Toutes les ressources Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne, France) 24 résultats (11ms)

Marguerite Stombellini, première partie.

11AV 295 , 2007 - 2007  

Elle raconte la venue de son père en France originaire d'une famille modeste de la région de Plaisance en Italie vers 1923. Une partie de sa famille émigre en Argentine et en France. Elle raconte l'accueil des travailleurs italiens à Fontenay-sous-Bois dans les hôtels Combi et Bonnelli et les conditions de travail de son père employé dans l'entreprise de bâtiment Manfredi. Elle raconte l'histoire de sa mère née en 1902 à Milly-la-Forêt.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Marguerite Stombellini, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Lucienne Scaglia, troisième partie.

11AV 288 , 2006 - 2006  

Elle raconte l'arrivée de son père en 1924, accueilli chez sa soeur ou dans un des hôtels Bonnelli ou Cavanna. Il est embauché dans l'entreprise de couverture plomberie Dorange. Elle commente les photos de son père avec la voiture à bras et les photos sur les toits. Elle raconte le travail de son père, les grèves de 1936, l'apprentissage de la langue française. Elle parle des différences entre Italiens de Nogent et de Fontenay. Elle raconte le peu de loisirs, l'argent envoyé en Italie et la solidarité entre Italiens. Elle raconte les voyages en Italie dont celui de 1942, l'histoire de la valise. Elle raconte comment la maison a été construite.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Entretiens réalisés auprès du personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) à Fontenay-sous-Bois : enregistrements filmés et sonores.

1AV 293-483 , 2008 - 2011  

Entretiens de 20 membres du personnel, officiers de protection, chefs de section, secrétaire général, secrétaires, responsable du service contentieux, chargés de mission, directeurs.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le personnel de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)

Marguerite Stombellini, deuxième partie.

11AV 296 , 2007 - 2007  

Elle raconte l'histoire de sa mère placée comme bonne dans une famille d'entrepreneurs de Fontenay-sou-Bois et la rencontre de ses parents. Elle explique pourquoi son père n'a pas pris la nationalité française. Elle décrit sa famille, ses 6 frères et soeurs et l'ambiance dans la rue du Fort.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Marguerite Stombellini, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4149_jpg_/0_0.jpg
1 média

25 de Abril. Fête de la liberté / Association des Portugais de Fontenay-sous-Bois. Fontenay-sous-BoisAssociation des Portugais, Ville de Fontenay-sous-Bois1987

4149 , 1987  

25 de Abril. Fête de la liberté. L'Association des Portugais commémore le 13e anniversaire du 25 avril 1974, dimanche 19 avril à partir de 14h30, salle J. Brel,. Affaires culturelles municipales. Ville de Fontenay-sous-Bois.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4151_jpg_/0_0.jpg
1 média

Fête de la liberté. Fontenay-sous-Bois / Association des Portugais de Fontenay-sous-Bois. Fontenay-sous-BoisAssociation portugaise, Service culturel municipal1987

4151 , 1987  

Fête de la liberté. Fontenay-sous-Bois. A Associação portuguesa et le service culturel municipal comemoramo 13e aniversario do 25 Abril 1974. Domingo 19 Abril 1987, das 14h30 as 22h, salle des spectacles ""Jacques Brel"" com : a popular vedeta portuguesa, auteur-compositeur de musique populaire portugaise, Manuel Gaspard et ses musiciens. Le groupe de danses franco-portugais ""Les Étoiles de Fontenay"". Rancho folclorico. Infantil et adulto de Fontenay-sous-Bois ""Aldeias de Portugal"". Baile da Liberdade, animé par l'orchestre ""Éclipse"".

Traduction : Fête de la liberté. Fontenay-sous-Bois. L'association portugaise et le service culturel municipal commémorent le 13e anniversaire du 25 avril 1974. Dimanche 19 avril 1987, de 14h30 à 22h, salle des spectacles ""Jacques Brel"" avec : la vedette populaire portugaise, auteur-compositeur de musique populaire portugaise, Manuel Gaspard et ses musiciens. Le groupe de danses franco-portugais ""Les Étoiles de Fontenay"". Rancho folclorico. Enfants et adultes de Fontenay-sous-Bois ""Villages du Portugal"". Bal de la liberté, animé par l'orchestre ""Éclipse"".

Marguerite Stombellini, troisième partie.

11AV 297 , 2007 - 2007  

Elle raconte la période de la guerre, l'exode dans le Loiret et les remarques faites sur les Italiens. Elle parle des fêtes et habitudes alimentaires italiennes à la maison et des loisirs le dimanche, l'arrivée de la télévision et de la machine à laver vers 1954. Elle raconte son unique voyage en Italie dans les années 1980, la visite à la famille.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Marguerite Stombellini, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Lucienne Scaglia, quatrième partie.

11AV 289 , 2007 - 2007  

Elle raconte son enfance en 1931 à Nogent-sur-Marne dans le quartier du Fort. Elle décrit sa famille, son frère, ses cousins. Elle raconte le choix des prénoms français et les conditions de vie de ses parents. Elle parle de la rivalité avec les Italiens pendant la guerre, les Fontenaysiens traités de "rouges". Elle décrit le quartier dans la zone du Fort, zone non viabilisée, l'installation des familles modestes. Elle raconte l'école Victor Duruy, les souvenirs de classe et la langue française parlée à la maison, de la nationalité prise par ses parents en 1939. Elle raconte les types de métiers pour les femmes à l'époque. Elle évoque sa formation, le cours complémentaire et le diplôme en commerce obtenu. Elle commence à travailler à 18 ans comme comptable. Elle raconte ses loisirs, les loisirs, les bords de Marne, les cours d'enseignement ménager.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Lucienne Scaglia, première partie.

11AV 286 , 2006 - 2006  

Elle raconte l'histoire de ses parents originaires de la région de Ferrière, dans la province de Plaisance. Sa mère née en 1903 à Curlette et son père en 1903 à Tornaresse de familles de cultivateurs. Elle raconte l'enfance de ses parents, son père journalier, bûcheron. Elle évoque l'arrivée d'une soeur de son père en France en 1922, l'arrivée des Italiens sur Nogent et Fontenay, installés dans les maisons de rapports Bonnelli. Elle raconte l'histoire des oncles et tantes, et décrit le village de Ferrière et les hameaux.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Marguerite Stombellini, quatrième partie.

11AV 298 , 2007 - 2007  

Elle raconte sa formation et son parcours professionnel, employée comme comptable dans trois société dont les fonderies Waelès à Montreuil. Elle parle de sa famille, ses frères et soeurs, de l'intérêt de ses neveux pour leurs origines italiennes. Elle évoque la différence entre les Italiens de Nogent-sur-Marne et ceux de Fontenay-sous-Bois. Elle raconte les bals et les sorties à Fontenay et Nogent. Elle parle des autres populations immigrées et de l'intégration, la solidarité des familles d'origine italienne en France.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Parcours de migrants > Migrants et descendants d'origine italienne > Marguerite Stombellini, témoignage sur l'immigration italienne : enregistrement sonore (2007).

Lucienne Scaglia-Chiaffi, première partie.

1AV 264 , 2008 - 2008  

Son père, Ercole Scaglia, couvreur-plombier reprend l'entreprise de son patron vers 1934-1935 à Fontenay-sous-Bois. Son frère reprend la suite de l'entreprise familiale en 1965 à la retraite de son père. Elle raconte sa scolarité, devient comptable dans une société d'engrais à Fontenay-sous-Bois. A son mariage, en 1956, elle aide à la comptabilité de l'entreprise de construction de son beau-père Bruno Chiaffi puis de son mari Arthur Chiaffi en 1965. Elle raconte l'histoire de la famille de son mari, également d'origine italienne. Elle décrit son travail dans l'entreprise. Elle décrit la composition de l'entreprise, deux compagnons, les manoeuvres d'origine portugaise. Elle raconte le recrutement à l'entrée du bidonville de Champigny-sur-Marne. Elle commente le registre de déclarations des travailleurs étrangers de l'entreprise.

Contexte :
Entretiens réalisés par les Archives départementales > Le bidonville de Champigny-sur-Marne > Entreprise employant des ouvriers portugais > Lucienne Scaglia-Chiaffi, témoignage sur le recrutement de main d'oeuvre étrangère dans l'entreprise de construction de son mari à Fontenay-sous-Bois pendant les années 1960 : épreuves de tournage (2008).