/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5258_jpg_/0_0.jpg
1 média

Contre l'Europe forteresse / Section carrément anti Le Pen (SCALP). ParisSection carrément anti Le Pen (SCALP)1999

5258 , 1999  

Contre le sommet libéral européen et le G8.

29 mai 1999 tous à Cologne.

Contre l'Europe forteresse. Fermeture des centres de rétention. Régularisation de tous les sans-papiers. Abrogation de la convention Schengen.

Liberté de circulation et d'installation. Partageons la richesse, pas la misère. [...]

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > 1990-1999

Photographies en vrac

A66 , 1970-1990  

États généraux de l'immigration (s.d.). Stade de foot. Réception. Fête. 13e congrès (1991). Manifestations de rue (travailleurs immigrés, solidarité, sans papiers), dont celles de la section de Chevilly-Larue dans les rues de Paris, ou sur la place Kléber à Starsbourg. 26e anniversaire. 1er mai. Scènes de café, de pétanque, portrait... Grèves de la faim (1981). Rassemblement pour la régularisation des saisonniers à Avignon AMF. « Amiens ». « Foyers Avignon ». Permanence AMF pour la régularisation des sans papiers. Manifestation contre l'expulsion de Mourren Diouri (1991). Mosquée de Belleville pendant la période de Ramadan (1969-1970). Maroc. Les mineurs marocains du Nord. Soirée de solidarité entre français et immigrés (noël 1976). Palestine. Racisme. Manifestation sous la bannière de la MTI. Manifestation contre les lois d'ORNANO, STOLERU et PASQUA. Concert. Obsèques de Nassereddine Abdelkrim. CCFD. « Égalité des droits pour tous les citoyens quelle que soit leur nationalité », « Citoyenneté j'écris ton nom ». Mémoire fertile et AGIR. Soirées et réunion de l'AMF. Atelier avec des enfants. Centre d'initiative et d'intérêt culturels. Concerts, notamment par la section de Chevilly-Larue, à la Mutualité ou par Arab. OLP.

Contexte :
Mélanges divers > Documents iconographiques et audiovisuels
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_048/FRGNQ_PH_002_048_229_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Warda

1960-1990  

Née en 1940 d'un père algérien et d'une mère libanaise, Warda connaît dans son enfance parisienne les milieux nationalistes et artistiques de l'immigration algérienne en France. Elle commence sa carrière dans le cabaret de son père, le Tam Tam au Quartier latin. Sa mère lui transmet le goût de la chanson moyen-orientale dont elle apprend le répertoire. Forte de deux cultures, elle chante les succès de la chanson de l'exil aussi bien que ceux de Mohamed Abdelwahab, idole du monde arabe. Repérée par Ahmed Hachelaf, elle connaît vite le succès et entre chez Pathé Marconi.

Les plus grands compositeurs du moment lui offrent des titres : Mohamed Jamoussi Bladi ya bladi (Pays, ô mon pays), José de Souza Ya Oumi (Ô maman) , son énorme tube.

A quatorze ans, en pleine guerre d'Algérie, elle chante Ya habibi ya moudjahid (Ô ami, ô combattant) avant d'être expulsée avec sa famille à Beyrouth, dans le pays de sa mère, en raison des activités militantes de son père.

Warda, qui n'a encore jamais vu l'Algérie, prend le surnom de El Djazaïria (L'Algérienne) et interprète Djamila , en l'honneur de la combattante algérienne au maquis ou Ana mil djazaïr ana arabia ( Je suis d'Algérie, je suis arabe). Elle représente également l'Algérie combattante dans les productions panarabiques de 1961.

C'est après l'indépendance qu'elle découvre l'Algérie. Elle se marie en 1963 avec Djamel Kesri qui lui demande de quitter la scène. Pour le 10° anniversaire de l'indépendance, le président Boumediène la prie de chanter ; son accord précipite son divorce.

De retour sur scène, en Egypte, elle travaille avec les plus célèbres musiciens de son temps : Sayed Mekawi ou Mohamed Abdelwahab. Elle épouse le compositeur Baligh Hamdi.

Elle tourne dans de nombreux films de genre maghrébin et moyen-oriental et joue dans des comédies musicales. Elle entre ainsi dans le panthéon de la musique arabe. A la mort de la cantatrice Oum Kalthoum, en 1976, elle est d'ailleurs considérée comme son héritière.

État des lieux, prise en gestion.

Sans date  

[Travaux, état des lieux (mobiliers et matériaux), plans 1/50e (Office municipal HLM de Saint-Priest). ].

Contexte :
Sous-fonds du siège social (Espace des Brotteaux) > Service patrimoine (35 ml) > Établissements, dossiers particuliers : création, travaux, fonctionnement, transformations… > Foyer résidence de la Cordière à Saint-Priest