/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5090_jpg_/0_0.jpg
1 média

Festival des banlieues / SOS Racisme.Paris, 1990 (ParisImprimerie IPPE.RC B).1990

5090 , 1990  

Trains Europ concert. Paris-Moscou, 9 juin 1990. Esplanade de Vincennes. Le raggae philarmonique orchestra, les ballets de Guinée, urbain dance squad, Jean-Louis Aubert, Alain Bashung, Cheb Khaled,Gary Moore, Salif Keïta, Kaoma, Boy George, Philipe Lafontaine, Youssou N'Dour, Florent Pagny, Chico Buarque, Blow Monkeys, Louis Chedid, De la Soul, Cheb Mami, sixun. Festival des banlieues. SOS Racisme [...]

Contexte :
Immigration > Événements culturels et sportifs > Musicaux

Aïssata Camara, première partie. Le parcours personnel d'Aïssata Camara, originaire de Guinée-Conakry et venue en France dans le cadre du regroupement familial en 1978 à l'âge de 20 ans.

1AV 528 , 2012 - 2012  

Aïssata Camara raconte le milieu familial dans lequel elle a grandi. Mariée à 20 ans avec un cousin, elle rejoint la France dans le cadre du regroupement familial. Installés un an à Bordeaux puis à Saint-Maur-des-Fossés, elle fait une demande de logement social et emménage dans le quartier du Bois l'Abbé en 1981. Elle racontel'apprentissage du français, l'obtention de la carte de séjour et de la nationalité française. Elle décrit le quartier et sa rencontre avec l'association des femmes relais en 1999.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le Bois l'Abbé à Champigny-sur-Marne > Aïssata Camara, fondatrice et présidente de l'association Oxyjeunes, membre des Femmes relais et élue de Champigny-sur-Marne : entretien filmé (2012).

Du jour au lendemain

1986-2013  

Emission littéraire quotidienne de fin de soirée, aux alentours de minuit. Le présentateur reçoit différents auteurs, venus présenter leurs ouvrages pour des entretiens d'une durée pouvant aller d'une demi-heure à cinquante minutes. Chaque émission est ponctuée de lectures d'extraits des ouvrages présentés. Pour la problématique de l'immigration, l'émission reçoit plusieurs invités tels l'écrivain guinéen Tierno Monénembo, qui a fui le régime guinéen d'Ahmed Sékou Touré et effectué ses études en France (1986) ; Catherine Quiminal, anthropologue, sociologue, auteur de Gens d'ici, gens d'ailleurs sur l'histoire de l'immigration africaine en France (1991) ; Simon Nizard, éducateur, présent pour Les mains de Fatma (2003), Santiago Amigorena, cinéaste et écrivain argentin, auteur de 1978 (2009) ou encore Shumona Sinha, née en Inde et auteur de Assommons les pauvres (2011). Les écrivains étrangers invités ont tous pris la décision de rédiger en langue française.

Fin des résultats