/img/picture-not-found.svg
1 média

Pour que l'asile reste un droit. / Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Paris, FranceMouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples[-Entre 1990 et 2000]

5106 , [-Entre 1990 et 2000]  

Loi Pasqua: contre le droit d'asile. Pour que l'asile reste un droit. Coup d'arrêt à l'exclusion. Non à la loi Pasqua !

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 1990-1999
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_010/FRGNQ_V_001_010_021_video_/FRGNQ_V_001_010_021_poster.jpg
1 média

Présentation de Françoise Dumont

FRGNQ_V_001_010_021 , 2017  

Ces trente dernières années, les pouvoirs publics ont-ils considérés les associations comme de véritables acteurs ? Françoise Dumont interroge la mise en concurrence des associations par le biais des appels d'offre. Elle évoque également les conséquences qu'ont les coupes budgétaires sur le fonctionnement des associations.

Contexte :
(Re)penser la dynamique. Quelle relation entre monde associatif et pouvoirs publics pour demain ?
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_038/FRGNQ_PH_002_038_219_jpg_/0_0.jpg
1 média

Rimitti

1960-1990  

Saâdia Bedief alias Cheikha Remitti est née le 8 mai 1923 à Tessala, près de Sidi-Bel-Abbès dans la région oranaise en Algérie. Orpheline très jeune, elle rejoint adolescente une troupe de musiciens nomades, les Hamdachis. Elle mène alors une vie d'artiste itinérante, chantant et dansant, animant à la façon de la chanson bédouine les fêtes patronales.

Elle se lance dans la chanson dans les années 40. Sa rencontre avec Cheikh Mohamed ould Ennems, éminent joueur de gasba avec qui elle se met en ménage, est déterminante. Il l'introduit dans le milieu artistique, la faisant enregistrer à Radio Alger. C'est de cette époque qu'elle tient son surnom Rimitti de l'expression "remettez-nous à boire !". Son premier enregistrement date de 1952 chez Pathé Marconi , mais elle connaît son premier succès en 1954 avec Charrak Gattà (déchire, lacère), chanson sulfureuse dans laquelle ses contemporains voient une attaque contre le tabou de la virginité. Chantant l'amour, la femme, l'alcool, le plaisir charnel, la liberté, le féminisme, elle provoque les moralistes et subit après l'indépendance de l'Algérie la censure du FLN. Elle chante comme les hommes, dans le style bédouin, accompagnée de flûte gasba et de tambour guellal. Elle y ajoute un langage cru des meddahates, groupes de musique algériens composés uniquement de femmes qui animait les mariages, baptêmes, et veillées religieuses, mélange aux sources de la musique raï.

Elle émigre à Paris en 1979, où elle anime les soirées dans des cafés communautaires. Elle se produit notamment au festival Raï de Bobigny en 1986. Auteur de plus de 200 chansons, elle est pour les chanteurs de la génération des « Chebs », « la Mère du raï », bien qu'elle leur ai reproché maintes fois de « piller » son répertoire. Elle compte dans ce dernier des titres comme "La Camel" ou "Dabri" devenus des classiques du genre.

Emprunte de modernisme, elle introduit une instrumentation moderne dans ses compositions, la juxtaposant aux bases traditionnelles. Elle connaît le succès aux débuts années 90. En 1994, l'album Sidi Mansour produit à Paris et Los Angeles sur lequel collaborent Robert Fripp, guitariste de King Crimson, et Flea, bassiste des Red Hot Chili Peppers marque son « tournant électrique ». Artiste internationalement reconnue, elle se produit sur tous les continents. En 2000, elle obtient le Grand prix du Disque de l'Académie Charles Cros. Elle continue d'enregistrer des albums et de se produire sur scène jusqu'à un âge très avancé. Son dernier album N'ta Goudami sort en 2005. Elle s'éteint le 15 mai 2006, quelques jours après son concert au Zénith de Paris, dans le cadre du "Festival 100% Raï", aux côtés notamment du chanteur Khaled. Après une cérémonie au cimetière musulman de Bobigny, son corps est rapatrié à Oran où elle est inhumée.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5349_jpg_/0_0.jpg
1 média

Concert de solidarité. Contre les expulsions ! Un logement décent pour tous ! / Permanences anti-expulsion (PAE). ParisPermanences anti-expulsion (PAE), Sans date.Sans date

5349  

Racisme, insécurité, peur, chauvinisme à droite et à gauche sont des arguments électoraux.

Attention à la banalisation du racisme!

S'indigner, s'abstenir, ça ne suffit pas.

Engagement anti raciste pour l'unité des différentes communautés historiques et nationales.

[...]

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > Non datées

FAS, audit de l'AMF : rapport résultant de la mission de contrôle / évaluation menée par le FAS auprès de l'AMF (mai 1992). FAS, audit de l'AMF : compte rendu de réunion et correspondance relatifs au lancement du programme d'audit (2001), rapport d'audit et note de synthèse résultant de la mission de contrôle confiée au cabinet Ernst & Young (2001), observations de l'AMF sur le rapport d'audit (2001).

B19 , 1992-2001  
Contexte :
Administration et organisation > Fonctionnement

AMF. - Réunion des instances dirigeantes (Assemblée générale, Conseil d'administration) : rapport moral, rapport d'activités, rapport d'activités rédigés dans le cadre du FAS, état financier, documents de réflexion, état des lieux (1994-2001). Publications : communiqués de l'AMF (1996-1997, 2000). Documentation reçue : formulaire, brochure, lettre d'information, rapport de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) (1999-2001).

A1 bis , 1994-2001  
Contexte :
Administration et organisation > Réunions et documents statutaires
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5258_jpg_/0_0.jpg
1 média

Contre l'Europe forteresse / Section carrément anti Le Pen (SCALP). ParisSection carrément anti Le Pen (SCALP)1999

5258 , 1999  

Contre le sommet libéral européen et le G8.

29 mai 1999 tous à Cologne.

Contre l'Europe forteresse. Fermeture des centres de rétention. Régularisation de tous les sans-papiers. Abrogation de la convention Schengen.

Liberté de circulation et d'installation. Partageons la richesse, pas la misère. [...]

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > 1990-1999
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5652_1_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Halte aux tentatives de sabotage de notre lutte / Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève. Paris : Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève, 17 avril 1977. La Nouvelle

FRGNQ_A_5652 , dimanche 17 avril 1977  

Foyers Sonacotra en grève

Halte aux tentatives de sabotage de notre lutte !

Le 31 mars dernier, trois centrales syndicales, la CGT, la CFDT et FO se proclamant de la façon la plus opportuniste, "seuls défenseurs des intérêts des résidents Sonacotra" engagent, en-dehors du Comité de coordination et des milliers de résidents des foyers en grève, des négociations avec la direction de la Sonacotra. [...]

Vive le comité de coordination des foyers Sonacotra en grève !

A bas les manoeuvres opportunistes !

[...]

Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève

56, rue de la Fontaine-au-roi-Paris-11

17 AVRIL 1977

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_V_001_009_006_video_/FRGNQ_V_001_009_006_poster.jpg
1 média

Présentation de la compagnie Ca e La par Graça Dos Santos

FRGNQ_V_001_009_006 , 2017  

Graça Dos Santos présente le travail effectué par la compagnie Ca e La - « ca e la », comme une idée d'aller-retour, sans avoir d'endroit où pouvoir se fixer. La compagnie, fondée dans les années 1980, a évolué progressivement vers le théâtre corporel en utilisant le mime et le masque, pour abolir les problèmes de compréhension de langues. Elle se fait connaître notamment avec des pièces comme Le cul entre deux chaises et Sud express.

Production du CLAP archivées : bulletin de liaison/lettre du CLAP (1993-1998), brochure/plaquette, journal du Concours d'écritures (1997-1998), méthodologie référentiel, enquête sur les pratiques culturelles dans les rapports intercommunautaires de quartier (1991), enquête en IDF sur les actions de formation générale à dominante linguistique (1987), revues et catalogues (1979-1990).

123 , 1979-1998  
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5244_jpg_/0_0.jpg
1 média

La campagne Justice en banlieue. / Mouvement de l'immigration et des banlieues (MIB).Paris, FranceMouvement de l'immigration et des banlieues (MIB) (Paris, France), [Entre 1990 et 2011].[1990]-[2011]

5244 , [1990]-[2011]  

La campagne Justice en banlieue. Bavures policières, crimes impunis, chômage programmé, logement précaire, 17 oct. 1961 enterré, cités à l'abandon, justice raciste, double peine (prison + expulsion), contrôle au faciès, drogue : victimes oubliées.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Violences policières et répression > 1990-1999

"Lieux et mémoire de l'immigration en France" : préparation du livre pour la collection des éditions Autrement et de la contribution de AS pour cette publication, "Un lieu pour mémoire et mémoire d'un lieu : le bidonville de Nanterre" (1993), correspondance et articles des autres auteurs. CEMM (Centre d'études sur les mouvements migratoires maghrébins, Oujda, Maroc) : publications (1993-1994).

168 , 1993-1994  
Contexte :
Cartons jaunes et oranges

Rencontres internationales

F76 , 1947-1951  

[…] rencontres internationales de la jeunesse franco-allemande, correspondance, notes des participants (1947) ; circulaire du bureau de la Culture populaire (21 février) ; organisation des rencontres de jeunesse franco-allemande de l'été 1949 ; UNESCO, rencontres internationales en France (1950-1951).

Contexte :
Commissariat général à l'Éducation générale et aux Sports
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5296_jpg_/0_0.jpg
1 média

Contre la politique génocidaire du Sri Lanka / Comité de coordination tamoul. ParisComité de coordination Tamoul, [200- ?].[200-?]

5296 , [200-?]  

Contre la politique génocidaire du Sri Lanka et les 60 ans de l'anéantissement de la civilisation tamoule, il faut agir ensemble contre les terrorismes d'état! Le peuple tamoul veut la paix, une paix basée sur

Vérité - Justice - Humanité

Soutenez-nous contre l'oppression de l'état sri lankais!

Contexte :
Libérations politiques > Asie > Sri Lanka
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_044/FRGNQ_PH_002_044_225_jpg_/0_0.jpg
1 média

Kamel Hamadi

1960-1990  

Né le 22 décembre 1936 à Aït Daoud (ex-Michelet en Grande Kabylie), Kamel Hamadi, de son vrai nom Larbi Zeggane, est l'un des plus grands auteurs-compositeurs-interprètes de l'immigration algérienne en France.

A la fin des années 40, cet ancien tailleur voit sa vie bouleversée par sa rencontre avec Slimane Azem, maître de la chanson kabyle, qui lui donne « envie de chanter ». Il commence par écrire des poèmes : au fil des rencontres, il sera recruté par Radio Alger qu'il intègre à l'age de 17 ans. Da Kamel enregistre de nombreuses opérettes, ainsi que plusieurs émissions enfantines. Il y fera la connaissance de Noura sa future épouse qui deviendra l'une des plus grandes chanteuses algériennes, régulièrement accompagnée de l'orchestre de Mustapha Skandrani. Ils feront tous les deux le voyage pour Paris en 1959 à l'occasion d'une série d'enregistrements pour la maison de disque Teppaz.

Il développe sa carrière en France. Il travaille pour Pathé Marconi et avec El Habib, il collabore aux plus belles chansons de son épouse. Ce duo d'auteurs compositeurs est à l'origine de Ya Rabi Sidi, (Oh mon Dieu) adaptation d'une chanson traditionnelle sur le départ d'un fils pour la France. Il s'est mis au service de nombreux chanteurs maghrébins, dont Karim Tahar, Saloua ou Hadj M'hamed El Anka. Kamel Hamadi a surtout écrit des chansons kabyles pour son épouse en poursuivant lui-même une carrière de chanteur. Ses thèmes de prédilection sont la vie quotidienne des Algériens, les chansons d'amour ou même l'exil. Ainsi, il chantera en duo, avec d'autres égéries de l'immigration comme Hnifa (Yidem Yidem, 1951), ou Cheikh Nordine.

Les chansons de son répertoire portant sur l'ghorba (l'exil) sont nombreuses : El hak bel Rekba (L'Argent du voyage), Ya Ghorba (L'Exil), ou Rouh Rouhal (Pars, que Dieu te facilite l'exil) chante la nostalgie, la séparation mais aussi les difficultés pour immigrer en France. Son travail de poète et de mélodiste contribue grandement à l'obtention par Noura du premier disque d'or d'une chanteuse algérienne en France (1 million d'exemplaires chez Pathé Marconi) en 1971. Celui qui a plus de 500 chansons à son répertoire vit aujourd'hui, comme toujours entre la France et l'Algérie. 

Sources : Extrait de la biographie de Kamel Hamadi par Naïma Yahi

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_V_001_009_011_video_/FRGNQ_V_001_009_011_poster.jpg
1 média

Conclusion du colloque par Graça Dos Santos

FRGNQ_V_001_009_011 , 2017  

Graça Dos Santos conclue le colloque sur la pertinence du théâtre comme vecteur de prise de parole permettant un dialogue, un partage et une transmission de mémoire sur cette « double absence » évoquée par certains participants pour exprimer leur sentiment d'appartenance et de non-appartenance à deux pays différents.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5656_jpg_/0_0.jpg
1 média

Meeting anti-raciste national / Permanences Anti-Expulsion. Paris : Permanences Anti Expulsion, s.d.. 22 rue d'Annam 75020 Paris. Imprimerie Édit 71

FRGNQ_A_5656  

samedi 20 mars à 14h30 salle de la mutualité rue saint-victor Paris 5e

Meeting anti-raciste national

antiracisme du p.s. = anti-racisme de façade

régularisation de tous les immigrés sans-papiers

brisons le consensus raciste !

pour une société anti-raciste

Les permanences anti-expulsions

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants / Cimade (Paris, France) . 46 bd des Batignolles 75017 Paris [s.n.][s.n.], Sans date.Sans date

5432  

Vous voulez participer à la vie citoyenne, vous engager, vous avez du temps, un peu, beaucoup....

La CIMADE recherche des bénévoles pour soutenir les migrants et les réfugiés

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants.

Contacts:

CIMADE Ile-de-France Champagne

46 bd des Batignolles 75017 Paris

Tél: 01.40.08.05.34 (du mardi au jeudi)

Email: poste-idf@cimade.org

Plus d'informations sur le site : www.cimade.org

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > Non datées

« Gare centrale » de Youssef Chahine présenté par Ciné-Campus – Utopia Pontoise avec, en ouverture, le groupe Mahfoud Inemlayen proposé par l'ACBVO (s.d.) [tract].

Sans date  
Contexte :
Publications de l'Association de Culture Berbère du Val d'Oise > Tracts, plaquettes, articles et revue relatives aux manifestations organisées par l'association (avec ou sans le concours de partenaires)
/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5102_jpg_/0_0.jpg
1 média

Moi je dis , il faut plus de communisme ! / Mouvement Jeunes communistes de France (MJCF).Paris, FranceMouvement Jeunes communistes de France (MJCF) (Paris, France)2002

5102 , 2002  

Je suis né en France, je vais voter et mes parents, eux, n'ont pas ce droit. Pour le droit de vote des résidents étrangers. Contre les discriminations, moi je dis , il faut plus de communisme ! Présidentielle 2002. Robert Hue.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > 2000-2010
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_031/FRGNQ_PH_002_031_203_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Taleb Rabah

1960-1990  

Taleb Rabah est né à Tzit en Kabylie en 1930. Fils de paysan, il émigre en France au début des années 1950 et travaille comme ouvrier dans une usine sidérurgique de Moselle. Il rejoint le FLN et s'installe à Paris au début de la guerre d'Algérie. A 22 ans, il participe à un radio crochet pour la radio AKA, dont Fraid Ali, directeur artistique, et dirige une émission sur les chanteurs amateurs. Il est alors repéré et enregistre son premier disque chez Barclay. Pendant cette période, suivant la veine nationaliste arabe, il tourne dans les galas de Bahia Farah. Il rentre au pays après l'indépendance et intègre la Radiodiffusion-télévision algérienne (RTA). Il s'affirme dans le genre qui lui et propre: chanteur "classique" de la chanson kabyle. Il inaugure la chanson kabyle solo avec guitare en se libérant du carcan orchestral. Il accorde au texte un intérêt majeur et est reconnu autant comme poète que comme chanteur par ces textes où l'ironie sociale l'emporte sur la morale.

Avava rabi akyarham (Paix à ton âme, père), lfouk zith d'ilmasbah (La chandelle n'a plus d'huile), mathachfam (Vous souvenez vous) et tnadigh ahazahriw (Je cherche ma chance) figurent parmi les chansons les plus connues de son répertoire. Il a inspiré des chanteurs comme Idir ou Aït Menguellet.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_4956_jpg_/0_0.jpg
1 média

Pour la diversité, pour les droits de l'Homme, contre les discriminations. 2006-2007

4956 , 2006-2007  

Pour la diversité, pour les droits de l'Homme, contre les discriminations. Participez à la campagne 2006-2007 """"Tous différents, tous égaux"""" . www.tousdifferentstousegaux.fr/ Avec la participation du ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du logement

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Contre le racisme > 2000-2009