/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4215_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mobilisation contre la double peine 1998 / Comité national contre la double peine. ParisComité national contre la double peine1998

4215 , 1998  

Mobilisation contre la double peine. Prison + expulsion = double peine. Pas de justice, pas de paix.

""Ceux qui commettraient une faute, par voie de délinquance de s'écarter des intérêts de notre pays doivent subir la loi que subirait tout Français et non point avec une exclusion supplémentaire"" François Mittérand, Sorbonne, 9 janvier 1989 (assises nationales sur les Nouvelles Solidarités).

Manifestation samedi 27 juin 1998, RDV 14 heures 30 Paris - Républiques.

Cet appel se fait à l'initiative des organisations suivantes. Premiers signataires : Comité national contre la double peine, MIB, Association des jeunes de Sartrouville (AJS), CRCA les Mureaux, Espoir Nîmes, Agora Vaulx en Velin, Pas da Ran (Châlon-sur-Marne), Comité Justice pour Abdelkader (Dammarie-les Lys), Réflex, Scalp, Collectif anti-expulsions, CNT, Association justice Jawad Zaoulya (Mantes-La-Jolie) Droits devant, ANGI Aubervilliers, La maison de l'immigration (LAMI), Comité des sans-logis, AMF, ATMF, Act up, Fasti, LCR, MRAP, Chorba pour tous!, Urmed, Espace pluriel, Ras L'Front 20e, Fasti...

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Droits civiques
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4971_jpg_/0_0.jpg
1 média

Sommet citoyen sur les migrations / Des ponts pas des murs.18 octobre 2008

4971 , 18 octobre 2008  

Des ponts pas des murs. Sommet citoyen sur les migrations. Samedi 18 octobre 2008, Paris. Marche festive à 13h30 à Bastille. Concert gratuit à 16h à République. Têtes raides, Cali, Olivia Ruiz, Ministère des affaires populaires, Didier Super, Arthur Ribo et Amirouche, Akli D., Courir les rues, Karpatt, Mell, Lola Lafon, Les Hyènes, Agnès Bihl, Les Frères Guissé, Amel Mathouthi, Yannick Jaulin, Merlot...

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > 2000-2009

Les footballeurs maghrébins de France au XXe siècle : itinéraires professionnels, identités complexes (colloque) (collection audiovisuelle)

2007  

Le colloque « Les footballeurs maghrébins de France au XXe siècle : Itinéraires professionnels, identités complexes » se tient à Marseille les 9 et 10 novembre 2007. Il est organisé par les associations Génériques et We are football association. Il bénéficie aussi du soutien du Conseil général des Bouches-du-Rhône, du Conseil régional Provence-Alpes-Côtes d'Azur, de l'Acsé PACA, de l'OM Attitude et de Cityvox.

Ce colloque réunit des historiens, doctorants et des joueurs suivant ayant évolué dans des clubs du championnat de France et dans leurs équipes nationales respectives (Maroc, Tunisie, Algérie) : Hassan Akesbi, Toaoufik Beilghit, Mustapha Dahleb, Kader Ferhaoui, Nordine Kourichi, Rachid Mekhloufi, Chérif Oudjani et Ammar Rouaï.

Les intervenants reviennent sur des moments clés de l'histoire du football et de ses protagonistes dans le cadre de l'histoire coloniale et postcoloniale. Ce sujet est notamment développé sous le prisme de la question identitaire : cette « notion d'identité sportive s'est toujours posée avec acuité car le football professionnel se développe dans un contexte colonial. » (1). Il s'agit d'une « approche novatrice [permettant] d'aborder l'interaction entre les divers acteurs en mettant en avant la diversité des joueurs maghrébins ou d'origine maghrébine et leurs itinéraires en France. » (2). Nous présentons et mettons en ligne ici une sélection des interventions des historiens.

A l'occasion de ce colloque ont également été réalisées des interviews audiovisuelles indivuelles des footballeurs sollicités, chaque joueur étant interrogé sur son passé par un historien suivant une méthodologie scientifique. Une partie de ces témoignages sont ici mis en ligne (d'autres sont à venir) ; ils présentent à la fois des destins individuels mais aussi des expériences partagées. Un éclairage particulier est ainsi apporté sur l'histoire de l'équipe de football du FLN.

(1) YAHI Naïma. La spécificité maghrébine du football français. Migrance : Les footballeurs maghrébins en FRance au XXe siècle : itinéraire professionnels, identités complexes. n°29. 2008. p.7.

(2) BOUZIRI Saïd. Editorial. ibid. p.5.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4948_jpg_/0_0.jpg
1 média

Halte au racisme, à la violence / Résidents Sonacotra Grésillons et Chandon ; AFRP PV Couturier ; AAE ; ATMF Gennevilliers ; LDH ; MRAP AGV ; SOS Gennevilliers ; Gennevilliers pour tous ; LCR ; MJCF ; MCR ; PCF ; PS ; CFDT Chausson ; SNI Gennevilliers ; SNES Pasteur ; UL CGT. 1989

4948 , 1989  

Halte au racisme, à la violence. Manifestation vendredi 23 juin 1989. 18h30, métro Gennevilliers-Gabriel Péri

Contexte :
Immigration > Rassemblements et manifestations > 1980-1989

Musée français de la photographie (Essonne, Ile-de-France, France) (fonds d'archives)

XVIIIe-XXe siècles  

Le musée conserve des clichés de photographes étrangers ayant vécu et travaillé en France, comme le Britannique Robert Jefferson Bingham (1825-1870) qui établit son studio au 58, rue Laroche-Foucault à Paris au milieu du XIXe siècle, l'Américain d'origine hongroise André Kertesz (Budapest 1894-New York 1985), l'Allemande Germaine Krull (Wilda 1897-1985), le Néerlandais Joris Ivens (Nimègue 1898-Paris 1989) ou encore Sabine Weiss (née en Suisse en 1924).

Le musée possède notamment des portraits réalisés par Sabine Weiss, installée à Paris en 1946, de peintres et sculpteurs étrangers dans leurs ateliers parisiens comme le Russe Ossip Zadkine (1958), le Suisse Alberto Giacometti (1954), l'Américain Robert Rauschenberg (1964), le Russe naturalisé français Ivan Pugny (1952), le Japonais Foujita (1954), l'Allemand Jan Voss (1988), le Polonais Lasdislas Kijno (2000).

Emmanuel Sougez (1889-1972) a photographié des artistes étrangers en France comme le peintre belge Kees Van Dongen en 1958, le sculpteur russe Ossip Zadkine en 1960, ou encore le clown suisse Grock.

Signalons également les portraits de célébrités d'André Reybas (1897-1972), photographe employé chez Pathé (1926) puis à la Paramount (1930), qui ouvre son studio à Châtillon-sous-Bagneux: l'actrice mexicaine Maria Félix (Alamos, Sonora 1914-Mexico 2002), le pianiste arménien Raffi Pétrossian, le danseur et chorégraphe russe Serge Lifar (Kiev 1905-Lausanne 1986), l'actrice américaine Pearl Fay White (Green Ridge, Missouri 1889-Neuilly-sur-Seine 1938).

Citons enfin un ensemble de photographies des pavillons de l'Exposition universelle de 1900.

Immigration. Langues d'origine, langue arabe, scolarisation des enfants immigrés: documents émanant d'associations ou d'organismes en lien avec l'immigration.

ZNI 20-21 , 1975-1984  

Documents émanant d'associations ou d'organismes en lien avec l'immigration. Service national de la pastorale des migrants (SNPM): " à propos du code de la nationalité ", " chrétiens et musulmans en France ", " les commissions d'expulsion ", fiches avec historique. Coupure de presse d'Ouest France: " l'évêque d'Angers et les menaces d'expulsion ". Association des travailleurs de Turquie (67 rue de Dunkerque, Paris), crimes racistes: communiqué (10-14 juin 1987), coupures de presse de L'Humanité, du Monde, de Libération, de Milliyet et de Hürriyet (juin 1987). Mémoire fertile, " États généraux de l'immigration, 27-28 mai 1988, bourse du travail, Saint-Denis ": plaquette programme. Conseil national des populations immigrées (CNPI): texte de l'intervention de Lionel Jospin, ministre de l'Éducation nationale devant la CNPI (10 mai 1990), synthèse des débats et propositions sur la participation à la vie locale (réunion du 18 septembre 1990). Association citoyenneté active et intégration: texte de la contribution de Saïd Bouziri, président de Génériques et administrateur de la Fonda au colloque loi 1901, 90e anniversaire de la liberté associative (1991). Expressions maghrébines au féminin: plaquette de présentation de l'association située dans le 11e arrondissement de Paris et présidée par Alima Boumediene-Thiery (sd). Souad, les Nanas beurs (Boulogne-Billancourt): document sur le colloque " femmes et libertés ", organisé dans le cadre de la journée internationale des femmes (janvier-mars 1993). FAS: documents du groupe de travail " vie associative " (1993). Gisti: projet de réforme de l'entrée et du séjour des étrangers, mai 1993. Invitation par Henri Thommen à une 2e réunion pour une publication sur l'immigration, avec sommaire de l'ouvrage et objectifs (1992). Groupement de recherche, d'échanges et de communication, " Immigration, insertion et développement local en Europe et dans le bassin méditerranéen ", évaluation de la rencontre internationale, Marseille (décembre 1991). Vivre en France, guide d'accueil pour les familles arrivant en France dans le cadre du regroupement familial (en français et en arabe), OMI (juin 1991) [chemises avec fiches]. Migration Santé, dossier de présentation de l'association, de ses activités avec le n°74 de la revue (1er trimestre 1993). Union des femmes migrantes à Aubervilliers: plaquette de présentation.

Documentation. Articles de revue sur les étrangers en France, les droits de l'homme, les droits sociaux [photocopies]. Textes de propositions de lois [photocopies]. " Immigration: la nouvelle affaire Dreyfus ", texte de Gustave Massiah, juillet 1993, dactylographié. Documents sur le " projet de loi Pasqua ". Coupures de presse du Monde sur la réforme de la nationalité et les nouvelles dispositions sur l'entrée et le séjour des étrangers en France, sur des sujets sociaux (1993), sur les travailleurs clandestins, les travailleurs sans papiers. " Trois-quarts de siècle d'immigration nord-africaine dans la capitale. Des sidis aux Maghrébins ", Philippe Bernard, Le Monde (7 mars 1991). " Michel Rocard souligne le "devoir d'intégration" dans les cités ", Philippe Bernard, Le Monde (6 avril 1991). Publications. Ministère des Affaires sociales et de la Solidarité nationale, DPM, " 1981-1985, une nouvelle politique de l'immigration ", juin 1985, brochure 87 pages. " L'Office des migrations internationales en 1990 ", n° spécial d'Actualités migrations. Le Monde, dossiers et documents, " L'immigration en Europe ", n°143, avril 1987. IM'Media, mai 1993, " spécial législatives ". Projet de l'UTIT, l'immigration en question, juin 1991, 40 p. La France et la pluralité de ses cultures, actes de la journée d'études organisée à la Sorbonne le 18 mai 1987 par la Fondation Danielle Mitterrand France-Libertés, CRDP de Paris, Hommes et Migrations, 1987. Regard d'actualité, hors-série n°2, mai 1993, " code de la nationalité française ", " le projet Pasqua pour limiter l'immigration ". Jossour Passerelles, n°4, janvier 1994. Devenir, revue de la fondation AILES pour l'autogestion, l'initiative locale et l'économie sociale, n°10, 1990.

Contexte :
Activités professionnelles et engagements associatifs > Documents émanant d'associations ou d'organismes en lien avec l'immigration et documentation collectée. > Langues d'origine, scolarisation, mutualité
/medias/customer_28/dictionnaire/Affiche_rouge_jpg_/0_0.jpg
1 média

Groupe Manouchian (FTP-MOI) (1943-1944)

1943-1944  

Le groupe Manouchian, du nom de son dirigeant Missak Manouchian, fait partie du mouvement de résistance des Francs-tireurs et partisans de la Main-d'œuvre immigrée (FTP-MOI). Situé à Paris, il se compose de trois Français et de vingt étrangers dont des Espagnols, des Italiens, des Arméniens et des Juifs d'Europe centrale et de l'Est. Le groupe Manouchian met en place de nombreuses actions de destruction à l'encontre des représentants des forces de l'ordre nazies. L'une de leurs actions la plus connue est l'assassinat par Marcel Rayman, Léo Kneler, Spartaco Fontano et Celestino Alfonso le 28 novembre 1943 du général SS Julius Ritter. Ce général supervisait les réquisitions d'ouvriers français pour l'industrie allemande par le biais du Service du travail obligatoire (STO). Les membres du groupe Manouchian seront arrêtés en novembre 1943 par la Brigade spéciale n°2 des renseignements généraux et jugés du 15 au 18 février 1944 devant le tribunal militaire allemand du Grand-Paris. A cette occasion, les organes de presse collaborationnistes seront conviés afin de donner une tournure spectaculaire à cet événement. L'Affiche rouge représentant dix de ces résistants accompagnés de la mention « Des libérateurs ? La libération par l'armée du crime ! » sera placardée à quinze mille exemplaires dans Paris et dans certaines grandes villes françaises. Le 21 février 1944, les vingt-deux hommes du groupe seront fusillés au Mont-Valérien. Olga Bancic, seule femme du groupe, sera quant à elle décapitée le 10 mai 1944 à Stuggart.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4231_jpg_/0_0.jpg
1 média

Soirée Jazz pour l'Algérie / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). Aix-en-ProvenceAssociation des travailleurs maghrébins de France (ATMF)2003

4231 , 2003  

L'Association des travailleurs maghrébins de France et l'association Jam'Aix organisent : une soirée Jazz pour l'Algérie, le dimanche 29 juin 2003 au Pasino d'Aix-en-Provence de 19 heures à minuit.

Jazz à cinq - Jazz be top. Jean-Luc Martinez, Jean-Marie Pallavicchini, Eric Turpin, André Bellot, Claude Menillo.

Cruche en Croche. Jazz oriental. Abdelhafid Maafa. José Landa. Nawal Zemmouri.

I.F. Trio. Modern Jazz. Christian Bon. Franck Lamiot. Frédéric Menillo.

Groupe des élèves de l'IMPF. Jazz fusion. Cédric Bec. Jules Bernable. Benjamin Rando. Julien Dumas. Céline Nini.

Camion Pizza. Jazz Rock. Claude Vesco. Jean-Yves Abecassis. Philippe Pes. Claude Menillo. Abdelhafid Maafa.

Annie Bucchini Quartet. Jazz vocal.

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités culturelles > 2000 - 2009
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4244_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le mur de l'annexion doit tomber! / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). ParisCollectif[-Entre 1996 et 2008]

4244 , [-Entre 1996 et 2008]  

Le mur de l'annexion doit tomber!

Ne laissons pas embastiller un peuple. Manifestons le samedi 13 novembre, 14h place de la Bastille.

A l'appel de : Action citoyenne Palestine (ACP), Les alternatifs, Association pour la défense des droits de l'Homme au Maroc (ASDHOM), Association France-Palestine solidarité, Association pour la taxation des transactions financières et l'aide aux citoyens (ATTAC), Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF), Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPP), Collectif des musulmans de France (CMF), Comité paix Palestine-Israël de Saint-Denis (CPPI), Comité de vigilance pour une paix réelle au Proche-Orient (CVPR), Coordination des comités Palestine d'Île de France, Coordination des groupes femmes ""égalité"", Droits devant!!, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), Femmes en noir de Paris, Les casques bleu citoyens (LCBC), Ligue communiste révolutionaire (LCR), Ligue des droits de l'homme (LDH), Mouvement contre le racisme et pour l'égalité des peuples (MRAP), Mouvement pour la paix, Parti communiste français (PCF), Parti communiste des ouvriers de France (PCOF), Union générale des étudiants de Palestine (GUPS), Appel ""trop c'est trop"", Solidaires des Israëliens contre l'occupation (SICO), Union juive française pour la paix (UJFP), Union syndicale G10-solidaire, Les Verts.

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Cause Palestinienne

Sayad, Abdelmalek (fonds d'archives)

début 1980-2009]  

Après un premier important travail de tri, les archives sont réparties dans 329 boîtes d'archives, 3 mallettes, 7 boîtes à fiches et une quinzaine de cartons de vrac.

Ce fonds est constitué des notes, des retranscriptions d'entretien et des travaux de recherche, des écrits, des cours, des enquêtes sociologiques et dossiers thématiques élaborés par Abdelmalek Sayad, tout au long de sa carrière de sociologue de l'immigration et d'enseignant. Il se compose également de correspondance échangée avec des chercheurs, des étudiants, des universités, des groupes et centres de recherche, en France comme à l'étranger (en particulier l'Algérie, la Suisse et le Brésil). Dans la plupart des dossiers figurent des travaux universitaires (mémoires, thèses) et des études commanditées par les pouvoirs publics ou par des centres de recherche et des réponses à des appels d'offre. Cette documentation doit être considérée comme partie intégrante du fonds, dans la mesure où la plupart est annotée ou s'inscrit dans des dossiers plus larges.

Les archives contenues dans ce fonds témoignent aussi de l'engagement d'A. Sayad dans la vie associative, notamment auprès d'ABRIDA (Association berbère de recherche, d'information, de documentation et d'animation) ou auprès d'Inter-migrants pour qui il a animé une émission à la Maison de la Radio.

Quatre-vingt-quinze pour cent du fonds sont composés d'archives papier, le reste étant constitué de documents iconographiques ou sonores.

Les documents les plus anciens datent des années 1960, époque à laquelle A. Sayad suivait les cours à l'université d'Alger, où il fait la connaissance de Pierre Bourdieu. A cet égard, il faut souligner que nombre de documents concernent la collaboration entre ces deux sociologues. Le fonds comporte quelques documents antérieurs aux années 1960, collectés par A. Sayad au cours de ses recherches : registres de logeurs et d'hôteliers de la ville de Puteaux (années 1940), reproductions d'ouvrages rares. Enfin, les documents les plus récents, postérieurs à la mort d'A. Sayad, ont été réunis par Rebecca Sayad, à l'occasion d'hommages et de rééditions.

Les thèmes centraux de ce fonds reflètent, bien évidemment, les sujets qu'A. Sayad a développés dans ses publications, les premiers ayant servis à l'élaboration des seconds. Citons pour mémoire : population algérienne, conditions sociales en Algérie, émigration algérienne, logement (bidonvilles, foyers, …), racisme, nationalité, exil, enseignement, altérité, etc.

Cité des 4000 à La Courneuve (La Courneuve, Seine-saint-Denis)

 
Habitat ; Crise économique ; Mal-logement ; Mal-vivre ; Rénovation urbaine ; Rapatriés d'Algérie ; Ségrégation sociale ; Inégalités sociales ; Marginalisation spatiale ; Surpopulation ; Malaise des banlieues ; Racisme ; Fait divers ; Marche pour l'Égalité ; Démolition de barres médiatisées ; Meurtre de Taoufik Ouanès ; Algériens ; Marocains ; Tunisiens ; Portugais ; Espagnols ; Maliens ; Pakistanais ; Italiens ; Haïtiens ; Yougoslaves ; Rapatriés d'Algérie ; Métropolitains
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4877_jpg_/0_0.jpg
1 média

Ensemble, sauvons Mumia / Collectif national ""sauvons Mumia"".Paris, 1999 (ParisImprimerie Expressions).1999

4877 , 1999  

Ensemble, sauvons Mumia Abu-Jamal, journaliste américain, condamné à mort aux USA à l'issue d'un procès raciste et truqué. Liste des associations signataires du collectif national """"sauvons Mumia"""" : ACTIT, AFRICA, Africa n°1, Les amis de la commune de Paris, ARDHIS, Cercle Frantz Fanon, Collectif artistes, Collectif international panafricain de soutien à Mumia Abu-Jamal, Association pour le réexamen de l'affaire Rosenberg, Comité de solidarité avec les indiens des Amériques (CSIA), Comité de soutien à Leonard Peltier, Confédération CGT, Confédération nationale des radios libres, Comité de soutien international à Mumia Abu-Jamal et aux prisonniers politiques aux Etats-Unis (COSIMAPP), Conscience noire, Coorddiantion nationale des sans papiers, FEN, FETAF, FEYKA-Kurdistan, FPP, France-libertés, FSU, Iles et solidarité, JCR, Just justice, Ligue communiste révolutionnaire, Ligue des droits de l'Homme, Lutte ouvrière, MAKI, MIB, MJCF, MRAP, L'ORNITHO, Parti communiste français, SNESUP, Socialisme par en bas, SOS-racisme, Sud-culture, Sud-éducation, Sud-PTT, Syndicat des journalistes SNJ/CGT, Syndicat de la Magistrature, UD/CGT Paris, UNEF, UNEF ID, Les Verts, Ecole Emancipée, SOS solidarité Comores Rosenberg [...].

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Violences policières et répression > 1990-1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4091_jpg_/0_0.jpg
1 média

30e anniversaire du 17 octobre 1961 / Collectif. Genevilliers1991

4091 , 1991  

30e anniversaire. 200 algériens tués à Paris le 17 octobre 1961! Qui s'en souvient? Non à l'oubli! Tous au rassemblement le 17 octobre 1991 à 18h. Au canal Saint-Martin, métro République ou Goncourt, angle rue du Faubourg du Temple, Quai de Jemmapes.

A l'appel de : Mouvenement des droits civiques - MRAP - SOS Racisme - Syndicat de la Magistrature - SAF - ATMF - UTIT - CGT - Les Verts - PCF - AREV - LCR - Cercle des socialistes de culture musulmane - Collectif national contre la double peine - Résistance des banlieues - ANGI - JALB - Les Nanas Beurs - AMF - UNEF - FASTI - SOLIDAM - JOC - FFSI - PRA - PAGS - CAF - AAE - SOS ça bouge - Postorale des migrants - Ecole émancipée - SNES

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Mémoire