Toutes les ressources Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne, France) 76 résultats (16ms)

Lorette et les autres : montage (1971).

4AV 243 , 1971 - 1971  

Le film nous montre les conditions d'insalubrité totale et de précarité auquelles les immigrés portugais étaient confrontés dans le bidonville : dépaysés, entassés, exploités par les besoins en main d'oeuvre du pays d'accueil. Parmi eux Lorette Fonseca et son mari Carlos, deux professeurs ayant quitté le Portugal et son régime totalitaire, tentent d'adoucir les conditions de travail et de vie de leur communauté dans le bidonville.Tous deux contribuent à l'alphabétisation de la population portugaise immigrée leur donnant ainsi le moyen de se défendre contre les differents abus administratifs dont ils sont victimes.Lorette devient alors l' interprète au sens fort, humain, politique de ses compatriotes. Ces actions vaudront à la jeune femme un avis d'expulsion et une invitation à comparaître pour trouble de l'ordre public.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > Dominique Dante
/img/picture-not-found.svg
2 médias

Union générale des travailleurs sénégalais en France (Puteaux puis Clichy), Union des travailleurs sénégalais en France-action revendicative (Paris puis Champigny-sur-Marne), Association sénégalaise pour le développement (Paris), Association sénégalaise d'assistance à l'enfance et d'aide à l'éducation et à la culture (Cergy)

ABS 21-1 , 1981-1992  

Statuts, résolutions, communiqués, tracts, correspondance, projets d'activité, coupures de presse, publications (notamment La Voix des travailleurs sénégalais).

Contexte :
Mouvements en lien avec l'Afrique et les Africains en France > Sénégal

Le marché et la messe à Villiers-sur-Marne, Pierre Mahé, Carlos Barreto et des jeunes, la vie à l'école et les jeunes nés en France, les restaurants et les cafés portugais dans le Val-de-Marne, le bidonville de Champigny-sur-Marne : épreuves de tournage.

4AV 217 , 1985 - 1985  

01:00:09:01-01:25:25:12 Sur le marché de Villiers-sur-Marne, on découvre les marchands de produits portugais (journaux, produits alimentaires). Images de la messe du dimanche, en langue portugaise : deux grands points de rencontre pour la commmunauté immmigrée portugaise de la région. Entretien avec différents acteurs de la communauté portugaise.

01:36:52:14-01:49:45:16 : questions-réponses de Pierre Mahé, Carlos Barreto et les jeunes français d'origine portugaise. Un adulte raconte son passage O salto (clandestinement) entre le Portugal et la France.

01:58:58:13-02:02:50:06 Dans la cour de l'école primaire Jacques Solomon à Champigny-sur-Marne. Des enfants jouent. Questions aux enfants sur leurs origines. Dans une classe du collège Elsa Triolet à Champigny, discussion entre des élèves et leur professeur de portugais. L'apprentissage du portugais, dans quelles circonstances sont utilisées les deux langeus au quotidien et dans le cercle familial.

01:49:45:17-01:58:58:12 Un tour d'horizon de l'implantation de la communauté portugaise dans le Val-de-Marne, à travers les cafés, les restaurants portugais. Entretien avec un garçon de café et avec le patron du restantant les Relfets. Scène de mariage dans le restaurant, un chanteur sur la scène.

01:25:25:13-01:36:52:13 Sur les vestiges du bidonville des jeunes de la 2e génération et des anciens habitants du bidonville. On aperçoit les jardins familiaux. Des enfants jouent, des hommes jouent à un jeu de quilles. Un dialogue entre Pierre Mahé et un ancien habitant du bidonville originaire d'un village près d'Espite, puis échange d'opinions entre les jeunes et le père Mahé sur ce que représente le bidonville à leur échelle, au regard de leur histoire individuelle et familiale.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Les intellectuels portugais en France (suite), photographies, coupures de presse, articles traitant des bidonvilles : épreuves de tournage.

4AV 229 , 1985 - 1985  

12:00:07:01- 12:45:19:04 : Entretien avec Jorge Chaminé, chanteur d'opéra, baryton, arrivé en France en 1978 après ses études de droit. Entretien avec Luis Rego qui raconte qu'il n'a pas choisi la France c'est un accident de parcours. Il raconte son emprisonnement deux mois par la PIDE ( police politique sous la dictature salazariste au Portugal), et comment il a commencé à cotoyer le milieu artistique. Réflexions sur la France, le Portugal, l'immigration.

12:45:19:04- 13:00:50:12 : Série de photos montrant les Portugais dans les bidonvilles de Champigny et de Villeneuve-Le-Roi. Coupures de presse, articles parus dans des journaux, traitant des bidonvilles.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

4AV 217-229 , 1985 - 1985  

Les épreuves de tournage de de documentaire balaie, sur un peu plus de 15 heures, l'histoire de l'immigration portugaise, le bidonville de Champigny-sur-Marne. Il fait un état de la communauté immigrée en Ile-de-France, son implantation aux niveaux associatif, industriel, intellectuel.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.

Sur les traces du bidonville en 1985 : épreuves de tournage.

4AV 218 , 1985 - 1985  

13:00:04:19- 13:22:28:20: Sur l'emplacement de l'ancien bidonville, d'anciens habitants évoquent les conditions de vie difficiles. Un homme explique comment la vie quotidienne s'organisait. Il parle des différents réseaux contrôlant le travail clandestin, la location des baraques, les réseaux dont l'organisation est imputée à des portugais. L'histoire du bidonville entre 1961 et 1972 est abordée, jusqu'à la construction des H.L.M. du Bois l'abbé.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Pierre Mahé, le bidonville, les jardins familiaux : épreuves de tournage.

4AV 221 , 1985 - 1985  

04:00:10:04- 04:20:57:18: Suite de l'entretien avec Pierre Mahé.

04:20:57:19- 05:14:49:13: Les jardins familiaux, à l'emplacement des baraques de l'ancien bidonville, une famille jardine dans son potager. Dialogue entre un grand-père et son petit-fils, il lui raconte son histoire en marchant sur les traces du bidonville, où il a vécu. Repas avec Mario, un Portugais qui habite dans une baraque du bidonville et José Alexandre Cardoso Marques. Mario vit dans la marginalité. Il prépare le poulet qu'il élève dans l'enclos de sa baraque. Images d'un débit de boisson clandestin, lieu de rencontre des nostalgiques du bidonville. Retour au repas, Mario évoque les chantiers qu'il a entrepris dans son enclos. Scènes d'un dimanche en famille dans un jardin potager, Mario et son ami réparent un puits.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Le bidonville, la fête portugaise à Mitry-Maury : épreuves de tournage.

4AV 222 , 1985 - 1985  

05:01:11:15- 05:49:27:07: Suite du témoignage d'un grand-père à son petit-fils, ses souvenirs du bidonville, les baraques surpeuplées, le travail. Des nostalgiques du bidonville se retrouvent un dimanche au débit de boisson clandestin, boivent et jouent aux cartes. Certains craignent d'être exposés devant la caméra, un dialogue houleux entre l'équipe de tournage et le tenancier s'ensuit. Images de familles jardinant leur potager. Entretien avec le fils du propriétaire d'un supermarché de produits portugais : Candieuropa, images d'une famille sortant du magasin.

05:49:27:07- 06:15:43:00: Mitry-Maury, fête d'une association portugaise avec représentations de groupes folkloriques en habits traditionnels. L'Union franco-portugaise de Ménilmontant est présente. Entretiens avec des personnes de plusieurs générations. Les espoirs entretenus par les immigrés et leur retour au pays. Le président de l'Association d'Ozoir-la-Ferrière intervient dans un entretien, il parle de l'action culturelle portugaise en France. Scènes de fête, musique, représentation d'un chanteur.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Panorama des associations portugaises en Ile-de-France (suite).

4AV 224 , 1985 - 1985  

07:00:28:09- 08:14:52:00 : Suite de l'entretien avec Mario Castilho, président de l'association des Portugais de Pontault-Combault, il parle de son arrivée en France et de la naissance de son association en réaction au contexte d'accueil de la communauté portugaise. L'association développe l'action sociale dans un premier temps, la création d'un club de football puis d'un groupe folklorique. A l'association Amitié franco-portugaise à Villiers-sur-Marne, des membres parlent de l'équipe de football, des liens entre les communautés française et portugaise, de l'intégration, du droit de vote, du manque de subventions, et des cours de langue portugaise dispensés par l'association. A l'association portugaise de Trappes, dialogue avec Deolinda, une religieuse, le Père Duboys, et le président de l'association. Ils parlent de la naissance de l'association, l'enseignement religieux qu'elle dispense aux jeunes issus de la deuxième génération, l'aide à l'intégration, à l'évolution, l'image du Portugais en France, le devoir de mémoire, les bidonvilles, l'aventure que représentait l'immigration.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4138_jpg_/0_0.jpg
1 média

Festa portuguesa / Confédération générale du travail (CGT) ; Confederação nacional dos trabalhadores portugueses-Intersindical nacional (CGTP-IN). [Montreuil]Confédération générale du travail (CGT)1985

4138 , 1985  

Festa portuguesa. Fête internationale de solidarité franco-portugaise, organisée par la CGT [Confédération générale du travail) et le CGTP-IN [Confederação nacional dos trabalhadores portugueses-Intersindical nacional], avec le concours du mouvement associatif portugais. Le 28 septembre 1985, complexe sportif de l'Ile-des-Vannes, Saint-Ouen. A partir de 14 heures, Festival folklorique avec les groupes de : Bezons, Champigny, Paris, Pontault-Combault, Franconville, Clichy, Colombes, Puteaux, Villejuif, Fontenay-sous-Bois, Montmorency, la chorale ""La Joie de vivre"", la chanteuse Aida Ferreira, Le groupe Alerta, les groupes de musique rock Os Claves et Hyper X. A partir de 20h30, en soirée : la Chorale populaire de Paris, Fernando Marques, Danielle Villière, José Jorge Letria, Yvan Dautin, Carlos do Carmo.

Portugais en France, une communauté invisible ? : émission télévisée "Ensemble aujourd'hui" (1987).

4AV 440-441 , 1987 - 1987  

ll s'agit d'une émission télévisée diffusée le 22 novembre 1987 et portant sur la communauté portugaise immigrée en France. Plusieurs reportages sont présentés par le jounaliste Jean-Pierre Mabille qui recoit comme invités : Manuel Dias, Luis Rego et Graça Dos Santos. Ces reportages évoquent l'immigration portugaise des années soixante qualifiée d'hémoragie humaine, la culture ainsi que la vie quotidienne de cette communauté, implantée en France depuis trois générations. L'émission présente des interviews, des documents d'archives.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Vieira : montages, épreuves de tournage.

Champigny-sur-Tage : montage (1987).

4AV 230 , 1987 - 1987  

Le réalisateur revient sur les lieux de l'ancien capitale portugaise en France : Champigny-sur-Marne. Il saisit l'occasion d'aller à la rencontre de Portugais résidant encore dans la ville. Ceux-ci évoquent alors le dur passé qu'ils ont connu : l'immigration clandestine payée à des passeurs, les conditions de vie dans le bidonville désormais disparu, les difficultés d'intégration en France dont la population leur a quelques fois été très hostile, ainsi que leurs doutes sur un retour éventuel au pays natal. De jeunes gens d'origine portugaise livrent également leurs interrogations sur leurs indentité culturelle et sur leur place dans la société française.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.

Dis-moi Grand-père : montage (1989).

4AV 458 , 1989 - 1989  

11:06 - 00:27:14:23: Un jeune enfant portugais vivant en France passe ses vacances au Portugal dans le petit village pauvre et rural de son grand-père et travaille aux champs avec celui-ci. Le grand-père évoque alors à son petit fils son passé pauvre au Portugal où il a élevé ses enfants, son départ pour la France dans les années soixante, ses conditions de vie dans le bidonville de champigny-sur-Marne où il partageait le destin de milliers d'autres immigrés portugais ayant comme lui fuit la misère de leur pays natal. L'enfant et son grand-père repartent tous deux en France sur les traces du bidonville désormais disparu.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.