Périodiques de A à P.

116AS/120 , 1978-2002  
23 Mars, n° 52 (avr. 1978), n° 55 (oct. 1978), n° 56 (déc. 1978), n° 60 (avr. 1979), n° 62 (juin-juill. 1979) [dir. : Albert-Paul Lentin. Imprimerie Abeille 72 rue du château d'eau 75010 Paris]. Actualités et culture berbères, publication de l'ACB, n° 37 (hiver 2001-2002). Alal Akal, revue pour la démocratie et un régime constitutionnel, imprimé au Maroc, n° 3/4, mars-avr. 1991 [en arabe]. Alikhtiar Athaouri, revue mensuelle marocaine, n° nov. 1978, déc. 1978, oct. 1980 et n° 51 (1980) [dir. publication : Maurice Blanc, PR65 103 av. de la République 75011 Paris, Imprimeries : Ramey, E3 Expansion, J'imprime-Garches]. Alikhtiar Athaouri, supplément  Option n° 1 (mars 1979), n° 2 (juin 1979), n° 3 (déc.1979), n° 17, n° 44 (janv. 1980), n° 47 (juin 1980), [Corresp. : Alpha-Concept 11 rue de la Pie 78730 Rochefort en Yvelines]. Alikhtiar Athaouri. Option révolutionnaire, revue trimestrielle marocaine, n° 54 (automne 1981), n° 3 (1982), n° 1 (1983) [en arabe]. [Ed. Alpha concept 11 rue de la Pie 78730 Rochefort en Yvelines. Dir. publication : Maurice Blanc, Imprimerie Manifolde-Clichy, distribué par NMPP, commission paritaire 60800]. Union des forces populaires (L'), autre supplément (oct. 1982). Amnesty International. Bulletin, n° 3 (mai 2000), n° 4 (juill. 2000). Documents publics EFAI (Algérie, Arabie Saoudite, Égypte, Israël/Liban, Liban). Anoual, journal hebdomadaire marocain, n° 4, 9, 11, 12 (1980) [première année, Rabat]. Attadamoun Solidarité, n° 39 (avr. 1996), n° 50 (avr. 1997), n° 66 (avr. 1999), n° 89 (2002) [édité par l'Association marocaine des droits humains]. Bulletin du mouvement des démocrates marocains en France (MDMF)-IDF, 1 ex. (juin 2000). Mémoire fertile. Bulletin EGI, n° 1-4. Lettre mensuelle. La Revue, pourquoi ?Parimazigh, revue de l'association Azamazigh, n° 1 (1996). Passerelles, pour l'égalité entre les femmes et les hommes, n° 1 et 16 (2001). [dir. publication : Brigitte Grésy, rédact. Chef : Christiane El Hayek, réalisation : service des droits des femmes et de l'égalité (mission études et recherche)].

Aïssata Camara, première partie. Le parcours personnel d'Aïssata Camara, originaire de Guinée-Conakry et venue en France dans le cadre du regroupement familial en 1978 à l'âge de 20 ans.

1AV 528 , 2012 - 2012  

Aïssata Camara raconte le milieu familial dans lequel elle a grandi. Mariée à 20 ans avec un cousin, elle rejoint la France dans le cadre du regroupement familial. Installés un an à Bordeaux puis à Saint-Maur-des-Fossés, elle fait une demande de logement social et emménage dans le quartier du Bois l'Abbé en 1981. Elle racontel'apprentissage du français, l'obtention de la carte de séjour et de la nationalité française. Elle décrit le quartier et sa rencontre avec l'association des femmes relais en 1999.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Aïssata Camara, fondatrice et présidente de l'association Oxyjeunes, membre des Femmes relais et élue de Champigny-sur-Marne : entretien filmé (2012).

Les intellectuels portugais en France (suite), photographies, coupures de presse, articles traitant des bidonvilles : épreuves de tournage.

4AV 229 , 1985 - 1985  

12:00:07:01- 12:45:19:04 : Entretien avec Jorge Chaminé, chanteur d'opéra, baryton, arrivé en France en 1978 après ses études de droit. Entretien avec Luis Rego qui raconte qu'il n'a pas choisi la France c'est un accident de parcours. Il raconte son emprisonnement deux mois par la PIDE ( police politique sous la dictature salazariste au Portugal), et comment il a commencé à cotoyer le milieu artistique. Réflexions sur la France, le Portugal, l'immigration.

12:45:19:04- 13:00:50:12 : Série de photos montrant les Portugais dans les bidonvilles de Champigny et de Villeneuve-Le-Roi. Coupures de presse, articles parus dans des journaux, traitant des bidonvilles.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Saliou Dia, cinquième partie. La vie en France, les petits boulots, le mariage en 1989, la vie associativie en France, le projet Asre (lieu intermédiaire entre le village traditionnel et la ville africaine) et le retour projeté au Sénégal en 1993.

1AV 515 , 2012 - 2012  

De 1979 à 1989 environ, il vit au foyer Sonacotra à Clichy. Il raconte les petits boulots : gardien de chiens, son premier jour et ses tâches. Il fait le ménage également, notamment pour une comtesse à Paris dans le 16e arrondissement sans être jamais déclaré. Il travaille dans une blanchisserie à Orly, dans la restauration (Sodexo) où il était déclaré. Il raconte les conditions de travail à la blanchisserie à Orly et a changé son regard sur la femme, la femme européenne en travaillant avec des femmes portugaises. Il connaît des périodes de chômage. Son mariage arrangé en 1989 avec une cousine du village. Le mariage mixte est mal vu en Afrique.Il adhère à l'UGTSF puis part en claquant la porte. En 1984 il crée une association en reprenant le même nom : Union générale des travailleurs sénégalais en France. L'association devenue UTSF-AR (action revendicative). Il détaille les revendications et les actions, son organisation collégiale. Il parle de son projet Asre et son souhait de rentrer au village avec un projet de développement. Il participe à un jamboree des Scouts de France à Jambville. Ce cadre de réflexion l'a beaucoup impressionné. Il souhaite créér un lieu similaire dans sa région. A la même époque, il créé une autre association Fouta Toro en 1987 pour encourager les jeunes issus de l'immigration à entretenir des liens avec le pays des parents.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Situations des harkis et des associations, suivis et soutien par le CNMF : correspondance, rapport, état, compte-rendu de réunion, notes [Classement par département ou ville : Bouches-du-Rhône, Gard, Gironde, Lozère, Marne, Moselle, Nord, Bas-Rhin, Seine-et-Marne, Région parisienne jusqu'à fin 1966, « dans les départements n 'étant pas du ressort du comité », A-J et M-Z ].

32/1 , 1963-1972  
Contexte :
Relations extérieures > Tous types d'interlocuteurs

Saliou Dia, dernière partie. Les actions de la Caravane du casier judiciaire. Le collectif des parents d'élèves du collège Elsa Triolet. L'avenir du Bois l'Abbé.

1AV 523 , 2012 - 2012  

Les actions de la Caravane du casier judiciaire, suite. Les actions d'un collectif des parents d'élèves puis l'association des parents d'élèves pour le collège Elsa Triolet de Champigny-sur-Marne. Il parle du point de vue de son épouse qui préfère rester en France. Il parle de la condition féminine en Afrique. Il parle de l'évolution de l'accueil des migrants en France depuis 30 ans, les difficultés plus nombreuses, la disparition du tissu associatif. Il parle de l'avenir bouché au Bois l'Abbé, le trafic de drogue grandissant, le chômage, la précarité des parents. Il parle de son avenir et conseille aux jeunes de s'investir aussi dans leur pays d'origine "Vous êtes Français, oui mais". Il ne se fait plus d'illusions sur la place des gens de couleur en France, les capacités des jeunes pour devenir français, les diplômes, la nationalité ne suffit pas, "les Noirs restent noirs".

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

4AV 217-229 , 1985 - 1985  

Les épreuves de tournage de de documentaire balaie, sur un peu plus de 15 heures, l'histoire de l'immigration portugaise, le bidonville de Champigny-sur-Marne. Il fait un état de la communauté immigrée en Ile-de-France, son implantation aux niveaux associatif, industriel, intellectuel.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.

Affiches.

CP/116AS/123 , 1982-2001  

1- « Campagne pour une représentation politique des citoyens dans leur diversité. Donnons-nous des couleurs. »

2- « Association des travailleurs maghrébins en France. Place de l'islam dans la République. »

3- « Caricatures arabes. »

4- « Citoyens d'ici et d'ailleurs. 5e congrès, Nanterre, 14-16 avril 1995. »

5- « Les migrants une chance pour l'Europe. »

6- « Tous résidents tous électeurs. Pour le droit de vote des étrangers. »

7- « Association des travailleurs marocains en France. »

8- « ATMF un homme une voix. 6e congrès, 1-3 mai 1998. »

9- « ATMF pour un droit juste et universel des migrants. »

10- « 2e Moussem de l'immigration marocaine en Europe. »

11- « Aujourd'hui au royaume du Maroc on emprisonne encore pour des délits d'opinion. »

12- « L'esclavage : INTERDIT ? Projet de loi sur l'immigration = sans-papiers à perpétuité. »

13- « Anciens combattons. »

14- « Droit au retour des Palestiniens. »

15- « 3e Moussem de l'immigration marocaine en Europe, 29-30 mai 1982. »

16- « Concert Chekhe IMAM. »

17- « EL JAWAZ. »

18- « ATMF résistances droit justice dignité. 10e congrès. »

19- « ATMF 1er congrès, 22-24 déc. 1984. »

20- « ATMF pour un droit juste, 11-13 nov. 2005. »

21- « ATMF est attaqué par Le Pen. »

22- « États généraux de l'immigration et des quartiers, Strasbourg, 12-14 oct. 2001. »

23- « 5e Moussem de l'immigration marocaine en Europe. »

24- « Festival à la Goutte d'or féminin. »

25- « 7e congrès de l' ATMF. »

26- « Unie contre une immigration jetable. Immigration : ou est le problème ? »

Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

11AV 286-292 , 2007 - 2007  

Née en 1931 de parents italiens de la région de Plaisance, installés à Fontenay-sous-Bois en 1923. Son père travaille dans une entreprise de couverture puis se met à son compte. Sa mère est femme de ménage dans les familles bourgeoises de Fontenay.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_034_video_/FRGNQ_V_001_003_034_poster.jpg
1 média

Apports patrimoniaux de l'immigration maghrébine en Europe. De l'éveil socioculturel à l'affirmation identitaire

FRGNQ_V_001_003_034 , 2012  

« A travers les phases historiques socio-économiques et politiques à l'origine du développement de l'immigration, l'image des maghrébins a subi diverses formes et représentations dues aux prismes socioculturels véhiculant diverses idées anthropologiques régnantes, au moyen de mass-médias... Du postulat d' «  intégration et/ou assimilation » au constat de «  la différence » à la reconnaissance d'un patrimoine véritable, s'est peu à peu développé un «  syncrétisme » mêlant apport de valeurs culturelles sociales, voire religieuses, dans lequel est enfin reconnu l'apport patrimonial de l'autre. »

Extrait du texte de Bounoua Sellak

Saliou Dia, neuvième partie. Les préjuges sur les quartiers de banlieue, l'avenir incertain des jeunes. L'association La Caravane du casier judiciaire.

1AV 522 , 2012 - 2012  

Saliou Dia poursuit sur les images négatives véhiculées sur les quartiers de banlieue, les impasses professionnelles pour les jeunes scolarisés et diplômés venant de ces quartiers. Il s'interroge sur sa décision d'avoir fait venir ses enfants en France et quel avenir possible pour eux. Il s'interroge sur le fait de demander la nationalité française. Il parle du peu d'avenir des jeunes de ce quartier enclavé rebaptisé Boismako comme manque d'intégration pour les populations et l'abandon de ses populations. Il parle de la création d'une autre association : la caravane du casier judiciaire pour prévenir les jeunes des risques d'avoir une inscription au casier judiciaire.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Le Pays d'ici

1988-1997  

Magazine quotidien produit et présenté par Laurence Bloch, du mardi au vendredi, en fin d'après-midi. Il est consacré à la vie quotidienne d'une ville, d'un village, plus généralement d'une région, vie quotidienne qui est déclinée, durant les quatre émissions de la semaine, autour d'une problématique. Le magazine se compose de débats avec des personnalités locales et de reportages. Il peut se dérouler sur place, en parallèle d'un événement local par exemple. Concernant l'immigration, les émissions soulignent souvent la présence des immigrés dans l'espace concerné. Ainsi, on a par exemple les témoignages d'immigrés de la ville de Dreux où le Front national a remporté les élections municipales en 1983 (1989), l'intégration de l'immigration italienne ainsi que celle des harkis dans la région de Villeneuve-sur-Lot (1990), la vie de la banlieue lyonnaise (1991), Marseille et sa proximité avec la Méditerranée (1994), les Anglais du Pas-de-Calais (1997).

Jean-Pierre Goulard, animateur au foyer du domaine Chérioux à Vitry-sur-Seine de 1978 à 1983 : enregistrement filmé (2009).

1AV 418-421 , 2009 - 2009  

Le foyer de jeunes filles du domaine Chérioux a accueilli des enfants réfugiés d'Asie du Sud-est pendant la période où il fut éducateur.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel du Conseil général