Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

11AV 286-292 , 2007 - 2007  

Née en 1931 de parents italiens de la région de Plaisance, installés à Fontenay-sous-Bois en 1923. Son père travaille dans une entreprise de couverture puis se met à son compte. Sa mère est femme de ménage dans les familles bourgeoises de Fontenay.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne

Alice Rodrigues, quatrième partie.

1AV 273 , 2008 - 2008  

Elle évoque sa scolarité, l'installation à Ormesson en 1967. La maison du bidonville fait l'objet d'une expropriation. Elle raconte le partage des langues française et portugaise à la maison, l'image de Champigny et des émigrés quand ils rentrent au Portugal pendant les vacances, le retour au pays des parents en 1995. Elle parle de la concentation d'immigrés portugais sur la ville de Champigny à partir d'un travail sur le recensement et l'impact du livre de M. C. Volovitch-Tavarès sur l'histoire du bidonville, histoire auparavant occultée.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le bidonville de Champigny-sur-Marne > Habitants du bidonville > Alice Rodrigues, témoignage sur le bidonville de Champigny-sur-Marne. Née en 1960 en France, elle a vécu avec sa famille, sentier des Pendants jusqu'en 1967 : épreuves de tournage (2008).

Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur le recrutement de main d'oeuvre étrangère dans l'entreprise de construction de son mari à Fontenay-sous-Bois pendant les années 1960 : épreuves de tournage (2008).

1AV 264-265 , 2008 - 2008  

Elle raconte notamment le recrutement de travailleurs portugais au bidonville de Champigny-sur-Marne, des relations avec les ouvriers de l'entreprise de son mari, les liens créés et leur voyage au Portugal où ils ont rendu visite à un de leurs employés.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le bidonville de Champigny-sur-Marne > Entreprise employant des ouvriers portugais

Situations des harkis et des associations, suivis et soutien par le CNMF : correspondance, rapport, état, compte-rendu de réunion, notes [Classement par département ou ville : Bouches-du-Rhône, Gard, Gironde, Lozère, Marne, Moselle, Nord, Bas-Rhin, Seine-et-Marne, Région parisienne jusqu'à fin 1966, « dans les départements n 'étant pas du ressort du comité », A-J et M-Z ].

32/1 , 1963-1972  
Contexte :
Relations extérieures > Tous types d'interlocuteurs

Saliou Dia, dernière partie. Les actions de la Caravane du casier judiciaire. Le collectif des parents d'élèves du collège Elsa Triolet. L'avenir du Bois l'Abbé.

1AV 523 , 2012 - 2012  

Les actions de la Caravane du casier judiciaire, suite. Les actions d'un collectif des parents d'élèves puis l'association des parents d'élèves pour le collège Elsa Triolet de Champigny-sur-Marne. Il parle du point de vue de son épouse qui préfère rester en France. Il parle de la condition féminine en Afrique. Il parle de l'évolution de l'accueil des migrants en France depuis 30 ans, les difficultés plus nombreuses, la disparition du tissu associatif. Il parle de l'avenir bouché au Bois l'Abbé, le trafic de drogue grandissant, le chômage, la précarité des parents. Il parle de son avenir et conseille aux jeunes de s'investir aussi dans leur pays d'origine "Vous êtes Français, oui mais". Il ne se fait plus d'illusions sur la place des gens de couleur en France, les capacités des jeunes pour devenir français, les diplômes, la nationalité ne suffit pas, "les Noirs restent noirs".

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Campagnes d'information et de communication, événements et manifestations : France Plus et la Belgique ; et la police ; et l'Europe ; opération week-end vert ; parcours de l'euro-charter ; « charter des droits civiques » - campagne nationale pour les inscriptions sur les listes électorales des jeunes Français d'origine maghrébine) : programme, invitations, pièces justificatives de paiement, notes manuscrites,... ; note sur un voyage organisé en Israël et dans les territoires occupés (1a quinzaine de mai 1990) ; voyage à Alger d'une délégation d'élus de l'association France Plus sur invitation du gouvernement algérien : rapport comprenant la liste des participants, la liste des personnalités rencontrées, le programme, les questions abordées, les réponses apportées, le bilan et les perspectives (20-24 juin 1989, Alger) ; premier congrès national de France Plus (2-3 déc. 1989, Évry) : programme, messages d'hommes politiques, carton d'invitation pour un débat, affiche grand format ; colloque sur les jeunes et la politique ; enquête/sondage - municipales mars 1989 : questionnaire d'analyse des comportements électoraux - 2e génération ; Plus Haut la Vie - congrès Hourtin 1990 : autocollant (France Plus Hourtin 90) ; table ronde sur « L'avenir des enfants de rapatriés (2 mai 1990, Press Club de France) : programme, intervenants, texte d'intervention de France Plus ; projet d'action de lutte contre la toxicomanie : charte « Combat pour la vie » et constitution d'un groupe de pilotage national, convention, organisation d'une journée nationale, liste des associations signataires ; université de printemps « La citoyenneté, une valeur sûre » (26 avril - 1er mai 1991, Orléans) : dossier de presse avec programme, brochures touristiques, affichette (France plus Istres).

1/1 , 1988-1991  
Contexte :
Parcours politique > Volet associatif > France plus. Mouvement national des droits civiques

Aïssata Camara, première partie. Le parcours personnel d'Aïssata Camara, originaire de Guinée-Conakry et venue en France dans le cadre du regroupement familial en 1978 à l'âge de 20 ans.

1AV 528 , 2012 - 2012  

Aïssata Camara raconte le milieu familial dans lequel elle a grandi. Mariée à 20 ans avec un cousin, elle rejoint la France dans le cadre du regroupement familial. Installés un an à Bordeaux puis à Saint-Maur-des-Fossés, elle fait une demande de logement social et emménage dans le quartier du Bois l'Abbé en 1981. Elle racontel'apprentissage du français, l'obtention de la carte de séjour et de la nationalité française. Elle décrit le quartier et sa rencontre avec l'association des femmes relais en 1999.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Aïssata Camara, fondatrice et présidente de l'association Oxyjeunes, membre des Femmes relais et élue de Champigny-sur-Marne : entretien filmé (2012).

Affiches diverses collectées (env. 1988-2005)

5.2.3 , 1988-2005  
(Local n°9, au-dessus lavabo) Maison du Monde (1988-2005). Grande affiche MdM (objectifs, activités, partenaires...). Tziganes. Quinzaine commerciale (2005). Lutte des femmes (2003-2004). 5 panneaux. 1 panneau : règles relatives aux violences faites aux femmes (2004). Droit des Femmes. Ni Putes Ni Soumises (2003). Violences faites aux femmes (5 panneaux, 1 par continent). Divers. Demain le Monde : se nourrir tous. Visages de l'Inde (21 panneaux). Apartheid (quelques affiches). Droits des Migrants (quelques affiches). Mosaïque des Visages (Guéret, Creuse). 6 panneaux de photos : Algérie, Maroc, Tunisie, Asie, France, Le Djembé. Semaine latino-américaine (1988), Nicaragua, Développement inégal, Citoyens demain, Peuples Solidaires, Solidarité avec Peuples du Sud, Agir Ici, Soyez Sport (Nike, Carrefour...), Objecteurs de conscience 91. Amérique centrale, Nicaragua [dans un carton blanc].
Contexte :
Iconographie > Collection d'affiches, banderoles et panneaux

Périodiques de A à P.

116AS/120 , 1978-2002  
23 Mars, n° 52 (avr. 1978), n° 55 (oct. 1978), n° 56 (déc. 1978), n° 60 (avr. 1979), n° 62 (juin-juill. 1979) [dir. : Albert-Paul Lentin. Imprimerie Abeille 72 rue du château d'eau 75010 Paris]. Actualités et culture berbères, publication de l'ACB, n° 37 (hiver 2001-2002). Alal Akal, revue pour la démocratie et un régime constitutionnel, imprimé au Maroc, n° 3/4, mars-avr. 1991 [en arabe]. Alikhtiar Athaouri, revue mensuelle marocaine, n° nov. 1978, déc. 1978, oct. 1980 et n° 51 (1980) [dir. publication : Maurice Blanc, PR65 103 av. de la République 75011 Paris, Imprimeries : Ramey, E3 Expansion, J'imprime-Garches]. Alikhtiar Athaouri, supplément  Option n° 1 (mars 1979), n° 2 (juin 1979), n° 3 (déc.1979), n° 17, n° 44 (janv. 1980), n° 47 (juin 1980), [Corresp. : Alpha-Concept 11 rue de la Pie 78730 Rochefort en Yvelines]. Alikhtiar Athaouri. Option révolutionnaire, revue trimestrielle marocaine, n° 54 (automne 1981), n° 3 (1982), n° 1 (1983) [en arabe]. [Ed. Alpha concept 11 rue de la Pie 78730 Rochefort en Yvelines. Dir. publication : Maurice Blanc, Imprimerie Manifolde-Clichy, distribué par NMPP, commission paritaire 60800]. Union des forces populaires (L'), autre supplément (oct. 1982). Amnesty International. Bulletin, n° 3 (mai 2000), n° 4 (juill. 2000). Documents publics EFAI (Algérie, Arabie Saoudite, Égypte, Israël/Liban, Liban). Anoual, journal hebdomadaire marocain, n° 4, 9, 11, 12 (1980) [première année, Rabat]. Attadamoun Solidarité, n° 39 (avr. 1996), n° 50 (avr. 1997), n° 66 (avr. 1999), n° 89 (2002) [édité par l'Association marocaine des droits humains]. Bulletin du mouvement des démocrates marocains en France (MDMF)-IDF, 1 ex. (juin 2000). Mémoire fertile. Bulletin EGI, n° 1-4. Lettre mensuelle. La Revue, pourquoi ?Parimazigh, revue de l'association Azamazigh, n° 1 (1996). Passerelles, pour l'égalité entre les femmes et les hommes, n° 1 et 16 (2001). [dir. publication : Brigitte Grésy, rédact. Chef : Christiane El Hayek, réalisation : service des droits des femmes et de l'égalité (mission études et recherche)].

Saliou Dia, cinquième partie. La vie en France, les petits boulots, le mariage en 1989, la vie associativie en France, le projet Asre (lieu intermédiaire entre le village traditionnel et la ville africaine) et le retour projeté au Sénégal en 1993.

1AV 515 , 2012 - 2012  

De 1979 à 1989 environ, il vit au foyer Sonacotra à Clichy. Il raconte les petits boulots : gardien de chiens, son premier jour et ses tâches. Il fait le ménage également, notamment pour une comtesse à Paris dans le 16e arrondissement sans être jamais déclaré. Il travaille dans une blanchisserie à Orly, dans la restauration (Sodexo) où il était déclaré. Il raconte les conditions de travail à la blanchisserie à Orly et a changé son regard sur la femme, la femme européenne en travaillant avec des femmes portugaises. Il connaît des périodes de chômage. Son mariage arrangé en 1989 avec une cousine du village. Le mariage mixte est mal vu en Afrique.Il adhère à l'UGTSF puis part en claquant la porte. En 1984 il crée une association en reprenant le même nom : Union générale des travailleurs sénégalais en France. L'association devenue UTSF-AR (action revendicative). Il détaille les revendications et les actions, son organisation collégiale. Il parle de son projet Asre et son souhait de rentrer au village avec un projet de développement. Il participe à un jamboree des Scouts de France à Jambville. Ce cadre de réflexion l'a beaucoup impressionné. Il souhaite créér un lieu similaire dans sa région. A la même époque, il créé une autre association Fouta Toro en 1987 pour encourager les jeunes issus de l'immigration à entretenir des liens avec le pays des parents.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Saliou Dia, habitant de Champigny-sur-marne, d'origine sénégalaise, entretien sur son parcours de migrant et de militant associatif : entretien filmé (2012).

Iracema Barbosa, artiste d'origine brésilienne vivant à Fontenay-sous-Bois : enregistrement sonore (2008).

11AV 336 , 2008 - 2008  

Elle raconte ses origines brésiliennes, sa formation, son arrivée en France et la préparation de son exposition intitulée "Ici et ailleurs" faite à partir d'une cinquantaine de cartes postales envoyées par des personnes résidant en France et répondant au verso à trois questions : Que vous manque t'il de votre pays ? Qu'aimez-vous en France ? Qu'aimeriez-vous changer ?

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Les artistes travaillant sur l'immigration

L'association culturelle portugaise de Gif-sur-Yvette, les Lusitanos de Saint-Maur-des-Fossés, Pierre Mahé : épreuves de tournage.

4AV 220 , 1985 - 1985  

03:00:10:05- 03:28:54:07: Un cours de langue portugaise est organisé par l'Association culturelle portugaise de Gif-sur-Yvette. De jeunes élèves témoignent sur l'apprentissage de la langue. Entretien avec un patron d'entreprise, à l'origine d'un soutien important de la communauté sur le statut d'immigré, la double identité.

03:28:54:07- 03:59:11:10: Match de football au stade de Créteil avec le club des Lusitanos en présence du maire de Saint-Maur, du maire d'Alcobaça (Portugal), et d'Armando Lopes, président de l'association des Lusitanos. Entretien avec le maire de Saint Maur, puis avec Armando Lopes, ils parlent tous deux d'un échange entre les deux cultures.

03:59:11:10- 04:14:08:15: Pierre Mahé dans son rôle de prêtre et des premiers communiants, fils d'immigrés portugais. Le Père Mahé raconte son parcours aux côtés de la communauté portugaise, il donne son opinion sur la concentration des Portugais dans le Val -de-Marne, le bidonville, l'intégration, la foi chez les Portugais.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).