Rapports d'activité, 1993, 1994, 1999. Présentation du Préserv'bus, 1990. Bilan du Préserv'bus et présentation du CCFEL, 1992. Bilan de formation dans le Val d'Oise, 1992. "évaluation de l'expérience préserv'kiosque", 1996. Projet de film vidéo : la notion de relais-réseaux, "vers un meilleur accès aux soins pour les personnes en difficulté", 1996. Bilan synthétique, 1997. Dossier d'adhésion à la Fédération nationale des associations d'accueil et de réadaptation sociale, FNARS, 1999. Dossier de présentation, 1992-2000.

408 J 19 , 1990-2000  

Formation de formateurs.

E 1-33 , 1977-1997  

Formation de formateur, 1987-1989 : Guide de la formation de formateurs pour les publics de bas niveau de qualification, publications du CLP, 1987 ; fiches contact pour l'élaboration d'une plaquette d'information (coordonnées des associations, programme proposé) ; Dispositif de la formation de formateur, 1989, comportant un catalogue des stages, un tableaux récapitulatif et des articles de fond sur la formation de formateur.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_032/FRGNQ_PH_002_032_205_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Akli Yahyaten

1960-1990  

Né le 17 février 1933 à Beni-Mendès en Kabylie, Akli Yahyaten est orphelin de père. Il quitte la campagne à douze ans pour Alger où il vit, enfant des rues, de petits boulots et de rapine. A l'âge de vingt ans, il immigre en France, à Paris. Jusqu'en 1954, il occupe divers emplois, de manœuvre à garçon de café. A ses heures perdues, il s'initie à la mandoline avec passion. Après son service militaire de 1954 à 1956 à Miliana, il devient manœuvre spécialisé à l'usine Citroën où il fréquente les milieux du FLN. Accusé d'être collecteur de fonds, il est emprisonné en 1956 pour six mois. A sa sortie, il décide de faire de la musique son métier. Il se produit d'abord dans les cafés communautaires, où il chante la nostalgie du pays. Familier des artistes maghrébins du Quartier latin, il participe aux émissions kabyles de l'ORTF et se produit sur la scène des cabarets " Le Bagdad " et " Les Nuits du Liban ". En 1959, à nouveau inquiété pour se activités, il retourne en prison. Son expérience carcérale lui inspire des chansons qui font de lui une grande vedette. Chantant en arabe et en amazigh, il fait sa carrière entre Paris et Alger avec à son palmarès de nombreux succès.

/medias/customer_28/periodiques/FRGNQ_P0094_1980_014/FRGNQ_P0094_1980_014_001_jpg_/0_0.jpg
37 médias

n°14 (3ème trimestre 1980) : Abdellatif Derkaoui, Peinture (lettre de prison)

juillet-septembre 1980  

Ce numéro présente une lettre d'Abdellatif Derkaoui. Cette lettre est destinée à accompagnée ses oeuvres dans le cadre de l'exposition "peinture de prison" qui s'est tenue dans différentes ville de France cette même année. Dans cette lettre, il exprime la nécessité des expressions artistiques comme la peinture pour dénoncer et résister à la torture. Ce numéro contient aussi le compte-rendu de son procès.

Contexte :
Actuels : écriture, théâtre, peinture. FrangyLes Hauts de JersaigneLyonEd. Jean de Breyne.1966-0
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5658_jpg_/0_0.jpg
1 média

Accents multiples : un nouveau journal pour une france plurielle / Accents multiples Paris : Accents multiples, s.d.. 22 rue d'Annam 75020 Paris. Imprimerie Édit 71

FRGNQ_A_5658  

Ne laissez pas le racisme colorer votre jugement !

Accents multiples Pour une société civile anti-raciste, pour l'unité du peuple multinational de France

Un nouveau journal pour une France plurielle

Écrivez-nous : Accents multiples B.P.183 75665 Paris

Imprimerie Édit 71 22 rue d'Annam 75020 Paris 636.89.09

CLAP-fédération, AG des 12-13 mai 1979, 26-27 avril 1980 et 14-15 nov. 1981 : photocopie des statuts, ordre du jour, document préparatoire, rapport introductif, rapport d'activité, texte de réflexion, compte rendu des travaux (1979-1981).

115 , 1979-1981  
Contexte :
Publications Alphabétisation et promotion puis Alpha & promotion, bulletin d'information/revue bimestrielle du CLAP (1971-1995)