Toutes les ressources Yamgnane, Kofi (1945-....) 2 résultats (3ms)

Bouillon de culture

1991-1999  

Après l'arrêt de l'émission Apostrophes en 1990, Bernard Pivot poursuivra avec Bouillon de culture, toujours sur la même chaîne, devenue France 2. Ce nouveau magazine ne se consacre plus exclusivement à la littérature mais s'intéresse à la culture en général. Il y accueille notamment le secrétaire d'Etat aux affaires sociales et à l'intégration de 1991 à 1993, Kofi Yamgnane, originaire du Togo, dans une émission diffusée dans le cadre d'une journée spéciale Afrique sur les chaînes du service public (émission du 15 juin 1991). Il reçoit également le réalisateur franco-arménien Henri Verneuil à l'occasion de la sortie en salles de Mayrig, adapté de son propre roman éponyme sur l'histoire de sa famille arménienne arrivée en France au début du XXe siècle (émission du 24 novembre 1991). Sont aussi présents dans cette même émission le producteur du film Tarak Ben Ammar, l'acteur Sami Bouajila, héros du film La thune de Philippe Galland et qui interprète un jeune beur de banlieue ainsi que l'écrivain d'origine italienne François Cavanna. En février 1997, le magazine bouleverse son programme (un sujet sur l'amour et la St-Valentin était prévu) et décide de revenir sur deux sujets qui font l'actualité culturelle : l'avenir incertain du théâtre national de Châteauvallon avec l'arrivée du Front national à la municipalité de Toulon ainsi que l'appel à la désobéissance civil lancé par des cinéastes, artistes et intellectuels pour protester contre le certificat d'hébergement prévu dans le projet de loi Debré sur l'immigration, en débat alors au Parlement. Une dernière émission en 1999 est consacrée aux migrations et au métissage. Elle réunit l'historien Serge Gruzinski, auteur de La Pensée métisse, le réalisateur Thomas Vincent qui présente son film Karnaval, l'histoire d'un jeune Maghrébin qui se retrouve dans l'atmosphère du carnaval de Dunkerque ; Sophie Ponchelet, sociologue, qui présente son essai Françaises, sur des femmes immigrées (co-écrit avec Valérie Dumeige) en compagnie d'une des femmes interrogées pour cette étude, Oumy Dia, d'origine sénégalaise ; Rachid Djaïdani, jeune écrivain avec son roman Boumkoeur, sur le quotidien des habitants d'une cité ; le sociologue et homme politique Sami Naïr, auteur de L'immigration présentée à ma fille et Amin Maalouf, présent pour Les identités meurtrières.

Géopolis

1992-1996  

Magazine d'information sur l'actualité internationale. Les sujets sont traités avec pédagogie, avec des interventions de spécialistes. Concernant l'immigration, l'émission propose trois sujets : un panorama historique sur l'immigration en France et un retour sur les lieux de tournage, en 1960, au bidonville d'Aubervilliers, des Enfants des courants d'air d'Edouard Luntz (1993) ; un sujet centré sur l'immigration d'Afrique noire (1992) et un dernier sur celle dans l'agglomération lilloise. Parmi les intervenants, on trouve Abdou Diouf, président de la République du Sénégal, Philippe Dewitte, rédacteur en chef de la revue Hommes et migrations, Catherine Quiminal, anthropologue à Paris VIII, Lionel Stoléru, secrétaire d'État chargé des travailleurs manuels et immigrés en 1977, Kofi Yamgnane, secrétaire d'État à l'intégration de 1991 à 1993, Nancy Green et Pierre Milza, historiens ou encore Driss el-Yazami, un des fondateurs de l'association Génériques.

Fin des résultats