Kost, Angèle (1927-1931) ; Kost, Jeanne (1924-1937) ; Landauer, Joséphine (1920-1922) ; Landoner, Blanchette (1918-1919) ; Landouer, Louis-Joseph (1917-1922) ; Lecuivre, Barthélémy-Alexis (1914) ; Lirony, Marguerite-Catherine (1920-1935) ; Loustalot, Mathilde (1927).

3 Z 127 , 1918-1937  
Contexte :
Archives modernes. > Affaires diverses. > Sous-préfecture de Neufchâteau. > Police. > Nomades. > Surveillance : dossiers individuels (notices, correspondance, photographies, extraits du registre d'immatriculation, certificats, extraits d'acte de naissance, bulletin de naissance, procès-verbaux de gendarmerie, carnets anthropométriques).

Lettres en langues étrangères

http://argonnaute.u-paris10.fr/ark:/naan/a011403267964JBLXe1 , 1914-01-01  
Notes sur le titre : Ce fonds comporte des carnets de soldats, des lettres de poilus, des demandes de secours, des lettres de prisonniers de guerre, d'étrangers et des lettres en provenance de l'arrière. Il contient également les papiers du lieutenant Vinchon, des correspondances groupées et les lettres du lieutenant Jean Vaudeau.

[...] Association d'entraide des ressortissants du village Matam (Sénégal) en France (ASERMAF).

2828 W 36 , 2002  
Contexte :
Préfectures de la Seine et de la Seine-et-Oise, puis du Val-de-Marne > Direction des affaires générales, puis direction de la citoyenneté > Bureau des associations. Associations dissoutes, en sommeil ou transférées de l'arrondissement de Créteil : dossiers de déclaration > Bonneuil-sur-Marne
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_026/FRGNQ_PH_002_026_147_jpg_/0_0.jpg
35 médias

Noura

1960-1990  

De son vrai nom Fatma Zohra, Noura est née en 1942 à Cherchell en Algérie. A la séparation de ses parents, elle doit abandonner ses études et trouver un travail. Elle devient animatrice d'une émission enfantine à Radio Alger. Par la suite, elle interprète des pièces de théâtre et des opérettes dans lesquelles elle chante sous la direction du chef d'orchestre Mustapha Skandrani. Encadrée par le maître Mohamed Jamoussi et Mahboub Bati, elle s'impose très vite comme l'une des plus grandes chanteuses algériennes de l'époque.

En 1959, elle part pour Paris pour une série d'enregistrements. La même année, elle épouse l'auteur compositeur interprète Kamel Hamadi rencontré à Radio Alger. Noura commence alors à collaborer avec différents musiciens dont El Habib Hachelaf qui adapte pour elle Ya rabi Sidi (Oh, mon dieu), dont Kamel Hamadi compose la musique.

Celle qui se veut la chanteuse de tous les Algériens interprète les thèmes traditionnels : le mariage avec Mebrouk el aêrs (Félicitations pour le mariage), l'amour avec Houa Houa (lui lui), mais aussi l'exil avec Gal el Menfi (le banni) et des préoccupations plus actuelles. Ahmed Wahby lui compose du moderne oranais (Asri) et son mari des chansons kabyles qu'ils chanteront ensemble. Noura et Kamel Hamadi incarnent le duo de la chanson algérienne des années soixante.

Après 1962, Noura retourne vivre en Algérie, mais vient fréquemment à Paris où elle côtoie beaucoup d'artistes français dont Juliette Gréco.

En 1965, elle sort un album entièrement en français où elle interprète Une vie de Michel Berger, et Paris dans mon sac de Kamel Hamadi.

En 1971, elle reçoit, en compagnie de Slimane Azem, un disque d'or qui couronne la vente de plus d'un million de disques chez Pathé Marconi, première distinction, à ce titre, d'artistes maghrébins en France.

États des biens des personnes déchues de la nationalité française : dossiers des séquestres.

1480 W 6 , 1940-1945  
Contexte :
Pouvoirs, administrations et établissements locaux > Départements > Administrations départementales déconcentrées > * Administration des Finances > Direction des services fiscaux, Direction des domaines et du cadastre du Morbihan > Affaires domaniales (1939-1963) > Séquestres faits par les Allemands sous l'Occupation

Main-d'œuvre étrangère : changements de départements, départs (1971-1974) ; avis de perte de carte de travail (1949-1967) ; statistique des cartes de travail délivrées (1950-1963) ; statistiques des bons de transport (1951-1966) ; opérations (1961-1965).

SC 47288 , 1949-1974  
Contexte :
Série W. > Versements cotes en continu. > Direction départementale du travail et de la main-d'œuvre (puis DDTE). > Versement n° 21/76 du 1er décembre 1976 (sc 47143 à 47289).

Cabinet du préfet.

Sans cote  

Surveillance de la frontière : trafic, passages, circulation. - Affaires d'Algérie. - Séjour de délégations et de personnalités étrangères dans le département. - Questions espagnoles et affaires catalanistes (le bordereau de versement en donne le détail). - Partis catalans et espagnols d'opposition ; groupements, associations et partis espagnols (ces organismes sont détaillés par les bordereaux de versement). - Rapports des renseignements généraux : Latour-de-Carol ; Pas de la Casa ; le Perthus ; Port-Vendres ; Bourg-Madame ; etc. - Meetings en faveur des Espagnols. - Association des Algériens en France ; amicale des Algériens en Europe. - Associations portugaises. - Dossiers des consulats par pays, dont celui d'Espagne à Perpignan.

Contexte :
Série W. > Fonds postérieurs à 1962. > Préfecture.
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_008_002_video_/FRGNQ_V_001_002_008_002_poster.jpg
1 média

La construction de l'image de l'arabe

2010  

J. Gaertner revient sur la construction de l'image de l'arabe de 1968 aux années 1970, stéréotype identitaire ancré dans les imaginaire et véhiculé par les comédies populaires comme Rabbi Jacob.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Julien Gaertner, « Quand la marge immerge le centre : la vitalité artistique et le poids économique des Maghrébins dans le paysage cinématographique français ».
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_023_video_/FRGNQ_V_001_003_023_poster.jpg
1 média

L'immigration grecque en Camargue : un patrimoine à l'oeuvre.

FRGNQ_V_001_003_023 , 2012  

« Au milieu du XIX° siècle, une usine chimique à base de sel s'implante dans un lieu inhospitalier et désert, en Basse Camargue. Salin-de-Giraud est ainsi créé de toutes pièces autour du site industriel pour y loger les ouvriers dont, après la guerre de 14-18, des centaines d'immigrés venus de tous horizons. Parmi eux, des Grecs du Dodécanèse ou d'Asie Mineure que la compagnie Péchiney installe avec leurs «  frères arméniens » échappés du génocide dans un quartier dit «  la petite Kalymnos » du nom de l'île des pêcheurs d'éponges dont la plupart sont issus. Ils y vivront en monde clos, conservant leur langue, leurs pratiques religieuses et culinaires jusque dans les années 60. Aujourd'hui, les Salins-du-Midi (derniers propriétaires du site) envisagent de cesser leur activité déjà réduite à la portion congrue. »

Extrait du texte de Annie Maïllis

Contexte :
Le patrimoine de l'immigration : quelles pratiques de transmission ? (I)
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_019_001_video_/FRGNQ_V_001_002_019_001_poster.jpg
1 média

Les femmes maghrébines de la première génération dans les courts-métrages, les documentaires et les téléfilms

2010  

La chercheuse Leslie Kealfoher présente l'objet de ses recherches : les femmes maghrébines de la première génération dans les courts-métrages, les documentaires et les téléfilms. Elle essaie de comprendre les expériences de ce film en consacrant un chapitre de sa thèse à un genre différent. Ce qui l'intéresse notamment, ce sont les voix de ces femmes et le regard porté sur elles, leurs difficultés et comment elles arrivent à surmonter ces obstacles.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_020_003_video_/FRGNQ_V_001_002_020_003_poster.jpg
1 média

L'évolution du cinéma d'Abtellatif Kechiche

2010  

On perçoit une évolution dans le cinéma d'Abtellatif Kechiche. Dans La Faute à Voltaire, Kechiche n'a pas encore trouvé son style, il est contraint par le tournage en 35 mm. Avec L'Esquive, il opte pour une caméra DV qui lui permet, par la multiplication des prises, d'atteindre la vérité des êtres.

Contexte :
Entretiens individuels > Entretien avec Edouard Mills-Affif
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_0014_003_video_/FRGNQ_V_001_001_0014_003_poster.jpg
1 média

Les années 1946-1959 : un mouvement de recrutement plus massif

2007  

Ces années correspondent à une période faste pour le recrutement de joueurs maghrébins à l'OM : Abdelsalen Ben Miloud Salem, Saïd Haddad, Mohamed Mahjoub, Abderrahman Ibrir, Ahem Ben Larbi Chicha figurent notamment dans l'équipe de 1949-1950.

Contexte :
Interventions des historiens > Stéphane Mourlane, L'OM, un club aux couleurs de l'immigration maghrébine à Marseille ?
/img/picture-video.svg
1 média

Analyse du film Train d'Enfer

2010  

Train d'Enfer est lui-aussi inspiré du fait-divers d'un crime raciste. Ce film anti-FN s'inscrit dans un climat de délation qui parcourt alors l'opinion publique.

Contexte :
Interventions des historiens > 3ème session Enjeux et perspectives > Yvan Gastaut, « Flic ou voyou : la figure du Maghrébin et le fait-divers dans le cinéma Français ».
/medias/customer_28/periodiques/FRGNQ_P0111_1980_008/FRGNQ_P0111_1980_008_001_jpg_/0_0.jpg
34 médias

n°8 (décembre-février 1980)

décembre-février 1980  
Contexte :
Publications des Militants trotskystes algériens pour la reconstructionde la IVe Internationale puis du Comité de Liaison des trotskystes algériens. > L'Etincelle : Bulletin des Militants Trotskystes algériens pour la reconstruction de la IVe Internationale. / Militants Trotskystes Algériens pour la Reconstruction de la IVe Internatioanle ; Comité de liaison des trotskystes algériens. Paris1974-1980
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_020_004_video_/FRGNQ_V_001_002_020_004_poster.jpg
1 média

Edouard Mills-Affif et le cinéma d'Abtellatif Kechiche

2010  

Edouard Mills-Affif explique pourquoi il s'intéresse autant au cinéma d'Abtellatif Kechiche : parce qu'il a filmé en numérique mais surtout parce qu'il se démarque des réalisateurs du cinéma de banlieue avec des films complexes, qui décélèrent le rythme et au style épuré. Il dépasse le simple témoignage grâce à la recherche de forme et d'idées.

Contexte :
Entretiens individuels > Entretien avec Edouard Mills-Affif
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_009_004_video_/FRGNQ_V_001_001_009_004_poster.jpg
1 média

Les facteurs culturels : l'acculturation au monde occidental

2007  

Stanislas Frankiel décrit en quoi la pratique du football a pu être pour les footballeurs algériens un vecteur d'acculturation aux valeurs de l'occident.

Contexte :
Interventions des historiens > Stanislas Frankiel, L'élaboration du désir de France des footballeurs algériens (1945-1962)

La Voix du travailleur algérien / Fédération de France de l'Union des syndicats des travailleurs algériens. Paris1957-1962

 

Organe de la Fédération de France de l'USTA, La Voix du Travailleur traite de la situation des travailleurs, du syndicalisme et de l'économie algérienne ainsi que celle des émigrés algériens en France. Dans son premier éditorial, le journal se revendique comme attaché à la personne de Messali Hadj, tout en affirmant son indépendance politique. Le journal fournit de nombreuses informations sur l'organisation syndicale, les conditions de vie et de travail des travailleurs algériens immigrés en France.

La Voix du Travailleur algérien paraît tout d'abord mensuellement dans sa première année. Après la décimation du bureau de l'USTA par le FLN en décembre 1957, la parution paraît plus difficilement. Le n°8 de janvier 1958 est réduit à quatre pages et à une photographie. Par la suite, son redressement est difficile, le journal paraît en février à avril 1958 puis de manière plus espacée. A partir de mai 1958, le journal ne paraît qu'une à deux fois par ans (4 numéros pour l'année 1959, puis respectivement un numéro pour les années 1960, 1961et 1962). Sa parution correspond alors à des temps forts de la vie syndicale, ses numéros se limitent essentiellement au mois de mai pour faire un bilan des mobilisations de l'USTA du premier mai.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_001/FRGNQ_V_001_001_004_004_video_/FRGNQ_V_001_001_004_004_poster.jpg
1 média

L'équipe du FLN

2007  

Le 13 avril 1958, Ammar Rouaï quitte la France pour Tunis afin de rejoindre l'équipe du FLN au côté de neuf joueurs algériens évoluant dans le championnat de France. Il relate ici ses motovations et les conditions de son départ pour Tunis.

Il raconte l'accueil très froid reçu à Tunis et le revirement de situation qui fait suite à la médiatisation du départ de ces joueurs. Il évoque enfin ses souvenirs de tournées de l'équipe du FLN dans les pays de l'Est, tournées qui s'achèvent en 1962, après l'indépendance de l'Algérie.

Contexte :
Interviews de professionnels du football (footballeurs, entraîneurs, journalistes) > Interview de Ammar Rouaï par Naîma Yahi
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_002/FRGNQ_V_001_002_005_003_video_/FRGNQ_V_001_002_005_003_poster.jpg
1 média

Les sujets abordés

2010  

Carrie Tarr analyse successivement les sujets de chaque film retenu dans son corpus en retenant les aspects narratifs communs : il s'agit d'abord de récits de femmes immigrées puis ceux de "beurette". Elle analyse en quoi ces derniers véhiculent ou non des stéréotypes.

Contexte :
Interventions des historiens > 2ème session Parcours singuliers et genre > Carrie Tarr, « Le rôle des femmes dans le cinéma des réalisatrices d'origine maghrébine en France 1980-2010 ».