Aqui Portugal. Paris1992-1994

1992-1994  

Biblioteca nacional de Portugal (BNP) : cote JE 131 V { n°15 (mars 1994)-n°45 (décembre 1995) [lacunes n°28, 33-43]} ; {nouvelle série : n°12, 14, 21, 25, 30 (janvier 1999-septembre 2000) [lacunes]}.

Rede de bibliotecas municipais de Lisboa (Réseau des bibliothèques municipales de Lisbonne) : cote J 1645 V {n°0 (novembre 1992)}.

Génériques : Fonds des périodiques { n° 2, janv. 1993 ; n° 20, sept. 1994 }.

Contexte :
1991-2000 > 1992

Das Neue Tagebuch. ParisAmsterdam1933-1939

1933-1939  

BDIC : 4 P 3269 { 1933-I, n° 1 - n° 27 ; 1934-II, n° 1 - n° 52 ; 1935-III, n° 1 - n° 52 (manque n° 4) ; 1936-IV, n° 1 - n° 52 (manque n° 9) ; 1937-V, n° 1 - n° 52 (manque n° 4) ; 1938-VI, n° 1 - n° 52 ; 1939-VII, n° 1 - n° 52 (manque n° 37) ; 1940-VIII, n° 1 - n° 19 }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin 4- JO- 464 { août 1933 (n° 8)-1940 (n° 19) ; mq 1933 (n° 25), 1939 (n° 37) }

Contexte :
1931-1940 > 1933

Baraka (collection numérisée de périodiques)

1981-1987  

L'instrument de recherche est divisé en trois sous-parties. La première contient le numéro publié en 1981. La deuxième rassemble les numéros de la version couleur publiés lors de la période hebdomadaire. Enfin, la troisième partie rassemble les publications mensuelles à partir de mai 1986.

O Imigrado portugues : Mensuel en langue portugaise / Associaçao dos originarios de Portugal (AOP). Ivry-sur-Seine1969-1981

1969-1981  

BDIC : 4 P 8459 { n° 32, n° 33, n° 35 (1973) }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin 4- JO- 31912 { 1969-1981 } -Génériques : Fonds des périodiques { n° 29, déc 1972 ; n° 45, sept 1975 ; n° 57, mars-avril 1977 ; n° 60 et n° 61, oct-déc 1977 ; n° 64 et n° 65, juin-oct 1978 ; n° 66, janv 1979 ; n° 70, déc 1979 ; n° 71, n° 72 et n° 73, janv-avril 1980 ; n° 75, janv 1981 }

Contexte :
1961-1970 > 1969

Maison du Monde d'Évry (fonds d'archives)

1945-2007  

par Jo et Gy Saintot

L'organisation des archives de la Maison du Monde d'Évry a été décidée par son Bureau début 2006 avec le souci de pérenniser son patrimoine, mais aussi celui de permettre une meilleure organisation du travail.

Un certain classement de documents divers existait répartis dans des boîtes, des dossiers suspendus... à des endroits différents… Sur les conseils de chargées de mission de Génériques, « association qui mène depuis plusieurs années un programme de sauvegarde, de préservation et d'inventaire des archives privées de l'immigration en France », suite à une journée de formation qu'elles animaient sur une proposition du Centre de Ressources Politiques de la Ville en Essonne, nous avons procédé au relevé, tri et classement de tous les documents de la MdM pour aboutir à la constitution de 166 cartons d'archives réduits à 146 après remise de certains d'entre eux à des Associations résidantes, au responsable de l'Éducation au Développement ou simple retrait pour des raisons de confidentialité dues à des informations strictement personnelles.

Le récolement terminé, en juillet 2007, une ébauche de plan de classement a été proposé au Président (élu) et à la Coordinatrice (administratif) qui l'ont finalisé. Présenté aux chargés de mission de Génériques, ce plan fut discuté, « des ensembles ont été redistribués, le cadre de classement modifié et certains choix et titres explicités ».

Il est bon de rappeler ce qu'écrivent les personnes de Génériques au sujet de l'élaboration du plan : « La logique adoptée par la MdM consiste, volontairement, à classer les archives en fonction, d'une part, de l'implication de l'Association dans les projets et, d'autre part, de la récurrence et de la régularité des actions entreprises. Plutôt que de prendre en compte le cadre institutionnel dans lequel les archives prennent place, il s'agit davantage de mettre en valeur les activités de l'Association, ce qui facilite aussi le travail quotidien ». Les conséquences de ce choix se reflètent ainsi dans le plan de classement. S'il distingue classiquement les documents de la vie associative de ceux de l'activité administrative, le plan établit une distinction originale au sein des dossiers d'action : les « partenariats » regroupent plutôt les relations institutionnelles avec les membres du réseau, distinguées des « activités » de l'association qui parfois s'inscrivent dans ce cadre. La séparation n'étant ainsi pas totalement étanche entre ces deux aspects de la vie de l'association, il conviendra de consulter les deux parties pour en avoir une vue d'ensemble.

Le classement comprend 4 parties :

1. Création et vie de l'association.2. Administration.3. Partenariats.4. Activités.

Afin de permettre d'intégrer de nouveaux dossiers, le choix de la cotation des cartons s'est fait sur un système évolutif à 4 éléments maximum : les premiers correspondant aux parties et sous-parties du plan de classement et le dernier, se trouvant séparé par une barre oblique pour signifier qu'il s'agit d'un numéro d'ordre du carton au sein d'une même partie logique.

Les dates mentionnées pour chaque carton sont celles du document le plus ancien et du document le plus récent composant ce carton et, en cas de rupture, figurent la /les date(s) intermédiaire(s).

On trouvera également, dans cet inventaire, une dernière partie consacrée à l'iconographie. Il s'agit là plus d'un récolement que d'un classement mais le but était de pouvoir identifier et localiser les affiches, banderoles, tableaux, photographies et autres panneaux disponibles à la MdM.

Comité de coordination des foyers Sonacotra en lutte (CCFSL) (collection numérisée de périodiques)

1976-1978  

La Sonacotral, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRavailleurs ALgériens, a été créée en 1956, pour répondre à deux problèmes. Le premier était celui de la construction et de la gestion de foyers pour les travailleurs migrants. Le second était celui de la résorption des bidonvilles. Après l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'organisme deviendra la Sonacotra, SOciété NAtionale de COnstruction de logements pour les TRAvailleurs.

A partir de 1975, une « grève des loyers » débuta au foyer Romain-Rolland de Saint-Denis. Elle se propagera en 1976 à l'ensemble de la région parisienne puis aux autres régions françaises. Protestant contre la hausse généralisée des loyers qu'ils jugent alors indécentes en comparaison avec la qualité de vie qu'offrent ces foyers, les résidents grévistes dénoncent également l'état de délabrement précoce des structures ainsi que les méthodes de répression utilisées contre leur mouvement, comme les recours auprès des ambassades de leurs pays d'origine et les expulsions du territoire français.

Pour les rédacteurs du Bulletin d'information des foyers Sonacotra en lutte, l'objectif était double. D'une part, il fallait pouvoir informer les grévistes ainsi que les personnes soutenant leur action des différents évènements mis en place dans le cadre de ce conflit social. D'autre part, il fallait pouvoir faire face aux « informations mensongères et calomnieuses »[1] de la Sonacotra et de ses alliés.

Témoignage sur les conditions de vie dans les foyers de travailleurs immigrés en France, ce périodique offre un point de vue sur un conflit qui a opposé pendant cinq années les occupants et les gérants de ces structures. On note sur chaque publication, en haut à gauche, l'inscription du nombre de mois de grève écoulé. Le conflit s'est achevé en 1980. Durant les années 1990, les foyers de la Sonacotra feront l'objet d'un plan de réhabilitation et le champ de ses compétences s'élargit : il s'agit alors plus de réinsertion par le logement. En 2007, la société change de nom et devient Adoma.

[1] Bulletin d'information des foyers Sonocotra en lutte n°1, p.1, [1977], Paris.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4754_jpg_/0_0.jpg
1 média

Tribu festival musiques migrantes. 10e édition / Zutique productions. 2007

4754 , 2007  

Zutique productions présente : ""Tribu festival musiques migrantes"". Dixième édition Dijon [...]

Logos : Ville de Dijon, Conseil régional de Bourgogne, Conseil général de Côte d'Or, Minsitère de la culture et de la communication, Fnac, Divia, Harmonia Mundi, Centre natinal de la chanson, des variétés et du jazz (CNV), Sacem, Spedidam, Jazz magazine, Mouvement.net, Magma, 100% Finlande en France-Printemps 2008, Le fond pour la création musicale (FCM), Africulture, Vibrations, Poly, Dijon première, France 3, Mondomix, Radio Dijon Campus.

Contexte :
Événements culturels et sportifs > 2000-2009 > 2006-2010
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5593_jpg_/0_0.jpg
1 média

L'apport de l'immigration dans les luttes sociales et anti-racistes en Ile de France / Association des Marocains de France (AMF). 2010

5593 , 2010  

La caravane de la mémoire de l'AMF 1960-2010. Dans le cadre de la semaine anti-raciste et solidaire du 13 au 28 Mars à Saint-Denis, l'association des Marocains de France en partenariat avec l'association EVTC organisent une soirée débat sur le thème ""L'apport de l'immigration dans les luttes sociales et anti-racistes en Ile de France"" [...].

Logos : Ville de Saint-Denis, Conseil régional d'Ile de France, Association des Marocains de France (AMF)

Contexte :
Conférences, salons et prix > 2010-