Programme national du FAS de formation des acteurs de la formation et de l'insertion socio-professionnelle, référence A 2.3. "La formation linguistique des publics immigrés" : demande de paiement du bon de commande, facture, relevé journalier des présences des stagiaires, bilan par la formatrice du module A 2.3., questionnaire d'identification, bilan individuel des stagiaires, liste des participants, compte rendu-déroulement, fiches d'inscription, programme (sessions organisées de mai à sept. 1999).

1 , 1999  
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_020/FRGNQ_PH_002_020_107_jpg_/0_0.jpg
6 médias

Cherif Kheddam

1960-1990  

Chérif Kheddam est né à Bou Messaoud en Algérie en 1927. Après un passage à Alger, il s'installe en France en 1947. Fondeur dans région parisienne, il prend des cours de musique et fréquente la vie culturelle maghrébine. Il exerce la musique traditionnelle dans les cafés communautaires. En 1954, il décide de se produire seul et sort en 1955 de manière anonyme son premier 78 tours qu'il compose et interprète : Yellis Tmurthiw. Ce disque remporte un franc succès. Madame Dauviat, célèbre disquaire de musique orientale, l'encourage à se présenter à Sid Ahmed Hachelaf, responsable du département arabe chez Pathé Marconi. Au luth, au piano, à la mandole ou à l'harmonie, il accompagne par la suite des artistes comme Mohamed Jamoussi ou Amraoui Missoum. Il est reconnu pour avoir modernisé la chanson Kabyle en y introduisant des rythmes latino-américains ou de la musique classique occidentale. Ces textes modernes sont ceux d'un artiste engagé décrivant le quotidien des algériens immigrés en France. En 1963, avant de rentrer en Algérie, il compose son plus grand succès Alemri (O miroir). Il occupe par la suite un poste de conseiller au sein de la Radio Télévision Algérienne. Il découvre en 1965 la jeune chanteuse Noura dont il sera le Pygmalion, il lui écrit alors des chansons qui lui permettront de connaître le succès. Il fait son retour après 1975 grâce à Sid aahmed Hachelaf. En 1996, il remplit le Palais des congrès à Paris pour ses 50 ans de carrière.

Concours d'écritures 2001-2002 sur le thème de l'eau : textes des participants, fiches d'inscription, attestations d'inscription (2001-2002) [Classement par département francilien, tant pour l'ensemble de la région que pour les textes sélectionnés]. Programmes de formations offertes par le CLAP IDF pour les années 1988 à 1998 [manquent 1986-1987, 1987-1988, 1991-1992, 1992-1993] : dépliants [1985]-1997). Présentation du BEATEP « Médiation sociale-Développement social des quartiers) pour 1992 et 1993 : dépliants (1992-1993). Colloque interassociatif « Pour une citoyenneté active : droit à la formation dans la cité (quartiers et entreprises) » le 15 février 1992 par un collectif interassociatif dont fait parti le CLAP IDF : dépliant (1992). CLAP Lorraine, Les défis de l'écriture 1996. Année européenne de l'éducation tout au long de la vie, 1996.

1163 , [1985]-2002  
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5489_jpg_/0_0.jpg
1 média

A bas le racisme. Les travailleurs immigrés et français forment une seule classe ouvrière / Parti communiste français (PCF). ParisParti communiste français (PCF), Sans date.Sans date

5489  

A bas le racisme. Les travailleurs immigrés et français forment une seule classe ouvrière, exploitée par le même patronat.

Français, immigrés, unissons-nous à la base, dans la lutte contre la bourgeoisie capitaliste! Vive l'unité des ouvriers! Classe contre classe!

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > Non datées