Casa España de Corbeils-Essonne (fonds d'archives)

1978-2008  

Quand la Casa de España de Corbeil a perdu son local permanent, vers 1995, ses archives ont alors été réparties entre ses membres. Une liste avait été établie mais elle s'est perdue depuis.

Aujourd'hui, une partie des archives a pu être récupérée et regroupée, soit l'équivalent d'une grosse caisse (env. 1 m.l.) qui fait l'objet du présent répertoire. Des documents associatifs restent certainement encore conservés chez des membres. Ainsi, le répertoire présenté, ci-après, ne s'avère ni complet ni définitif.

Les archives décrites, ici, couvrent une période allant de 1978 à 2003. Elles présentent ainsi la vie de l'association depuis sa création, au travers, notamment de sa gestion et de ses activités. Aucun document iconographique n'a pu être recensé, les photos existantes ayant été détruites.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_039/FRGNQ_PH_002_039_220_jpg_/0_0.jpg
1 média

El Hasnaoui

1960-1990  

Véritable légende de la chanson immigrée, de son vrai nom Mohammed Khelouatné, El Hasnaoui naît à Tizi-Ouzou en Kabylie le 23 juillet 1910. Orphelin très jeune, il est vite attiré par la chanson. Il émigre en France en 1936 pour travailler dans une usine. En 1942 il est envoyé en Allemagne dans cadre du STO. Libéré 14 mois plus tard, il passe sur les ondes de la radio pro-allemande Paris Mondial dans une émission animée par des amis compositeurs algériens. Après la Libération, il enregistre son premier disque en 1949 avec une chanson phare Boulayoune thiberkanine ( L'homme aux yeux noirs). C'est à cette époque qu'il obtient le titre de « Cheikh » (maître) alors qu'il fréquente le Quartier latin, fief des artistes arabes et kabyles parisiens de l'après guerre. Solidaire du combat pour la libération de l'Algérie, il ralentit ses activités pendant le conflit. En 1962, sa chanson Yettbeddel ezzman ( Les temps changent) est un véritable hymne dédié à l'indépendance de l'Algérie. En 1970 il se retire et met un terme à carrière. Peu prolifique, il a à son actif 70 chansons connues.

Ses chansons, en kabyle, en arabe algérien ou en français et arabe ont marqué par la voix timbrée et caverneuse de l'interprète et les accompagnements modernistes. Chanteur de l'exil, sa chanson Maison blanche de 1948, fondatrice sur le refus de l'ordre colonial, est le chef-d'oeuvre de la chanson d'exil. Il chante aussi la situation des femmes dans la société kabyle et dénonce l'inégalité et la ségrégation dont elles sont victimes. Il décède en France le 6 juillet 2002.

La Nation belge : Journal quotidien d'union nationale. BruxellesParis1918-1956

1918-1956  

BDIC : GFP 183 { vol. 1, n° 1, 16-mar-1918 - vol. 15, n° 366, 31-dec-1932 }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin GR FOL- M- 138 { 1918-1920 ; 1945-1956 } et Rez-de-jardin - magasin MICR D- 1139 { Récolement : 1945-1956 }

Bibliothèque royale de Belgique : FS XLV 154-158 { 16 mars 1918-30 déc. 1919 } ; J.B. 1.000 a { 16 mars 1918-30 sept. 1940 ; 6 sept. 1944-1956 } ; Mic Perm 470 { 16 mars 1918-30/31 déc. 1956 }

Contexte :
1911-1920 > 1918
/medias/customer_28/videos et audios/FRFACEEF_V_001/FRFACEEF_V_001_023_video_/FRFACEEF_V_001_023_poster.jpg
1 média

Entretien de José Rodríguez Guerra par Maëlle Maugendre

15 février 2012  

Principaux sujets évoqués :

Lien entre militantisme politique et associatif, historique des mobilisations associatives espagnoles dans la région Rhônes-Alpes.

Contexte :
Mémoires du réseau associatif espagnol > Mémoires du réseau associatif espagnol en régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur