Travaux, fonctionnement...

[1980-1989]  

[Convention avec le FAS ; états des résidents par nationalités ; contrats de location, loyers ; équipement, permis de construire, suivi des chantiers, plans…. ].

Contexte :
Sous-fonds du siège social (Espace des Brotteaux) > Service patrimoine (35 ml) > Établissements, dossiers particuliers : création, travaux, fonctionnement, transformations… > Foyer de Chaponnay

Projets divers, relations avec d'autres associations et organismes, documentations diverses.

Boîtes 29, 32-33, 56, 64, 65-80 , 2000-2004  

Documentation sur la société d'accueil (dispositifs d'insertion sociale et professionnelle), Droits des étrangers, fichiers C.I.D.J. (centre d'information et de documentation pour la jeunesse), documentation sur les mineurs isolés (dont compte-rendu congrès IAAH), documentation informatique (logiciels divers, manuels etc.), Archives du musée d'Albert Khan sur l'exposition sur Shanghai en 2002 (don de Véronique Bouchut).

SEINE-SAINT-DENIS (93) AMF, département de Seine-Saint-Denis [à Montreuil] (AMF-93) (1992-1998). AMF-section d'Aulnay-sous-Bois (1979), AMF-section de Bondy (1967, 1972), AMF-section de Saint-Denis : comptes rendus de réunion (1970-1982), comptes rendus d'activités, dossier de stage de formation des militants (1979), communiqués (1979-1991), tracts et affichettes sur les activités organisées (1978-1979), correspondance (1975-1983). Association des Marocains de la Seine-Saint-Denis pour la Citoyenneté (AMSC), Pantin, création : extrait du procès-verbal de l'AG constitutive (1998), récépissé de déclaration (1999), copie de la déclaration à la préfecture en date du 13 janvier 1999 extraite du J. O. du 6 février 1999, statuts (s. d.), cartes de vouex de bonne année ; organisation d'une soirée culturelle : demande de local, invitation, compte rendu, correspondance (1999-2000).

C14 , 1967-2000  
Contexte :
Relations avec les sections et le monde associatif > Relations avec les sections et associations membres de l'AMF > L'AMF en région parisienne

Formation BEATEP (Brevet d'État d'animateur technicien de l'éducation populaire et de la jeunesse), prise en charge financière des participants : correspondance avec le CNASEA (Centre national pour l'aménagement des structures des exploitations agricoles) (1994-1995), devis, attestations, convention SIFE (stage d'insertion et de formation à l'emploi), procès-verbaux des délibérations du conseil des sessions de formation, facturations, demande d'habilitation des stage de formation BAFA, candidatures BEATEP, liste des stagiaires, bilans de stage, certificat de stage, correspondance (1994-1995).

58 , 1994-1995  

Sous-fonds d'Elisabeth ALLES

1996-1999  

Sous-fonds composé presque exclusivement de dossiers individuels de sans-papiers constitués entre août 1996 et 1999.

Venant s'ajouter aux autres fonds ayant trait au 3e collectif, le fond Allès permet d'effectuer des études de trajectoires de sans papier. Chaque dossier comporte en effet des renseignements précis sur les sans papier. Les dossiers individuels comporte une fiche de renseignement, établie au collectif. Elle comporte l'état civil du demandeur et, éventuellement, de sa conjointe(2). Cette fiche comporte également la date d'entrée en France et la date du mariage ainsi que les conditions d'arrivée en France : pays traversé(s) et par quels moyens. Elle récapitule les démarches de régularisation entreprises ultérieurement et les décisions administratives consécutives à ces dernières.

La majeure partie du dossier est composée des documents nécessaires à l'établissement de la preuve de séjour en France, de la bonne "intégration" et aux démarches entreprises pour régulariser le séjour : fiches de paie, factures, courrier adressés à la préfecture et à l'OFPRA, etc.

Dossiers documentaires constitués et publications diverses : « Bilan des 64 propositions du rapport de la commission des maires sur la sécurité » du Conseil national des villes et du développement social urbain (1982-1992), Contrat de plan État-Région PACA, Politique de la ville, Marseille (1994-1998), dossier de presse sur Lounès Tazaïrt, la Compagnie Cigogne, « les salades à Malek » (juin-oct. 1984, théâtre de dix heures, bd Clichy, Pigalle, 75018 Paris) et les spectacles « le Maghreb de canard », le « fils du déssert », textes d'une pièce de théâtre « Ahmed Bouffetout, la gamelle et les fourchettes avec... » (co-production Comédie de Picardie-Théâtre international de langue française avec Gabriel Garran à la mise en scène, saison 1994/95), création d'un Centre d'intervention sociale auprès des familles maghrébines à Marseille (CISFM) (1995), plaquette de la revue Latitudes« L'autre Maroc – semaine berbère », revues Révolution africaine (2 n°, 1985), Jeune Afrique (1986), Libertés Maroc (n° 1-1980, n° 2-1981), Grand Maghreb (4 n°, 1983, 1986).

93 , 1982-1998  
Contexte :
Documentation > Dossiers documentaires / Documentation collectée
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5429_jpg_/0_0.jpg
1 média

Un racisme à peine voilé / Inconnu. [S.l.],2004

5429 , 2004  

Réalisation: Jérôme Host

Musique originale: Nicolas Host

Photographie: Mehdi Yagoubi

Avec Saida Kada- Nacira Guenif Soulamas- Christine Delphy- Said Bouamama- Pierre Tevanian- Zahra Ali-Fatima Aousdi- Georgette Hamonou- Nadia Louachi- Georges Federmann- Noor Ali- Fatima Ali- Aodren Le Duff- Bashaer Shaaban- Stephanie Miny- Jérôme Champion- Sandrine Vicente- Willy Beauvallet- Marjolaine Peuzin- Radia Louchichi

Tournage: Yeter Akyaz- Jérôme Champion- Jérôme Host- Christel Husson- Stephanie Miny- Nicolas Thomas

Attaché de presse: Nicolas Thomas, attaché(e)s de production: Annabelle Arnaud- Gwenael Bertholet

Production: La flèche production Distribution et diffusion: CO-ERRANCE/LA FLECHE PRODUCTION

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > 2000-2009

Concours d'écritures et fête de l'écriture 2000 : recueil relié des textes, supplément de La lettre du CLAP (dépôt légal 1999). Fête de l'écriture 1999 : copie VHS CLAP 142 (une cassette vidéo, 1999), photographies : négatifs et tirages couleur (1999) ; non-identifié : ouverture, film, débat, intervention, danse, film, clôture (deux cassettes audio, 2000).

105 , 1999-2000  

Colloque du CLAP IDF sur « Écoute, information et expression. Quels enjeux ? Quels espaces dans les actions d'insertion et de développement local : texte dactylographié des interventions (1992). BEATEP, organisation et conception des cours : contrat avec un intervenant en comptabilité, compte rendu de séminaire, présentation, notes, correspondance (1992-1993). Politique de la Ville : documentation (1990-1994).

1168 , 1990-1994  

Enquête sociologique à propos des Français musulmans rapatriés, ancien supplétifs de l'armée française en Algérie et leurs descendants (1999-2000) : brouillons, questionnaires, traitement des réponses par région, résultats « à plat » [sur disquettes], listes des Français musulmans rapatriés (FMR), cas particuliers, listes d'associations, listes des personnes à contacter pour la Mission nationale, rapport et projet de synthèse de groupes de travail et de réflexion (1991), résumé de l'enquête (2001), rapports de groupe de travail [ministériel], circulaires ministérielles, décret, règlement inter-ONAC, plaquette, documentation.

20/2 , 1971-2001  
Contexte :
Activités > Enquête sociologique nationale à propos des Français musulmans rapatriés, ancien supplétifs de l'armée française en Algérie et leurs descendants (1999-2000) > Matériel d'enquête et documentation
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_021/FRGNQ_PH_002_021_113_jpg_/0_0.jpg
11 médias

Louiza

1960-1990  

Né à Akfadou au en 1942 en Kabylie, elle y passe sa jeunesse. Ses parents sont agriculteurs. Son père émigre en France pour travailler à l'usine. Elle émigre à son tour en 1958 à l'âge de 16 ans. Elle enregistre son premier album en 1978 à Lyon dans le studio de la Croix Rousse. Ce disque composé de chanson du folklore remporte un franc succès. Ses chansons abordent également le thème de l'immigration. En 1979, elle rencontre Slimane Azem et enregistre un second puis un troisième disque. Elle tourne en France jusqu'en 1984, puis rentre en Algérie où elle continue sa carrière de chanteuse. En 1992, elle émigre à nouveau en France pour échapper aux violences qui tourmentent l'Algérie. Elle rentre définitivement en Algérie en 2004 où elle continue d'enregistrer et de se produire.

Livre noir du logement

ABS 9-3 , 1995  

Rapport conjoint de Villes-Univers et de la Confédération syndicale des familles à Asnières.

Contexte :
Associations et collectifs de solidarité dans les Hauts-de-Seine > Villes-Univers (ex-Asnières-Univers)

Production du CLAP archivées : bulletin de liaison/lettre du CLAP (1993-1998), brochure/plaquette, journal du Concours d'écritures (1997-1998), méthodologie référentiel, enquête sur les pratiques culturelles dans les rapports intercommunautaires de quartier (1991), enquête en IDF sur les actions de formation générale à dominante linguistique (1987), revues et catalogues (1979-1990).

123 , 1979-1998  

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes

Création, fonctionnement… (depuis 1969)

Sans date  

[Gestion (déclaration, convention, organisation, impôts, équipement, discipline, personnel) ; travaux ; dépôt-alimentation créé dans le foyer. Le dossier fait référence à la fermeture du Centre d'hébergement de Curis-au-Mont-d'Or. ].

Contexte :
Sous-fonds du siège social (Espace des Brotteaux) > Service patrimoine (35 ml) > Établissements, dossiers particuliers : création, travaux, fonctionnement, transformations… > Foyer Claudius-Pionchon à Lyon (3e arrondissement)
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5139_jpg_/0_0.jpg
1 média

Derrière la faim d'un pauvre, il y a le luxe d'un riche / Alternative libertaire. Paris, FranceAlternative libertaire (AL) (Paris, France)[-Entre 1991 et 2001]

5139 , [-Entre 1991 et 2001]  

Derrière la faim d'un pauvre, il y a le luxe d'un riche. Calligraphie de Toulthi Al Zoudi, 1956. Alternative Libertaire. Un journal différent pour des lecteurs dissidents. Un numéro gratuit au 02/736.27.76. Abonnez vous 2 rue de l' Inquisition 1040 Bruxelles.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > 1990-1999

Activités.

SOL 29/2 , 1972-1980  

Liste de contacts (presse, organismes, avocats, etc.) (s. d.) ;

liste des prisonniers politiques (1972-1974) ;

projet d'action politique d'un groupe de détenus politiques : lettres au mouvement de soutien et aux étudiants militants, informations sur les conditions de détention pénitentiaire, informations reçus des détenus, projet de plateforme pour un collectif d'amnistie, projet de pétition, correspondance (1975-1977) ;

correspondance : documents de synthèse, brochure réalisée à l'initiative d'anciens membres du CTIDVR sur « L'expérience de la gauche tunisienne à Paris » (1973), « interventions perso » et correspondance de Simone Othmani, correspondance reçue et lettres de soutien et de témoignages (1972-1980).

Contexte :
Les organisations de défense des libertés publiques et des droits de l'homme > En France : Comités et campagnes contre la répression en tunisie > Comité tunisien d'information et de défense des victimes de la répression (CTIDVR)

PASSE PARTOUT, Un Os dans la bouillabaisse (textes en français facile), Paris, Hachette, 1976.

4 , 1976  

[La BNF à Tolbiac conserve, en rez-de-jardin, un exemplaire de cet ouvrage sous la cote EL 8-Y-7566 (1). ].

Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Brochures
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5105_jpg_/0_0.jpg
1 média

Pour une justice égale pour tous. / Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Paris, FranceMouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP)[-Entre 2000 et 2009]

5105 , [-Entre 2000 et 2009]  

Loi Pasqua. Aggraver la double peine. Pour une justice égale pour tous. Coup d'arrêt de l'exclusion. Non à la loi Pasqua...

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 2000-2010
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_032/FRGNQ_PH_002_032_205_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Akli Yahyaten

1960-1990  

Né le 17 février 1933 à Beni-Mendès en Kabylie, Akli Yahyaten est orphelin de père. Il quitte la campagne à douze ans pour Alger où il vit, enfant des rues, de petits boulots et de rapine. A l'âge de vingt ans, il immigre en France, à Paris. Jusqu'en 1954, il occupe divers emplois, de manœuvre à garçon de café. A ses heures perdues, il s'initie à la mandoline avec passion. Après son service militaire de 1954 à 1956 à Miliana, il devient manœuvre spécialisé à l'usine Citroën où il fréquente les milieux du FLN. Accusé d'être collecteur de fonds, il est emprisonné en 1956 pour six mois. A sa sortie, il décide de faire de la musique son métier. Il se produit d'abord dans les cafés communautaires, où il chante la nostalgie du pays. Familier des artistes maghrébins du Quartier latin, il participe aux émissions kabyles de l'ORTF et se produit sur la scène des cabarets " Le Bagdad " et " Les Nuits du Liban ". En 1959, à nouveau inquiété pour se activités, il retourne en prison. Son expérience carcérale lui inspire des chansons qui font de lui une grande vedette. Chantant en arabe et en amazigh, il fait sa carrière entre Paris et Alger avec à son palmarès de nombreux succès.

Bulletin du Mouvement des travailleurs mauriciens en France/Mouvement des travailleurs mauriciensParis1975

1975  

Inspiré par les mouvement des travailleurs sans papiers franciliens du Comité de Défense des Droits et de la Vie des Travailleurs Immigrés, les bulletins du Mouvement des travailleurs mauriciens présente le bilan des lutte des sans papiers mauriciens, des appels politiques, des notes pratiques (guide du travailleur mauricien dans le n°2) et des informations sur les actualités de l'île Maurice.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_044/FRGNQ_PH_002_044_225_jpg_/0_0.jpg
1 média

Kamel Hamadi

1960-1990  

Né le 22 décembre 1936 à Aït Daoud (ex-Michelet en Grande Kabylie), Kamel Hamadi, de son vrai nom Larbi Zeggane, est l'un des plus grands auteurs-compositeurs-interprètes de l'immigration algérienne en France.

A la fin des années 40, cet ancien tailleur voit sa vie bouleversée par sa rencontre avec Slimane Azem, maître de la chanson kabyle, qui lui donne « envie de chanter ». Il commence par écrire des poèmes : au fil des rencontres, il sera recruté par Radio Alger qu'il intègre à l'age de 17 ans. Da Kamel enregistre de nombreuses opérettes, ainsi que plusieurs émissions enfantines. Il y fera la connaissance de Noura sa future épouse qui deviendra l'une des plus grandes chanteuses algériennes, régulièrement accompagnée de l'orchestre de Mustapha Skandrani. Ils feront tous les deux le voyage pour Paris en 1959 à l'occasion d'une série d'enregistrements pour la maison de disque Teppaz.

Il développe sa carrière en France. Il travaille pour Pathé Marconi et avec El Habib, il collabore aux plus belles chansons de son épouse. Ce duo d'auteurs compositeurs est à l'origine de Ya Rabi Sidi, (Oh mon Dieu) adaptation d'une chanson traditionnelle sur le départ d'un fils pour la France. Il s'est mis au service de nombreux chanteurs maghrébins, dont Karim Tahar, Saloua ou Hadj M'hamed El Anka. Kamel Hamadi a surtout écrit des chansons kabyles pour son épouse en poursuivant lui-même une carrière de chanteur. Ses thèmes de prédilection sont la vie quotidienne des Algériens, les chansons d'amour ou même l'exil. Ainsi, il chantera en duo, avec d'autres égéries de l'immigration comme Hnifa (Yidem Yidem, 1951), ou Cheikh Nordine.

Les chansons de son répertoire portant sur l'ghorba (l'exil) sont nombreuses : El hak bel Rekba (L'Argent du voyage), Ya Ghorba (L'Exil), ou Rouh Rouhal (Pars, que Dieu te facilite l'exil) chante la nostalgie, la séparation mais aussi les difficultés pour immigrer en France. Son travail de poète et de mélodiste contribue grandement à l'obtention par Noura du premier disque d'or d'une chanteuse algérienne en France (1 million d'exemplaires chez Pathé Marconi) en 1971. Celui qui a plus de 500 chansons à son répertoire vit aujourd'hui, comme toujours entre la France et l'Algérie. 

Sources : Extrait de la biographie de Kamel Hamadi par Naïma Yahi