Simin Saudi, éducatrice de jeunes enfants de 1992 à 2004.

1AV 292 , 2008 - 2008  

Simin Saudi raconte comment, après un parcours de militante en France puis au Kurdistan Iranien dont elle est originaire, elle obtient en 1985 le statut de réfugié.

Elle retrace son parcours professionnel et son cursus de formation en tant qu'éducatrice de jeunes enfants.

Elle raconte ensuite son recrutement au centre sur le poste d'éducatrice de jeunes enfants ouvert à son arrivée, car rendu nécessaire du fait de l'accueil des enfants du CADA et du transit.

Elle rappelle que Créteil à été le premier des centres FTDA à salarier une éducatrice spécialisée.

Elle mentionne l'ouverture d'une salle de classe en 1992, puis l'ouverture de salles de jeu.

Elle insiste sur l'importance du travail avec les parents, des premiers départs en vacances des enfants en 1993-1994, et de leur ouverture au monde extérieur grâce aux activités et sorties prises en charge par la ville de Créteil.

Elle narre l'accueil de l'orphelinat rwandais en 1995, la rénovation du centre en 1999 et les raisons qui l'amènent à devenir de 2001 à 2004 référente pour le suivi des familles.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de France terre d'asile (CADA de Créteil) > Centre de FTDA Créteil, personnels de 1977 à 2008 : enregistrements filmés, novembre-décembre 2008. > Personnels médico-sociaux, pour la période 1979 à 2005.
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4811_jpg_/0_0.jpg
1 média

Iran / Association des étudiants musulmans en France. 1983

4811 , 1983  

Grande manifestation, le 11 février à 17h30 pour condamner le régime en Iran. Organisée par l'association des étudiants musulmans en France (sympathisants des modjahedines du peuple d'Iran) avec le soutien de : Parti démocrate Kurdistan d'Iran (PDKI), section Europe, PS, PSU, FEN, FO, UNEF (ID), Cedetim, Ligue française des droits de l'Homme, Droits socialistes de l'Homme, association des étudiants iraniens en France (sympathisants de l'organisation des Guérilleros Fédais du peuple d'Iran). Une délégation de CFDT sera présente dans la manifestation [...].

Contexte :
Immigration > Rassemblements et manifestations > 1980-1989
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4195_jpg_/0_0.jpg
1 média

Groupe Moya en concert / Elele. ParisElele[1996]

4195 , [1996]  

Dans le cadre des soirées Musiques-Mosaïques, Elele et Aksak présentent, samedi 3 février, 20h30 : Groupe Moya en concert à Elele. Musiques classiques roumaine, turque, maghrébine, revisitées par le groupe... Improvisations riches d'influences de l'Afrique du Nord à l'Inde, de l'Iran à l'Espagne... Musiciens : Arach [Arash] Khalatbari, chant et zarb, Mathias Duplessy, guitare, David Aubaile, flûte, Thomas Ostrowieski [Ostrowiecki], percussions diverses, Medhi Haddad, ut. Réservations et concerts, Elele.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4193_jpg_/0_0.jpg
1 média

Hassan Tabar, musique traditionnelle iranienne / Elele. ParisElele, [ca 1995-1996].[ca 1995]-[ca 1996]

4193 , [ca 1995]-[ca 1996]  

Dans le cadre de leurs soirées Musiques-Mosaïques, les associations Elele et Aksak présentent : Hassan Tabar, concert de musique traditionnelle iranienne, le 18 mars à 20h30. Concerts et réservations, Elele.

Hassan Tabar : santour. Hassan Tabar est né à Ghavzin [Iran] dans une famille où l'on apprécie la musique traditionnelle iranienne et où l'on y attache une très grande importance. Il s'intéresse à la musique dès son plus jeune âge et acquiert à l'adolescence une bonne connaissance du ""radif vocal"" sous la direction de Mirzâ Ali Akbar Khorram Ghazvini. A l'âge de 16 ans, il s'initie au santour auprès de Hosseïn Shafi'i qui lui enseigne les bases de la musique savante traditionnelle iranienne. Il poursuit ses études musicales au Centre de conservation et de diffusion de la musique avec Mas'oud Shénâssâ auquel il garde une immense reconnaissance. C'est là qu'en peu de temps, il parvient à apprendre tout le cycle du ""radif"" de Abol Hassan Sabâ et de Mirza Abdollâh. A partir de 1982, il enseigne le santour tout en poursuivant ses études et conserve des liens avec Maître Farâmarz Pâïvar dont les admirables connaissances musicales l'imprègneront à jamais et pour lesquel il a une très grande estime. Enfin, c'est en 1985 qu'il s'installe en France où il enseigne le santour. Il donne de nombreux concerts en Europe. En 1987, il est lauréat de la Fondation Cziffra et les Jeunesses musicales de France l'ont choisi pour leurs tournées pédagogiques 1993/1994 et 1994/1995.

Associations françaises pour favoriser les relations avec l'étranger

F12/9136, 9137, 9182 , 1908-1919  

9136/1 Alliance française. 3. Association nationale pour favoriser les langues étrangères (1919). 8. Comité franco-espagnol (1916-1918). 9. Comité du Levant (1908). 10. Comité France-Amérique (1910). 11. Comité France-étranger (1908). 15. Comptoir franco-norvégien (1918). 9137. 1 Fédération du commerce international (1915). 3. Bureau franco-américain (1910). 6. Ligue franco-ottomane (1910). 12. Union franco-italienne (1915). 13. Union persane (1909). 14. Union russe (1908). 9182/5. Société pour l'échange international des jeunes gens (1912).

Contexte :
Tous services > Commerce extérieur et maritime, douanes, navigation
Fin des résultats