/medias/customer_28/videos et audios/FRFACEEF_V_001/FRFACEEF_V_001_047_video_/FRFACEEF_V_001_047_poster.jpg
1 média

Entretien de Francesc Panyella Farreras par Federica Luzi

16 mars 2012  

Principaux sujets évoqués :

L'école républicaine en Espagne, engagement dans la guerre et la Révolution, la vie et la solidarité pendant la guerre armée en Espagne et implication pour diffuser des revues républicaines, migration pour fuir la répression, vie à Marseille dans les différents quartiers, engagement politique en France, histoire de longue durée du Cercle Català de Marseille dans ces différentes phases de 1918 à aujourd'hui, luttes de solidarité avec l'Espagne, question de la spécificité linguistico-culturelle de la Catalogne, association et engagement politique.

Contexte :
Mémoires du réseau associatif espagnol > Mémoires du réseau associatif espagnol en régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_017/FRGNQ_PH_002_017_103_jpg_/0_0.jpg
1 média

Khlifi Ahmed

1960-1990  

De son vrai nom Ahmed Abbas Ben Aïssa, Khelifi ou Khlifi Ahmed né en 1921 en Algérie. Neveu du chanteur Hadj Benkhelifa, il est le plus célèbre des chanteurs des genres « Bedoui» et « Aï-aï » algérien. Sous la tutelle de son oncle il enregistre son premier disque à Paris à l'âge de treize ans. Il interprète alors des poèmes « Melhuon » (poésie populaire) de grands auteurs comme Aïssa Ben Allal. De retour en Algérie, il effectue des tours de chants et psalmodie le Coran lors de fêtes privées. Il est alors remarqué par le directeur de Radio Alger qui lui confie en 1947 la direction de l'orchestre bédouin de la radio. Au début des années 1950, il devient le fer de lance de la tradition orale des hommes du désert en se spécialisant dans le genre « Aï-aï », renommé en Algérie comme dans les milieux immigrés français. Il chante la beauté du désert Et haouel ya kaf Kerdada (Déplace-toi Ô mont de Kerdada), mais aussi l'exil Kalamni oun kalmik fi telephon (Appelle-moi et je t'appellerai au téléphone). Il reçoit en 1967 le prix de la chanson populaire algérienne et met un terme à sa carrière en 1989.

« Cergy célèbre l'Année Senghor : expo Senghor, Cesaire, Kateb Yacine », organisée par la ville de Cergy à l'occasion de la célébration du centenaire de la naissance du poète président et père fondateur de la Francophonie et à l'appel de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), du 12 au 20 mai 2006 au Carreau de Cergy (Partenaires OIF, Ambassade du Sénégal et Bibliothèque départementale, associations cergyssoises dont l'ACBVO) [plaquette de présentation et de programme].

2006  
Contexte :
Publications de l'Association de Culture Berbère du Val d'Oise > Tracts, plaquettes, articles et revue relatives aux manifestations organisées par l'association (avec ou sans le concours de partenaires)