Saliou Dia, neuvième partie. Les préjuges sur les quartiers de banlieue, l'avenir incertain des jeunes. L'association La Caravane du casier judiciaire.

1AV 522 , 2012 - 2012  

Saliou Dia poursuit sur les images négatives véhiculées sur les quartiers de banlieue, les impasses professionnelles pour les jeunes scolarisés et diplômés venant de ces quartiers. Il s'interroge sur sa décision d'avoir fait venir ses enfants en France et quel avenir possible pour eux. Il s'interroge sur le fait de demander la nationalité française. Il parle du peu d'avenir des jeunes de ce quartier enclavé rebaptisé Boismako comme manque d'intégration pour les populations et l'abandon de ses populations. Il parle de la création d'une autre association : la caravane du casier judiciaire pour prévenir les jeunes des risques d'avoir une inscription au casier judiciaire.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur le recrutement de main d'oeuvre étrangère dans l'entreprise de construction de son mari à Fontenay-sous-Bois pendant les années 1960 : épreuves de tournage (2008).

1AV 264-265 , 2008 - 2008  

Elle raconte notamment le recrutement de travailleurs portugais au bidonville de Champigny-sur-Marne, des relations avec les ouvriers de l'entreprise de son mari, les liens créés et leur voyage au Portugal où ils ont rendu visite à un de leurs employés.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le bidonville de Champigny-sur-Marne > Entreprise employant des ouvriers portugais

Le Pays d'ici

1988-1997  

Magazine quotidien produit et présenté par Laurence Bloch, du mardi au vendredi, en fin d'après-midi. Il est consacré à la vie quotidienne d'une ville, d'un village, plus généralement d'une région, vie quotidienne qui est déclinée, durant les quatre émissions de la semaine, autour d'une problématique. Le magazine se compose de débats avec des personnalités locales et de reportages. Il peut se dérouler sur place, en parallèle d'un événement local par exemple. Concernant l'immigration, les émissions soulignent souvent la présence des immigrés dans l'espace concerné. Ainsi, on a par exemple les témoignages d'immigrés de la ville de Dreux où le Front national a remporté les élections municipales en 1983 (1989), l'intégration de l'immigration italienne ainsi que celle des harkis dans la région de Villeneuve-sur-Lot (1990), la vie de la banlieue lyonnaise (1991), Marseille et sa proximité avec la Méditerranée (1994), les Anglais du Pas-de-Calais (1997).

Alice Rodrigues, troisième partie.

1AV 263 , 2008 - 2008  

Elle parle de ses parents, son père maçon, travaillant 6 jours par semaine, construisant sa maison le dimanche, sa mère faisant des ménages. Elle raconte sa scolarité à l'école de plateau et au collège à Ormesson. Elle parle des séjours au Portugal l'été. En 1967, la famille déménage à Ormesson, dans une maison construite par son père. les deux niveaux sont loués à des compatiotes portugais. Elle évoque les raisons du départ de Champigny : la dégradation du bidonville, la volonté de vivre mieux.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le bidonville de Champigny-sur-Marne > Habitants du bidonville > Alice Rodrigues, témoignage sur le bidonville de Champigny-sur-Marne. Née en 1960 en France, elle a vécu avec sa famille, sentier des Pendants jusqu'en 1967 : épreuves de tournage (2008).
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_034_video_/FRGNQ_V_001_003_034_poster.jpg
1 média

Apports patrimoniaux de l'immigration maghrébine en Europe. De l'éveil socioculturel à l'affirmation identitaire

FRGNQ_V_001_003_034 , 2012  

« A travers les phases historiques socio-économiques et politiques à l'origine du développement de l'immigration, l'image des maghrébins a subi diverses formes et représentations dues aux prismes socioculturels véhiculant diverses idées anthropologiques régnantes, au moyen de mass-médias... Du postulat d' «  intégration et/ou assimilation » au constat de «  la différence » à la reconnaissance d'un patrimoine véritable, s'est peu à peu développé un «  syncrétisme » mêlant apport de valeurs culturelles sociales, voire religieuses, dans lequel est enfin reconnu l'apport patrimonial de l'autre. »

Extrait du texte de Bounoua Sellak

Jean-Pierre Goulard, animateur au foyer du domaine Chérioux à Vitry-sur-Seine de 1978 à 1983 : enregistrement filmé (2009).

1AV 418-421 , 2009 - 2009  

Le foyer de jeunes filles du domaine Chérioux a accueilli des enfants réfugiés d'Asie du Sud-est pendant la période où il fut éducateur.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel du Conseil général

Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

4AV 217-229 , 1985 - 1985  

Les épreuves de tournage de de documentaire balaie, sur un peu plus de 15 heures, l'histoire de l'immigration portugaise, le bidonville de Champigny-sur-Marne. Il fait un état de la communauté immigrée en Ile-de-France, son implantation aux niveaux associatif, industriel, intellectuel.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.

Centre de recherches sur la diaspora arménienne (CRDA) (Paris, France)(fonds d'archives)

XXe siècle  

Le CRDA a rassemblé une documentation importante sur l'Arménie et la diaspora arménienne dans le monde: elle possède un grand nombre de vidéos, plus de 3 000 livres, 25 000 diapositives, des milliers de photographies, des centaines de dossiers thématiques et une grande collection de journaux arméniens publiés en Arménie ou par la diaspora arménienne en France ou dans le monde.

Panorama des associations portugaises en Ile-de-France.

4AV 223 , 1985 - 1985  

06:00:09:24- 07:14:43:11: Panorama des associations portugaises en Ile-de-France, manifestations culturelles. A l'association portugaise d'Aubergenville (Essonne), on fête le jour du Portugal, le 10 juin. Représentation de groupes de folklore et de musique. A la mairie d'Argenteuil, entretien avec le maire sur les relations entre les immigrés portugais et leurs enfants, le droit de vote des immigrés. A Montereau, exposition d'artisanat portugais au musée de la ville, en présence d'officiels portugais et français. Un groupe folklorique défile à travers la ville. Au siège de l'association portugaise de Montereau, le président raconte son arrivée en France, pour ne échapper au service militaire et aux guerres coloniales. Il présente son association. A Paris, l'orchestre de l'Association culturelle des travailleurs portugais des 8ème et 17 ème arrondissements, entretien avec les musiciens. Un membre parle du manque de soutien du gouvernement portugais. Fête portugaise à Pontault-Combault, une foule devant une estrade où se produisent des artistes, chanteurs et musiciens. Entretien avec un monsieur venu de Madère, et son fils, membre de l'association des Portugais de Pontault-Combault. Tour d'horizon des membres de l'association. Des jeunes derrière un stand de l'association, entretien. Entretien avec le président de l'association, il parle de la naissance de l'association, de la fête, de ses coûts. Il aborde également le sujet du droit de vote et du retour au pays.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).