Associations interculturelles, culturelles et artistiques ; partis politiques et syndicats.

119AS/92 , Sans date  
Associations interculturelles, culturelles et artistiques : Agence Im'média ; Artistes producteurs indépendants associés (APIA) ; Association « Visages » ; Collectif pour un projet national français-musulman d'actions interculturelles ; Groupe culture - groupe interculturel ; IBDAA, société tunisienne de production, diffusion et promotion culturelle ; Théâtre d'Art'o.Partis politiques et syndicats : Parti communiste français ; Parti communiste marxiste-léniniste (PCML) ; Parti socialiste ; Parti socialiste unitaire ; Confédération générale du travail (CGT).
Contexte :
Activités de la FTCR. > Relations avec d'autres organismes. > Organismes en France.
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5103_jpg_/0_0.jpg
1 média

Incendie, centre de rétention de Vincennes. / Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Paris, FranceMouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) (Paris, France)2010

5103 , 2010  

Incendie, centre de rétention de Vincennes. Procès 25, 26, 27 janvier 2010 [...]. Venons nombreux soutenir les inculpés de l'incendie. Liberté de circulation et d'installation pour tous.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Label="""">Sans papiers > Label="""">2000-2009

Fonds d'autres associations

 

La Maison des femmes recueille aussi des archives d'associations ayant cessé leurs activités, comme celles de l'Agence Femme Information, agence de presse créée dans les années 1980. Ces archives sont regroupées dans le couloir extérieur au local archives et sont conservées avec d'autres fonds non classés.

Activités : slogan « Je vote donc j'existe, j'existe donc je vote » pour une campagne d'inscription sur les listes électorales (ca. 1984-1985), projet, rapport, programme FM, publication Infos Gazelle, n° 1 (1989) et nouvelle série (n° 1 (1992) à 8 (1993), charte d'engagement de l'animateur de Radio Gazelle, questionnaire d'enquête auprès des membres de l'ARA – Radio Gazelle [1989], grille des programmes de diffusion (1989) ; CLAP : attestation de formation « Gestion des associations » et participation à une journée d'étude ; cours enregistrés et courriers de réponse à des auditeurs...

14 , 1986-1990  
Contexte :
Parcours culturel > Association Rencontres et Amitiés (ARA) – Radio Gazelle

Dépliants.

Boîtes 69, 97, 108, 114, 137, 145, 268, 290 , 1985-2000  
boîte 69 : SIDA : projet de campagne de prévention (1989-1992). boîte 97 : Guides pratiques du réfugié, guide spécial du réfugié turc : exemplaires, élaboration (courriers, maquettes, etc.) (1985-1988). boîte 108 : "Conditions d'entrée et de séjours des étrangers en France", dépliants : exemplaires, maquettes, courriers (1987-1989). boîte 114 : « Info vacances pour les immigrés de Turquie », dépliants (1996). boîte 137 : "Accueil et informations pour la communauté turque", dépliants de l'ATT (1989). boîte 145 : « La procédure d'introduction du regroupement familial », dépliants de l'ATT (1989). boîte 268 : Dépliants ATT (1998-1999). boîte 290 : Documentation : bulletins et affiches divers, bulletins et dépliants ATT (1999).

Campagne d'archives orales "Histoire et mémoire de l'immigration, mobilisation et lutte pour l'égalité, 1968-1988" (collection audiovisuelle)

2012-2015  

Le projet « Histoire et mémoires de l'immigration : mobilisations et luttes pour l'égalité, 1968-1988 » initié en 2012 et achevé en 2015, a permis le recueil de témoignages filmés d'un corpus de 31 témoins représentatifs de l'histoire du militantisme social, culturel, intellectuel et politique autour de la question de l'immigration en France. Ont été interrogés des femmes et des hommes qui, par leur parcours, ont joué un rôle dans les mobilisations et les luttes pour l'égalité et ont contribué au changement des représentations des immigré-e-s.

Le choix de la période retenue, 1968-1988, n'est pas anodin. Ces 20 années, qui couvrent une partie des «années 68» et le premier septennat de François Mitterrand, ont été le théâtre de nombreuses luttes et mobilisations pour l'égalité des droits et la dignité ainsi que la reconnaissance des immigrés et de leurs enfants1. Avec ce basculement d'une décennie à l'autre, il s'agissait aussi d'observer les évolutions et les continuités dans ces luttes, le croisement des générations, notamment les différences et les similitudes entre deux âges du militantisme de l'immigration : celui des premiers immigrés et celui de leurs enfants, nés ou éduqués en France. En retenant ces bornes chronologiques, Génériques souhaite mener une réflexion autour de 1968 et sur les notions de continuités, césure, et de transition.

Il est important de préciser que le contexte international et la lutte pour la démocratie apparaissent dans de nombreux témoignages - la guerre d'Algérie, la répression au Maroc, l'Estado Novo de Salazar et la Révolution des Œillets au Portugal, la question palestinienne, les dictatures en Amérique latine (Chili, Argentine..), la lutte anticoloniale, etc... Même si la question des luttes dans le contexte international ne constitue pas la problématique première de la campagne, ces croisements impactent les mobilisations et luttes en France, plus précisément dans les expériences et les formes de militantisme des témoins. Ces croisements témoignent aussi du lien fort qu'entretiennent certains militants engagés pour l'égalité des droits des immigrés en France et la lutte contre les régimes en place dans les pays d'origine.

Le choix de l'année 1988 peut paraître moins évident. Il a fait l'objet de longues discussions au sein de l'équipe de Génériques et du comité de pilotage. Plusieurs facteurs concomitants justifient ce choix. Tout d'abord, le retour de la gauche au pouvoir, qui marque l'échec de dispositifs jugés discriminatoires et restrictifs envers les immigrés et leurs familles (réforme du code de la nationalité et lois sur l'entrée et le séjour des immigrés). De plus, l'année 1988 marque un tournant dans les politiques publiques envers les immigrés, lorsque que « intégration » devient le terme officiellement consacré pour définir la politique qualifiée jusque-là d'insertion2. Du côté des associations, les États généraux de l'immigration, organisés par des associations dites de l'immigration, et qui se tiennent à Saint-Denis en mai 1988, placent la question de la mémoire au cœur des débats. Ceux-ci tournent alors autour de la question de la sauvegarde de la mémoire des trois marches pour l'égalité et contre le racisme de 1983, 1984 et 1985. Un autre facteur décisif dans le choix de l'année 1988 sont les scores élevés du Front national aux élections présidentielles de mai 1988 (près de 15%). Au-delà de l'actualité des années 1968 et 1988, ces bornes chronologiques permettent aussi de croiser les sources écrites classées par Génériques, de nombreux fonds d'associations ou de particuliers actifs dans cette période3 dont certains ont été interrogés dans le cadre de cette campagne4.

 

1 La période est notamment marquée par les grèves et manifestations de mai-juin 1968, les grèves dans les usines, les mobilisations dans les foyers SONACOTRA, les mobilisations dans les bidonvilles et cités de transit, les comités, collectifs, et mouvements de travailleurs immigrés, les mobilisations contre les lois et circulaires Marcellin-Fontanet, Bonnet, puis Pasqua, les mobilisations contre les expulsions, les mobilisations contre les crimes racistes, la Marche pour l'égalité et contre le racisme, Convergence 84, les mobilisations pour le droit de vote des étrangers. Sur les luttes de l'immigration, voir Migrance n°25 52005), Migrance n°41 (2013).

2 Claude Évin, ministre de la Solidarité nationale, déclarait en juin 1988 devant le conseil d'administration du Fonds d'action sociale pour les travailleurs immigrés et leurs familles (FAS) : « Les étrangers qui résident actuellement en France y resteront, chacun en est aujourd'hui conscient ; parlons donc maintenant d'intégration plutôt que d'insertion».

3 Par exemple le Fonds de l'Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF) classé par Génériques et déposé aux Archives nationales (voir l'inventaire sur Odysséo : http://odysseo.generiques.org/resource/a011426697543qv4b15)

4 Vasco Martins avait par exemple mis à disposition de Génériques un important fonds de périodiques portugais imprimés en France qui a été numérisé et est librement consultable dans le portail Odysséo.

 

Sélection des témoins

Plusieurs critères ont été retenus afin de parvenir à obtenir un large panel de témoins, avec la difficulté à réunir l'ensemble de ces derniers autour de 31 témoins seulement.

souci de parité : 11 des témoins sont des femmes - afin de mettre en lumière le rôle encore souvent occulté des femmes dans les sources (orales et écrites) de l'histoire de l'immigration et des luttes.approche selon le pays d'origine et la nationalité des acteurs : un panel large des nationalités mobilisées lors de ces luttes, acteurs immigrés mais aussi non-immigrés: parmi les témoins figurent des Tunisiens, des Marocains, des Algériens, des Sénégalais, des Latino-Américains, des Portugais, des Français de toutes origines, un Égyptien d'origine palestinienne, un Italien, une Turque, et un Vietnamien.échelle géographique large avec une approche régionale (Île-de-France, Lorraine, Alsace, Aquitaine...)changement d'échelle autour des acteurs et diversités des regards: leaders, militants anonymes ou « compagnons de route ». Une attention particulière a été portée sur le fait de ne pas interroger que des personnes dont on dispose par ailleurs de nombreux témoignages, tout en conservant l'impératif de représenter les grands moments de mobilisation.changement d'échelle entre structures nationales tels que les syndicats ouvriers et structures locales ou régionales (radio Gazelle à Marseille), mais aussi entre événements nationaux (Mai 68, Marche pour l'égalité et contre le racisme...) ou des actions locales (la Maison peinte de la Cimade à Nanterre)temporalité : des témoignages nous permettent de traverser notre cadre chronologique. D'autres mettent en évidence le croisement intergénérationnel des mobilisations («des luttes des «travailleurs immigrés» dans les années 1970 aux luttes de la «seconde génération» dans les années 1980)représentativité des niveaux sociaux : étudiants, travailleurs, intellectuels, institutionnels etc...représentativité associative, politique et syndicale (groupes autonomes comme le Mouvement des travailleurs arabes, syndicats ouvriers, partis politiques, collectifs, mouvements d'extrême-gauche).

Les témoins ont été interrogés une fois avec deux exceptions pour Driss El Yazami et Albano Cordeiro qui ont été revus pour approfondir ou poursuivre l'entretien. A noter aussi qu'un couple, Jean et Josée Frouin, qui a milité ensemble, notamment à la Ligue des droits de l'Homme, a souhaité témoigner au cours d'un même entretien.

 

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5329_jpg_/0_0.jpg
1 média

Non à la répression et à la torture en Iran. / Union des étudiants iraniens en France (UEIF). ParisUnion des étudiants iraniens en France (UEIF)1981

5329 , 1981  

non à la répression et à la torture en Iran. Vive la lutte des masses, contre le régime réactionnaire et la république islamique, du 27/06 au 04/07/1981.

Semaine de solidarité avec les luttes des peuples d'Iran et les prisonniers politiques.

Contexte :
Libérations politiques > Asie > Iran
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_047/FRGNQ_PH_002_047_228_jpg_/0_0.jpg
1 média

Salah Saadaoui

1960-1990  

Cette figure majeure de la chanson de l'immigration algérienne est né à Alger en 1936 et émigre en France à 1954. Salah Saadaoui fait partie de l'équipe artistique du FLN mais reste en France après l'indépendance . Le thème majeur de son répertoire est constitué de chansons d'exil comme Tiercé, Soukarji (Alcoolique) et Ya ouled Ghorba (chers enfants de l'exil). Il s'illustre aussi dans la chanson comique et la chansons patriotique algérienne. Ces chansons incitent souvent au retour au pays des immigrés déçus de leur vie en France. Au coeur de la vie artistique de l'immigration, il compte de nombreuses collaborations avec des artistes immigrés comme Kamel Hamadi ou des artistes algériens qu'il fera venir en France. Il est l'incarnation de la chanson de l'immigration post-coloniale. Il ouvre le cabaret l'Oasis à Paris dans le 11e arrondissement, sa maison d'édition discographique Sadaoui Phone et son magasin de disque Thouraya situé boulevard de La Chapelle à Paris. Il décède à Paris en 2005.

« Information médico-sociale en milieu migrant. Grossesse-Acouchement » in Bulletin du Comité médico-social pour la santé des migrants (dossier élaboré en collaboration avec le CLAP), n° spécial janvier 1980 (trimestriel). Accompagné des Livrets de l'animateur et du stagiaire « Grossesse-Accouchement ».

1 , 1980  
Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Bulletin du Comité médico-social pour la santé des migrants

Revues de In à P.

118AS/31 , 1986-1991  
Interactions Aquitaine-Portugal, bulletin de la fédération des associations franco-portugaises d'Aquitaine, Bordeaux, n° 1, 2 (1986), 3, 4, 5 (1987), 6, 7 (1988), 9 à 12 (1989), 13, 15, 16 (1990), 17 à 19 (1991). Paris-Lisbonne, «jornal realizado por jovens portugueses», n° 1 à 11, (1987).
Contexte :
Documentation. > Revues de Portugais en France.

Vie interne

1980-2006  

Cette partie concerne les statuts, adhésions, publications, réunions Aefti, relations avec les Aefti. Une partie des documents concerne également la comptabilité : charges sociales, dossier de subventions (Fasild et DPM), relations avec organismes et partenaires (ANPE, CGT, CLP, associations diverses), clients, fournisseurs, banque, assurance, locaux et divers.

Publications.

SOL 18 , 1972-1974  

flash d'information des bases du CAL-UGET Vincennes, Jussieu et Paris (feuillets simples, n°3-13, 1972-1973) ;

bulletin interne (n° spécial « Bilan des activités du CAL UGET Paris VIII » (1972) ; « Le mouvement étudiant tunisien (…) » (mai 1973) ; « Bilan du comité d'action et de lutte de l'UGET » (1973) ; « Feuillet social - conseils pour les étudiants » (octobre 1973) ; « Tunisie, dossier répression » (décembre 1973) ; « Non à la répression, liberté pour les détenus politiques » (janvier 1974) ; brochure en arabe de Salam Hosni (mai 1974) ;

brochure, sans n° (février 1972), n° 1 (1972), n° 3 (septembre 1973), n° 4 (2 numéros différents, janvier et octobre 1974).

Contexte :
Les organisations étudiantes > Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) > UGET en Tunisie > Comité d'action et de lutte UGET (CAL-UGET) (1972-1975)
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_1141_jpg_/0_0.jpg
1 média

Maroc. 3000 prisonniers politiques / Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM).

1141  

Maroc. 3000 prisonniers politiques. Halte à la répression au Maroc ! Liberté et démocratie pour le peuple marocain. Soutenez financièrement les familles des détenus. Michelle Bigot. CCP 57.18.78. Marseille, Solidarité Maroc. Union nationale des étudiants du Maroc.

Contexte :
Campagnes militantes et citoyennes > 1970-1979 > Non datées [ca 1970-1979]
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5531_jpg_/0_0.jpg
1 média

Vive le retour de nos camarades expulsés. Le pouvoir veut frapper. Mobilisons-nous... / Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève. Paris[1977 ?]

5531 , [1977 ?]  

Vive le retour de nos camarades expulsés. Le pouvoir veut frapper à nouveau mobilisons nous pour qu'ils restent en France. A l'appel du Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève des loyers. Meeting samedi 2 avril (...) Mutualité.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2448_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le gouvernement français est responsable de la mort programmée des malades étrangers / Association pour les droits des malades étrangers en France (ADMEF). novembre 1994

2448 , novembre 1994  

Expulsions, délations, violations des droits : le gouvernement français est responsable de la mort programmée des malades étrangers […]. Journée d'action, le dimanche 20 novembre, 13h30, devant l'hôpital Lariboisière, boulevard Magenta, métro Gare du Nord. Action pour le droit des malades étrangers en France (ADMEF).

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2450_jpg_/0_0.jpg
1 média

Visiteurs pour Personnes Hospitalisées organise un après-midi exceptionnel au profit des hospitalisés / Visite pour personnes hospitalisées. janvier 2001

2450 , janvier 2001  

Visiteurs pour Personnes Hospitalisées (Association VPH) organise un après-midi exceptionnel au profit des hospitalisés. Le dimanche 28 octobre 2001, de 14 heures à 18 heures, au 173 rue Saint-Martin, 75003 Paris. Cette fêt sera animé par le chanteur Baaziz et ses musiciens, ainsi que le groupe AFFRAH et d'autres surprises: kabyle, Raï, Chaoui... Particpation aussi du groupe théâtral des jeunes de Tremblay en France.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_1661_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le Butin, de H. Aït el Hadj et F. Bennour / Essaïon théâtre. juin 1999

1661 , juin 1999  

Théâtre d'auteurs vivants présente la Compagnie féminine d'Alger dans la comédie théâtrale : Le Butin, de H. Aït el Hadj et F. Bennour. Créée en 1998 par quatre associations féminines démocrates d'Algérie. Du 8 au 27 juin, tous les jours à 20h30. Dimanche à 16h. Essaion de Paris, Paris 4e.

Contexte :
Arts de la scène > 1990-1999 > 1998-1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2555_jpg_/0_0.jpg
1 média

Magic system en concert au zénith de Paris / JPS production, MCM musique, Radio France Outre-mer (RFO), Zénith. avril 2001

2555 , avril 2001  

Magic System en concert au zénith de Paris, samedi 14 avril de 21h à l'aube. Avec : Koffi Olomidé, Extra Musica, Alioune M'Baye Nder (Sénégal), Jocelyne Labylle, Claudy siar, Les Garagistes, Fitini, Ynd', Couleur d'asphalte. Les Gaou en live ! Nouvel album : sortie avril 2001.

Contexte :
Arts de la scène > 2000-2009 > 2001
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_39_jpg_/0_0.jpg
1 média

A l'occasion de 1997, année européenne contre le racisme, l'Association des Marocains en France invite le groupe Mesnawa / Association des Marocains en France (AMF). mai 1997

39 , mai 1997  

Masnawa. A l'occasion de 1997, année européenne contre le racisme, l'Association des Marocains en France invite le groupe Mesnawa de la musique et de la chanson populaires marocaines. Amiens, le samedi 24 mai à 20h, auditorium Mégacité. Plaine Saint-Denis, le samedi 31 mai, salle LSC.

Contexte :
Arts de la scène > 1990-1999 > 1994-1997