Toutes les ressources Vincennes (Val-de-Marne, France) 9 résultats (14ms)

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4951_jpg_/0_0.jpg
1 média

Beau comme des centres de rétention qui flambent. 2008

4951 , 2008  

Beau comme des centres de rétention qui flambent. Solidarité active avec les sans-papiers accusés de l'incendie de Vincennes. Le 22 juin 2008, les deux bâtiments du centre de rétention de Vincennes (Paris) sont cramés. Après des mois de tension et d'affrontements, comme au Mesnil-Amelot et ailleurs, des sans-papiers y ont réalisé la seule réforme possible des prisons : leur réduction en cendres. En Angleterre, comme en Belgique ou en Italie (incendie du centre I27bis de Bruxelles le 24 août 2008 et de celui de Lampedusa le 18 février 2009), des émeutes viennent aussi régulièrement troubler le bon ordre de ces camps de la démocratie marchande. Les centres de rétention ne sont qu'un des maillons de cette société carcérale. D'un système qui voudrait tous nous voir soumis ou résignés pour que les puissants continuent de s'enrichir sur la misère, les désastres écologiques ou la guerre. La question des prisons est donc d'abord celle du monde qui les produit : il n'existe pas d'enfermement décent, comme il n' y a pas de capitalisme à visage humain. Face aux contrôles et aux rafles de sans-papiers dans les rues et les transports, face au racket spéculatif des tauliers, contre l'exploitation qui nous tue à la tâche, il est temps que la peur change de camp. Huit sans papiers sont accusés de l'incendie du centre de rétention de Vincennes et vont bientôt passer en procès. Peu importe qu'ils soient coupables ou innocents : ce sont des otages destinés à effrayer tous ceux qui décident de relever la tête et de renvoyer à la gueule de l'Etat un peu de la violence qu'il nous fait subir au quotidien. Ce qui est sûr, c'est que l'enfermement est une raison suffisante en soi pour se rebeller contre les geôliers et leurs murs barbelés. Ce qui est certain, c'est que tout individu qui a encore le goût de la liberté et la rage au coeur ne peut que se reconnaître dans ces révoltes dévastatrices. Et comme la machine à expulser n'est pas abstraite mais s'incarne dans des hommes et des structures, chacun pourra trouver matière à exprimer sa solidarité de la façon la plus adéquate. Des partis de gauche comme de droite aux compagnies aériennes qui déportent comme Air France, des constructeurs de camps comme Bouygues et eiffage à leurs cogestionnaires comme la Croix-Rouge, des balances comme la BNP aux contrôleurs des sociétés de transport, les rouages se trouvent à chaque coin de rue. Sabotons la machine à expulser !

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Violences policières et répression > 2000-2009

Dis-moi Grand-père : montage (1989).

4AV 458 , 1989 - 1989  

11:06 - 00:27:14:23: Un jeune enfant portugais vivant en France passe ses vacances au Portugal dans le petit village pauvre et rural de son grand-père et travaille aux champs avec celui-ci. Le grand-père évoque alors à son petit fils son passé pauvre au Portugal où il a élevé ses enfants, son départ pour la France dans les années soixante, ses conditions de vie dans le bidonville de champigny-sur-Marne où il partageait le destin de milliers d'autres immigrés portugais ayant comme lui fuit la misère de leur pays natal. L'enfant et son grand-père repartent tous deux en France sur les traces du bidonville désormais disparu.

Contexte :
Documentaires collectés auprès de tiers > Documentaires réalisés par des réalisateurs > José Alexandre Cardoso : montages et épreuves de tournage.
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_004/FRGNQ_V_001_004_024_001_video_/FRGNQ_V_001_004_024_001_poster.jpg
1 média

Entretien de Djiby Sy

Génériques : FRGNQ_V_001_004_024, Archives nationales : 20160153/24 , jeudi 28 août 2014, 1941-2014  

Principaux sujets évoqués

Enfance au Sénégal (joug des autorités coloniales françaises)Solidarités villageoises africaines en France, caisses de villageConditions de logement des immigrés Africains sub-sahariensCréation de l'UGTSF et luttes pour le logement, la santéMai 1968Arrivée des femmes africaines sub-sahariennes dans les année 1970Scission au sein de l'UGTSF et création de l'UTSF/ARLa loi Pasqua contre la polygamie et ses conséquencesDifficultés actuelles des familles africaines sub-sahariennes en France.

Temps forts de l'entretien

Joug des autorités coloniales françaises au Sénégal ; solidarités villageoises et caisse de village ; conditions de logement des immigrés Africains sub-sahariens (hôtels, hangars, foyers) en France ; création et luttes de l'UGTSF (pour le logement, la santé) ; arrivée des femmes africaines sub-sahariennes dans les année 1970.

Apports ou intérêt historique de l'entretien

Conditions de vie et luttes des Africains sub-sahariens arrivés en France dans les années 1960-1970.

Fin des résultats