Libertés Maroc (collection numérisée de périodiques)

1980-1982  

Ici sont mis en ligne deux numéros de la revue Libertés Maroc : le premier numéro daté de juin 1980 et le quatrième daté de juin 1982. Cette revue trimestrielle a été crée à Lyon dans une "situation d'urgence". Elle est née de l'appel de mai 1980 de "101 prisionniers politiques" marocains pour la libération de trois des leurs, en raison de leur état de santé mental. Au delà de cet appel, la revue a plus largement pour objectif de dénoncer les infractions aux Droits de l'Homme commis au Maroc.

Sa quatrième parution est en fait une coédition avec la revue Actuels, revue consacrée aux arts (peinture, écriture, théâtre). Précédemment cette revue, publiée en Haute-Savoie, avait consacré un numéro spécial au peintre marocain Abdellatif Derkaoui, prisionnier politique détenu au Maroc. Pour réaliser ce numéro, ses rédacteurs s'étaient rapprochés des responsables de Liberté Maroc. Aussi ces derniers, ont-il proposé la publication d'un numéro spécial co-édité par les deux revues consacré à Abdellatif Derkaoui et aux expressions artistiques et témoignage des prisionniers de Kénitra et publié en juin 1982. Dans ce numéro sont publié de nombreuses reproductions des oeuvres de ces artistes.

Interview de Mustapha Dahleb par Christophe Messalti

 

Cet entretien a été découpé en plusieurs extraits suivant les grandes périodes de la vie personnelle et professionnelle de Mustapha Dahleb. L'enregistrement étant défectueux une partie de l'interview n'a pu être restituée.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_008_005_video_/FRGNQ_V_001_002_008_005_poster.jpg
1 média

Les fateurs du changement de l'image du maghrébin au cinéma

2010  

Le changement du mode de distribution des films à partir de 1993 explique l'évolution de l'image des immigrés ou des personnes d'origines immigrée parce que ces derniers deviennent des consommateurs de cinéma. Les enjeux économiques font émerger le modèle du héro "beurmondo" comme Sami Nacéri dans Taxi.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Julien Gaertner, « Quand la marge immerge le centre : la vitalité artistique et le poids économique des Maghrébins dans le paysage cinématographique français ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_007_001_video_/FRGNQ_V_001_002_007_001_poster.jpg
1 média

Introduction : les 3 âges cinématographiques

2010  

Alec Hargreaves introduit les 3 âges cinématographiques en prenant ses distances avec l'analyse d'Abdelmalek Sayad. Il s'agit en fait de trois regards qui montrent comment la population maghrébine et sa présence en France évoluent depuis les années 1970. Le premier regard est situé à l'extérieur (années 1970), le second est un regard de transition qui se rapproche de la société d'accueil (années 1980), le troisième regard est inclusif et banalisant (actuel). Les trois regards coexistent aujourd'hui et permettent de dégager des tendances à long terme.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Alec Hargreaves, « Les trois âges cinématographiques des Maghrébins en France ».