Mission en Roumanie à Oradea Mare

F10/2752 , 1929-1933  

1. Enquête sur l'installation, le fonctionnement, la suppression de la mission (rapport du 3 mars 1932). 2. Enquête sur les frais reprochés à la mission (1932). 3. Liquidation des contrats roumains (1932). 4. Organisation du recrutement, convention (1930). 5. Correspondance (1929-1933). 6. Comptabilité (1932).

Contexte :
Service de la main-d'œuvre agricole et de l'immigration
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_027_video_/FRGNQ_V_001_003_027_poster.jpg
1 média

Echanges avec la salle

FRGNQ_V_001_003_027 , 2012  

Question à Péroline Barbet : Même si la génération d'aujourd'hui ne se sent plus concernée par ces musiques, des personnes gardent-elles les cassettes ? Sont-elles numérisées ? Quelle mémoire ces productions ont-elles laissées aujourd'hui ?

Une personne du public fait une remarque en rapport avec l'intervention de Sabah Chaïb, sur certaines pratiques introduites en Algérie par la colonisation.

Une autre personne du public évoque le chanteur Saïd Maghribi en rapport avec l'intervention de Péroline Barbet.

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)

Julie Lescaut

1992-1993  

Série policière diffusée en heure de grande écoute. Elle suit les enquêtes d'une commissaire de police, Julie Lescaut, rôle tenu par Véronique Genest et de son équipe, dans laquelle on trouve un policier noir, interprété par le Franco-sénégalais Mouss Diouf. Le premier épisode montre Julie Lescaut dans la ville de Meaux (Seine-et-Marne) où elle doit enquêter sur l'enlèvement d'un enfant maghrébin. Un second épisode la confronte au milieu de la prostitution roumaine.

Contexte :
Télévision > Séries télévisées
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4188_jpg_/0_0.jpg
1 média

Gadjé, musiques tziganes de Roumanie, Hongrie, Grèce, France et airs populaires turcs / Elele. ParisElele1996

4188 , 1996  

Dans le cadre des soirées Musiques-Mosaïques, Elele et Aksak présentent Gadjé, musiques tziganes de Roumanie, Hongrie, Grèce, France et airs populaires turcs. Samedi 2 mars 1996, à 20h30. Gadjé est un mot tzigane qui désigne ceux qui ne sont pas des tziganes. Nous aimons leur musique, nous qui sommes des ""gadjés"". Thérèse Michelet : violon. Christine Guillebaud : Alto. Benjamin Perrot : guitare. Bernard Périllat : acordéon, guitare. Claire Duteurtre : contrebasse, flûte. Concert et réservations : Elele.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_026_video_/FRGNQ_V_001_003_026_poster.jpg
1 média

Bucarest au XIXe siècle : une vraie capitale nationale, un mélange ethnique fabriqué ou une société établie ?

FRGNQ_V_001_003_026 , 2012  

« Des données démographiques et ethnographiques sur la Roumanie du XIXe siècle peignent le tableau d'une situation urbaine caractérisée par un taux élevé de diversité ethnique et culturelle, surtout à Bucarest, la capitale du nouvel État roumain, à la suite de plusieurs siècles de longues vagues de migrations réparties à travers l'Est et le Sud-Est du continent européen. La panoplie des ethnies s'entrecroisant à Bucarest durant le XVIIIe et le XIXe siècle contient un grand nombre d'individus en provenance des Balkans (représentant la proportion la plus saisissable d'immigrants- Grecs, Bulgares, Albanais, Turcs), suivis de près par des Ukrainiens, Russes, Tatars, Arméniens et Juifs et, à partir de 1830, des Allemands, Italiens, Français, Anglais, Polonais. (&) On se propose donc d'illustrer comment le problème de la richesse du patrimoine immigrant urbain de la capitale roumaine du XIXe siècle a été au cœur du projet de construction sociale et politique de l'époque. »

Extrait du texte de Anca Pop

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)

Femmes d'ici et d'ailleurs, pièce de théâtre de la compagnie de théâtre Kokoya jouée au théâtre Romain Rolland à Villejuif le 24 octobre 2008 : filage de la répétition.

1AV 320 , 2008 - 2008  

Pièce réalisée à partir du témoignage librement adapté de 6 femmes issues de l'immigration, des primo-arrivantes du Portugal, Algérie, Mali, Vietnam, Roumanie depuis l'après-guerre à nos jours.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Les artistes travaillant sur l'immigration