/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5097_jpg_/0_0.jpg
1 média

Algérie, 20 ans après / Collectif algérien d'unité d'action ; Front des forces socialistes (FFS) ; Organisation sociale des travailleurs (OST) ; Comité des travailleurs algériens (CTA) ; Comité de refus du code de la famille en Algérie (CRCFA) ; Association syndicale des étudiants algériens en France (ASEAF) ; Comité de défense des droits culturels en Algérie (CDDCA). Paris (ParisImprimerie Po)., Sans date.Sans date

5097  

Algérie, 20 ans après. halte à la répression ! Libertés démocratiques ! Egalité des droits entre les hommes et les femmes ! Libération de tous les détenus politiques ! Amnistie générale ! Meeting gala, samedi 3 juillet à 14 heures, bourse du travail. Avec les artistes : Sofiane, chants et rythmes kabyles, Azenzar, chants et musique berbères, Amchid, chants berbères, El-Kawakib, chants et musique arabes. Collectif algérien d'unité d'action, créer à l'initiative de : front des forces socialistes (FFS), organisation socialiste des travailleurs (OST), comité des travailleurs algériens (CTA), comité de réfus du code de la famille en Algérie (CRCFA), association syndicale des étudiants algériens en France (ASEAF), comité de défense des droits culturels en Algérie (CDDCA) [...]

Contexte :
Libérations politiques > Afrique > Algérie
/medias/customer_28/videos et audios/FRFACEEF_V_001/FRFACEEF_V_001_030_video_/FRFACEEF_V_001_030_poster.jpg
1 média

Entretien de Miguel Miranda Moragón par Maëlle Maugendre

17 février 2012  

Principaux sujets évoqués :

Lien entre associations d'émigrés espagnols et mouvements politiques (église espagnole, franquisme ou PCE), détails concernant l'unification (et les difficultés avant et après) des deux fédérations espagnoles APFEEF et FAEEF, question de représentation des émigrés espagnol en Espagne, difficultés internes aux fédérations et aux associations espagnoles.

Contexte :
Mémoires du réseau associatif espagnol > Mémoires du réseau associatif espagnol en régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5006_jpg_/0_0.jpg
1 média

La grève de la faim en Tunisie / Association d'expression pour les prisonniers politiques (AEPP) ; Comité de soutien de la grève de la faim (CSGF). 2005

5006 , 2005  

Tunisie, grève de la faim. Association d'expression pour les prisonniers politiques, le comité de soutien de la grève de la faim du 18 octobre 2005, CSGF Paris. Huit personnalités en grève de la faim depuis le 18 octobre 2005 : Abderraouf Ayadi, Ahmed Néjib Chebbi, Mohamed Nouri, Mokhtar Yahyaoui, Samir Dilou, Hamma Hammami, Ayachi Hammami, Lotfi Hajji.

Contexte :
Libérations politiques > Afrique > Tunisie
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_004/FRGNQ_V_001_004_021_001_video_/FRGNQ_V_001_004_021_001_poster.jpg
1 média

Entretien de Salika Amara

Génériques : FRGNQ_V_001_004_021, Archives nationales : 20160153/21 , 1940-2014, mercredi 12 mars 2014  

Principaux sujets évoqués

Environnement familialVie à AubervilliersSes étudesRapprochement avec l'Amicale des Algériens et son travail au consulat algérienSes premières actions de militantisme dans son quartier à la Courneuve puis StainsTroupe de théâtre La KahinaSans frontièresCréation de l'ANGIFoyer de jeunes filles maghrébines à AubervilliersRadio BeurLe Collectif parisien de la marche pour l'égalité et contre le racismeSon refus de soutenir Convergences 84La question des filles issues de l'immigrationFils et filles de la RépubliqueSon engagement politique

Temps forts de l'entretien

La Kahina, l'ANGI, Sans frontières, le Collectif parisien de la marche pour l'égalité et contre le racisme

Apports ou intérêt historique de l'entretien

La question de la participation aux mouvements militants des jeunes filles, issues de l'immigration algérienne, nées en France.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_004/FRGNQ_V_001_004_009_001_video_/FRGNQ_V_001_004_009_001_poster.jpg
1 média

Entretien de Vasco Martins

Génériques : FRGNQ_V_001_004_009, Archives nationales : 20160153/9 , mercredi 11 septembre 2013, 1941-2013  

Principaux sujets évoqués

Environnement familial au PortugalVivre sous la dictature de SalazarLes guerres coloniales portugaisesDépart pour la France en traversant l'EspagneArrivée à Paris et premiers petits métiersParticipation aux événements de mai 1968Militer contre la dictature de SalazarLa Révolution des ŒilletsTracter dans les bidonvillesFormateur à Renault-BillancourtLes rapprochements entre immigrations, surtout algérienne et portugaiseSoutien aux grévistes de RenaultMutation au siège social de RenaultMemoria viva (Mémoire vive)Nouvelles générations et transmission

Temps forts de l'entretien

Il décrit précisément son engagement au sein de l'immigration portugaise contre la dictature de Salazar.

Apports ou intérêt historique de l'entretien

Le parcours d'un immigré portugais et son cheminement progressif vers le militantisme.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5021_jpg_/0_0.jpg
1 média

Violences policières / Collectif des jeunes de Saint-Ouen L'Aumone (Saint-Ouen L'Aumone, Val-d'Oise, France) ; SoS Racisme (Paris, France) ; Ligue des droits de l'homme (LDH) (Paris, France) ; Fédération de l'éducation nationale (FEN) (Paris, France) ; Ligue communiste révolutionnaire (LCR) (Paris, France) ; Parti communiste français (PCF) (Paris, France) ; JARASH (Paris, France) ; Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) (Paris, France) ; CLE ; Section carrément anti-Le Pen (SCALP) (Paris, France).Paris, 1984 (ParisImpression Spéciale).1984

5021 , 1984  

Violences policières, y 'en a marre ! Contrôles au facies, interpellations arbitarires, insultes racistes, coups. Aujourd'hui Hassein ! Demain qui? Ma matraque ! Lâchez ma matraque ! Un concert de soutien est organisé le vendredi 10 février à 21h au petit théâtre des louvrais-25F. Les insulaires, exo, réferendum, rumeurs, metronome 210 et...... surpprises? Manifestation samedi 11 février 16h. rendez-vous place de la mairie à Saint-Ouen L'Aumone. Collectif des jeunes de Saint-Ouen L'Aumone, SOS Racisme, LDH, FEN, LCR, PCF, JARASH, MRAP, CLE, SCALP. Impression Spécaile.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Violences policières et répression > 1980-1989
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4118_jpg_/0_0.jpg
1 média

Teatro : O Cornudo imaginário, de Molière / Grupo Jódicus. [Beja]Associação de Municipios do distrito de Beja, [Entre 1992 et 1994].Sans date

4118 , Sans date  

Teatro : O Cornudo imaginário, de Molière, pelo Grupo Jódicus. Encenação : João Góis. Cenografia : José Madeira. Sonoplastia : José Jorge. Interpretação : Lena Braga, Arminda Madeira, João Góis, Rogério Fialho, Marianna Segurado, Rui Segurado, Rui Ramos, Pedro Guerreiro e Sérgio Mestre.

Traduction : théâtre. Le Cocu imaginaire, de Molière, par le Groupe Jódicus [...].

Secours catholique, Amitiés africaines du Gard (Nîmes), COMAFRAM, Association des anciens élus d'Algérie, UNTFMONAA, COTRAMI, CANAM, Amitiés France-Afrique, ATOM, AMFRA, Fédération vosgienne des sociétés d'hygiène et d'action sociale, CASTRAMI du Bas-Rhin, SAS, CIMADE, APTM, SAT de la préfecture de police, SSAE, Comité départemental pour les musulmans français de Saint-Etienne, Amicale des rapatriés de Mourenx, Fédération charentaise des oeuvres laïques, Comité roussillonais pour les musulmans français, Foyer de soutien et de promotion à la population française musulmane de Poix-en-Picardie, Cité de Saint-Maurice-L'Ardoise, Conseil régional des français musulmans de Picardie, Comité national pour la reconnaissance des harkis, AFMRA-Nord, Fédération départementale des harkis anciens combattants et victimes de guerre de Montauban, Association des harkis d'Aix, du pays d'Aix et leurs amis, UNACFCI, Traits d'Union Harkis, Le Clin d'Oeil, Jean Servier, Pierre Rivière.

13 , 1962-2002  
Contexte :
Relations extérieures > Tous types d'interlocuteurs
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5061_jpg_/0_0.jpg
1 média

Forum contre les violences policières et sécuritaires / Act Up-Paris ; Africa (la Courneuve) ; Association de la nouvelle génération immigrée (ANGI) ; Association pour l'emploi, l'information et la solidarité des chômeurs travailleurs précaires (APEIS) ; Association Dammarie-Melun ; La chaîne étudiante ; Confédération national du travail (CNT) ; Démocratie et citoyenneté locales ; Association Divercité ; Droits devant ; Ecole des citoyens ; Eveil ; Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI) ; Festival permanent contre les lois racistes ; Association des familles en lutte contre l'insécurité et les décès en détention (FILDD) ; Collectif ""les mots sont importants"" ; Mouvement de l'immigration et des banlieues (MIB) ; MRAP ; Les Périphériques ; Ras l'front ; Réseau contre la fabrique de la haine ; Réseau no pasaran ; RIRE Marseille ; L'observatoire des libertés publiques ; Collectif souriez vous, vous êtes filmés ; Sud-éducation ; Sud-étudiant ; Syndicat de la magistrature. ; Echo des cités. 2002

5061 , 2002  

Forum : Contre les violences policières et sécuritaires. Résistons ensemble ! Participation d'organisations et de collectifs locaux contre les crimes policiers. Projection des films "Justice pour Zamani" et "Douce France-la saga du mouvement beur" Justice pour Aïssa, Youssef, Jawad et tous les autres ! Le comité de soutien. Premiers signataires : Act up, Africa (la Courneuve), ANGI (Aubervilliers), APEIS, Association Dammarie-Melun, la Chaîne étudiante, CNT, Decil (Mantes-la-Jolie), Dignités, Divercité (Lyon), Droits devant ! Ecole des citoyens, Eveil, FASTI, Festival permanent contre les lois racistes (Strasbourg), FLIDD, Collectif "les mots sont importants", Mouvement de l'immigration et des banlieues (MIB), MRAP, les Périphériques, Ras l'front, Réseau no pasaran, Rire (Marseille), l'observatoire des libertés publiques, collectif souriez vous êtes filmés, Sud-éducation, Sud-étudiant, syndicat de la magistrature [...]

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Violences policières et répression > 2000-2009

Simone Lellouche et Ahmed Othmani1963-2007 (fonds ouvert)

1959-2007  

Le fonds couvre une période qui correspond à des événements particulièrement importants : la fin de la guerre d'Algérie, la guerre israélo-arabe de juin 1967 avec ses répercussions dans tout le monde arabe, les mouvements étudiants en France comme dans d'autres pays en 1968.

Ainsi, par exemple, le 15 mars 1968, les étudiants organisent en Tunisie une journée d'action pour la libération de Mohamed Ben Jennet, étudiant condamné à 20 ans de travaux forcés à la suite des manifestations de juin 1967. Il s'en suit une répression féroce contre toute l'opposition : le Groupe d'études et d'action socialiste tunisien (GEAST ou groupe « Perspectives ») non reconnu, le Parti Communiste Tunisien et le Baath notamment.

Février 1972 correspond à une période de grande mobilisation pour les libertés en Tunisie. De décembre 1971 à juin 1972, la Tunisie connaît un mouvement démocratique sans précédent dans lequel s'engagent des milliers d'étudiants suivis par les lycéens et les ouvriers. Alors que le procès de Simone Lellouche commence le 1er février et qu'elle est expulsée de Tunisie le 5, l'UGET organise du 3 au 5 février 1972 un congrès extraordinaire pour une « UGET démocratique et représentative» à l'université de Tunis.

Le mouvement étudiant connaît une nouvelle répression, les arrestations sans jugement se succèdent durant de longs mois et de nombreux procès s'en suivent (1974, 1975…). En 1978, c'est le syndicat ouvrier tunisien (UGTT) qui connaît à son tour une violente répression.

Les documents n'ont pas été conservés de façon systématique durant toute la période couverte par le fonds. On ne trouve, par exemple, que quelques documents pour le début des années 1960. A partir de 1968, les documents sont davantage conservés mais le fonds reste lacunaire pour la période 1970-1971 tandis qu'il s'enrichit à nouveau à partir de février 1972.

Une partie importante du fonds est consacrée aux publications (militantes, politiques, presse quotidienne, presse gouvernementale) dont la variété fait sa richesse.

Une part essentielle de ces productions (tracts, affiches, revues, brochures, quelques photos et cassettes) est issue de l'opposition tunisienne du début des années 1960 aux années 1980, aussi bien depuis la France qu'en Tunisie. Certains documents provenaient, en effet, de Tunis pour être imprimés en France puis réacheminés vers la Tunisie.

On peut citer, par ailleurs, les collections des revues Perspectives Tunisiennes et El Amel Tounsi (Le Travailleur tunisien) qui s'avèrent presque complètes ainsi que les documents publiés par les divers comités de défense des prisonniers politiques tunisiens.

On trouve également plusieurs dossiers documentaires comportant plus particulièrement des numéros et coupures de presse de l'Agence de Presse Libération ayant précédé la création du journal Libération (1972-1973) et dont certaines parutions portent sur la Tunisie et sur l'immigration.

De nombreuses coupures de presse et numéros de journaux, principalement de la presse gouvernementale tunisienne, se trouvent également dans ce fonds.

Outre cette riche documentation rassemblée par Simone Lellouche, nous trouvons également traces de ses activités militantes et des relations qu'elle entretint avec son mari au cours de ses années d'emprisonnement et de lutte.

Les archives comportent, d'ailleurs, de nombreux documents relatifs aux affaires judiciaires, aux procès et aux prisonniers : informations et notes tapées à la machine sur les procès, affaires de 1968, 1972, 1973, 1975, 1978 avec les fiches des prisonniers, leurs cartes d'étudiants à l'université de Paris VIII-Vincennes, le budget et les dépenses pour les prisonniers, la liste des livres envoyés et reçus au bagne de Borj Erroumi (bibliothèque), des informations manuscrites et de la correspondance ; un texte non publié sur le bagne de Borj Erroumi, intitulé Les prisonniers politiques en Tunisie qui traite de l'affaire du complot de 1962 ; le sort des comploteurs, morts et survivants, écrit par des détenus dans les années 70 ; de nombreux tracts des comités de solidarité et de libération et la campagne pour la libération de tous les prisonniers politiques et syndicalistes fondée sur la publication, en avril 1979, du témoignage dans les Temps Modernes de Ahmed Ben Othman, alors détenu.

1977-1982.

ZNI 4 , 1977-1982  

Congrès, rencontres internes. 7e congrès national: notes manuscrites (notamment un historique de la FASTI), motions, motion de synthèse, résolution du congrès (novembre 1979). 9e congrès national (Melun, mai 1983). Rencontres nationales de Melun sur les «droits politiques des immigrés»: compte-rendu (11-13 novembre 1982). Week-end de formation: notes d'information, avis d'inscription, correspondance.

Vie interne, bureau national, bureau exécutif, commissions

«Affaires courantes», «Finances», «Formation», «Immigrée», «Personnel», «Propagande»&

. Rapport d'activité (1980). Convocations, ordres du jour, programmes, comptes-rendus, composition des différentes commissions de travail. Liste des structures du mouvement Asti (janvier 1977), liste d'adresses des membres du bureau national (septembre 1982), note sur la décentralisation et la régionalisation du mouvement FASTI. Correspondance et notes d'information aux salariés, adhérents et structures du mouvement ASTI. Budgets prévisionnels.

[À noter: lettre de démission du président André Mansoni, note aux ASTI sur l'action contre les projets de loi sur l'immigration. ]

Publications et documents produits: compte-rendu du comité de rédaction d'Expression immigrés-Français. Communiqués de presse, pétitions, tracts. Dépliants et brochures édités par la Fasti: «Festival jeunes immigrés, Paris 15e» (mai 1982), «1ères rencontres nationales de femmes, Melun» (septembre 1982), «Pourquoi l'immigration?» (mai 1983), «Égalité des droits» (1983), «Expérience d'animation et de lutte des sans-papiers d'Afrique noire», Asti 14e et 15e arrondissements, Paris (sd), «Argumentaire pour le droit de vote des immigrés» (septembre 1985).

Asti du 11e arrondissement: tracts français-arabe (notamment «travailleurs immigrés, la répression continue»), notes manuscrites, Paris onze, n°87, journal chrétien local [article sur l'Asti 11e].

Collectif des 45

Collectif créé en 1972 par des associations telles que la FASTI, la Cimade, le Secours catholique, l'AEFTI&

: comptes-rendus de réunion.

Correspondance et documents reçus: ASTI (Rennes, Paris&), URASTI (Paris-Région parisienne), JOC-JOCF, Collectif national des associations pour la formation des migrants, Maison du travailleur étranger (MTE), FAS, Collectif de soutien aux travailleurs immigrés (autocollant «non à l'expulsion des immigrés»), Collectif de soutien aux femmes sans-papiers (rapport «témoignages et documents»), Badge «Solidarité Liban-Palestine » (9 juillet 1982, rencontre syndicale internationale, Coordination de solidarité Liban-Palestine) &

Documentation: photocopies d'ouvrages, coupures de presse, bibliographies sur l'immigration, documents de présentation de publications sur l'immigration.

Contexte :
Activités professionnelles et engagements associatifs > Fédération des associations de soutien aux travailleurs immigrés (FASTI) > Vie interne, partenariats et activités.