Reproduction photographique de documents d'archives

 

Coupures de presse et tracts : tract en arabe, "appel grève générale à Grenoble" ; "incendie d'un foyer taudis à Grenoble" ; "article sur la discrimination et le racisme"; "nous voulons la carte de travail", "une" du journal Assifa, n°7, janvier 1973 : grève des foyers SONACOTRA, "y'en a marre on ne paye plus de loyers", mai 1972 ; après l'attentat au consulat d'Algérie de Marseille : "arrêtez le travail, exprimez votre deuil" ; "Français-immigrés solidaires" ; journal Fedaï : assassinat de Mohamed Diab au commissariat de Versailles et appel de Fatna, sa femme, 1972 ; journal Fedaï : "rafles, occupations, expulsions, racisme: assez!" et "Tous Unis" ; grève générale des travailleurs arabes à Montpellier ; Libération, 24 mai 1974 : pièce de théâtre "dites-moi mes frères"; "Montpellier : rassemblement général de sans papiers"; abrogation de la circulaire Marcellin-Fontanet : "une victoire"; "Liberté, papiers, fraternité": photo de manifestants face aux CRS ; tract en arabe: "grève de la faim de Mohamed Ali à Grenoble"; "Liberté, papiers, fraternité!"; "Grenoble : 1000 immigrés dans la rue"; "180 étrangers font la grève de la faim: 20000 Marocains réduits au servage dans le Midi" ; "Les Français savent-ils" événements d'octobre 1961 ; Minute : "Dehors les Algériens!"; "MTA : à quand un syndicat arabe " avec photo de manifestants à l'intérieur de la bourse du Travail à Paris lors d'un meeting de l'Union de la Gauche ; tract contre les marchands de sommeil ; télégramme adressé par les grévistes de la faim de Valence à Georges Pompidou, en 1973 ; " les 37 immigrés ont gagné" : fin de la grève de la faim des Pakistanais, rue Dulong à Paris ; "4000 personnes à la marche silencieuse à la mémoire des victimes du racisme". Photographies : charge de CRS contre des manifestants ; tirailleurs asiatiques; goumiers et tirailleurs pendant la guerre. Affiches : Affiche du Théâtre populaire maghrébin à Grenoble en 1974 : "Comédiens étrangers". Affiches contre le racisme.

"La Baraque", quartier du Blosne, (Rennes, Ille-et-Vilaine)

 

Le quartier du Blosne, dans le sud de Rennes, est emblématique de la culture ouvrière et immigrée de la ville. Construit dans les années 1960 pour loger les ouvriers des usines avoisinantes, il est marqué par la construction de la « Baraque », cabane de chantier utilisée par les ouvriers pour entreposer du matériel de construction. Dans les années 1980, la Baraque devient un lieu associatif, le siège de l'association socio-culturelle marocaine, et un lieu de rencontre et d'échanges emblématique du quartier. La Baraque devrait être détruite en 2019 pour être remplacée par un nouveau pôle associatif. À cette occasion, la ville de Rennes a lancé un projet de valorisation de la mémoire ouvrière et immigrée liée à ce lieu symbolique.

Contexte :
Bretagne > Ille-et-Vilaine
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5017_jpg_/0_0.jpg
1 média

Unité contre le Front national / Jeunesses communistes révolutionnaire (JCR). [s.n.], Sans date.Sans date

5017  

Lorsqu'ils s'en sont pris aux immigrés, je n'ai rien dit, je n'étais pas immigré. Lorsqu'ils s'en sont pris à l'avortement, je n'ai rien dit, je n'étais pas une femme. Lorsqu'ils s'en sont pris aux homosexuels, je n'ai rien dit, je n'étais pas homosexuel. Lorsqu'ils s'en sont pris à la gauche, je na'i rien dit, je ne faisais pas la politique. Lorsqu'ils sont venus me chercher, il n' y avait plus personne pour me défendre. Unité contre le Front national. Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR).

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre l'extrême droite > Non datées