Toutes les ressources Union pour un mouvement populaire (France) 5 résultats (4ms)

Ce soir (ou jamais)

2006-2013  

Emission quotidienne (du lundi au jeudi) puis hebdomadaire (mardi), de talk-shows et débats, présentée par Frédéric Taddeï et diffusée d'abord sur France 3 puis sur France 2 en deuxième partie de soirée. Cette émission propose de revenir sur l'actualité par le versant culturel. Elle invite des invités qui d'ordinaire, ne sont pas des habitués des plateaux de télévision. Sur le thème de l'immigration, elle consacrera de nombreux numéros autour de la présidentielle de 2007 avec la campagne de Nicolas Sarkozy et sa promesse de créer un ministère de l'immigration et de l'identité nationale ; l'identité nationale justement que l'on retrouve en 2009-2010 lors du débat du même nom mené par le ministre Eric Besson. Parmi les autres émissions, on trouve également l'affaire des expulsés de Cachan, l'impact politico-sociétal du film Indigènes de Rachid Bouchareb, la laïcité, le port de la burqa, le racisme ou encore des réflexions sur le concept d'"immigration choisie".

Capital

2002-2012  

Magazine économique de reportages et d'entretiens, diffusé un dimanche sur deux en début de soirée, en alternance avec l'émission Zone interdite. L'émission s'interroge notamment sur le rôle des immigrés dans l'économie française avec un sujet sur les travailleurs clandestins (avec Brice Hortefeux et Manuel Valls comme invités en 2007) et un autre, similaire, sur les relations entre les entreprises françaises et les immigrés (en 2012).

Arrêt sur images

1997-2005  

Magazine hebdomadaire de décryptage des médias, présenté par Daniel Schneidermann et Pascale Clark. Parmi les thématiques liées à l'immigration, on trouve une émission consacrée au documentaire réalisé par Bertrand et Nils Tavernier De l'autre côté du périph' suite aux protestations contre la loi Debré sur le certificat d'hébergement des étrangers et à la lettre du ministre délégué à la Ville et à l'Intégration, Eric Raoult, qui suivit (1997). L'émission fait une comparaison entre le traitement médiatique du thème des banlieues et de l'intégration à travers un JT de TF1 et l'image véhiculée par le documentaire. En 2003, une émission revient sur les vingt ans de La Marche des beurs pour l'égalité et contre le racisme et sur la manière dont elle a été couverte par les médias. Elle s'attarde également sur la nomination de Malek Boutih, président de SOS Racisme devenu secrétaire national du PS et présente le film de Jean-Louis Comolli et Michel Samson, Rêves de France à Marseille. En 2005, deux autres émissions s'intéressent plus ou moins directement à l'immigration: l'exposition des sans-papiers à la télévision ainsi que la polygamie en France, à l'occasion des émeutes en banlieue. L'émission est arrêtée en 2007 et le concept se déplace alors sur Internet. Il ne se contente plus de critiquer la télévision mais également tous les autres médias.

Bouillon de culture

1991-1999  

Après l'arrêt de l'émission Apostrophes en 1990, Bernard Pivot poursuivra avec Bouillon de culture, toujours sur la même chaîne, devenue France 2. Ce nouveau magazine ne se consacre plus exclusivement à la littérature mais s'intéresse à la culture en général. Il y accueille notamment le secrétaire d'Etat aux affaires sociales et à l'intégration de 1991 à 1993, Kofi Yamgnane, originaire du Togo, dans une émission diffusée dans le cadre d'une journée spéciale Afrique sur les chaînes du service public (émission du 15 juin 1991). Il reçoit également le réalisateur franco-arménien Henri Verneuil à l'occasion de la sortie en salles de Mayrig, adapté de son propre roman éponyme sur l'histoire de sa famille arménienne arrivée en France au début du XXe siècle (émission du 24 novembre 1991). Sont aussi présents dans cette même émission le producteur du film Tarak Ben Ammar, l'acteur Sami Bouajila, héros du film La thune de Philippe Galland et qui interprète un jeune beur de banlieue ainsi que l'écrivain d'origine italienne François Cavanna. En février 1997, le magazine bouleverse son programme (un sujet sur l'amour et la St-Valentin était prévu) et décide de revenir sur deux sujets qui font l'actualité culturelle : l'avenir incertain du théâtre national de Châteauvallon avec l'arrivée du Front national à la municipalité de Toulon ainsi que l'appel à la désobéissance civil lancé par des cinéastes, artistes et intellectuels pour protester contre le certificat d'hébergement prévu dans le projet de loi Debré sur l'immigration, en débat alors au Parlement. Une dernière émission en 1999 est consacrée aux migrations et au métissage. Elle réunit l'historien Serge Gruzinski, auteur de La Pensée métisse, le réalisateur Thomas Vincent qui présente son film Karnaval, l'histoire d'un jeune Maghrébin qui se retrouve dans l'atmosphère du carnaval de Dunkerque ; Sophie Ponchelet, sociologue, qui présente son essai Françaises, sur des femmes immigrées (co-écrit avec Valérie Dumeige) en compagnie d'une des femmes interrogées pour cette étude, Oumy Dia, d'origine sénégalaise ; Rachid Djaïdani, jeune écrivain avec son roman Boumkoeur, sur le quotidien des habitants d'une cité ; le sociologue et homme politique Sami Naïr, auteur de L'immigration présentée à ma fille et Amin Maalouf, présent pour Les identités meurtrières.

Dimanche +

2006-2013  

Magazine hebdomadaire sur l'actualité politique, d'abord présenté par Laurence Ferrari puis par Anne-Sophie Lapix. L'émission est apparue dans le contexte de la campagne présidentielle de 2007. Elle alterne interviews d'invités en plateau, enquêtes et reportages, avec des rubriques récurrentes. Parmi les invités, on retient les figures emblématiques de la diversité, apparues avec la politique d'ouverture de Nicolas Sarkozy en 2007 après sa victoire aux élections présidentielles : Fadela Amara (2007, 2009), Rama Yade (2007, 2009) et Rachida Dati (2010) ; mais également les deux ministres de l'immigration, Brice Hortefeux et Eric Besson (2008-2010). Parmi les sujets directement liés à la question de l'immigration, on trouve les débats autour du délit de solidarité en 2009, la polémique sur l'expulsion des Roms à l'été 2010 et celle concernant la circulaire de Claude Guéant sur les étudiants étrangers (2011).

Fin des résultats