyers pour les travailleurs migrants. Le second était celui de la résorption des bidonvilles. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'organisme deviendra la Sonacotra, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRAvailleurs.

A partir de 1975, une « grève des loyers » débuta au foyer Romain-Rolland de Saint-Denis. Elle se propagera en 1976 à l'ensemble de la région parisienne puis aux autres régions françaises. Protestant contre la hausse généralisée des loyers qu'ils jugent alors indécentes en comparaison avec la qualité de vie qu'offrent ces foyers, les résidents grévistes dénoncent également l'état de délabrement précoce des structures ainsi que les méthodes de répression utilisées contre leur mouvement, comme les recours auprès des ambassades de leurs pays d'origine et les expulsions du territoire français.

Pour les rédacteurs du Bulletin d'information des foyers Sonacotra en lutte, l'objectif était double. D'une part, il fallait pouvoir informer les grévistes ainsi que les personnes soutenant leur action des différents évènements mis en place dans le cadre de ce conflit social. D'autre part, il fallait pouvoir faire face aux « informations mensongères et calomnieuses »[1] de la Sonacotra et de ses alliés.

Témoignage sur les conditions de vie dans les foyers de travailleurs immigrés en France, ce périodique offre un point de vue sur un conflit qui a opposé pendant cinq années les occupants et les gérants de ces structures. On note sur chaque publication, en haut à gauche, l'inscription du nombre de mois de grève écoulé. Le conflit s'est achevé en 1980. Durant les années 1990, les foyers de la Sonacotra feront l'objet d'un plan de réhabilitation et le champ de ses compétences s'élargit : il s'agit alors plus de réinsertion par le logement. En 2007, la société change de nom et devient Adoma.

[1] Bulletin d'information des foyers Sonocotra en lutte n°1, p.1, [1977], Paris.

Activité de défense et de solidarité.

119AS/61 , 1977-1996  
Activités de l'UTIT (1977-1983).Collectif de solidarité pour les sinistres en Tunisie : adhésions (autour de 1985).Marches de soutien : communiqué, programme, correspondance, coupures de presse (1985-1996).Droits de l'Homme en Tunisie : rapport sur la situation politique et démocratique, pétitions, communiqués, documents de et sur la Ligue tunisienne des droits de l'Homme (LTDH), correspondance (1991-1993).Soutien envers la Palestine (1989).Pétitions (1989-1990).Forum des migrants de la Communauté européenne (1993).
Contexte :
Activités de la FTCR. > Activités liées à l'immigration en France (militance, défense, solidarité).

Montreynaud, Florence (fonds d'archives)

1978-2001  

Le fonds réunit des archives associatives (Association des femmes journalistes, Elles sont pour) et iconographiques (collection de photos de l'Agence femmes informations).

Généralités ; associations d'immigrés tunisiens.

119AS/83 , 1978-1991  
Généralités : listes de l'ONU des organisations internationales non-gouvernementales (1978), liste et adresses des associations en France (1989), cartes de vœux (1984-1991).Amicale des Tunisiens en France.Association des Tunisiens en France (ATF).« Comité travailleurs Belgique ».Rassemblement des travailleurs tunisiens en France.Rencontres et solidarités tunisiennes.
Contexte :
Activités de la FTCR. > Relations avec d'autres organismes. > Organismes en France.