Toutes les ressources Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, France) 63 résultats (93ms)

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4972_jpg_/0_0.jpg
1 média

Contre les lois Bonnet, d'Ornano, Stoleru / Comité de coordination des résidents des foyers Sonacotra (CCRFS) ; Association des foyers de la région parisienne (AFRP). 28 février 1981

4972 , 28 février 1981  

Contre les lois Bonnet, d'Ornano, Stoleru, les expulsions, les quotas racistes. Non à la division, égalité des droits, droit au logement pour tous. Solidarité de classe. Tous au meeting samedi 28 février à 20h à La Mutualité, organisé par les Comités de résidents des foyers Sonacotra et AFRP Saint-Denis (en coordination). 6e année de lutte !

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 1980-1989
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5645_jpg_/0_0.jpg
1 média

La guerre de 2000 ans de Kateb Yacine, mise en scène Med Hondo / Théâtre Gérard Philipe (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis). 2003

5645 , 2003  

Théâtre Gérard Philippe Saint-Denis. La Guerre de 2 000 ans, de Kateb Yacine, mise en scène Med Hondo. Du 27 octobre au 30 novembre 2003. Conseiller littéraire Lakhdar Mokhtari - scénographie Radu Boruzescu - assistante à la scénographie Laure Deratte - lumière François Catonné - costumes Miruna Boruzescu - chants kabyles Taos Amrouche - musiques et chants Mariann Mathéus, Saïd Akhelfi et Serge Utgé-Royo - mouvements corporels Malik Rumeau. Avec Laurence Bourdil-Amrouche, Elodie Abdelkader, Mariann Mathéus, Stiti, Serge Utgé-Royo, José Dalmat, Mustafa El Manferrah, Kader Kada, Myriam Tadessé, Mahmoud Saïd, Louis Beyler, Abdou Elaïdi, et avec Ali Bedjou, Ahmed Belkarfa, Tayar Fares, Nouari Radjai, Mokhtar-Halim Zedame, Ali Alloune (administration).

Coproduction Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis, Centre dramatique national - Compagnie Masrah Tedj - Thécif, région Ile-de-France, avec le soutien de ""Djazaïr, une année de l'Algérie en France"" et du Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France à Alger. Le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis est subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Ile-de-France), la ville de Saint-Denis, le conseil général de Seine-Saint-Denis. Photo D.R. - Artwork is fake (www.fake.fr)

Centre dramatique national - direction Alain Ollivier

Logos : France Inter, Djazaïr, une année de l'Algérie en France, Théâtre Cinéma Chanson Région Ile-de-France (thécif)

Mémoires du réseau associatif espagnol en région Île-de-France

2010  

Les 40 témoins interrogés représentent 23 associations ayant leur siège à Paris ou dans les départements limitrophes. Les plus anciennes ont été créées dans les années 1920, comme le Hogar de los Españoles, situés dans le quartier de la "Petite Espagne" à la Plaine Saint-Denis (93), les plus récentes ont été fondées dans les années 1990.

Ces associations répondent à des objectifs variés. Si les activités culturelles sont les plus développées, nombreuses sont les associations qui se sont penchées sur la reconnaissance et la défense des droits sociaux des Espagnols émigrés et sur la transmission de la langue pour facilier un éventuel retour au pays.

Parmi ces témoins, certains sont des exilés de la guerre d'Espagne, ayant franchi la frontière enfant ou jeune adulte, d'autres sont des réfugiés politiques ayant fui le franquisme, d'autres encore sont des émigrés dits "économiques" venus en France seuls ou accompagnés de leurs parents pour trouver une meilleure situation professionnelle.

Les témoignages recueillis lors de cette campagne permettent de confirmer que la frontière entre émigration dite "politique" et émigration dite "économique" est en réalité bien moins hermétique qu'il n'y paraît. Le monde associatif espagnol en France se fait l'écho de la pluralité des profils des migrants. Alors que certaines associations ont longtemps été influencées par l'Église, comme l'ancienne APFEEF (créée en 1975), ou soutenues par le régime franquiste, comme l'ancienne FAEEF (créée en 1968), d'autres, à l'inverse, tout en promouvant des activités culturelles, artistiques ou sportives ont été investies par des militants socialistes ou communistes en exil. En l'occurence, sur les 40 personnes qui ont été interviewées, 17 d'entre elles ont milité ou militent toujours au Parti communiste espagnol.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_004/FRGNQ_V_001_004_005_001_video_/FRGNQ_V_001_004_005_001_poster.jpg
1 média

Entretien de Patrick Mony

Génériques : FRGNQ_V_001_004_005, Archives nationales : 20160153/5 , 1939-2013, mercredi 05 juin 2013  

Principaux sujets évoqués :

Le comité chrétien de service en Algérie CCSALa Cimade, la CFDT et les actions menées en lien avec la lutte des résidents des foyers SonacotraLe GISTILa Lutte pour les droits sociaux des étrangers

Temps fort de l'entretien

La Lutte pour les droits sociaux des étrangers

Apports ou intérêt historique de l'entretien

L'engagement des organisations chrétiennes, des syndicats et associations dans les luttes pour les droits des immigrés, les conflits internes au sein ou entre ces structures. La naissance et le fonctionnement du GISTI. La lutte pour les droits sociaux des travailleurs étrangers.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5593_jpg_/0_0.jpg
1 média

L'apport de l'immigration dans les luttes sociales et anti-racistes en Ile de France / Association des Marocains de France (AMF). 2010

5593 , 2010  

La caravane de la mémoire de l'AMF 1960-2010. Dans le cadre de la semaine anti-raciste et solidaire du 13 au 28 Mars à Saint-Denis, l'association des Marocains de France en partenariat avec l'association EVTC organisent une soirée débat sur le thème ""L'apport de l'immigration dans les luttes sociales et anti-racistes en Ile de France"" [...].

Logos : Ville de Saint-Denis, Conseil régional d'Ile de France, Association des Marocains de France (AMF)

Contexte :
Conférences, salons et prix > 2010-

A Corrente : Voz dos trabalhadores emigrados em França / Associação portuguesa de cultura e promoção (APCP). StainsSaint-Denis1975-1996

1975-1996  

BDIC : F P 3272 { n° 3, jun-1975 }

BnF, site François-Mitterrand : Rez-de-jardin - magasin FOL- JO- 18659 { 1975-n° 1, Série 8 (1996, avr.) }

Génériques : Fonds des périodiques { n° 1 à 6, 1975-1976 ; n° 8, janv-févr 1982 } ; Fonds de l'association Interaction France-Portugal : {1986-1996 }

Contexte :
1971-1980 > 1975

Portugaises d'origine : montage (1984).

4AV 1074 , 1984 - 1984  

Des jeunes filles d'origine portugaise vivant en France témoignent de leur vie en France, le mythe du retour au pays entretenu par les parents, l'intégration en France, l'autorité parentale, le rôle des associations (cours de danse, de portugais aux enfants tous les samedis), la place des femmes dans la société portugaise. Le documentaire est entrecoupé de scènes de théâtre jouées par des adolescents concernant les relations enfants-parents, l'intégration. Lors d'une émission de Radio clube portuguèse (de Villejuif ?), des jeunes femmes d'origine portugaise témoignent des difficultés à obtenir des titres de travail et de séjour.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Vieira : montages, épreuves de tournage.
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4731_jpg_/0_0.jpg
1 média

Quinzaine de l'immigration / Collectif. Saint-DenisCollectifSans date

4731 , Sans date  

Quinzaine de l'immigration. 22 octobre - 5 novembre. La France compte à l'heure actuelle près de 4 millions d'immigrés de nationalités différentes.

A Saint-Denis on en dénombre près de 25 000.

Contraints de quitter leur pays pour fuir la misère, ils viennent chez nous chercher du travail qui leur permettrait peut-être de vivre et de faire vivre leur famille. Le pouvoir favorise cette immigration massive et incontrôlée pour mettre à disposition du patronat une main-d'œuvre bon marché. Il oriente dans le même temps sa concentration vers certaines localités comme c'est le cas dans notre ville, ajoutant ainsi aux difficultés communes, notamment dans le domaine scolaire et pour le logement.

En effet, victimes de discriminations multiples, les immigrés vivent pour la plupart dans des bidonvilles, taudis ou foyers surpeuplés, à la merci des marchands de sommeil.

Le feu, la maladie les guettent à chaque instant.

Manoeuvres ou ouvriers spécialisés, ils sont le plus souvent, comme chez Penarroya, Citroën... employés aux travaux les plus pénibles et les plus rebutants.

Leurs bas salaires permettent d'importants profits au patronat qui s'efforce de les mettre en concurrence avec les travailleurs français. Ils produisent une partie des richesses de notre pays ; actuellement, dans certains secteurs de l'économie, leur place est telle que leur départ compromettrait la production de biens de première nécessité (bâtiment, produits chimiques, etc...). Ils ont à faire face aux même problèmes que les travailleurs dont ils partagent les espoirs et les luttes.

Pourtant, malgré cette communauté d'intérêt, la situation parfois dramatique dans laquelle ils se trouvent est utilisée par ceux qui ont intérêt à dresser entre les immigrés et la population de Saint-Denis la barrière du racisme.

Lourde est la responsabilité du gouvernement et du patronat qui n'entreprend rien de sérieux pour accueillir, loger dignement ces travailleurs.

Défendre la dignité et les droits de ces travailleurs, rejeter le racisme, c'est sauvegarder l'intérêt de chacun et l'intérêt du pays.

En effet l'Histoire témoigne que tout au long des siècles, la grandeur de la France et son rayonnement dans le monde ont été inséparables de ses traditions d'hospitalité et de liberté.

C'est pour favoriser la compréhension entre tous les hommes sans distinction de race, de nationalité, pour exiger qu'une solution humaine soit donnée à ces problèmes, que les groupements et personnes soussignés ont décidé l'organisation de la Quinzaine de l'Immigration.

Nul doute que les sentiments généreux de solidarité et d'amitié qui ont toujours animé les travailleurs manuels et intellectuels et notre population, se manifesteront à cette occasion.

Ce sera également pour les immigrés de différentes nationalités, l'occasion d'exprimer leur volonté de voir satisfaire leurs légitimes revendication sociales, culturelles, démocratiques, en union étroite avec la population dionysienne.

Signataires : la municipalité de Saint-Denis, le MRAP (Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et pour la Paix), Alphabétisation CGT, Alphabétisation, 7 rue des Ursulines, Amicale des Algériens en Europe, Association des Originaires du Portugal, Association franco-italienne, Association locale Tourisme et Travail, Association nationale des anciens combattants de la résistance, Association populaire familiale, ASTI, Centre culturel communal, Ciné-club Gérard Philippe, Club Miguel Hernandez, Délégués des foyers, JOC, JOCF, Mouvement pour la paix, Office département HLM, Parti communiste français, Parti socialiste, immigration algérienne, tunisienne, marocaine, espagnole, SDR, 93 actualités, Syndicat d'initiative, Syndicats des marchands du marché, Syndicat national des instituteurs, Théâtre Gérard Philippe, Union des commerçants, UFF, UICF, Union générale des travailleurs réunionnais en France, Union locales CFDT, CGT, CGT-FO, et de nombreuses personnalités.

Da bi olaksali sporazumvanje medju svim ljudima, ne gledajuci na rasu i nacionalnost, da bi postavili zahthev da jedno ljudsko resenje bude dato ovim problemima, organizacije i potpisane licnosti odlucile su da se pridedi jedna petnaesto dnevna akcija ""imigracije"".

E'com o objectivo de facilitar a compreensão entre todos os homens sem distinção de raça, nacionalidade, e para exigir que uma solução humana seja dada e estes problemas, um grupo de pessoas abaisco assinadas décidiram organizar uma Quinzena de Imigração.

Para favorecer la comprensión entre todos los hombres sin distinción de raza ni de nacionalidad es por lo que los grupos y personans firmantes han decidido la organización de una quincena de la imigración.

Contexte :
Affiches d'autres organismes

Association des Marocains en France (AMF) (fonds d'archives)

1950-2009]  

Les archives de l'Association des Marocains de France, première association maghrébine à Paris, reflètent la vie de l'association depuis ses origines tant du point de vue de son organisation que de son fonctionnement.

Le fonds comprend, dans une première partie, les archives produites par les trois organes qui composent la direction de l'AMF : le congrès, la commission administrative et le bureau directeur (1955-2004), sachant que les archives conservées pour la période 1960-1975 sont, généralement, assez rares.

Dans une seconde partie, le fonds se compose des archives relatives aux activités de l'AMF. Celles-ci témoignent de l'évolution de l'association et de sa maturité conquise progressivement en s'identifiant à la scène politique et sociale française ; les revendications des populations issues de l'immigration s'orientant notamment sur l'intégration, l'égalité, le logement, la solidarité avec le peuple marocain, la culture et l'éducation. Ainsi, l'AMF initie de nombreuses actions socio-culturelles, associe logement et intégration, débat sur le thème de l'interculturel et sur le rôle de l'école, instrument de développement social et humain, et de l'éducation, facteur d'intégration et d'insertion sociale. Des séminaires pédagogiques et de formation sont organisés pour valoriser les acquis. Enfin, l'AMF assure une permanence d'aide administrative et juridique.

Une autre partie du fonds est consacrée aux relations qu'entretient l'association avec ses sections mais aussi avec d'autres organismes. L'AMF essaie, en effet, d'organiser et de maintenir des relations durables avec les associations d'immigrés et de solidarité, les syndicats et les associations issues des pays du tiers-monde. Des relations existent également avec les syndicats marocains depuis le pays d'origine, essentiellement fondées sur la défense des droits de l'homme au Maroc.

Sociétés de secours mutuels, département de la Seine, ville de Paris

F12/5343-5406 , 1850-1912  

Demandes d'autorisation, statuts, contentieux. 5388/250. Ouvriers belges. 5390/441. Ouvriers allemands résidant à Paris. 5392/574. Alliance polonaise. 5393/696. Fraternité ouvrière italienne. 5393/742. Cuisiniers, garçons de salle et maîtres d'hôtel italiens résidant à Paris. 5394/768 Union fraternelle belge. 5397/1617. Les Amis de Lódz. 5397/1654. Union franco-suisse. 5397/1695. Franco-suisse de la métropole.

Contexte :
Tous services > Statistique industrielle, police ouvrière