Toutes les ressources France terre d'asile (FTDA) (Paris, France) 30 résultats (5ms)

Bénédicte Larnaudie, bénévole puis remplacements en CDD, 1990-1993 : enregistrement filmé, 17 décembre 2008

1AV 315 , 2008 - 2008  

Bénédicte Larnaudie retrace son cursus de formation et son parcours associatif.

Elle raconte son arrivée à FTDA Créteil en 1990 et notamment son activité de bénévole pour dispenser régulièrement des cours de français.

Elle évoque son travail avec des objecteurs de conscience avec lesquels elle a monté une bibliothèque et créé un journal interne.

Elle s'exprime sur l'enthousiasme et la motivation qui l'animaient, ainsi que sur sa relation aux résidents. Elle précise ses origines vietnamiennes.

Elle décrit les conséquences de la création du CADA au centre en 1991, les débats internes consécutifs à l'instauration de la monétarisation, ainsi que l'arrivée de professionnels formés au travail social.

Elle regrette les pressions subies par les CADA et leur difficultés de positionnement.

Elle s'inquiète des conséquences induites en terme de motivation pour les équipes.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels administratifs et techniques, pour la période 1987 à 2008.

Bruno Smith, professeur de français langue étrangère (FLE) depuis 2001.

1AV 296 , 2008 - 2008  

Bruno Smith retrace son cursus de formation et décrit les débuts de sa vie professionnelle.

Il raconte comment, après avoir travaillé cinq ans à l'Education Nationale, et notamment après avoir développé le projet SIPA au lycée Victor Hugo de Créteil, il est recruté au centre comme professeur FLE pour les réfugiés statutaires en 2001 et est rejoint en 2002 par un deuxième FLE.

Il relate que malgré la suppression des postes FLE en 2003, il poursuit son travail officieusement, son poste ayant été transformé en poste d'animateur.

Il détaille son parcours syndical au centre (délégué du personnel et secrétaire du comité d'entreprise), et déclare apprécier pouvoir enseigner aussi bien au CADA qu'au transit, tout en regrettant la tendance de l'association à fonctionner comme une entreprise.

Il explique le fonctionnement et le contenu de ses ateliers, le travail sur un petit guide à l'intention des " nouveaux profs " de FTDA.

Il expose les problèmes posés par les différences culturelles.

Il exprime enfin sa satisfaction d'exercer au centre.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels enseignants, pour la période 1996 à 2008.

Claudette Mahé, médecin pneumologue, intervenant au centre de 1979 à 2008.

1AV 284 , 2008 - 2008  

Après avoir précisé son parcours professionnel, Claudette Mahé raconte son arrivée au centre en 1979 et la prise en charge de ses vacations mensuelles.

Elle explique que la création du CADA en 1991 a nécessité plus de besoins en médecine généraliste qu'en spécialité pneumologie. Elle différencie les pathologies et les besoins sanitaires des réfugiés du Sud Est asiatique de celles des populations suivantes.

Elle détaille les conséquences négatives de la création de la CMU en 1999 (couverture médicale universelle) sur la prise en charge des réfugiés et demandeurs d'asile.

Elle rend compte de la faiblesse actuelle des effectifs du personnel médical (2 médecins, pas de pédiatre, pas d'infirmier, 1 seule vacation mensuelle en pneumologie) et se pose la question du bien-fondé de la poursuite de son activité au centre.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels médico-sociaux, pour la période 1979 à 2005.

Dominique Bordin, période 2005 - 2008.

11AV 322 , 2008 - 2008  

Dominique Bordin analyse les aspects positifs de la mixité filles-garçons dans le centre.

Il note cependant les effets des différences culturelles sur les rapports entre jeunes et avec les éducatrices.

Il mentionne les disparitions suspectes et les risques par rapport aux réseaux de prostitution auxquels il a fallu faire face en 2001 ainsi que la tentative d'attaque du CAOMIDA la même année par des jeunes du quartier.

Il justifie la nécessité d'avoir mis en place en 2002 la supervision psychologique de l'équipe.

Il explique l'afflux de mineurs afghans depuis fin 2005 du fait de la fermeture de Sangatte.

Il raconte comment les CADA en 2005 ont été retirés des CHRS (centres d'hébergement et de réinsertion sociale) et exprime son inquiétude par rapport à l'ouverture, à la concurrence privée, du secteur de l'accueil des demandeurs d'asile.

Il juge nécessaire d'être vigilant dans les relations avec le récent ministère de l'Immigration et de l'identité nationale .

Il raconte le Baptême républicain pour le centre qui devient centre Stéphane Hessel en avril 2008, et évoque la prochaine célébration des 10 ans du CAOMIDA et des 20 ans de la convention internationale des droits de l'enfant.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre d'Accueil de Mineurs Isolés Demandeurs d'Asile (CAOMIDA) de Boissy-Saint-Léger, Dominique Bordin, responsable de 1999 à 2008 : enregistrements filmé et sonore, novembre-décembre 2008.

Dominique Gaillot-Lafrance, institutrice de 1996 à 2007.

1AV 279 , 2008 - 2008  

Dominique Gaillot-Lafrance retrace son cursus de formation et son parcours professionnel.

Elle s'exprime ensuite sur les conséquences, en terme d'amélioration, de son arrivée au centre en 1996 : école obligatoire tant que l'enfant n'est pas inscrit dans une école de la ville et même en cas de court accueil, début des projets avec les écoles de la ville, acquisition de matériel scolaire. Son travail est encore facilité en 1999 par l'ouverture d'une salle de classe aux normes et par la décision de désigner un référent par famille.

Elle mentionne les écoles et collèges qui scolarisent les enfants.

Elle analyse les causes de la grève de 2000.

Enfin, elle explique ce que lui ont apporté ses années d'exercice au centre, et son implication pour organiser des animations et sorties depuis sa retraite à partir de 2007.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels enseignants, pour la période 1996 à 2008.

Isabelle Sigot, responsable adjointe chargée du pôle insertion, 2007-2008 : enregistrement filmé, 19 novembre 2008

1AV 285 , 2008 - 2008  

Isabelle Sigot décrit son cursus universitaire et son parcours professionnel.

Elle raconte son arrivée à FTDA Créteil en mars 2007.

Elle explique la place et le rôle du pôle insertion dans la structure de l'établissement ainsi que son fonctionnement.

Elle insiste sur l'importance du travail des équipes dans le cadre de l'accompagnement des familles, ainsi que sur celle du partenariat avec les acteurs locaux ( bailleurs, régie de quartier, mission locale).

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels de direction, pour la période 1977 à 2008.

Jean-Pierre Clario, responsable du centre de 1977 à 1998.

1AV 277-278, 280-281 , 2008 - 2008  
Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels de direction, pour la période 1977 à 2008.

La collecte des archives audiovisuelles sur les migrations en Val-de-Marne : montage (2009).

1AV 414 , 2009 - 2009  

Extraits de témoignages de Jean-Pierre Clario, ancien membre de l'association France terre d'asile, Jocelyne Germain, ancien officier de protection de l'OFPRA, Hugo Guerra, ancien directeur de l'Office municipal des migrants de Champigny-sur-Marne et Michèle Vibert, ancienne enseignante à l'école du Plateau à Champigny-sur-Marne.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Montages réalisés à partir des entretiens