Rencontres internationales

F76 , 1947-1951  

[…] rencontres internationales de la jeunesse franco-allemande, correspondance, notes des participants (1947) ; circulaire du bureau de la Culture populaire (21 février) ; organisation des rencontres de jeunesse franco-allemande de l'été 1949 ; UNESCO, rencontres internationales en France (1950-1951).

Contexte :
Commissariat général à l'Éducation générale et aux Sports
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_038/FRGNQ_PH_002_038_219_jpg_/0_0.jpg
1 média

Rimitti

1960-1990  

Saâdia Bedief alias Cheikha Remitti est née le 8 mai 1923 à Tessala, près de Sidi-Bel-Abbès dans la région oranaise en Algérie. Orpheline très jeune, elle rejoint adolescente une troupe de musiciens nomades, les Hamdachis. Elle mène alors une vie d'artiste itinérante, chantant et dansant, animant à la façon de la chanson bédouine les fêtes patronales.

Elle se lance dans la chanson dans les années 40. Sa rencontre avec Cheikh Mohamed ould Ennems, éminent joueur de gasba avec qui elle se met en ménage, est déterminante. Il l'introduit dans le milieu artistique, la faisant enregistrer à Radio Alger. C'est de cette époque qu'elle tient son surnom Rimitti de l'expression "remettez-nous à boire !". Son premier enregistrement date de 1952 chez Pathé Marconi , mais elle connaît son premier succès en 1954 avec Charrak Gattà (déchire, lacère), chanson sulfureuse dans laquelle ses contemporains voient une attaque contre le tabou de la virginité. Chantant l'amour, la femme, l'alcool, le plaisir charnel, la liberté, le féminisme, elle provoque les moralistes et subit après l'indépendance de l'Algérie la censure du FLN. Elle chante comme les hommes, dans le style bédouin, accompagnée de flûte gasba et de tambour guellal. Elle y ajoute un langage cru des meddahates, groupes de musique algériens composés uniquement de femmes qui animait les mariages, baptêmes, et veillées religieuses, mélange aux sources de la musique raï.

Elle émigre à Paris en 1979, où elle anime les soirées dans des cafés communautaires. Elle se produit notamment au festival Raï de Bobigny en 1986. Auteur de plus de 200 chansons, elle est pour les chanteurs de la génération des « Chebs », « la Mère du raï », bien qu'elle leur ai reproché maintes fois de « piller » son répertoire. Elle compte dans ce dernier des titres comme "La Camel" ou "Dabri" devenus des classiques du genre.

Emprunte de modernisme, elle introduit une instrumentation moderne dans ses compositions, la juxtaposant aux bases traditionnelles. Elle connaît le succès aux débuts années 90. En 1994, l'album Sidi Mansour produit à Paris et Los Angeles sur lequel collaborent Robert Fripp, guitariste de King Crimson, et Flea, bassiste des Red Hot Chili Peppers marque son « tournant électrique ». Artiste internationalement reconnue, elle se produit sur tous les continents. En 2000, elle obtient le Grand prix du Disque de l'Académie Charles Cros. Elle continue d'enregistrer des albums et de se produire sur scène jusqu'à un âge très avancé. Son dernier album N'ta Goudami sort en 2005. Elle s'éteint le 15 mai 2006, quelques jours après son concert au Zénith de Paris, dans le cadre du "Festival 100% Raï", aux côtés notamment du chanteur Khaled. Après une cérémonie au cimetière musulman de Bobigny, son corps est rapatrié à Oran où elle est inhumée.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5108_jpg_/0_0.jpg
1 média

Non au délit de sale gueule ! / Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Paris, FranceMouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) (Paris, France)[-Entre 1990 et 2000]

5108 , [-Entre 1990 et 2000]  

Loi Pasqua / Mehaignerie: contrôle des facies. Non au délit de sale gueule ! Pas de contrôle aux facies. Coup d'arrêt à l'exclusion. Non à la loi Pasqua !

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 1990-1999

Concours d'écritures 1991, réunions : comptes rendus de la direction générale, du comité d'organisation, du comité de lecture, budget prévisionnel, bilan 1990 (1990-1991) ; organisation : invitations, lettre d'invitation et de lancement, fichier contacts, programme, textes, textes primés, certificats « prix du concours régional d'écritures », journal du concours, lettre du CLAP, documentation (1991).

37 , 1990-1991  
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_001_V_009_003_video_/FRGNQ_001_V_009_003_poster.jpg
1 média

Présentation de la troupe Al-Assifa (Mouvement des travailleurs arabes) par Hédi Akkari

FRGNQ_V_001_009_003 , 2017  

Hédi Akkari évoque les conditions de création de la troupe Al-Assifa en abordant notamment le besoin d'utiliser un vecteur culturel comme le théâtre pour aborder la question des souffrances des travailleurs maghrébins en France dans les années 1970.

CAIF, publication.

A30 , 1986-1990  

Plaquette de présentation « Conseil des associations immigrées en France » (pour la promotion de la vie associative) » (1984).

Forum des associations « Le mouvement associatif immigré Passé-Présent-Avenir », Paris le 15 et 16 décembre 1984 (mai 1985).

Étude sur la vie associative immigrée « Quel bilan, quel avenir ? », étude entreprise par le CAIF lors des 2 journées intitulées « IIe forum des associations (1986) [publication avec dossier de présentation).

« Vous avez dit citoyen ? Actes du 3ème forum des associations (1987).

CAIF, Assemblée générale des 5 et 6 octobre 1985 (janvier 1986).

Lettre du CAIF-bulletin interne n°1 (janvier 1989)-2, 4-5, 10-11 (juillet 1989) [Les documents joints sont rarement ici, mais se retrouvent souvent dans les dossiers sur la participation de l'AMF à la vie du collectif].

La Lettre du CAIF n°1 (octobre 1991).

CAIF Agenda, n°4 (15 octobre 1988)-5, 7, 12-14, 16, 19 (juin 1989).

La Lettre du Bicentenaire n°1 (juin 1989).

CAIF INFORMATION – feuillet d'information et de liaison, n°00 (février 1985), 0 (mars 1985), n° spécial (avril 1985), mai, juin, septembre, décembre 1985, janvier, février, mars, mai, juin 1986.

CAIF infos, octobre, novembre 1986, janvier, février, mars, avril, mai, juin, septembre, novembre, décembre 1987, janvier, février, mars-avril, mai-juin, juin-juillet, septembre 1988.

Contexte :
Relations avec les sections et le monde associatif > Plates-Formes, coordinations et collectifs en immigration > France
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_017/FRGNQ_PH_002_017_103_jpg_/0_0.jpg
1 média

Khlifi Ahmed

1960-1990  

De son vrai nom Ahmed Abbas Ben Aïssa, Khelifi ou Khlifi Ahmed né en 1921 en Algérie. Neveu du chanteur Hadj Benkhelifa, il est le plus célèbre des chanteurs des genres « Bedoui» et « Aï-aï » algérien. Sous la tutelle de son oncle il enregistre son premier disque à Paris à l'âge de treize ans. Il interprète alors des poèmes « Melhuon » (poésie populaire) de grands auteurs comme Aïssa Ben Allal. De retour en Algérie, il effectue des tours de chants et psalmodie le Coran lors de fêtes privées. Il est alors remarqué par le directeur de Radio Alger qui lui confie en 1947 la direction de l'orchestre bédouin de la radio. Au début des années 1950, il devient le fer de lance de la tradition orale des hommes du désert en se spécialisant dans le genre « Aï-aï », renommé en Algérie comme dans les milieux immigrés français. Il chante la beauté du désert Et haouel ya kaf Kerdada (Déplace-toi Ô mont de Kerdada), mais aussi l'exil Kalamni oun kalmik fi telephon (Appelle-moi et je t'appellerai au téléphone). Il reçoit en 1967 le prix de la chanson populaire algérienne et met un terme à sa carrière en 1989.

Travaux, fonctionnement...

[1980-1989]  

[Convention avec le FAS ; états des résidents par nationalités ; contrats de location, loyers ; équipement, permis de construire, suivi des chantiers, plans…. ].

Contexte :
Sous-fonds du siège social (Espace des Brotteaux) > Service patrimoine (35 ml) > Établissements, dossiers particuliers : création, travaux, fonctionnement, transformations… > Foyer de Chaponnay

« Questions Femmes » Marche mondiale des femmes, suivis des travaux de la coordination française et du collectif Droit des femmes : compte rendu, dossier thématique de la coordination (2000-2002). Clara magazine (1999-2000) ATF, exposition « Traces, mémoire et histoires des mouvements de femmes de l'immigration en France 1970-2000 »: catalogues d'exposition FASTI (avec IM'média et vidéorème) « Mémoire autour des marches, mémoires des femmes, samedi 28 février 2004 : dossier de colloque (2004).

A23 , 1999-2004  
Contexte :
Activités de l'AMF > Campagnes particulières auxquelles participent l'AMF
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_150-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
1 média

Expulsion des travailleurs sans papiers - Boulevard Barbès

2010  

Les travailleurs sans papiers, en lutte pour leur régularisation, organisés par la coordination « C.S.P. 75 », après un an d'occupation de la Bourse du Travail de Paris, ont occupé durant une année les locaux désaffectés de la Caisse d'Assurance Maladie situés rue Baudelique dans le 18ème arrondissement. A la fin du mois d'août 2010, face aux pressions croissantes de la Préfecture de Paris et de la Mairie d'arrondissement, le mouvement décide d'interrompre l'occupation. Ils éviteront ainsi d'être évacués par une violence physique, traumatisante.

Production du CLAP archivées : bulletin de liaison/lettre du CLAP (1993-1998), brochure/plaquette, journal du Concours d'écritures (1997-1998), méthodologie référentiel, enquête sur les pratiques culturelles dans les rapports intercommunautaires de quartier (1991), enquête en IDF sur les actions de formation générale à dominante linguistique (1987), revues et catalogues (1979-1990).

123 , 1979-1998  
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_011_video_/FRGNQ_V_001_002_011_poster.jpg
1 média

Intervention de Kader Boukhanef

2010  

L'acteur du Thé au Harem d'Archimède, pionnier des années 1980 est interrogé par Naïma Yahi sur ce que représente pour lui le fait d'être un acteur maghrébin. Il ne se considère pas comme tel et préfère parler de sa vocation d'acteur refusant toute idée de communautarisme. Il raconte comment s'est passé le casting de ce film. Il analyse son succès et l'impact qu'il a eu sur sa carrière.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_002_002_video_/FRGNQ_V_001_002_002_002_poster.jpg
1 média

Le cinéma de l'immigration en France jusqu'aux années 1970

2010  

Mouloud Mimoun retrace l'hisoire du cinéma immigré en France de ses débuts à la fin des années 1960. Le premier film sur le thème est Tony de Jean Renoir. Puis, ce thème n'est que peu traité jusqu'aux années 1960. A cette époque, on assiste à la convergence entre l'idéologie d'extrême gauche, le cinéma militant et la prégnance de la Guerre d'Algérie.

Contexte :
Interventions des historiens > Introduction > Mouloud Mimoun : l'image des Maghrébins au cinéma, un rappel historique
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4261_jpg_/0_0.jpg
1 média

Un jour pour l'Algérie / Association un jour pour l'Algérie. ParisAssociation Un Jour pour l'Algérie1997

4261 , 1997  

Un jour pour l'Algérie. Lundi 10 novembre 1997.

Tout au long de la journée dans les lycées et les collèges, discussion autour des droits de l'Homme.

16h à 18h30, manifestation culturelle et débats, organisés aux bouffes du Nord, à la Cité des Sciences et de l'industrie, à l'Opéra national de Paris, au Théâtre des Amandiers de Nanterre, au Théâtre national de Chaillot, au Théâtre national de l'Odéon...

19h rassemblement gare de l'Est pour une marche de lumières vers la Villette.

21h veillée : parc de la Villette. Artistes français et algériens pour une soirée exceptionnelle : intervention musicale, lecture de témoignages, extraits de romans et poèmes.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2422_jpg_/0_0.jpg
1 média

Lavoro per una Europa diversa 2002 / Federazione impiegati operai metallurgici (FIOM). novembre 2002

2422 , novembre 2002  

Lavoro per una Europa diversa. Conferenze. Seminari. Assemblee. Reti e campagne europee. Workshops. Eventi culturali. 9 novembre ore 15 manifestazione europea. Contro la guerra. Firenze, 6-10 novembre 2002. La Fiom nel forum sociale europeo. democrazia. peace. Droits. democracy. Mir. Prava. Rights. Diritti. Paix. Democratija. Pace. Démocratie. No al liberismo. no alla guerre. No al razzismo.

Contexte :
Événements culturels et sportifs > 2000-2009
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2644_jpg_/0_0.jpg
1 média

FTCR-UTIT. 25e anniversaire / Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR). novembre 1999

2644 , novembre 1999  

FTCR-UTIT. 25e anniversaire. Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives. Espace rencontres, 10 rue Crèvecœur (Aubervilliers), samedi 13 novembre 1999, de 14h à 24h. Stands associatifs, expos, espace débats, espace enfants, buffet, théâtre, chants et danse. Citoyens ici, là-bas et maintenant [...].

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants / Cimade (Paris, France) . 46 bd des Batignolles 75017 Paris [s.n.][s.n.], Sans date.Sans date

5432  

Vous voulez participer à la vie citoyenne, vous engager, vous avez du temps, un peu, beaucoup....

La CIMADE recherche des bénévoles pour soutenir les migrants et les réfugiés

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants.

Contacts:

CIMADE Ile-de-France Champagne

46 bd des Batignolles 75017 Paris

Tél: 01.40.08.05.34 (du mardi au jeudi)

Email: poste-idf@cimade.org

Plus d'informations sur le site : www.cimade.org

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > Non datées
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2449_jpg_/0_0.jpg
1 média

Visiteurs pour personnes hospitalisées organise un après-midi musical / Visite pour personnes hospitalisées. mai 1998

2449 , mai 1998  

Madame, Monsieur, VPH (Visiteurs pour personnes hospitalisées) organise un après-midi musical avec la participation de Baaziz, Leïla Maazouz, Abdelrahmane Djelti, Groupe Afrah.. et de nombreuses surprises. Le samedi 2 mai 1998, 14h, bourse du travail, rue Paul-Vaillant-Couturier, 92230 Gennevilliers. Venez nombreux, nous comptons sur votre présence.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4281_jpg_/0_0.jpg
1 média

Exil de la culture, culture de l'exil / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). Saint-AvoldAssociation des travailleurs maghrébins de France (ATMF)1998

4281 , 1998  

Du 16 au 28 décembre 1998 à Vandoeuvre.

Exil de la culture, culture de l'exil.

Le destin de Youssef Chahine

Abdellatif Laabi

Yamina Benguigui

Bouchara

Nas el Ghiwane

El Manara

Salon Marocain

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités culturelles > 1995 - 1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_1791_jpg_/0_0.jpg
1 média

La loi française contre le racisme / Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). 2002

1791 , 2002  

La loi française contre le racisme. [texte de la loi du 1er juillet 1972]. 1972-2002, trente ans de lois contre le racisme. Témoigner, pas renoncer. Victimes ou témoins d'actes racistes, c'st un devoir civique de faire respecter cette loi !!! […].

Contexte :
Campagnes militantes et citoyennes > 2000-2009
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2333_jpg_/0_0.jpg
1 média

L'Algérie et sa culture / Collectif de Bezons de solidarité avec le peuple algérien. novembre 1998

2333 , novembre 1998  

L'Algérie et sa culture. Du 24 au 28 novembre 1998, à Bezons. Exposition de peinture. Conte et littérature. Soirée cinéma. Danse. Expositions, rencontres. Grand concert Raï. Bibliothèque Guy-de-Maupassant, Théâtre Paul-Éluard, Salle Louis-Aragon, Collectif de Bezons de solidarité avec le peuple algérien [...].

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2268_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mes-tissages maghrébins de la Caravelle / Approches 92. novembre 1999

2268 , novembre 1999  

Mes-tissages maghrébins de la Caravelle. L'art maghrébin dans les banlieues. Exposition vente de tapis et tissages maghrébins Témoignage des femmes de l'atelier de tissage. samedi 20 novembre 1999, de 16h30 à 19h30, 7 rue d'Issy, Vanves.Exposition organisée par l'association islamo-chrétienne Approches 92 avec le concours du contrat-ville de Villeneuve-la-Garenne, du FAS et du CCFD.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_015_video_/FRGNQ_V_001_002_015_poster.jpg
1 média

Conclusion de Driss El Yazami

2010  

Driss El Yazami, délégué général de Génériques, livre en conclusion de ce colloque sa réflexion sur la difficulté du cinéma français à parler des couches populaires et des immigrés. Lorsqu'il traite de ce sujet, l'immigré apparaît soit comme un problème soit comme un individu qui a réussi. Il semble difficile de sortir des stéréotypes et de traiter des histoires individuelles même si les films plus récents montre que cela commence à changer. Il conclut enfin sur le retard du cinéma par rapport aux autres domaines artistiques comme la littérature.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4_jpg_/0_0.jpg
1 média

Europa/Europe. C'est aussi 15 millions d'immigrés / Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI).

4  

Europa/Europe. C'est aussi 15 millions d'immigrés. Dazu Gehöre, auch 15 Million Immigranten. Means also 15 million migrants and immigrants. Daarte behoren ook 15 miljoen immigranten. For equal rights. Voor gelijke rechten.Für gleiche Rechte. Égalité des droits.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4208_jpg_/0_0.jpg
1 média

Liberté pour les Internautes de Zarzis / Comité de soutien aux Internautes de Zarzis. ParisComité de soutien aux Internautes de Zarzis.[-Entre 2003 et 2006]

4208 , [-Entre 2003 et 2006]  

La curiosité est un vilain défaut. En Tunisie, elle coûte 13 ans de prison. Liberté pour les Internautes de Zarzis. Omar Chlendi, 22 ans : Aymen Mcharek, 22 ans : Omar Rached, 22 ans : Abdelghaffar Guiza, 22 ans : Ridha Bel Hajj Ibrahim, 38 ans : Hamza Mahroug, 22 ans. www.zarzis.org. Les murs qui les enferment n'ont qu'une seule réponse à leurs questions ""douleurs, souffrance, peine et solitude"". Térésa Chopin, mère d'Omar Chlendi. Toute aide est la bienvenue et votre soutien est indispensable. Pour en savoir plus : contact@zarzis.org.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_1712_jpg_/0_0.jpg
1 média

Arezki Rezki, ouvrier algérien, père de 2 enfants, tué par les racistes à coups de carabine / Comités de Lutte Brandt, Berliet, Paris-Rhône (CLBBPR), Comité des ouvriers Immigrés de Lyon Amis d'Arezki (COILAA), Secours rouge. 1972

1712 , 1972  

Arezki Rezki, ouvrier algérien, père de 2 enfants, tué par les racistes à coups de carabine. Si on laisse passer ce crime raciste sans rien faire, ce sera l'enfer des hommes. Rassemblement samedi 17 à 15h, place du Pont. [texte en arabe].

Contexte :
Rassemblements et manifestations > 1970-1979
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5394_jpg_/0_0.jpg
1 média

Tunisie 74. Halte à la répression / Union générale des étudiants de Tunisie (UGET). ParisUnion générale des étudiants de Tunisie (UGET)1974

5394 , 1974  

Tunisie 74

Halte à la répression

Libération immédiate des détenus politiques

Pour un congrès extraordinaire de l'Union générale des étudiants de Tunisie

Vive l'UGET autonome, démocratique et représentative.

Meeting international

Participation des Unions estudantines anti-impérialistes

Contexte :
Libérations politiques > Afrique > Tunisie
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_026/FRGNQ_PH_002_026_147_jpg_/0_0.jpg
35 médias

Noura

1960-1990  

De son vrai nom Fatma Zohra, Noura est née en 1942 à Cherchell en Algérie. A la séparation de ses parents, elle doit abandonner ses études et trouver un travail. Elle devient animatrice d'une émission enfantine à Radio Alger. Par la suite, elle interprète des pièces de théâtre et des opérettes dans lesquelles elle chante sous la direction du chef d'orchestre Mustapha Skandrani. Encadrée par le maître Mohamed Jamoussi et Mahboub Bati, elle s'impose très vite comme l'une des plus grandes chanteuses algériennes de l'époque.

En 1959, elle part pour Paris pour une série d'enregistrements. La même année, elle épouse l'auteur compositeur interprète Kamel Hamadi rencontré à Radio Alger. Noura commence alors à collaborer avec différents musiciens dont El Habib Hachelaf qui adapte pour elle Ya rabi Sidi (Oh, mon dieu), dont Kamel Hamadi compose la musique.

Celle qui se veut la chanteuse de tous les Algériens interprète les thèmes traditionnels : le mariage avec Mebrouk el aêrs (Félicitations pour le mariage), l'amour avec Houa Houa (lui lui), mais aussi l'exil avec Gal el Menfi (le banni) et des préoccupations plus actuelles. Ahmed Wahby lui compose du moderne oranais (Asri) et son mari des chansons kabyles qu'ils chanteront ensemble. Noura et Kamel Hamadi incarnent le duo de la chanson algérienne des années soixante.

Après 1962, Noura retourne vivre en Algérie, mais vient fréquemment à Paris où elle côtoie beaucoup d'artistes français dont Juliette Gréco.

En 1965, elle sort un album entièrement en français où elle interprète Une vie de Michel Berger, et Paris dans mon sac de Kamel Hamadi.

En 1971, elle reçoit, en compagnie de Slimane Azem, un disque d'or qui couronne la vente de plus d'un million de disques chez Pathé Marconi, première distinction, à ce titre, d'artistes maghrébins en France.