Campagnes d'information et de communication, événements et manifestations : France Plus et la Belgique ; et la police ; et l'Europe ; opération week-end vert ; parcours de l'euro-charter ; « charter des droits civiques » - campagne nationale pour les inscriptions sur les listes électorales des jeunes Français d'origine maghrébine) : programme, invitations, pièces justificatives de paiement, notes manuscrites,... ; note sur un voyage organisé en Israël et dans les territoires occupés (1a quinzaine de mai 1990) ; voyage à Alger d'une délégation d'élus de l'association France Plus sur invitation du gouvernement algérien : rapport comprenant la liste des participants, la liste des personnalités rencontrées, le programme, les questions abordées, les réponses apportées, le bilan et les perspectives (20-24 juin 1989, Alger) ; premier congrès national de France Plus (2-3 déc. 1989, Évry) : programme, messages d'hommes politiques, carton d'invitation pour un débat, affiche grand format ; colloque sur les jeunes et la politique ; enquête/sondage - municipales mars 1989 : questionnaire d'analyse des comportements électoraux - 2e génération ; Plus Haut la Vie - congrès Hourtin 1990 : autocollant (France Plus Hourtin 90) ; table ronde sur « L'avenir des enfants de rapatriés (2 mai 1990, Press Club de France) : programme, intervenants, texte d'intervention de France Plus ; projet d'action de lutte contre la toxicomanie : charte « Combat pour la vie » et constitution d'un groupe de pilotage national, convention, organisation d'une journée nationale, liste des associations signataires ; université de printemps « La citoyenneté, une valeur sûre » (26 avril - 1er mai 1991, Orléans) : dossier de presse avec programme, brochures touristiques, affichette (France plus Istres).

1/1 , 1988-1991  
Contexte :
Parcours politique > Volet associatif > France plus. Mouvement national des droits civiques

Aïssata Camara, première partie. Le parcours personnel d'Aïssata Camara, originaire de Guinée-Conakry et venue en France dans le cadre du regroupement familial en 1978 à l'âge de 20 ans.

1AV 528 , 2012 - 2012  

Aïssata Camara raconte le milieu familial dans lequel elle a grandi. Mariée à 20 ans avec un cousin, elle rejoint la France dans le cadre du regroupement familial. Installés un an à Bordeaux puis à Saint-Maur-des-Fossés, elle fait une demande de logement social et emménage dans le quartier du Bois l'Abbé en 1981. Elle racontel'apprentissage du français, l'obtention de la carte de séjour et de la nationalité française. Elle décrit le quartier et sa rencontre avec l'association des femmes relais en 1999.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Aïssata Camara, fondatrice et présidente de l'association Oxyjeunes, membre des Femmes relais et élue de Champigny-sur-Marne : entretien filmé (2012).

Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

4AV 217-229 , 1985 - 1985  

Les épreuves de tournage de de documentaire balaie, sur un peu plus de 15 heures, l'histoire de l'immigration portugaise, le bidonville de Champigny-sur-Marne. Il fait un état de la communauté immigrée en Ile-de-France, son implantation aux niveaux associatif, industriel, intellectuel.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.

Centre de recherches sur la diaspora arménienne (CRDA) (Paris, France)(fonds d'archives)

XXe siècle  

Le CRDA a rassemblé une documentation importante sur l'Arménie et la diaspora arménienne dans le monde: elle possède un grand nombre de vidéos, plus de 3 000 livres, 25 000 diapositives, des milliers de photographies, des centaines de dossiers thématiques et une grande collection de journaux arméniens publiés en Arménie ou par la diaspora arménienne en France ou dans le monde.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4770_jpg_/0_0.jpg
1 média

Meeting contre la politique interventionniste de l'impéralisme Nord-Américain en Amérique Centrale / Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (FMJD). 1984

4770 , 1984  

Meeting international de solidarité avec les peuples, la jeunesse et les étudiants de l'Amérique Centrale et des Caraïbes contre la polique interventionniste de l'impérialisme nord-américain. Publié par le Fédération mondiale de la jeunesse démocratique. La Havane, Cuba, le 9 février 1984.

Contexte :
Libérations politiques > Amérique centrale et latine > Label=""Intitulé de l'unité documentaire"">Meeting contre la politique interventionniste de l'impéralisme Nord-Américain en Amérique Centrale / Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (FMJD). – [S.l.] : [s.n.], 1984.

Panorama des associations portugaises en Ile-de-France.

4AV 223 , 1985 - 1985  

06:00:09:24- 07:14:43:11: Panorama des associations portugaises en Ile-de-France, manifestations culturelles. A l'association portugaise d'Aubergenville (Essonne), on fête le jour du Portugal, le 10 juin. Représentation de groupes de folklore et de musique. A la mairie d'Argenteuil, entretien avec le maire sur les relations entre les immigrés portugais et leurs enfants, le droit de vote des immigrés. A Montereau, exposition d'artisanat portugais au musée de la ville, en présence d'officiels portugais et français. Un groupe folklorique défile à travers la ville. Au siège de l'association portugaise de Montereau, le président raconte son arrivée en France, pour ne échapper au service militaire et aux guerres coloniales. Il présente son association. A Paris, l'orchestre de l'Association culturelle des travailleurs portugais des 8ème et 17 ème arrondissements, entretien avec les musiciens. Un membre parle du manque de soutien du gouvernement portugais. Fête portugaise à Pontault-Combault, une foule devant une estrade où se produisent des artistes, chanteurs et musiciens. Entretien avec un monsieur venu de Madère, et son fils, membre de l'association des Portugais de Pontault-Combault. Tour d'horizon des membres de l'association. Des jeunes derrière un stand de l'association, entretien. Entretien avec le président de l'association, il parle de la naissance de l'association, de la fête, de ses coûts. Il aborde également le sujet du droit de vote et du retour au pays.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

René Bouchahib, la villa Mélanie : enregistrement sonore (2009).

14AV 1731 , 2009 - 2009  

Avant la construction des logements sociaux du quartier du Chaperon vert, une centaine de baraques étaient installées derrière la villa Mélanie au 79 rue Jean Jaurès. Il raconte les conditions de vie (l'unique point d'eau). René Bouchabib est né en 1940 et a quitté la villa Mélanie en 1957. Son père est d'origine marocaine, sa mère d'origine italienne. La plupart des habitants de la villa était issue de l'immigration : Italie, Portugal, Espagne, Russie, Arménie, Maroc). Il parle d'Emile Bougard, l¿un des cofondateurs de l¿opération HLM Arcueil-Gentilly, et un des précurseurs du logement social à Arcueil. En 1957, ils sont relogés dans la cité Paul Vaillant-Couturier. Il parle des usines aux alentours, des constructions, des autres bidonvilles, de la pauvreté des habitants de la villa Mélanie, l'entraide et la bonne entente, des humiliations à l 'école, les pétitions contre leur installation à Paul Vaillant-Couturier, les loyers perçus sur le bidonville par la propriétaire du terrain, les jardins et les potagers cultivés.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par les villes et les associations > Fresnes et Val-de-Bièvre
Fin des résultats