Activités : slogan « Je vote donc j'existe, j'existe donc je vote » pour une campagne d'inscription sur les listes électorales (ca. 1984-1985), projet, rapport, programme FM, publication Infos Gazelle, n° 1 (1989) et nouvelle série (n° 1 (1992) à 8 (1993), charte d'engagement de l'animateur de Radio Gazelle, questionnaire d'enquête auprès des membres de l'ARA – Radio Gazelle [1989], grille des programmes de diffusion (1989) ; CLAP : attestation de formation « Gestion des associations » et participation à une journée d'étude ; cours enregistrés et courriers de réponse à des auditeurs...

14 , 1986-1990  
Contexte :
Parcours culturel > Association Rencontres et Amitiés (ARA) – Radio Gazelle

BREANT (Marie-Thérèse), DAVOUST (Pierre), GONNET (Georges). Entrée libre : « Méthode de français 1 », Paris : Clé international, 1983. « Méthode de français, guide pédagogique », Paris : Clé international, 1983. « Méthode de français, exercices pour la classe », Paris : Clé international, 1984.

3 , 1983-1984  

[La BNF à Tolbiac conserve, en rez-de-jardin, un exemplaire de ces trois fascicules, sous la cote 8 MU-5006, ainsi que les trois autres fascicules de la collection « Version arabe », « Reportages et chansons », « Exercices book » ainsi que 10 cassettes audio et 8 cassettes vidéo qui accompagnent cette méthode de langue. ].

Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Brochures
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_039/FRGNQ_PH_002_039_220_jpg_/0_0.jpg
1 média

El Hasnaoui

1960-1990  

Véritable légende de la chanson immigrée, de son vrai nom Mohammed Khelouatné, El Hasnaoui naît à Tizi-Ouzou en Kabylie le 23 juillet 1910. Orphelin très jeune, il est vite attiré par la chanson. Il émigre en France en 1936 pour travailler dans une usine. En 1942 il est envoyé en Allemagne dans cadre du STO. Libéré 14 mois plus tard, il passe sur les ondes de la radio pro-allemande Paris Mondial dans une émission animée par des amis compositeurs algériens. Après la Libération, il enregistre son premier disque en 1949 avec une chanson phare Boulayoune thiberkanine ( L'homme aux yeux noirs). C'est à cette époque qu'il obtient le titre de « Cheikh » (maître) alors qu'il fréquente le Quartier latin, fief des artistes arabes et kabyles parisiens de l'après guerre. Solidaire du combat pour la libération de l'Algérie, il ralentit ses activités pendant le conflit. En 1962, sa chanson Yettbeddel ezzman ( Les temps changent) est un véritable hymne dédié à l'indépendance de l'Algérie. En 1970 il se retire et met un terme à carrière. Peu prolifique, il a à son actif 70 chansons connues.

Ses chansons, en kabyle, en arabe algérien ou en français et arabe ont marqué par la voix timbrée et caverneuse de l'interprète et les accompagnements modernistes. Chanteur de l'exil, sa chanson Maison blanche de 1948, fondatrice sur le refus de l'ordre colonial, est le chef-d'oeuvre de la chanson d'exil. Il chante aussi la situation des femmes dans la société kabyle et dénonce l'inégalité et la ségrégation dont elles sont victimes. Il décède en France le 6 juillet 2002.

Vie interne

1980-2006  

Cette partie concerne les statuts, adhésions, publications, réunions Aefti, relations avec les Aefti. Une partie des documents concerne également la comptabilité : charges sociales, dossier de subventions (Fasild et DPM), relations avec organismes et partenaires (ANPE, CGT, CLP, associations diverses), clients, fournisseurs, banque, assurance, locaux et divers.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_162-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
1 média

Centre musical Barbara - rue de Fleury

2013  

Le Centre musical « Fleury Goutte d'Or - Barbara » est un équipement de la Ville de Paris, ouvert sur le quartier de la Goutte d'Or, en lien avec le tissu associatif local. Depuis son inauguration en 2008, le Centre Barbara soutient des projets musicaux en proposant à de jeunes artistes un accompagnement sur-mesure et un suivi professionnel, grâce à des infrastructures modernes et des équipes à l'écoute de leurs attentes. Une salle de 300 places permet des rencontres professionnelles, des concerts, conférences et expositions.

* Association régionale échanges théâtre et rencontre (Besançon). * Édition de l'ouvrage collectif « La Famille européenne, la question familiale dans la communauté européenne ». * Institut Maghreb-Europe. * FAS. * Déclaration d'intérêt en réponse à l'appel d'offres « Intelligence de l'Europe. Méditerranée : échanges et affrontements », Centre de sociologie de l'éducation et de la culture, mai 1992 (responsable du projet : AS, directeur de recherche CNRS). « Méditerranée : échanges et affrontements, identités, migrations, minorités : la Méditerranée occidentale, passé et présent », centre de sociologie de l'éducation et de la culture, mai 1993 (responsables du projet : Henri Bresc, professeur à l'Université de Paris X-Nanterre et AS, directeur de recherche CNRS). * Ministère des Affaires sociales et de l'Intégration : « Les accidentés du travail maghrébins dans le secteur du BTP », pré-rapport 1, septembre 1992.

283 , Sans date  
Contexte :
Cartons jaunes et oranges

L'Eglise Saint Bernard

 

L'Eglise Saint Bernard a été édifiée au milieu du 19ème siècle lors de l'expansion industrielle et ouvrière du quartier de la Goutte d'Or. De style néogothique, elle a la forme d'une croix latine, orientée de l'est à l'ouest. Les voûtes reposent sur des croisés d'ogives. Un clocher, surmonté d'une flèche de 60 mètres de haut domine l'église.

Ce lieu est devenu au fil du temps, un lieu propice à l'expression populaire :

- Pendant la Commune (1871), Louise Michel, grande figure de cette révolution, anime dans cette église le Club de la révolution. Elle préconisa un enseignement vivant, des écoles professionnelles et des orphelinats laïques,

- Le 28 juin 1996, trois cents étrangers en situation irrégulière, en majorité maliens et sénégalais, occupent l'église pour demander leur régularisation. Le 23 Août 1996, à l'aube, suite à un arrêté d'expulsion, 1.500 CRS sont déployés pour ouvrir à coups de hache la porte de l'église et évacuent de force les 300 occupants. Ce jour est devenu une date importante dans le mouvement des sans-papiers en France, et cet événement a connu un écho international.

Centre d'information, de documentation et de recherche sur l'immigration (CIDRI), création, déclaration en préfecture et demande de subvention : Journal Officiel, demande de subvention, correspondance, comptes rendus de l'Assemblée générale constitutive, présentation du projet, statut, accusé de réception, attestation.

B60 , 1999  
Contexte :
Relations avec les sections et le monde associatif > Relations avec d'autres organisations > Autres organismes

« Information médico-sociale en milieu migrant. Grossesse-Acouchement » in Bulletin du Comité médico-social pour la santé des migrants (dossier élaboré en collaboration avec le CLAP), n° spécial janvier 1980 (trimestriel). Accompagné des Livrets de l'animateur et du stagiaire « Grossesse-Accouchement ».

1 , 1980  
Contexte :
Ouvrages, méthodes de français et matériel pédagogique provenant de l'association « Solidarité Français migrants », 59 avenue Daumesnil, 75012 PARIS > Santé médico-sociale > Migrations Santé > Bulletin du Comité médico-social pour la santé des migrants

CAL-UGET Bruxelles.

SOL 22 , [1972-1973]  

Publications et tracts du CAL-UGET Bruxelles, du Comité d'action pour la démocratie en Tunisie, de la Cellule destourienne de Bruxelles, du Mouvement unifié belge des étudiants francophones (journal du MUBEF, n° 2 « Spécial Tunisie ») (s.d., [1972-1973]).

Contexte :
Les organisations étudiantes > Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) > L'UGET en Belgique et en Irak
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5137_jpg_/0_0.jpg
1 média

Rien ne sert de voter, il faut lutter à poings / Fédération anarchiste (FA). Paris, FranceFédération anarchiste (FA) (Paris, France)[-Entre 1990 et 2000]

5137 , [-Entre 1990 et 2000]  

Rien ne sert de voter, il faut lutter à poings. Le libéralisme, ce n'est pas la liberté [...]. Le vote ne remplace pas la lutte [...]. 5 heures pour l'anarchisme. Fédération anarchiste...

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > 1990-1999

Contentieux ALHTRAM. Milieu années 1980-1990

[1980-1989]  

[Association lyonnaise pour l'hébergement des travailleurs migrants. Le dossier comprend des règlements, rapports d'expertises, correspondances judiciaires et prud'homales sur les employés de cet organisme repris par la MTE. ].

Contexte :
Sous-fonds du siège social (Espace des Brotteaux) > Service patrimoine (35 ml) > MTE – ARALIS : administration et autres services > Direction générale
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_046/FRGNQ_PH_002_046_227_jpg_/0_0.jpg
1 média

Mazouni Mohamed

1960-1990  

Mohamed Mazouni est né le 4 janvier 1940 à Blida en Algérie. Il débute sa carrière au cours des années soixante à la télévision et devient connu aux yeux des plus jeunes comme le "yéyé algérien" tant par son apparence que par ses chansons. Il chante tant en français qu'en arabe. En duo avec une autre figure de la chanson algérienne en France Meriem Abed, il chante l'amour alliant provocation et humour et enchaîne les succès comme Mini jupe ou Chérie Madame. Il chante aussi l'exil dans des titres comme Ouled laghrib (Les enfants de l'exil) ou Porte de la chapelle qui illustre l'ambiance des quartiers immigrés. Il est aussi l'auteur de la chanson Ecoute moi camarade titre phare repris par Rachid Taha en 2006. Il vit aujourd'hui en Algérie.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5489_jpg_/0_0.jpg
1 média

A bas le racisme. Les travailleurs immigrés et français forment une seule classe ouvrière / Parti communiste français (PCF). ParisParti communiste français (PCF), Sans date.Sans date

5489  

A bas le racisme. Les travailleurs immigrés et français forment une seule classe ouvrière, exploitée par le même patronat.

Français, immigrés, unissons-nous à la base, dans la lutte contre la bourgeoisie capitaliste! Vive l'unité des ouvriers! Classe contre classe!

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > Non datées
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_005/FRGNQ_PH_002_005_026_jpg_/0_0.jpg
26 médias

Slimane Azem

1960-1990  

Slimane Azem est né en 1918 dans une famille kabyle de condition modeste. A l'âge de douze ans, il est engagé dans une ferme. En 1937, il part en France et travaille aux aciéries de Longwy. Mobilisé à Issoudun, il est réformé en 1940 puis s'installe à Paris. De 1942 à 1945, il est envoyé en Allemagne dans le cadre du STO (Service du Travail Obligatoire).

De retour à Paris à la Libération, il tient un café dans le 15° arrondissement et se produit comme chanteur. Le célèbre Mohamed El Kamal, chanteur de l'immigration, remarque Azem , l'encourage à composer ses propres chansons et lui permet de faire ses premières scènes dans son groupe. En 1951, il enregistre sa première chanson " A Moh A Moh " puis est présenté à Ahmed Hachlaf, directeur artistique chez Pathé-Marconi. Inquiété par la censure pour sa chanson " Affagh aya jrad " (Sauterelles, quittez mon pays !) , il n'en est pas moins banni d'Algérie après 1962 pour avoir gardé contact avec sa famille, engagée auprès des Français pendant la guerre. Ce drame personnel marque sa production musicale dont les thèmes principaux sont l'exil, la morale, la tradition et la beauté de l'Algérie.

Slimane Azem est considéré, avec Cheikh El Hasnaoui, comme le père de la chanson kabyle de l'exil. Il reçoit, en compagnie de la chanteuse Noura, le premier disque d'or remis à des artistes algériens en France.

Dans les années 70, il s'installe à Moissac où il meurt en 1982, sans jamais avoir revu l'Algérie.

AMF. - Gestion du personnel, paiement des taxes et charges sociales : avis d'échéance, déclaration annuelle, situation de compte, correspondance (GARP, Groupement des Assedic de la région parisienne (1992-1997) ; DADS (Déclaration annuelle des données sociales) (1987-1997) ; taxes sur les salaires (1990-1996) ; IRCOMMEC (1990-1997) ; URSSAF (1991-1997).

B99 , 1990-1997  
Contexte :
Administration et organisation > Personnel
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5082_jpg_/0_0.jpg
1 média

L'extrême droite et le droits des femmes / SOS Racisme. Paris, 1996 (ParisSedibac R.C).1996

5082 , 1996  

Le front national remet les femmes à leur place. L'extrême droite remet en cause le droit des femmes à occuper un emploi et se propose d'interdire l'IVG, extriat du programme de front national pp : 61 et 63. Femmes défendez vos droits. SOS Racisme [...]

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre l'extrême droite > 1990-1999