/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_039/FRGNQ_PH_002_039_220_jpg_/0_0.jpg
1 média

El Hasnaoui

1960-1990  

Véritable légende de la chanson immigrée, de son vrai nom Mohammed Khelouatné, El Hasnaoui naît à Tizi-Ouzou en Kabylie le 23 juillet 1910. Orphelin très jeune, il est vite attiré par la chanson. Il émigre en France en 1936 pour travailler dans une usine. En 1942 il est envoyé en Allemagne dans cadre du STO. Libéré 14 mois plus tard, il passe sur les ondes de la radio pro-allemande Paris Mondial dans une émission animée par des amis compositeurs algériens. Après la Libération, il enregistre son premier disque en 1949 avec une chanson phare Boulayoune thiberkanine ( L'homme aux yeux noirs). C'est à cette époque qu'il obtient le titre de « Cheikh » (maître) alors qu'il fréquente le Quartier latin, fief des artistes arabes et kabyles parisiens de l'après guerre. Solidaire du combat pour la libération de l'Algérie, il ralentit ses activités pendant le conflit. En 1962, sa chanson Yettbeddel ezzman ( Les temps changent) est un véritable hymne dédié à l'indépendance de l'Algérie. En 1970 il se retire et met un terme à carrière. Peu prolifique, il a à son actif 70 chansons connues.

Ses chansons, en kabyle, en arabe algérien ou en français et arabe ont marqué par la voix timbrée et caverneuse de l'interprète et les accompagnements modernistes. Chanteur de l'exil, sa chanson Maison blanche de 1948, fondatrice sur le refus de l'ordre colonial, est le chef-d'oeuvre de la chanson d'exil. Il chante aussi la situation des femmes dans la société kabyle et dénonce l'inégalité et la ségrégation dont elles sont victimes. Il décède en France le 6 juillet 2002.

Documentation sur l'Europe : documentation sur les financements européens, les guides communautaires (Fonds européen pour la jeunesse, Bureau européen d'éducation populaire (BEEP), Comité européen des associations d'intérêt général (CDAG), Jeunesse pour l'Europe, Conseil de l'Europe, Le CLAP et l'Europe, Réseau européen pour les femmes (IRIS) : programmes prévisionnels, programme de conférence et journée d'études, bilan, rapport d'activité (1988-1993).

81 , 1988-1993  

Campagne d'archives orales "Histoire et mémoire de l'immigration, mobilisation et lutte pour l'égalité, 1968-1988" (collection audiovisuelle)

2012-2015  

Le projet « Histoire et mémoires de l'immigration : mobilisations et luttes pour l'égalité, 1968-1988 » initié en 2012 et achevé en 2015, a permis le recueil de témoignages filmés d'un corpus de 31 témoins représentatifs de l'histoire du militantisme social, culturel, intellectuel et politique autour de la question de l'immigration en France. Ont été interrogés des femmes et des hommes qui, par leur parcours, ont joué un rôle dans les mobilisations et les luttes pour l'égalité et ont contribué au changement des représentations des immigré-e-s.

Le choix de la période retenue, 1968-1988, n'est pas anodin. Ces 20 années, qui couvrent une partie des «années 68» et le premier septennat de François Mitterrand, ont été le théâtre de nombreuses luttes et mobilisations pour l'égalité des droits et la dignité ainsi que la reconnaissance des immigrés et de leurs enfants1. Avec ce basculement d'une décennie à l'autre, il s'agissait aussi d'observer les évolutions et les continuités dans ces luttes, le croisement des générations, notamment les différences et les similitudes entre deux âges du militantisme de l'immigration : celui des premiers immigrés et celui de leurs enfants, nés ou éduqués en France. En retenant ces bornes chronologiques, Génériques souhaite mener une réflexion autour de 1968 et sur les notions de continuités, césure, et de transition.

Il est important de préciser que le contexte international et la lutte pour la démocratie apparaissent dans de nombreux témoignages - la guerre d'Algérie, la répression au Maroc, l'Estado Novo de Salazar et la Révolution des Œillets au Portugal, la question palestinienne, les dictatures en Amérique latine (Chili, Argentine..), la lutte anticoloniale, etc... Même si la question des luttes dans le contexte international ne constitue pas la problématique première de la campagne, ces croisements impactent les mobilisations et luttes en France, plus précisément dans les expériences et les formes de militantisme des témoins. Ces croisements témoignent aussi du lien fort qu'entretiennent certains militants engagés pour l'égalité des droits des immigrés en France et la lutte contre les régimes en place dans les pays d'origine.

Le choix de l'année 1988 peut paraître moins évident. Il a fait l'objet de longues discussions au sein de l'équipe de Génériques et du comité de pilotage. Plusieurs facteurs concomitants justifient ce choix. Tout d'abord, le retour de la gauche au pouvoir, qui marque l'échec de dispositifs jugés discriminatoires et restrictifs envers les immigrés et leurs familles (réforme du code de la nationalité et lois sur l'entrée et le séjour des immigrés). De plus, l'année 1988 marque un tournant dans les politiques publiques envers les immigrés, lorsque que « intégration » devient le terme officiellement consacré pour définir la politique qualifiée jusque-là d'insertion2. Du côté des associations, les États généraux de l'immigration, organisés par des associations dites de l'immigration, et qui se tiennent à Saint-Denis en mai 1988, placent la question de la mémoire au cœur des débats. Ceux-ci tournent alors autour de la question de la sauvegarde de la mémoire des trois marches pour l'égalité et contre le racisme de 1983, 1984 et 1985. Un autre facteur décisif dans le choix de l'année 1988 sont les scores élevés du Front national aux élections présidentielles de mai 1988 (près de 15%). Au-delà de l'actualité des années 1968 et 1988, ces bornes chronologiques permettent aussi de croiser les sources écrites classées par Génériques, de nombreux fonds d'associations ou de particuliers actifs dans cette période3 dont certains ont été interrogés dans le cadre de cette campagne4.

 

1 La période est notamment marquée par les grèves et manifestations de mai-juin 1968, les grèves dans les usines, les mobilisations dans les foyers SONACOTRA, les mobilisations dans les bidonvilles et cités de transit, les comités, collectifs, et mouvements de travailleurs immigrés, les mobilisations contre les lois et circulaires Marcellin-Fontanet, Bonnet, puis Pasqua, les mobilisations contre les expulsions, les mobilisations contre les crimes racistes, la Marche pour l'égalité et contre le racisme, Convergence 84, les mobilisations pour le droit de vote des étrangers. Sur les luttes de l'immigration, voir Migrance n°25 52005), Migrance n°41 (2013).

2 Claude Évin, ministre de la Solidarité nationale, déclarait en juin 1988 devant le conseil d'administration du Fonds d'action sociale pour les travailleurs immigrés et leurs familles (FAS) : « Les étrangers qui résident actuellement en France y resteront, chacun en est aujourd'hui conscient ; parlons donc maintenant d'intégration plutôt que d'insertion».

3 Par exemple le Fonds de l'Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) classé par Génériques et déposé aux Archives nationales (voir l'inventaire sur Odysséo : http://odysseo.generiques.org/resource/a011426697543qv4b15)

4 Vasco Martins avait par exemple mis à disposition de Génériques un important fonds de périodiques portugais imprimés en France qui a été numérisé et est librement consultable dans le portail Odysséo.

 

Sélection des témoins

Plusieurs critères ont été retenus afin de parvenir à obtenir un large panel de témoins, avec la difficulté à réunir l'ensemble de ces derniers autour de 31 témoins seulement.

souci de parité : 11 des témoins sont des femmes - afin de mettre en lumière le rôle encore souvent occulté des femmes dans les sources (orales et écrites) de l'histoire de l'immigration et des luttes.approche selon le pays d'origine et la nationalité des acteurs : un panel large des nationalités mobilisées lors de ces luttes, acteurs immigrés mais aussi non-immigrés: parmi les témoins figurent des Tunisiens, des Marocains, des Algériens, des Sénégalais, des Latino-Américains, des Portugais, des Français de toutes origines, un Égyptien d'origine palestinienne, un Italien, une Turque, et un Vietnamien.échelle géographique large avec une approche régionale (Île-de-France, Lorraine, Alsace, Aquitaine...)changement d'échelle autour des acteurs et diversités des regards: leaders, militants anonymes ou « compagnons de route ». Une attention particulière a été portée sur le fait de ne pas interroger que des personnes dont on dispose par ailleurs de nombreux témoignages, tout en conservant l'impératif de représenter les grands moments de mobilisation.changement d'échelle entre structures nationales tels que les syndicats ouvriers et structures locales ou régionales (radio Gazelle à Marseille), mais aussi entre événements nationaux (Mai 68, Marche pour l'égalité et contre le racisme...) ou des actions locales (la Maison peinte de la Cimade à Nanterre)temporalité : des témoignages nous permettent de traverser notre cadre chronologique. D'autres mettent en évidence le croisement intergénérationnel des mobilisations («des luttes des «travailleurs immigrés» dans les années 1970 aux luttes de la «seconde génération» dans les années 1980)représentativité des niveaux sociaux : étudiants, travailleurs, intellectuels, institutionnels etc...représentativité associative, politique et syndicale (groupes autonomes comme le Mouvement des travailleurs arabes, syndicats ouvriers, partis politiques, collectifs, mouvements d'extrême-gauche).

Les témoins ont été interrogés une fois avec deux exceptions pour Driss El Yazami et Albano Cordeiro qui ont été revus pour approfondir ou poursuivre l'entretien. A noter aussi qu'un couple, Jean et Josée Frouin, qui a milité ensemble, notamment à la Ligue des droits de l'Homme, a souhaité témoigner au cours d'un même entretien.

 

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_0014_006_video_/FRGNQ_V_001_001_0014_006_poster.jpg
1 média

Conclusion : les joueurs maghrébins à Marseille , une présence déconnectée du contexte migratoire.

2007  

Stéphane Mourlane conclut son intervention en répondant à sa question initiale par la négative : il n'y aurait d'après son étude pas de lien entre immigration maghrébine à Marseille et la politique de recrutement de l'OM. Toutefois, les joueurs maghrébins ont contribué à un processus d'identification et à l'affirmation d'une identité locale, Zinédine Zidane faisant à ce titre figure de modèle.

Contexte :
Interventions des historiens > Stéphane Mourlane, L'OM, un club aux couleurs de l'immigration maghrébine à Marseille ?

BONNET (Jacques), GUIBERT (Paul), Odette Guibert, Fichier auto-correctif de grammaire et d'orthographe : cycle élémentaire, Paris, Éditions de l'École, 1981 [boîtier 14x16 de 300 fiches].

4 , 1981  

[La BNF à Tolbiac conserve, en rez-de-jardin, un exemplaire de ce fichier sous la cote EL 8-R-5562, ainsi que le fichier du cycle moyen, édité en 1982, sous la cote EL 8-R-5563.].

Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Brochures
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_008_005_video_/FRGNQ_V_001_002_008_005_poster.jpg
1 média

Les fateurs du changement de l'image du maghrébin au cinéma

2010  

Le changement du mode de distribution des films à partir de 1993 explique l'évolution de l'image des immigrés ou des personnes d'origines immigrée parce que ces derniers deviennent des consommateurs de cinéma. Les enjeux économiques font émerger le modèle du héro "beurmondo" comme Sami Nacéri dans Taxi.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Julien Gaertner, « Quand la marge immerge le centre : la vitalité artistique et le poids économique des Maghrébins dans le paysage cinématographique français ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_007_001_video_/FRGNQ_V_001_002_007_001_poster.jpg
1 média

Introduction : les 3 âges cinématographiques

2010  

Alec Hargreaves introduit les 3 âges cinématographiques en prenant ses distances avec l'analyse d'Abdelmalek Sayad. Il s'agit en fait de trois regards qui montrent comment la population maghrébine et sa présence en France évoluent depuis les années 1970. Le premier regard est situé à l'extérieur (années 1970), le second est un regard de transition qui se rapproche de la société d'accueil (années 1980), le troisième regard est inclusif et banalisant (actuel). Les trois regards coexistent aujourd'hui et permettent de dégager des tendances à long terme.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Alec Hargreaves, « Les trois âges cinématographiques des Maghrébins en France ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_0015_003_video_/FRGNQ_V_001_001_0015_003_poster.jpg
1 média

L'image d'Abdel Djaadaoui au FC Sochaux (1972-1982)

2007  

Antoine Mourat montre l'utilisation de ce joueur dans la communication de Peugeot à destination de ses employés maghrébins dans le but de diffuser les valeurs industrielles au sein de cette population.

Contexte :
Interventions des historiens > Antoine Mourat, Football, industrie et immigration maghrébine à Sochaux
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_032_video_/FRGNQ_V_001_003_032_poster.jpg
1 média

Echanges avec la salle

FRGNQ_V_001_003_032 , 2012  

Une sociologue intervient sur l'initiative de faire une collecte sans réellement savoir pourquoi. (question pour Danielle Benazzouz et Laurence Bourgade)

Quelle communication est faite de ces témoignages ? (question pour Danielle Benazzouz et Laurence Bourgade)

Daniel Gordon intervient pour évoquer son expérience des archives orales.

Françoise Berretrot intervient pour également parler des archives orales.

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (II)
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5288_jpg_/0_0.jpg
1 média

Journée internationale de solidarité avec le peuple et les étudiants panaméens en lutte pour leur libération nationale / Union internationale des étudiants. ParisUnion internationale des étudiants, Sans date.Sans date

5288  

Journée internationale de solidarité avec le peuple et les étudiants panaméens en lutte pour leur libération nationale

""""Nous sommes en colère et nous ne serons jamais un Etat associé ou une colonie des Etats-Unis""""

Contexte :
Libérations politiques > Amérique centrale et latine > Panama
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5329_jpg_/0_0.jpg
1 média

Non à la répression et à la torture en Iran. / Union des étudiants iraniens en France (UEIF). ParisUnion des étudiants iraniens en France (UEIF)1981

5329 , 1981  

non à la répression et à la torture en Iran. Vive la lutte des masses, contre le régime réactionnaire et la république islamique, du 27/06 au 04/07/1981.

Semaine de solidarité avec les luttes des peuples d'Iran et les prisonniers politiques.

Contexte :
Libérations politiques > Asie > Iran

* « Le phénomène migratoire : une relation de domination » (manuscrit). * La main-d'œuvre immigrée dans les Bouches-du-Rhône : photocopies d'archives. * Statistiques du ministère des Affaires sociales et de la Solidarité sur le travail. 1983 * Conférence « Immigration and social security : elderly immigrants in Europe », Bruxelles, octobre 1995 (documents d'information et de travail).

138 , 1983-1995  
Contexte :
Cartons jaunes et oranges

Comité de Groix

1974-1976  

Bourguiba avait été assigné à résidence dans l'île de Groix par les autorités françaises ; ceci a donné l'idée à un groupe d'intellectuels d'organiser une manifestation symbolique le 16 mars 1974 en posant une stèle dans cette île pour les prisonniers politiques tunisiens. Ce comité n'a pas vécu longtemps, entre 1974 et 1976.

Contexte :
Les organisations de défense des libertés publiques et des droits de l'homme > En France : Comités et campagnes contre la répression en tunisie

CLAP, administration : statuts (1993), liste des associations membres (1986-1992), Audit du CLAP : référentiel d'évaluation (1986), politique sociale : accord d'entreprise du 7 déc. 1989 en complément de la convention collective nationale des organismes de formation (1990) ; tiré à part du bulletin n° 100 Alphabétisation & promotion sur « le CLAP : un comité de liaison d'associations au service des immigrés » (1981).

126 , 1986-1993  

“ Trace ” : projet d'exposition sur les femmes immigrées.

C4/1 (2) , 2003-2008  

Histoire des mouvements de femmes de l'immigration.

Initiatives diverses : dossiers chronologiques (1970-2008), dossiers et documents par « pays », dossiers thématiques, témoignages et entretiens [4 portes-revues].

Choix de documents : I. Le temps des pionnières (1970-1981), II. L'essor des mouvements de femmes (1981-1986), III. 1986-1992, IV. La diversité des champs d'action aujourd'hui, V. 1992-2003 [5 classeurs].

Documents répertoriés, études, articles, bibliographies, répertoires adresses, tables rondes (2004), notices groupes, catalogues expo « 30 ans d'histoire des mouvements de femmes de l'immigration en France » (versions successives

[Réalisation : Nadia Chaabane, Clara Domingues et Claudie Lesselier. 1e expo à Paris en mars 2004 puis présentée dans d'autres villes jusqu'en 2008 ; exposition en ligne MUSEA en juillet 2008.]

) : revues de presse, brochures, photos, prospectus,... [dossiers, chemises cartonnées]

Enregistrements des tables rondes (4 cassettes audio, mars 2004), CD de sauvegarde des fichiers électroniques, des photos, des photos de l'expo, des diaporamas, de la présentation powerpoint : choix des photos 1971-1985 (Claudie, mai 2007), de Pierre CIOT sur la Marche de l'égalité de 1983, du CERFA (scannées), 3 pochettes photographies et négatifs des expos et des photos non utilisées dans la brochure.

Rapport : bilan synthétique 2003.

Contexte :
Activités > Démocratie et citoyenneté > Femmes
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5131_jpg_/0_0.jpg
1 média

Lutte contre le terrorisme / Ministère de l'Intérieur. Miistère de l'Intérieur (Paris, France), [198- ?].[198-?]

5131 , [198-?]  

Ministère de l'intérieur. Direction centrale de la police judicaire, lutte contre le terrorisme. Appel à témoins. La police judiciaire demande votre assistance pour identifier par l'écriture, l'auteur de cette lettre de menaces qui a déjà revendiqué des attentats meurtriers [...]. Une très forte récompense est proposée à toute personne qui apportera des renseignements permettant l'identification de son auteur...

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > 1980-1989

Fonds d'autres associations

 

La Maison des femmes recueille aussi des archives d'associations ayant cessé leurs activités, comme celles de l'Agence Femme Information, agence de presse créée dans les années 1980. Ces archives sont regroupées dans le couloir extérieur au local archives et sont conservées avec d'autres fonds non classés.

Revues de In à P.

118AS/31 , 1986-1991  
Interactions Aquitaine-Portugal, bulletin de la fédération des associations franco-portugaises d'Aquitaine, Bordeaux, n° 1, 2 (1986), 3, 4, 5 (1987), 6, 7 (1988), 9 à 12 (1989), 13, 15, 16 (1990), 17 à 19 (1991). Paris-Lisbonne, «jornal realizado por jovens portugueses», n° 1 à 11, (1987).
Contexte :
Documentation. > a011425294464rb25lj

AMF. - Gestion du personnel, paiement des taxes et charges sociales. GARP : avis de versement (1984, 1986-1989) ; IRCOMMEC / Groupe Malakoff : appel à cotisations, déclaration unique des traitements, décomptes retraite, signification d'un acte de justice (1985-1991) ; URSSAF : déclaration annuelle de salaires, bordereau récapitulatif des cotisations, signification d'un acte de justice URSSAF (1983-1991, 1993). AMF. - Gestion du personnel, rémunération : fiches individuelles (1987, 1989, 1990), copies des bulletins de paie (1989). AMF. - Gestion du personnel, recrutement et formation : contrat de qualification (1989), facture de stage (1989).

B34 , 1983-1989  
Contexte :
Administration et organisation > Personnel