Toutes les ressources Benguigui, Yamina 6 résultats (8ms)

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_005_001_video_/FRGNQ_V_001_002_005_001_poster.jpg
1 média

Introduction

2010  

Carrie Tarr présente sa problématique et dresse la liste exhaustive des réalisatrices d'origine maghrébine ayant tourné des moyen ou long métrages pour le cinéma ou la télévision des années 1990 à nos jours. Au final ce nombre se révèle peu élevé moins d'une dizaine au titre des quelles figurent Rachida Krim, Yamina Benguigui, Zakia Tahiri.

Contexte :
Interventions des historiens > 2ème session Parcours singuliers et genre > Carrie Tarr, « Le rôle des femmes dans le cinéma des réalisatrices d'origine maghrébine en France 1980-2010 ».

Aïcha

2009-2012  

Ces téléfilms racontent l'histoire d'Aïcha, interprétée par Sofia Essaïdi, une jeune femme de 25 ans, fille d'immigrés algériens et qui habite en banlieue parisienne. Elle rêve d'aller travailler dans la capitale pour ne plus endurer la lourde pression familiale.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4281_jpg_/0_0.jpg
1 média

Exil de la culture, culture de l'exil / Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF). Saint-AvoldAssociation des travailleurs maghrébins de France (ATMF)1998

4281 , 1998  

Du 16 au 28 décembre 1998 à Vandoeuvre.

Exil de la culture, culture de l'exil.

Le destin de Youssef Chahine

Abdellatif Laabi

Yamina Benguigui

Bouchara

Nas el Ghiwane

El Manara

Salon Marocain

Contexte :
Affiches produites par l'ATMF > Activités culturelles > 1995 - 1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4963_jpg_/0_0.jpg
1 média

Appel aux électeurs de Paris / Barreau, Jean-Claude ; Begag, Azouz ; Benguigui, Yamina ; Bouchared, Rachid ; Brauman, Rony ; Durrafour, Annick ; Ecrement, Bernard ; Manet, Eduardo ; Taguieff, Pierre-André. mars 1998

4963 , mars 1998  

Mme Halima Jemni, Mme Fatima Zellagui, M. Farid, Smahi et M. Zaïr Kedadouche, tous les quatre Français d'origine maghrébine sont candidats aux élections régionales à Paris. Les deux premières, appartenant aux deux grandes coalitions de partis (respectivement majorité plurielle et UDF-RPR) ont peu de chances d'être élues. En revanche, Farid Smahi, quatrième sur la liste FN et Zaïr Kedadouche tête de liste VIF """"Citoyens pour Paris"""" sont en position éligible. Pour le premier, c'est une certitude. Pour le second, cela suppose que la liste VIF dépasse le seuil critique de 5%.

Le 15 mars prochain, il pourrait bien n'y avoir qu'un seul Français d'origine maghrébine élu à Paris, Farid Smahi. Il est déjà peu démocratique que la population française d'origine maghrébine n'ait qu'une existence virtuelle sur le plan politique. Il serait grave, il serait absurde, et, d'une certaine manière, déshonorant qu'elle n'accède à un mandat électif que par la grâce du FN, qui pourrait alors se vanter d'être le parti de l'intégration. Ce serait un comble.

Pour les grands partis """"républicains"""", les """"Beurs"""" ne sont, comme d'habitude, que des figurants et des alibis sur leur liste. Quant au Front national, conformément à sa stratégie, il utilise le Beur, pris en otage volontaire, comme paravent pour masquer sa xénophobie et son racisme.

Un seul citoyen français d'origine maghrébine, exemple d'une intégration réussie, conduit, à Paris, une liste réunissant des citoyens français de toutes conditions et de toutes origines. Si Zaïr Kedadouche devait être écarté du Conseil régional, ce serait le triomphe du calcul politicien sur la fraternité et la cohérence sociale, la victoire d'un parti qui refuse son siècle sur la France généreuse et fraternelle. Ce serait une défaite de l'avenir.

Nous espérons que les électeurs parisiens refuseront ce scénario et ce qu'il symbolise. Nous en appelons à leur intelligence civique.

Barreau Jean-Claude, écrivain

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 1990-1999

Synergie

1990-1998  

Emission quotidienne d'entretiens avec différentes personnalités issues de la politique, des médias et des arts et présentée par Jean-Luc Hees. L'émission commence avec un éditorial de Jean-Luc Hees sur l'actualité. Puis a lieu l'entretien avec l'invité qui parle de sa propre actualité, de ses projets et Suvres. Enfin, l'émission se conclut avec une chronique liée à un jour fixe (écologie le lundi, cinéma le vendredi, etc). Parmi les invités de l'émission, on peut trouver, entre autres, Harlem Désir, fondateur de SOS Racisme ; Souad Amidou, actrice d'origine marocaine (1990) ; Mikhail Rudy, pianiste d'origine russe (1991) ; Kofi Yamgnane, secrétaire d'Etat à l'intégration de 1991 à 1993 (1992, 1996) ; Luis Rego, acteur d'origine portugaise (1996) ; Nilda Fernández, musicien espagnol, Yamina Benguigui (1997) ; Azouz Begag et Mohamed Fellag (1998).

Fin des résultats