/medias/customer_28/periodiques/FRGNQ_P0255_sd_002_0001_jpg_/0_0.jpg
10 médias

Amaral, Maria (collection numérisée de périodiques)

1970  

Située au sein des bidonvilles de Nanterre, la "Maison peinte" est un pavillon prêté par la Cimade dans les années 1968 à la commune. Véritable figure de soutien aux populations immigrées, l'établissement s'associe aux luttes liées aux discriminations, aux expulsions et à l'amélioration des conditions de travail des habitants.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_004/FRGNQ_V_001_004_029_001_video_/FRGNQ_V_001_004_029_001_poster.jpg
1 média

Entretien de Maria Amaral

Génériques : FRGNQ_V_001_004_029, Archives nationales : 20160153/29 , lundi 31 août 2015, 1949-2015  

Principaux sujets évoqués

Le contexte familial et engagements de ses parentsVie à Buneos-AiresL'engagement de son père en faveur du dialogue œcuménique et des défavorisésLe contexte politique en ArgentineDépart de l'Argentine et Arrivée à StrasbourgSa participation aux événements de mai 68La vie à Nanterre : contact avec les bidonvilles, les cités de transit, les immigrésSon travail en faveur des familles immigrées à la maison de la Cimade à Nanterre, la Maison Peinteles Comités Palestine à NanterreSolidarité : sa rencontre avec Henri Curiel, son travail au sein de l'organisationL'arrestation de Henri Curiel en 1976 puis son assassinat en 1978Son arrestation par la police en 1980 et son incarcérationSituation aujourd'hui, les difficultés de l'engagement, l'évolution du militantisme.

Temps forts de l'entretien

Le militantisme, une tradition familiale ; la Maison Peinte à Nanterre ; les Comités Palestine ; Solidarité

Apports ou intérêt historique de l'entretien

Le parcours engagé d'une artiste dans la continuité d'un engagement familial contre la dictature ; son engagement pour les immigrés, avec l'art comme moyen de mobilisation, et pour les mouvements de libération nationale en Amérique latine ; le fonctionnement de l'organisation Solidarité.

Fin des résultats