Toutes les ressources Ras l'front (Paris, France) 26 résultats (25ms)

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_2028_jpg_/0_0.jpg
1 média

Abrogation des lois Pasqua-Debré. Non au projet Chevènement-Guigou / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Fédération anarchiste (FA). novembre 1997

2028 , novembre 1997  

Abrogation des lois Pasqua-Debré. Non au projet Chevènement-Guigou. Meeting débat unitaire. Mardi 18 novembre, 20h, salle de l'Indépendance, 48, rue Duhesmes, 75018 Paris.

Le ""livre vert"" du programme socialiste distribué avant les élections prévoyait l'abrogation des lois Pasqua-Debré. En fait, aujourd'hui, non seulement ces lois ne sont pas abrogées, mais les projets de lois Chevènement-Guigou qui vont être mis en discussion par les députés ne constituent pas un changement radical.

- Entrée des immigrés : la politique de visas mise en place par Pasqua en 1986 est maintenue.

- Regroupement familial : les étrangers doivent remplir les mêmes conditions de ressources, de solvabilité, de logement que du temps de Pasqua.

- Double peine : elle n'est pas remise en cause. La double peine permet d'expulser de France des personnes qui y ont tout leur passé etc...

Ni dans la lettre, ni dans l'esprit les lois Pasqua-Debré ne sont abrogées. La logique de défiance à l'égard des étrangers est maintenue.

Pour une vraie loi de régularisation.

Le 24 juin, le ministre de l'interieur du nouveau gouvernement de gauche a rendu publique une circulaire devant permettre la régularisation de centaines de sans-papiers. Cette annonce a suscité de grands espoirs. Quel est le constat après trois mois d'application de la circulaire?

- Les sans-papiers sont livrés aux caprices de l'administration et de l'arbitraire, ils sont confrontés à de grandes différences de traitement d'une préfecture à l'autre : documents demandés dans certaines et pas dans d'autres, dépôts groupés acceptés pour certains collectifs et pas pour d'autres...

- Les sans papiers doivent fournir une multitude de documents officiels et administratifs (bulletins de paie, quittances de loyers, déclarations d'impôts, cartes d'assuré social...) que des personnes en situation irrégulière n'ont pas toujours.

- Les expulsions continuent : un nombre croissant d'étrangers sont interpellés et placés en rétention alors que leur dossier est en cours d'étude. Certains ont même été arrêtés à la préfecture alors qu'ils ont été convoqués pour leur régularisation. Les expulsions doivent cesser et les explusés doivent pouvoir revenir.

- Les titres de séjour accordés aux ""régularisés"", récépissés de trois ou six mois, carte temporaire d'un an, maintiennent les étrangers dans la précarité : comment peut-on prétendre intégrer quelqu'un en ne lui remettant qu'un titre provisoire de séjour dont le renouvellement n'est pas garanti?

- L'inquiétude grandit pour ceux qui ne seront pas régularisés : que doivent-ils devenir?

ATMF - Fédération anarchiste - Gauche Révolutionnaire - JRE - LCR - LDH - MRAP - Ras l'Front - Sud éducation - Les Verts.

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Droits civiques
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4213_jpg_/0_0.jpg
1 média

40e anniversaire du 17 octobre 1961 / Collectif. ParisCollectif2001

4213 , 2001  

Rassemblement mercredi 17 octobre 2001 - 18h. A proximité du cinéma Rex. Ce rassemblement se terminera au Pont Saint-Michel. Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers de travailleurs algériens et leur famille défendaient leur droit à l'égalité, leur droit à l'indépendance et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Ce jour-là et les jours qui suivirent des centaines de manifestants furent tués par des policiers aux ordres de leurs supérieurs.

A l'occasion du quarantième anniversaire, nous appellons à une grande manifestation le 17 octobre 2001, à Paris et dans toute la France, pour commémorer ce tragique évènement.

Nous demandons :

La reconnaissance officielle de ce crime contre l'humanité.

Le libre accès aux archives pouvant aider à écrire l'histoire de cette guerre coloniale et en particulier de cette journée du 17 octobre 1961.

L'introduction et l'étude de ces évènement dans les programmes et les manuels scolaires.

La création d'un lieu du souvenir à la mémoire des victimes.

Act'up - ADIAMOS - Agence de promotion des cultures et du voyage - AIRCRIGE - Alternative libertaire - Au nom de la mémoire - Association du 17 octobre 1961 contre l'oubli - Association des cultures berbères - Association des Familles de français disparus en Argentine - Association franco-argentine de Paris - Association nationale des Algériens de France et de leurs familles - Association pour la démocratie à Nice - Association républicaine des anciens combattants et victimes de la guerre - ATMF - CEDETIM - Certcle Frantz Fanon - CFDT du Rhône (UD) - CFDT URI-PACA - CGT - CIMADE - Collectif portugais pour une pleine citoyenneté - Collectif ""ruptures"" - Comité national des chômeurs - CGT - Droit au logement - Droits devant! - Droits solidarité - L'Ecole émancipée - FASTI - FIDH - Fédération de Paris du parti socialiste - La FTCR - France libertés - Fédération syndicale étudiante - FSU - GISTI - Groupe de soutien à Léonard Pelletier - Groupe révolutionnaire socialiste (Martinique) - Institut Medhi Ben Barka mémoire vivante - JCR-RED - LCR - Lutte ouvrière - Médecins du monde - Mémoire, vérité, justice sur les assassinats politiques en France - Mouvement des jeunes communistes - Mouvement de l'immigration et des banlieues - MRAP - Observatoire des libertés publiques - Parti communiste français - Pionniers de France - Ras l'front - SGEN-CFDT - Union des étudiants communistes - Union des femmes de la Martinique - Union syndicale G10 solidaires - Les Verts - Les Alternatifs - MJS - Fédération des oeuvres laïques du 93 - Collectif permanent de solidarité avec le peuple algérien.

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Mémoire
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4215_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mobilisation contre la double peine 1998 / Comité national contre la double peine. ParisComité national contre la double peine1998

4215 , 1998  

Mobilisation contre la double peine. Prison + expulsion = double peine. Pas de justice, pas de paix.

""Ceux qui commettraient une faute, par voie de délinquance de s'écarter des intérêts de notre pays doivent subir la loi que subirait tout Français et non point avec une exclusion supplémentaire"" François Mittérand, Sorbonne, 9 janvier 1989 (assises nationales sur les Nouvelles Solidarités).

Manifestation samedi 27 juin 1998, RDV 14 heures 30 Paris - Républiques.

Cet appel se fait à l'initiative des organisations suivantes. Premiers signataires : Comité national contre la double peine, MIB, Association des jeunes de Sartrouville (AJS), CRCA les Mureaux, Espoir Nîmes, Agora Vaulx en Velin, Pas da Ran (Châlon-sur-Marne), Comité Justice pour Abdelkader (Dammarie-les Lys), Réflex, Scalp, Collectif anti-expulsions, CNT, Association justice Jawad Zaoulya (Mantes-La-Jolie) Droits devant, ANGI Aubervilliers, La maison de l'immigration (LAMI), Comité des sans-logis, AMF, ATMF, Act up, Fasti, LCR, MRAP, Chorba pour tous!, Urmed, Espace pluriel, Ras L'Front 20e, Fasti...

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Droits civiques
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4221_jpg_/0_0.jpg
1 média

Pour l'égalité, non aux lois Pasqua, Debré, Toubon / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). ParisAssociation des travailleurs maghrébins de France (ATMF)Sans date

4221 , Sans date  

Pour l'égalité, non aux lois Pasqua, Debré, Toubon.

Non aux lois discriminatoires Pasqua, Debré, Toubon. Liberté égalité fraternité en danger. 15 juin manifestation à 15h à Bastille.

Premiers signataires : Accueil et promotion, ACTTT, ADTT (Association démocratique des travailleurs de Turquie), AEN JALB (Jeunes arabes de Lyon et banlieue), AGIR, AFJD (Association française des juristes démocrates), AIDES Ile-de-France, Alternatives libertaires, Association Un autre Monde, AMF (Association des Marocains de France), AREV, ATF (Association des Tunisiens de France), ATMF (Association des travailleurs maghrébins en France), CADAC (Coordination des droits à l'avortement et à la contraception), CAP (Convention pour une alternative progressiste), CCFD, CEDETIM, CGT, CHICHE!, CIEMI, COMEDE, Comité de défense des libertés, Convergence écologie solidarité, CSF (Confédération syndicale des familles), Droits devant!!, Emmaüs France, EMDH (Enfants du monde - droits de l'Homme), FASTI, Femmes de la Terre, Femmes Plurielles, FETAF, FEYAK Kurdistan, FSU, FTCR (ex UTIT), JCR Red, JRE (Jeunes contre le racisme en Europe), GAS (Groupe accueil solidarité), GR-JCR, LICRA, LCR, LDH, MAKI, MAN, Médecins du monde, MJCF, MJS, MOC (Mouvement des objecteurs de conscience), MRAP, Nanas Beurs, OIP (Observatoir international des prisons), PARTENARIA 2000, PCF, Pastorale des migrants, Pluriverselle, Pleins droits, Ras l'Front, Réseau Voltaire, SM (Syndicat de la magistrature), SE FEN (Syndicat des enseigants - FEN), SGEN, CFDT, SNES, SNUIPP Paris, SNUIPP National, SOS Racisme, SUD PTT, UNEF, UFF (Union des femmes françaises), UNEF id, UTSF/AR (Union des travailleurs sénégalais en France / action revendicative), Les Verts.

Document réalisé par le collectif des organisations pour l'abrogation des lois Pasqua-Méhaignerie et contre l'avant-projet de loi Debré.

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Droits civiques
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4234_jpg_/0_0.jpg
1 média

Contre l'exclusion et la précarité / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). ParisAssociation des travailleurs maghrébins de France (ATMF)1995

4234 , 1995  

En avant pour les droits et l'égalité. 8 avril 1995. Contre l'exclusion et la précarité. Journée nationale de manifestation.

AC! Accueil et promotion. ACDL. ACTIT. ADEC. Alliance des femmes. AMF. APEF. APEIS. ATMF. CADAC. CDSL. CEDETIM. CIMADE. CFDT-FGTE. CFDT fédération finances. CFDT Hacuitex. CGT Confédération. CNL. CNT. CONCASS. CRC Santé Sociaux. CSF. Culture et liberté. CDSL. CGL Union parisienne. CSCV. DAL. Droits devant! Emmaüs France. FASTI. Fédération des mutuelles de France. Fédération des malades handicapés. FIDL. Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés. FO-PTT IDF. FFACE. FSU. FTCR. GISTI. GRAL. JEC. JRE. LDH. LFEEP. MAN. MNCP. MRAP. Les Nanas Beurs. Pionniers de France. Ras l'front. REAS. SAF. SEP (FEN). SGEN (CFDT). SNICS. SNEP (FSU). SNES. SNEP. SNESUP. SNPIT. SNUASEN. SNU IPP. SNPES PJJ. SNUI. SOS Racisme. SUD PTT. Syndicat de la magistrature. Syndicats unifiés des caisses d'épargne. Témoignage chrétien. UNEF ID. URMED Solidarité. Vie nouvelle.

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Droits civiques
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4288_jpg_/0_0.jpg
1 média

Salon du livre antifasciste / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). ParisAssociation des travailleurs maghrébins de France (ATMF)2004

4288 , 2004  

Salon du livre antifasciste.

3 et 4 avril 2004. Maison des metallos.

ACCORT - ATF - ATMF - Comité des metallos - FASTI - FTCR - LDH - Les Panthères roses - Ras l'front - SCALP-reflex

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités culturelles > 2000 - 2009
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4838_jpg_/0_0.jpg
1 média

Droits des femmes, résistances / Ras l'front. 2000

4838 , 2000  

Ras l' front. santé, travail, éducation. Droits des femmes, résistances etc... Al'initiative de Ras l' front Montreuil-Bagnolet, nous vous invitons à un débat avec Joëlle Brunerie, gynécologue, Françoise Buisson représentante du Palnning Familial et Thérèse Clere représentante de la maison des femmes de Montreuil.

- Vingt ans après la loi Veil, où en est-on?

- Cinquante quatre ans après le droit de vote des femmes, quelle réalité?

- 80%des emplois à temps partiels sont effectués par des femmes, quel statut, quel avenir?

- A travail égal, salaire inégal?

- Accès à toutes les filières de formation?

Comme vous """"Emoi"""", le mercredi 2 février 2000 à 20h00 [...]

Contexte :
Immigration > Rassemblements et manifestations > 2000-2009
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4869_jpg_/0_0.jpg
1 média

Stop à l'affront / Ras l'front. 2003

4869 , 2003  

Il est urgent d'agir, nous sommes tous concernés ! Stop à l'affront. Concert stop à l'affront au canal 93 le 11 avril 2003 : Bouga, 3ème oeil, princesse Anies, Cheb Tarik, Tatiana Miath, Ahmada Smith, fatale clique, click up, dj djill. Artistes associés contre le racisme dans les bacs le 21 avril 2003 : Dieudonné, Ricardo K (Gipsy king), ton david, saïan Supa Crew, K Fear et Doc.K (la brigade), Omar et Fred, Jacques d'Arbaud, Hamed Daye, Eric Daniel, Dj bomb, Wendy. Story about the clown, Syntax, Faya D, Moudjahid, Imo (Emmigrands), Echos, Nameless. Logos : Ras l'front contre le racisme, LICRA, MRAP, Réseau no pasaran, Carrefour, ville de Bobigny [...]

Contexte :
Immigration > Événements culturels et sportifs > Musicaux