Toutes les ressources Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC-JOCF) (Bruxelles, Belgique) 7 résultats (8ms)

1979-1982.

ZNI 3-1 , 1979-1982  

Documents internes. Carte d'adhérent d'A. Zniber (1978-1979). Correspondance interne sur le fonctionnement, l'organisation et les projets de l'association (notamment sur un projet de festival d'expression des jeunes immigrés en octobre 1981). Ordre du jour et comptes-rendus de bureau national, du bureau exécutif, de réunions (notamment des délégués régionaux), de week-end formation, de congrès, de rencontres nationales& Texte de Manuel Dias sur la FASTI (sd, ca 1981). Rapport d'activités (1982). Comptes d'exploitation. Notes et motions de synthèses (notamment du 9e congrès à Melun en mai 1983). Liste et coordonnées des ASTI en France (d'Aix-en-Provence à Bordeaux). 1977-1982

Actions et projets. Travail et séjour des jeunes immigrés, droits politiques, rencontres nationales, formation, éducation populaire, collectif inter associations, sans-papiers, projet de loi sur la promotion de la vie associative, notamment en Aquitaine (rencontres organisées par l'Asti de Pau et le Centre rencontre et recherche

Centre créé par l'Église réformée de Pau au 17 avenue de Saragosse à Pau.

de Pau sous l'égide de la FASTI), logement des immigrés et hôtels meublés: communiqués de presse, correspondance, documentation. 1981-1982

Partenaires, bailleurs: JOC, CFDT, Fédération des centres sociaux et socioculturels de France, DPM.

Contexte :
Activités professionnelles et engagements associatifs > Fédération des associations de soutien aux travailleurs immigrés (FASTI) > Vie interne, partenariats et activités.
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4731_jpg_/0_0.jpg
1 média

Quinzaine de l'immigration / Collectif. Saint-DenisCollectifSans date

4731 , Sans date  

Quinzaine de l'immigration. 22 octobre - 5 novembre. La France compte à l'heure actuelle près de 4 millions d'immigrés de nationalités différentes.

A Saint-Denis on en dénombre près de 25 000.

Contraints de quitter leur pays pour fuir la misère, ils viennent chez nous chercher du travail qui leur permettrait peut-être de vivre et de faire vivre leur famille. Le pouvoir favorise cette immigration massive et incontrôlée pour mettre à disposition du patronat une main-d'œuvre bon marché. Il oriente dans le même temps sa concentration vers certaines localités comme c'est le cas dans notre ville, ajoutant ainsi aux difficultés communes, notamment dans le domaine scolaire et pour le logement.

En effet, victimes de discriminations multiples, les immigrés vivent pour la plupart dans des bidonvilles, taudis ou foyers surpeuplés, à la merci des marchands de sommeil.

Le feu, la maladie les guettent à chaque instant.

Manoeuvres ou ouvriers spécialisés, ils sont le plus souvent, comme chez Penarroya, Citroën... employés aux travaux les plus pénibles et les plus rebutants.

Leurs bas salaires permettent d'importants profits au patronat qui s'efforce de les mettre en concurrence avec les travailleurs français. Ils produisent une partie des richesses de notre pays ; actuellement, dans certains secteurs de l'économie, leur place est telle que leur départ compromettrait la production de biens de première nécessité (bâtiment, produits chimiques, etc...). Ils ont à faire face aux même problèmes que les travailleurs dont ils partagent les espoirs et les luttes.

Pourtant, malgré cette communauté d'intérêt, la situation parfois dramatique dans laquelle ils se trouvent est utilisée par ceux qui ont intérêt à dresser entre les immigrés et la population de Saint-Denis la barrière du racisme.

Lourde est la responsabilité du gouvernement et du patronat qui n'entreprend rien de sérieux pour accueillir, loger dignement ces travailleurs.

Défendre la dignité et les droits de ces travailleurs, rejeter le racisme, c'est sauvegarder l'intérêt de chacun et l'intérêt du pays.

En effet l'Histoire témoigne que tout au long des siècles, la grandeur de la France et son rayonnement dans le monde ont été inséparables de ses traditions d'hospitalité et de liberté.

C'est pour favoriser la compréhension entre tous les hommes sans distinction de race, de nationalité, pour exiger qu'une solution humaine soit donnée à ces problèmes, que les groupements et personnes soussignés ont décidé l'organisation de la Quinzaine de l'Immigration.

Nul doute que les sentiments généreux de solidarité et d'amitié qui ont toujours animé les travailleurs manuels et intellectuels et notre population, se manifesteront à cette occasion.

Ce sera également pour les immigrés de différentes nationalités, l'occasion d'exprimer leur volonté de voir satisfaire leurs légitimes revendication sociales, culturelles, démocratiques, en union étroite avec la population dionysienne.

Signataires : la municipalité de Saint-Denis, le MRAP (Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et pour la Paix), Alphabétisation CGT, Alphabétisation, 7 rue des Ursulines, Amicale des Algériens en Europe, Association des Originaires du Portugal, Association franco-italienne, Association locale Tourisme et Travail, Association nationale des anciens combattants de la résistance, Association populaire familiale, ASTI, Centre culturel communal, Ciné-club Gérard Philippe, Club Miguel Hernandez, Délégués des foyers, JOC, JOCF, Mouvement pour la paix, Office département HLM, Parti communiste français, Parti socialiste, immigration algérienne, tunisienne, marocaine, espagnole, SDR, 93 actualités, Syndicat d'initiative, Syndicats des marchands du marché, Syndicat national des instituteurs, Théâtre Gérard Philippe, Union des commerçants, UFF, UICF, Union générale des travailleurs réunionnais en France, Union locales CFDT, CGT, CGT-FO, et de nombreuses personnalités.

Da bi olaksali sporazumvanje medju svim ljudima, ne gledajuci na rasu i nacionalnost, da bi postavili zahthev da jedno ljudsko resenje bude dato ovim problemima, organizacije i potpisane licnosti odlucile su da se pridedi jedna petnaesto dnevna akcija ""imigracije"".

E'com o objectivo de facilitar a compreensão entre todos os homens sem distinção de raça, nacionalidade, e para exigir que uma solução humana seja dada e estes problemas, um grupo de pessoas abaisco assinadas décidiram organizar uma Quinzena de Imigração.

Para favorecer la comprensión entre todos los hombres sin distinción de raza ni de nacionalidad es por lo que los grupos y personans firmantes han decidido la organización de una quincena de la imigración.

Contexte :
Affiches d'autres organismes

1977-1982.

ZNI 4 , 1977-1982  

Congrès, rencontres internes. 7e congrès national: notes manuscrites (notamment un historique de la FASTI), motions, motion de synthèse, résolution du congrès (novembre 1979). 9e congrès national (Melun, mai 1983). Rencontres nationales de Melun sur les «droits politiques des immigrés»: compte-rendu (11-13 novembre 1982). Week-end de formation: notes d'information, avis d'inscription, correspondance.

Vie interne, bureau national, bureau exécutif, commissions

«Affaires courantes», «Finances», «Formation», «Immigrée», «Personnel», «Propagande»&

. Rapport d'activité (1980). Convocations, ordres du jour, programmes, comptes-rendus, composition des différentes commissions de travail. Liste des structures du mouvement Asti (janvier 1977), liste d'adresses des membres du bureau national (septembre 1982), note sur la décentralisation et la régionalisation du mouvement FASTI. Correspondance et notes d'information aux salariés, adhérents et structures du mouvement ASTI. Budgets prévisionnels.

[À noter: lettre de démission du président André Mansoni, note aux ASTI sur l'action contre les projets de loi sur l'immigration. ]

Publications et documents produits: compte-rendu du comité de rédaction d'Expression immigrés-Français. Communiqués de presse, pétitions, tracts. Dépliants et brochures édités par la Fasti: «Festival jeunes immigrés, Paris 15e» (mai 1982), «1ères rencontres nationales de femmes, Melun» (septembre 1982), «Pourquoi l'immigration?» (mai 1983), «Égalité des droits» (1983), «Expérience d'animation et de lutte des sans-papiers d'Afrique noire», Asti 14e et 15e arrondissements, Paris (sd), «Argumentaire pour le droit de vote des immigrés» (septembre 1985).

Asti du 11e arrondissement: tracts français-arabe (notamment «travailleurs immigrés, la répression continue»), notes manuscrites, Paris onze, n°87, journal chrétien local [article sur l'Asti 11e].

Collectif des 45

Collectif créé en 1972 par des associations telles que la FASTI, la Cimade, le Secours catholique, l'AEFTI&

: comptes-rendus de réunion.

Correspondance et documents reçus: ASTI (Rennes, Paris&), URASTI (Paris-Région parisienne), JOC-JOCF, Collectif national des associations pour la formation des migrants, Maison du travailleur étranger (MTE), FAS, Collectif de soutien aux travailleurs immigrés (autocollant «non à l'expulsion des immigrés»), Collectif de soutien aux femmes sans-papiers (rapport «témoignages et documents»), Badge «Solidarité Liban-Palestine » (9 juillet 1982, rencontre syndicale internationale, Coordination de solidarité Liban-Palestine) &

Documentation: photocopies d'ouvrages, coupures de presse, bibliographies sur l'immigration, documents de présentation de publications sur l'immigration.

Contexte :
Activités professionnelles et engagements associatifs > Fédération des associations de soutien aux travailleurs immigrés (FASTI) > Vie interne, partenariats et activités.

Scolarisation des enfants immigrés.

ZNI 5 , 1973-1981  

Rapports, correspondance, notes et coupures de presse (1973-1978) . FASTI: 4e congrès, «la scolarité des enfants immigrés» (1973). Syndicat général de l'Éducation nationale CFDT: «Plate-forme revendicative sur la scolarité des enfants de travailleurs immigrés, congrès national de Clermont-Ferrand», 11 p. (mars 1974). «Quelle culture pour les travailleurs immigrés?», texte de Manuel Dias (janvier 1976). «Projet de texte de principe sur la plate-forme commune envers l'Office culturel pour les travailleurs immigrés», proposé par Manuel Dias (avril 1976). CLAP Rhône-Alpes: compte-rendu du stage moniteur arabe, Lyon (29-30 octobre 1977). Perspectives de la commission immigrée de la FASTI pour 1977 et 1978. Coupures de presse, exemplaires de revues et notes manuscrites sur la scolarisation des enfants d'immigrés [notamment: Migrants formation, n°22, mai-juin 1977, publié par le Centre de documentation pour la formation des travailleurs migrants et de leur famille. Hôtes en Alsace. Les Migrants. Spécial scolarisation, novembre 1978, supplément au n°29 du Bulletin d'information du CLAPEST].

Publications (1978-1980) . Interpeuples, bulletin du Centre de formation et d'échanges internationaux de la JOC (CFEI), n°1, octobre 1980; supplément au n°6, septembre-octobre 1981. SGEN-CFDT du Rhône, Les Enfants étrangers et l'école française, commission scolarisation des enfants de travailleurs immigrés, juillet 1978.

Études et rapports (1976-1981).

*Secrétariat d'État aux Universités, École normale supérieure de Saint-Cloud, Centre de recherche et d'étude pour la diffusion du français (CREDIF). «Scolarisation des enfants de travailleurs migrants, stage national (CEFISEM), novembre-décembre 1976», février 1977, 62 p.; «Enseignement de la langue et de la culture d'origine des enfants étrangers fréquentant des écoles élémentaires françaises», 1977, 256 p.; «Réunion nationale et études pour la scolarisation des enfants de travailleurs étrangers. Enfants étrangers et soutien (Douai, 6-10 mars 1978)», juin 1978, n°529; «Scolarisation des enfants étrangers. Enseignement public, France métropolitaine. Statistiques 1977-1978», novembre 1978, 23 p.; «Réunion nationale d'étude pour la scolarisation des enfants de travailleurs migrants», février 1981, 170 p.

*Ministère de l'Éducation nationale, Service des études informatiques et statistiques: « Étude sur la scolarisation des enfants étrangers en France dans les enseignements du 1er et 2e degrés», février 1979, 141 p.; «note d'information n°80-19, statistiques des élèves de nationalité étrangère dans les établissements publics et privés du 1er et 2nd degré, année 1979-1980», 19 mai 1980, 8 p.

*Préfecture de police de Paris, Service de liaison et de promotion des migrants (SLPM): «La Scolarisation des enfants étrangers à Paris», sd (ca1977-1978), 20 p.

*Marie-Claude Muñoz, bibliographie sélective et analytique sur la scolarisation des enfants de travailleurs migrants en France, CIEMM, Paris, 1978, 44 p.

Contexte :
Activités professionnelles et engagements associatifs > Fédération des associations de soutien aux travailleurs immigrés (FASTI)
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4091_jpg_/0_0.jpg
1 média

30e anniversaire du 17 octobre 1961 / Collectif. Genevilliers1991

4091 , 1991  

30e anniversaire. 200 algériens tués à Paris le 17 octobre 1961! Qui s'en souvient? Non à l'oubli! Tous au rassemblement le 17 octobre 1991 à 18h. Au canal Saint-Martin, métro République ou Goncourt, angle rue du Faubourg du Temple, Quai de Jemmapes.

A l'appel de : Mouvenement des droits civiques - MRAP - SOS Racisme - Syndicat de la Magistrature - SAF - ATMF - UTIT - CGT - Les Verts - PCF - AREV - LCR - Cercle des socialistes de culture musulmane - Collectif national contre la double peine - Résistance des banlieues - ANGI - JALB - Les Nanas Beurs - AMF - UNEF - FASTI - SOLIDAM - JOC - FFSI - PRA - PAGS - CAF - AAE - SOS ça bouge - Postorale des migrants - Ecole émancipée - SNES

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités citoyennes > Mémoire
Fin des résultats