/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-50_01_jpg_/0_0.jpg
1 média

Comité polonais (non daté).

2 J 87 , Date inconnue  

Comité polonais.

Les membres du Comité ayant appris que beaucoup de leurs concitoyens désiraient offrir leur table à MM. les Officiers Polonais à leur passage, préviennent en conséquence les personnes qui sont dans cette dispositions de vouloir bien en faire la déclaration au bureau du Secrétariat de la Mairie, où une liste est déposée à cet effet.

M. le Président de la Commission étant indisposé, Par délégation, PAUTHIER.

Le secrétaire, Roy.

On fait observer qu’il n’est point question de logement, puisqu’il y a été pourvu.

IMPRIMERIE DE OUTHENIN CHALANDRE FILS

Contexte :
Affiches issues de la série J > Accueil

Electric and Musical Industries (EMI) - Catalogue arabe Pathé Marconi (collection numérisée d'affiches)

4000-4027 , [194]- ?]  

Le catalogue arabe de Pathé Marconi

À l'instar de Pathé Marconi, les grandes entreprises d'édition discographique, qu'elles soient basées en France ou en Algérie, pressent leurs disques à Paris pour bénéficier des technologies d'enregistrement les plus avancées. Dès l'entre-deux guerre en France, il se forme alors des circuits de production musicale spécifiques à la chanson maghrébine, qui poursuivent leur activité jusqu'à la fin des années soixante-dix. Le marché du disque d'expression arabe et berbère se divise entre plusieurs grandes maisons de disques françaises concurrentes de Pathé, soient Philips, Barclay, Decca mais également des sociétés algériennes telles Safi ou Oasis.

Le catalogue arabe de Pathé Marconi propose autant les chanteurs moyen-orientaux comme Mohamed Abdelwahab et Oum Kaltoum que les chanteurs de l'immigration comme Slimane Azem et Oukil Amar. Il est fondamental d'analyser l'influence moyen-orientale sur le répertoire maghrébin : la rumba de Cheikh El Hasnaoui avec Bnat essohba (Les filles de compagnie), le Chachacha d'Abdelwahab Agoumi avec Malek Haïrana (Pourquoi es tu inquiète?) ou lejazzde Mohamed El Kamal avec Tictac qui domine aux cours des années trente et quarante disparaissent au profit de l'influence de la musique égyptienne. Ce courant favorise l'introduction d'orchestres orientaux dans la chanson de l'exil. Au cours des années cinquante, cette rupturestylistique est favorisée par le succès du cinéma égyptien composé de nombreuses comédies musicales diffusées dans les cinémas communautaires en France et certainement par la réappropriation des modes musicaux andalous par les chanteurs kabyles de l'exil adaptés à la poésie de Si Mohand U Mhand, grand poète kabyle de la fin du XIXème

Le catalogue arabe de la maison Pathé Marconi est composé aujourd'hui selon les estimations de Génériques de plus de 2000 titres sur support 78 tours et de plus de 3000 titres sur support analogique (bandes).

Illustrations et photographies :

Les affiches des années 1950-1960 sont principalement signées Gaston Girbal (1888-1978), affichiste pour spectacles et revues musicales dans son atelier du 27 rue Piat à Paris. D'autres ont été dessinées par Alain Carrier (né en 1924 à Sarlat), illustrateur et publiciste. Une affiche (Salim Halali) est signé Badia-Vilato, affichiste espagnol exilé en France pendant la Guerre d'Espagne. Certains portraits ont été réalisés au studio de photographie Harcourt (Paris), connu pour ses portraits en noir et blanc au jeu d'ombre et de lumière, de personnalités du monde artistique. Le Studio Vallois, studio spécialisé dans les portraits, est également mentionné. Dans les années 1960, c'est le photographe tunisien Abdelhamid Kahia (Tunis, 1926-2008) qui immortalise la chanteuse Niama. Enfin pour les années 1970-1980, les portraits de Karim Kacel et Rachid Bahri ont été réalisés par des photographes Bernard Leloup et Benjamin Auger, ayant débuté dans les années yé-yé (et au magazine Salut les copains).

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5331_jpg_/0_0.jpg
1 média

Iran. Liberté pour les milliers de prisonniers politiques / Union des étudiants iraniens en France (UEIF). ParisUnion des étudiants iraniens en France (UEIF), [198- ?].[198-?]

5331 , [198-?]  

Halte au grand massacre en Iran. Liberté pour des milliers de prisonniers politiques.

Grand meeting mercredi 28 octobre à 20h à la Mutualité.

Organisé par l'association des étudiants iraniens à Paris sympathisants de l'organisation des Guerrilleros Fedaïs du peuple d'Iran.

[...]

Contexte :
Libérations politiques > Asie > Iran
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5408_jpg_/0_0.jpg
1 média

Assises de la citoyenneté de résidence / Ville de Paris. ParisVille de Paris, [200- ?].[200-?]

5408 , [200-?]  

Assises de la citoyenneté de résidence

[...]

Tous parisiens, tous citoyens!

Venez débattre sur le rôle des futurs Conseils de la citoyenneté à Paris dans le 20è. Permettons à celles et ceux qui n'ont pas encore le droit de vote de participer pleinement à la démocratie locale et participative.

Un concert gratuit clôturera cette journée.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 2000-2010

Musée français de la photographie (Essonne, Ile-de-France, France) (fonds d'archives)

XVIIIe-XXe siècles  

Le musée conserve des clichés de photographes étrangers ayant vécu et travaillé en France, comme le Britannique Robert Jefferson Bingham (1825-1870) qui établit son studio au 58, rue Laroche-Foucault à Paris au milieu du XIXe siècle, l'Américain d'origine hongroise André Kertesz (Budapest 1894-New York 1985), l'Allemande Germaine Krull (Wilda 1897-1985), le Néerlandais Joris Ivens (Nimègue 1898-Paris 1989) ou encore Sabine Weiss (née en Suisse en 1924).

Le musée possède notamment des portraits réalisés par Sabine Weiss, installée à Paris en 1946, de peintres et sculpteurs étrangers dans leurs ateliers parisiens comme le Russe Ossip Zadkine (1958), le Suisse Alberto Giacometti (1954), l'Américain Robert Rauschenberg (1964), le Russe naturalisé français Ivan Pugny (1952), le Japonais Foujita (1954), l'Allemand Jan Voss (1988), le Polonais Lasdislas Kijno (2000).

Emmanuel Sougez (1889-1972) a photographié des artistes étrangers en France comme le peintre belge Kees Van Dongen en 1958, le sculpteur russe Ossip Zadkine en 1960, ou encore le clown suisse Grock.

Signalons également les portraits de célébrités d'André Reybas (1897-1972), photographe employé chez Pathé (1926) puis à la Paramount (1930), qui ouvre son studio à Châtillon-sous-Bagneux: l'actrice mexicaine Maria Félix (Alamos, Sonora 1914-Mexico 2002), le pianiste arménien Raffi Pétrossian, le danseur et chorégraphe russe Serge Lifar (Kiev 1905-Lausanne 1986), l'actrice américaine Pearl Fay White (Green Ridge, Missouri 1889-Neuilly-sur-Seine 1938).

Citons enfin un ensemble de photographies des pavillons de l'Exposition universelle de 1900.

Alfieri, Charles Emmanuel

 
France -- 1799-1804 (Consulat) ; France -- 1814-1830 (Restauration) ; Diplomatie ; Militaire ; Politique
/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-30_01_jpg_/0_0.jpg
1 média

Municipalité de Besançon. Arrêté. Séance du 20 août 1792, l’an 4 de la Liberté.

2 J 87 , 1792  

Municipalité de Besançon. Arrêté. Séance du 20 août 1792, l’an 4 de la Liberté.

Le corps municipal informé qu'il se rassemble depuis quelque temps dans cette Ville un grand nombre de personnes étrangères, et qu'il en arrive journellement des Districts du Département du Doubs, et même des départements voisins. Que ce rassemblement inquiète, à juste titre, les Citoyens qu'ils n'y ont apperçu que des individus suspects, [...]

Art. I. Il est enjoint à toutes personnes arrivées à Besançon des districts du département du Doubs et des départements voisins, depuis le premier janvier de cette année, d'avoir à sortir de cette ville dans le délai de huitaine, à compter du jour de la publication du présent arrêté, ou de justifier, dans le même délai, de leur civisme, par un certificat en bonne forme de la Municipalité du lieu de leur domicile habituel, et visé par le district de leur ressort.

Art. II. [...]

Mandons au Procureur de la Commune et à son Substitut ; enjoignons aux Commissaires et Gardes de police de tenir la main à exécution du présent Arrêté. Et afin que personne n'en ignore, ordonnons qu'il sera imprimé et affiché dans toutes les rues et sur toutes les Places.

Joseph LOUVOT, Maire. DANGEL, Secr. greff. A Besançon, de l'imprimerie de J. Fr. COUCHé.

Contexte :
Affiches issues de la série J > Police, sécurité
/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-30_02_jpg_/0_0.jpg
1 média

Arrêté du conseil général de la commune, à la séance du 30 septembre 1792, An premier de la République française.

2 J 87 , 1792  

République française. Liberté. Egalité.

Arrêté du conseil général de la commune, à la séance du 30 septembre 1792, An premier de la République française.

Nous citoyens formant le Conseil général de la Commune, sur le Réquisitoire du Citoyen COSTE, Procureur de ladite Commune considérant que tant que la Patrie est déclarée en danger, un des objets les plus importants de la Police, et le premier devoir des Magistrats du Peuple, c'est de surveiller les Etrangers qui sont ou qui arrivent dans nos murs que pour atteindre ce but, il importe de prendre des mesures efficaces, 1. contre tous Etrangers qui, se trouvant dans le cas de l'Arrêté du 20 août dernier, auraient échappé à son exécution, soit en se cachant dans quelques maisons particulières, soit en se prévalant d'un certificat de civisme, mendié ou surpris 2. contre ceux qui, arrivant dans cette Ville pour quelques affaires, ou seulement pour y passer, rendent inutile la surveillance de la Police, par les déclarations fausses ou insignifiantes de l'endroit où ils vont loger ;

Considérant enfin, que dans une Ville en état de guerre, il est de la sûreté publique et individuelle d'avoir chaque jour un tableau général des Etrangers qui y sont arrivés, de ceux qui en sont partis, ainsi que de ceux qui y restent des jours précédens. Avons arrêté et arrêtons ce qui suit SAVOIR :

ARTICLE PREMIER

[...]

Fait au Conseil les an, jour et mois susdits. Joseph LOUVOT, maire.

Contexte :
Affiches issues de la série J > Police, sécurité

Société historique et littéraire polonaise - Bibliothèque polonaise de Paris (Paris, France) (fonds d'archives)

XIXe-XXe siècles  

La Bibliothèque possède des ouvrages, manuscrits, cartes, fonds d'archives privés, œuvres d'art et photographies de l'émigration polonaise en France aux XIXe et XXe siècles. Quatre ensembles muséographiques ont été constitués: le musée Adam Mickiewicz ouvert en 1930, le salon Frédéric Chopin, le musée Boleslas Biegas et la collection Camille Gronkowski à partir de 1955.

Soucieux de préserver le patrimoine culturel polonais à l'étranger, des émigrés polonais, ont légué, dès le début du XIXe siècle, des collections artistiques à la Bibliothèque: 163 estampes de Wladyslaw Zamoyski (1803-1868), 800 dessins et gravures du général Karol Kniaziewicz (1762-1842), 40 000 gravures de Maciej Wodzinski (17831848). Au XXe siècle, la richesse des dons ne tarit pas: collection personnelle du bibliophile et collectionneur Wladyslaw Dabrowski (1884-1970), tableaux, dessins et estampes du publiciste et homme politique Kazimierz Woznicki (1878-1949), du poète et peintre Jan Winczakiewicz (né en 1921), et de bien d'autres encore dont les conservateurs de la Bibliothèque.

À sa création, la Bibliothèque a également reçu de nombreux dons de manuscrits, papiers personnels, archives d'organismes issus de l'émigration, dons qui se poursuivent au XXe siècle.

Licences et permis

F12/2026-2028, 2046, 2048, 2051, 2058, 2071, 2108, 2110, 2111, 2115, 2119, 2158-2174 , 1809-1814  

Navires américains (1809-1814) ; états des permis ottomans et barbaresques, notamment à Marseille (1810-1813) ; licences à créer pour l'Espagne (1810-1814) ; licence accordée à Mohamed Ali Pacha du Caire (1811-1813) ; délivrance par ports (1810-1813).

Contexte :
Tous services > Commerce extérieur et maritime, douanes, navigation

Conseil général des manufactures

F12/196-bis , 9 février-1826  

Procés-verbaux des séances : [...] mémoire du conseil des prud'hommes d'Elbeuf sur la fabrication du tulle de coton et des machines, soulignant l'énorme consommation de tulle et l'intérêt de développer une industrie qui utilise encore beaucoup de machines et d'ouvriers anglais.

Contexte :
Tous services > Manufactures, industries, brevets, procédés industriels
/medias/customer_28/dictionnaire/Nikolay_Orlov_jpg_/0_0.jpg
1 média

Orloff, Nicolas

 
Guerre franco-allemande (1870-1871) ; Guerre de Crimée (1853-1856) ; Alliance franco-russe (1894) ; Diplomatie ; Militaire
/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-30_03_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mairie de Besançon. Police des étrangers. […] Besançon, le 18 août 1831.

2 J 87 , 1831  

Mairie de Besançon. Police des étrangers.

Le Maire rappelle aux habitans de cette Ville, qui sont dans l'usage de louer des chambres et des appartemens garnis ou non garnis, qu'au terme des lois, ou des réglemens de police, ils sont tenus de s'assurer si les personnes étrangères, qui se présent pour se loger chez eux, ont fait à la Mairie leur déclaration de résidence et ont obtenu permis de séjour ou d'habitation qu'ils ne doivent consentir à les recevoir qu'autant qu'elles se seront conformées à cette mesure qu'ensuite ils ont eux-mêmes à faire connaître sans retard à la police municipale quels individus sont logés dans leurs domiciles, et qu'en négligeant de satisfaire à ces obligations ils s'exposent à des poursuites devant les tribunaux, pour contravention aux lois et règlements concernant les étrangers et les logeurs.

Besançon, le 18 août 1831. Pour le Maire, MICAUD, Adjoint.

OUTHENIN CHALANDRE FILS IM [coin déchiré]

Contexte :
Affiches issues de la série J > Police, sécurité
/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-50_02_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mairie de Besançon. Réfugiés polonais. Avis aux Citoyens […] Besançon, le 31 Janvier 1832

2 J 87 , 1832  

Mairie de Besançon. Réfugiés Polonais. Avis aux Citoyens.

Les réfugiés Polonais qui jusqu'à présent ne sont arrivés à Besançon qu'en petit nombre et presque isolément sont à la veille de passer en cette Ville, par détachement de quelques cents hommes. Nous allons répondre au vœu des Citoyens en leur faisant partager les soins hospitaliers que réclament les héroïques défenseurs d'une malheureuse patrie.

En conséquence, et selon les dispositions concertées avec l'autorité supérieure, les Polonais qui vont arriver seront envoyés chez les habitans, pour qui ces logemens compteront comme ceux des militaires français, dans la répartition des logemens de gens de guerre.

Les sentimens qui animent les Bisontins en faveur des enfans de la Pologne, répondront de leur empressement à les recevoir en véritables frères et à les traiter avec tous les égards et toute la sympathie dus à l'infortune.

Le Comité de secours aux Polonais, formé dans le sein de la Garde Nationale, continuera, nous en avons la certitude, de se livrer aux soins qui lui sont confiés et qu'il remplit avec tant de zèle et de patriotisme.

Besançon, le 31 Janvier 1832. Pour le Maire de la Ville, L'Adjoint délégué POULET.

OUTHENIN CHALANDRE FILS, IMPRIMEUR DE LA MAIRIE

Contexte :
Affiches issues de la série J > Accueil
/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-30_04_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mairie de Besançon. Police Individuelle […] Fait en l’Hôtel de la Mairie le 20 mai 1833

2 J 87 , 1833  

Mairie de Besançon. Réfugiés Polonais. Avis aux Citoyens.

Les réfugiés Polonais qui jusqu'à présent ne sont arrivés à Besançon qu'en petit nombre et presque isolément sont à la veille de passer en cette Ville, par détachement de quelques cents hommes. Nous allons répondre au vœu des Citoyens en leur faisant partager les soins hospitaliers que réclament les héroïques défenseurs d'une malheureuse patrie.

En conséquence, et selon les dispositions concertées avec l'autorité supérieure, les Polonais qui vont arriver seront envoyés chez les habitans, pour qui ces logemens compteront comme ceux des militaires français, dans la répartition des logemens de gens de guerre.

Les sentimens qui animent les Bisontins en faveur des enfans de la Pologne, répondront de leur empressement à les recevoir en véritables frères et à les traiter avec tous les égards et toute la sympathie dus à l'infortune.

Le Comité de secours aux Polonais, formé dans le sein de la Garde Nationale, continuera, nous en avons la certitude, de se livrer aux soins qui lui sont confiés et qu'il remplit avec tant de zèle et de patriotisme.

Besançon, le 31 Janvier 1832. Pour le Maire de la Ville, L'Adjoint délégué POULET.

OUTHENIN CHALANDRE FILS, IMPRIMEUR DE LA MAIRIE

Contexte :
Affiches issues de la série J > Police, sécurité

Sociétés de secours mutuels, département de la Seine, ville de Paris

F12/5343-5406 , 1850-1912  

Demandes d'autorisation, statuts, contentieux. 5388/250. Ouvriers belges. 5390/441. Ouvriers allemands résidant à Paris. 5392/574. Alliance polonaise. 5393/696. Fraternité ouvrière italienne. 5393/742. Cuisiniers, garçons de salle et maîtres d'hôtel italiens résidant à Paris. 5394/768 Union fraternelle belge. 5397/1617. Les Amis de Lódz. 5397/1654. Union franco-suisse. 5397/1695. Franco-suisse de la métropole.

Contexte :
Tous services > Statistique industrielle, police ouvrière
/medias/customer_28/affiches/AMB_2J87-30_05_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mairie de Besançon. Police générale. Etrangers […] A la préfecture, à Besançon, le 15 septembre 1851

2 J 87 , 1851  

Mairie de Besançon. Police générale. Etrangers.

Le Maire de la ville de Besançon, conformément à l'article 9 de l'arrêté dont suit la teneur, porte à la connaissance du public les dispositions de M. le Préfet, concernant les étrangers qui habitent le département du Doubs et ceux qui se proposent d'y résider.

Besançon, le 19 septembre 1851. C. CONVERS

Arrêté de M. le Préfet.

Nous, Préfet du département du Doubs,

Vue la loi du 24 août 1790 Vu la loi du 21 avril 1832 [...] ; Vu la loi du 3 décembre 1849 Vu les Instructions de M. le Ministre de l'Intérieur ;

Considérant qu'un certain nombre d'étrangers, abusant de l'hospitalité qui leur est donnée en France, se livrent à des manœuvres coupables contre la sûreté de l'État ;

Qu'il est du devoir de l'autorité de prendre les mesures que la loi autorise pour prévenir ces abus ou pour y mettre un terme :

Arrêtons ce qui suit :

Article Premier. A l'avenir, tout étranger qui arrivera dans le département avec l'intention d'y résider ou d'y exercer une industrie, devra, dans les trois jours de son arrivée, se présenter au maire de la commune, pour faire régulariser sa position. [...]

Art. 3. Nous nous réservons d'accorder ou de refuser auxdits étrangers le permis de séjour dont ils auront besoin pour résider dans notre département.

Art. 4. Ce permis de séjour ne sera refusé qu'aux étrangers dépourvus de papiers réguliers, aux vagabonds et gens sans aveu, et aux individus dont la présence pourrait être source d'inquiétude pour la sécurité et l'ordre. [...]

Art. 7. Tout étranger qui contreviendra aux articles qui précèdent sera expulsé du territoire français.

Art. 8. Les dispositions qui précèdent ne sont point applicables aux étrangers qui voyagent en France, sans intention de résidence, pour leurs affaires ou pour leurs plaisirs, et qui sont munis de passeports réguliers délivrés par leurs gouvernements, et régulièrement visés par les ambassadeurs, chargés d'affaires ou consuls de la République française. [...]

A la préfecture, à Besançon, le 15 septembre 1851.

Signé DE LAPEYROUSE

Pour copie conforme : Le Maire, C. CONVERS.

BESANCON, OUTHENIN CHALANDRE FILS, IMPRIMEUR DE LA MAIRIE

Contexte :
Affiches issues de la série J > Police, sécurité

Direction des forêts

1853-1960  

Voir les dossiers relatifs à la main-d'œuvre dans les archives de l'Office national des forêts. Voir aussi le versement 19980378 au sujet des conventions d'occupation des champs de tir et aérodromes par l'autorité militaire et par l'armée anglaise de maisons forestières ou de terrains domaniaux dans l'intérieur et aux abords des forêts soumises au régime forestier

Przeglad rzeczy polskich. Paris1857-1864

1857-1864  

Bibliothèque interuniversitaire des langues orientales : PER.20391 { 1857-1858 ; 1862 ; 1863 }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin M- 36491-36502 ; M- 17392-17452 ; M- 31173-31174 ; K- 15634 : { 1857 (1 n° s. d.), 1858-janv. 1861, inc. } ; { juin 1859-août 1864, inc. } ; { janv. 1859. janv. 1860 } ; { 15 avr. 1859 }

Contexte :
1851-1860 > 1857