/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_011_video_/FRGNQ_001_005_011_poster.jpg
1 média

Intervention de Françoise Blum

FRGNQ_V_001_005_011 , 2017  

Françoise Blum aborde la question des enjeux liés à la numérisation des documents d'archives. Ce procédé permet une valorisation beaucoup plus large des documents (portails, expositions virtuelles) et favorise l'accessibilité. Il pose néanmoins des difficultés spécifiques liées notamment à la gestion des droits et à la conservation. Françoise Blum évoque également la nécessité de travailler sur l'archivage du nativement numérique en s'interrogeant notamment sur la variété des supports de communication existant (réseaux sociaux, applications, site web, chaînes vidéo...).

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_010_video_/FRGNQ_001_005_010_poster.jpg
1 média

Intervention de Isabelle Aristide-Hastir

FRGNQ_V_001_005_010  

Isabelle Aristide-Hastir aborde la question de la prise en charge des archives privées par les Archives nationales ayant ouvert un département spécifique de traitement pour ce type d'archives depuis cinq ans. Les fonds d'archives privés sont généralement peu volumineux, parfois incomplets et constitués de supports extrêmement variés (supports papier ou numérique), cela pouvant poser des difficultés de traitement et de communication des fonds. Le cas particulier du traitement des archives numériques a été évoqué, avec les difficultés d'archivage posées par ce type de format (rapide obsolescence des logiciels, difficultés à pérenniser la conservation de ces archives).

/img/picture-video.svg
1 média

Intervention de Geneviève Dreyfus-Armand

FRGNQ_V_001_005_009 , 2017  

Geneviève Dreyfus-Armand aborde l'historique du partenariat entre la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) et l'association Génériques ayant permis la mise en place de projets de mémoire communs. Elle évoque également à quels nouveaux enjeux sont confrontés les organismes de conservation pour la sauvegarde de la mémoire de l'immigration. Le développement des technologies numériques modifie les procédés de communication et par extension le type de documents d'archives produit (courriels, sites web, blogs). Les institutions de conservation doivent s'adapter à ces évolutions et mettre en place des modalités de traitement spécifiques pour assurer la conservation de ces archives.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_008_video_/FRGNQ_001_005_008_poster.jpg
1 média

Discussion entre Mogniss Abdallah, Hamza Bouziri et Emmanuel Terray

FRGNQ_V_001_005_008 , 2017  

Mogniss Abdallah a abordé l'importance de conserver davantage la mémoire orale des militants. Emmanuel Terray a évoqué l'engagement de Saïd Bouziri auprès des sans-papiers. Hamza Bouziri est revenu sur les luttes en faveur des droits des ouvriers dans lesquelles Hamza et Saïd se sont impliqués, notamment à l'usine Citroën de Nanterre, ainsi que sur les grèves de la faim auxquels ils ont tous deux participé.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_007_video_/FRGNQ_001_005_007_poster.jpg
1 média

Intervention de Catherine Wihtol de Wenden

FRGNQ_V_001_005_007 , 2017  

Catherine Wihtol de Wenden revient sur la dimension citoyenne de l'engagement militant de Saïd Bouziri en faveur du développement de la démocratie en France. Elle évoque également la nécessité d'effectuer un travail de collecte des témoignages oraux de Saïd Bouziri dans un soucis de conserver à la fois ses archives écrites et orales et de retranscrire au mieux la parole de Saïd Bouziri qui se définissait comme non pas un « homme de l'écrit », mais un « homme de l'oral ».

Contexte :
Les archives de l'immigration, sources essentielles pour une histoire de la démocratie
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_006_video_/FRGNQ_001_005_006_poster.jpg
1 média

Intervention de Andrea Radouan Mounecif

FRGNQ_V_001_005_006 , 2017  

Andrea Radouan Mounecif aborde l'importance du traitement et de la conservation d'archives en lien avec l'immigration et les mouvements militants pour les droits de l'Homme. Il élargit sont propos avec l'idée selon laquelle l'ouverture des archives privées de militants pour les droits humains peut contribuer à donner un nouvel élan pour les recherches et le débat historique concernant l'Afrique noire.

Contexte :
Les archives de l'immigration, sources essentielles pour une histoire de la démocratie
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_005_video_/FRGNQ_001_005_005_poster.jpg
1 média

Intervention de Jean-Michel Belorgey

FRGNQ_V_001_005_005 , 2017  

Jean-Michel Belorgey aborde les problématiques de classement, de tri et de conservation auxquelles sont confrontés les producteurs d'archives privées. Il effectue un focus autour de l'exemple du fonds de Saïd Bouziri, composé à la fois d'archives publiques (collectifs, associations, organismes) et d'archives privées (archives personnelles de Saïd Bouziri).

Contexte :
Les archives de l'immigration, sources essentielles pour une histoire de la démocratie
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_002_video_/FRGNQ_001_005_002_poster.jpg
1 média

Présentation du fonds Saïd Bouziri par Tatiana Sagatni

FRGNQ_V_001_005_002 , 2017  

Tatiana Sagatni présente les modalités de traitement, la description, le classement et la variété typologique de documents qui composent le fonds d'archives de Saïd Bouziri. Le fonds retrace le parcours d'un homme engagé dans la lutte menée depuis les années 1960 contre toutes les formes de discriminations, les inégalités et les injustices. Il témoigne ainsi de ses engagements militants multiples : premiers engagements fondateurs au sein des Comités de soutien à la révolution palestinienne, des Comités Palestine et du Mouvement des travailleurs arabes ; Militance associative, syndicale et des droits de l'Homme, action au sein d'organismes publics : Fonds d'action sociale (FAS), Conseil national pour l'intégration des populations immigrées (CNIPI), FONDA, Ligue des droits de l'Homme (LDH), Conseil national de la vie associative (CNVA), Conseil des associations immigrées en France/en Europe (CAIF/CAIE), Troisième collectif des sans-papiers ; droits de l'Homme dans son pays d'origine, la Tunisie, et dans les associations de l'immigration tunisienne ; engagements locaux dans le quartier Barbès, Goutte d'Or, Château Rouge, Clignancourt, LDH 18e, association de quartier ; droit de vote des étrangers : du Collectif pour les droits civiques (années 1980) à la Votation citoyenne (années 2000).

Le fonds est constitué majoritairement d'un ensemble de documents issus - ou produits - dans le cadre des mouvements, collectifs et divers organismes auxquels Saïd Bouziri a participé (comités, commissions, groupes de travail). Il comprend également une part non négligeable de dossiers thématiques. Enfin, si quelques documents iconographiques sont recensés, le fonds ne comprend pas de supports audiovisuels. Une part importante du fonds - environ 3500 vues - en date des années 1970 a été numérisée et est disponible dans Odysséo.

Les archives de l'immigration, un défi pour demain. Parcours de Saïd Bouziri (1947-2009) (colloque) (collection audiovisuelle)

FRGNQ_V_001_005 , 2017  

Le colloque « Les archives de l'immigration, un défi pour demain. Parcours de Saïd Bouziri (1947-2009) » a été organisé par l'association Génériques le 19 janvier 2017 au Pavillon Carré de Baudoin à Paris. Les multiples engagements de Saïd Bouziri (fondateur du Mouvement des travailleurs arabes (MTA), du journal Sans Frontière, inspirateur de collectifs des sans-papiers, administrateur du Fond d'action sociale (FAS), du Conseil national pour l'intégration des populations immigrées (CNIPI), militant et responsable de la Ligue des droits de l'Homme (LDH), de syndicats, etc.) ont pour fondement le respect de la dignité humaine et l'accès aux droits civiques. Pour Saïd Bouziri, l'étranger, l'immigré et toute personne - au-delà de toute appartenance et de toute frontière - devaient être reconnus comme citoyens. Son itinéraire de combat était étroitement lié à la figure de l'étranger, de l'immigré confiné dans le transitoire. La préservation des traces, des mémoires et de l'histoire de l'immigration permet ainsi aux chercheurs et aux historiens d'enrichir un récit national au plus proche du réel. Ces archives contribuent aussi à éclairer sur la manière d'appréhender les migrations futures. Trois tables rondes réunissant des chercheurs, des témoins et acteurs des luttes passées et actuelles permettent d'éclairer la pertinence des angles d'engagement portés par Saïd Bouziri :

Les archives privées de l'immigration, sources essentielles pour une histoire de la démocratie ?À travers les archives de militants et de structures associatives de l'immigration, ce sont des pans entiers de l'histoire des oppositions démocratiques, bien souvent contraintes dans les pays d'origine, qui se révèlent. Comment faciliter l'exploitation et la diffusion, aussi bien dans les pays d'accueil que d'origine, de ces sources primordiales pour une écriture de l'Histoire ?

Comment archiver aujourd'hui ? La conservation de l'histoire et des mémoires de l'immigration ainsi que des luttes et mobilisations était importante pour Saïd Bouziri comme en atteste la création de l'association Génériques en 1987. Alors que le flot d'informations s'est développé exponentiellement depuis la fin du XXe siècle avec le développement des TIC et d'Internet, comment penser aujourd'hui la conservation et la transmission des luttes et mobilisations actuelles ?

À travers les archives, comment faire sens pour les défis actuels ? Investi dans la défense des droits des immigrés et dans la défense plus large des droits de l'Homme, Saïd Bouziri aura tenté de créer des ponts entre ces combats. Comment les archives peuvent, à l'heure actuelle, être mobilisées pour être motrices de mobilisations et permettre de revivifier le lien social ?

L'ensemble des présentations sont mises en ligne dans cet inventaire.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_003/FRGNQ_V_001_003_036_video_/FRGNQ_V_001_003_036_poster.jpg
1 média

Le patrimoine de l'immigration : un patrimoine pour qui ?

FRGNQ_V_001_003_036 , 2012  

Le 28 février 1989 est inaugurée au musée d'histoire de Marseille l'exposition «  France des étrangers, France des libertés  : presse et communautés dans l'histoire nationale ». Portée par Génériques, une jeune association regroupant des militants, des journalistes et des chercheurs, et soutenue par les pouvoirs publics et différents partenaires du monde de la recherche, l'exposition raconte l'histoire de la presse publiée par les étrangers en France depuis 1830. L'objectif de cette exposition, d'après ses organisateurs, est de faire connaître et de partager avec un large public la longue histoire de l'immigration et la participation des étrangers à la vie culturelle, syndicale, associative et politique française. Plusieurs conférences et débats ouverts au public accompagnent l'exposition. Au programme de ces conférences, auxquelles participent des spécialistes  de l'immigration, la réussite scolaire des enfants d'immigrés ou l'intégration des immigrés. »

Extrait du texte de Louisa Zanoun