/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5017_jpg_/0_0.jpg
1 média

Unité contre le Front national / Jeunesses communistes révolutionnaire (JCR). [s.n.], Sans date.Sans date

5017  

Lorsqu'ils s'en sont pris aux immigrés, je n'ai rien dit, je n'étais pas immigré. Lorsqu'ils s'en sont pris à l'avortement, je n'ai rien dit, je n'étais pas une femme. Lorsqu'ils s'en sont pris aux homosexuels, je n'ai rien dit, je n'étais pas homosexuel. Lorsqu'ils s'en sont pris à la gauche, je na'i rien dit, je ne faisais pas la politique. Lorsqu'ils sont venus me chercher, il n' y avait plus personne pour me défendre. Unité contre le Front national. Jeunesses communistes révolutionnaires (JCR).

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre l'extrême droite > Non datées
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5035_jpg_/0_0.jpg
1 média

Le jeu est truqué / Parti socialiste unifié (PSU). [s.n.], Sans date.Sans date

5035  

Le jeu est truqué : Etatisme, bureaucratie, nucléaire, repli sur lui même, sans alternative politique. Chômage, nucléaire civil et militaire, abandon des avancées sociales, aucun projet différent de société. Répression, exploitation de l'homme, pillage de la nature, colonialisme. Xénophobie, haine, racisme, dictature, fascisme. Changeons de cartes : pacifisme, gel nucléaire, non alignement, désarmement, rapports différents avec le tiers-monde, écologie, produire socialement utile, défense de l'environnement, énergies douces et renouvelables, autogestion, contrôle ouvrier et populaire, décider de vivre autrement, liberté. solidarité, réduction du temps de travail, droit au travail pour toutes et tous, égalité des droits pour les immigrés, indépendance, droits des peuples à disposer d'eux-mêmes, reconnaissance de la pluriculturalité, vivre au pays. Jouons """"atout"""" : Parti socialiste unifié (PSU) [...]

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > Sans dates

Le foyer « Guy Houist », (Rennes, Ille-et-Vilaine)

 

Le foyer de travailleurs migrants « Guy Houist », du nom de l'architecte rennais à l'origine de nombreux aménagements urbains en faveur d'un logement sain pour tous, est construit au début des années 1970 par l'office municipal de la ville de Rennes. Il ouvre en 1974. En quelques mois seulement, il se transforme pour devenir un « centre provisoire d'hébergement » (CPH), tout en continuant de loger des travailleurs migrants. A partir de 1975, le foyer « Guy Houist » accueille une importante communauté d'Asie du Sud-Est, dans le cadre du dispositif national coordonné par l'association France Terre d'Asile. Entre 1975 et 1980, 1116 personnes du sud-est asiatique résident pendant quelques mois ou quelques années au foyer. Des mesures d'aide sont mises en place, parfois difficilement : restauration, soins médicaux, scolarisation des enfants& Les familles, par souci d'insertion, sont rapidement relogées dans des HLM dispersés dans toute la ville de Rennes afin d'éviter un regroupement ethnique. Par la suite, le foyer « Guy Houist » s'ouvre à d'autres populations de réfugiés. Aujourd'hui, le foyer est toujours actif sous la dénomination de Cada (Centre d'accueil des demandeurs d'asile).

Contexte :
Bretagne > Ille-et-Vilaine