Toutes les ressources Deolindas, Martin 3 résultats (4ms)

L'association portugaise et le jardin familial (suite), une famille portugaise dans le13e arrondissement, la Maison du Portugal à Plaisir, Manuel Fernandes, entrepreneur portugais : épreuves de tournage.

4AV 225 , 1985 - 1985  

08:00:16:15- 08:28:59:10 : L'association portugaise de Trappes. Une photo montre un groupe de l'association. Devant l'église moderne de Notre-Dame de Trappes, le Père Duboys et la Soeur Deolinda parlent de la ferveur des Portugais et de leurs dons qui ont contribué à sa construction. Soeur Deolinda parle du trésor que constitue la langue portugaise. A Vitry-sur-Seine, Ligue du coin de terre, une famille portugaise jardine son potager, ils parlent entre voisins de parcelle de leurs cultures. Une famille portugaise de la région du Minho jardine, le père de famille raconte son émigration devant la baraque de son jardin familial.

08:28:59:10- 08:51:59:03 : La même famille dans le 13ème arraondissement de Paris, pendant un repas de famille. A Plaisir, dans les Yvelines, pose de la première pierre de la Maison du Portugal, en présence du maire de Plaisir, et de l'ambassadeur du Portugal. Entretien avec le maire de Plaisir, le délégué auprès de Claude Evin aux Affaires Sociales, le délégué aux communautés portugaises auprès du Consulat de Versailles. Image de l'église du Sacré-Coeur à Gentilly.

08:51:59:03- 09:12:22:02 : Dans le bar de son entreprise d'aviation, Manuel Fernandes, un entrepreneur portugais, parle de ses activités, vol au dessus des régions du Val-de-Marne et de la Seine-et-Marne (Disneyland en construction). Il parle de la disparition de la solidarité entre Portugais, de radio Alpha. Il raconte son arrivée en France.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).

Des Portugais en France, 30 ans après : montage (1990).

4AV 404 , 1990 - 1990  

Le réalisateur se rend dans la ville de Champigny-sur-Marne et interroge plusieurs résidants campinois appartenant à la communauté portugaise. Ces personnes parlent des conditions de leur immigration en France, et évoquent le bidonville qui a accueilli dans les années soixante, plusieurs dizaines de milliers d'immigrants portugais. Le film est ponctué de nombreuses interviews de professionnels portugais immigrés travaillant en France. Parmi eux Manuel Alves, président du groupe S.E.P.I. (société en bâtiment et travaux publics), Francisco Lebre, directeur de la galerie Cap Magellan à Paris, Antonio Coutinho, professeur à l'institut Pasteur et chercheur au CNRS, Joaquim Vital, directeur des Editions de La Différence ou encore Luis Rego comédien.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.

Panorama des associations portugaises en Ile-de-France (suite).

4AV 224 , 1985 - 1985  

07:00:28:09- 08:14:52:00 : Suite de l'entretien avec Mario Castilho, président de l'association des Portugais de Pontault-Combault, il parle de son arrivée en France et de la naissance de son association en réaction au contexte d'accueil de la communauté portugaise. L'association développe l'action sociale dans un premier temps, la création d'un club de football puis d'un groupe folklorique. A l'association Amitié franco-portugaise à Villiers-sur-Marne, des membres parlent de l'équipe de football, des liens entre les communautés française et portugaise, de l'intégration, du droit de vote, du manque de subventions, et des cours de langue portugaise dispensés par l'association. A l'association portugaise de Trappes, dialogue avec Deolinda, une religieuse, le Père Duboys, et le président de l'association. Ils parlent de la naissance de l'association, l'enseignement religieux qu'elle dispense aux jeunes issus de la deuxième génération, l'aide à l'intégration, à l'évolution, l'image du Portugais en France, le devoir de mémoire, les bidonvilles, l'aventure que représentait l'immigration.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage. > Immigration portugaise : épreuves de tournage (1985).
Fin des résultats