/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_010/FRGNQ_V_001_010_024_video_/FRGNQ_V_001_010_024_poster.jpg
1 média

Clôture par Catherine Wihtol de Wenden

FRGNQ_V_001_010_024 , 2017  

Catherine Wihtol de Wenden conclue la rencontre « Monde associatif et intégration sociale, quelles dynamiques entre société civile et pouvoirs publics ? » articulée autour de deux questionnements :

Comment interroger, voir réinterroger la notion d'intégration?Comment les politiques publiques et les associations ont œuvré ou non sur cette question?
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_010/FRGNQ_V_001_010_008_video_/FRGNQ_V_001_010_008_poster.jpg
1 média

Échanges avec la salle

FRGNQ_V_001_010_008 , 2017  

Le public réagit aux interventions de la table-ronde en interrogeant les intervenants sur les thématiques suivantes :

Conduite de la politique d'intégration par les pouvoirs publics ;Débat sur la notion de « méfiance » des pouvoirs publics envers le monde associatif ;Tendance du secteur associatif à se positionner en prestataire de services ;Discussion autour de la notion d'intégration.
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_001_V_009_003_video_/FRGNQ_001_V_009_003_poster.jpg
1 média

Présentation de la troupe Al-Assifa (Mouvement des travailleurs arabes) par Hédi Akkari

FRGNQ_V_001_009_003 , 2017  

Hédi Akkari évoque les conditions de création de la troupe Al-Assifa en abordant notamment le besoin d'utiliser un vecteur culturel comme le théâtre pour aborder la question des souffrances des travailleurs maghrébins en France dans les années 1970.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_V_001_009_009_video_/FRGNQ_V_001_009_009_poster.jpg
1 média

Présentation du Théâtre de la Mer par Frédérique Fuzibet

FRGNQ_V_001_009_009 , 2017  

Frédérique Fuzibet présente les actions menées par le Théâtre de la Mer. Elle évoque également les enjeux de la reconnaissance progressive du théâtre immigré comme un processus artistique à part entière, déconnecté du pur champ militant et social. Le théâtre immigré à fait l'objet d'un véritable combat pour une reconnaissance à occuper l'espace symbolique de la scène dans le courant de la seconde moitié du XXe siècle.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_005/FRGNQ_001_005_011_video_/FRGNQ_001_005_011_poster.jpg
1 média

Intervention de Françoise Blum

FRGNQ_V_001_005_011 , 2017  

Françoise Blum aborde la question des enjeux liés à la numérisation des documents d'archives. Ce procédé permet une valorisation beaucoup plus large des documents (portails, expositions virtuelles) et favorise l'accessibilité. Il pose néanmoins des difficultés spécifiques liées notamment à la gestion des droits et à la conservation. Françoise Blum évoque également la nécessité de travailler sur l'archivage du nativement numérique en s'interrogeant notamment sur la variété des supports de communication existant (réseaux sociaux, applications, site web, chaînes vidéo...).

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_V_001_009_002_video_/FRGNQ_V_001_009_002_poster.jpg
1 média

Présentation du Théâtre El Halaqa par Smaïne Idri

FRGNQ_V_001_009_002 , 2017  

Smaïne Idri présente le travail effectué par le Théâtre El Halaqa. La compagnie présente des scénettes inspirées des conditions de vie des travailleurs immigrés dans différents lieux publics. Après chaque scène, le public est invité à débattre sur les thématiques abordées pendant le spectacle.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_V_001_009_004_video_/FRGNQ_V_001_009_004_poster.jpg
1 média

Échanges entre Jeanne Le Gallic et les participants

FRGNQ_V_001_009_004 , 2017  

Jeanne Le Gallic pose les questions suivantes aux participants :

Peut-on considérer que le théâtre immigré est un théâtre de propagande, à comprendre au sens de « qui crée l'agitation politique » ?Comment sont effectués les choix de langue - arabe dialectal notamment ?Comment s'opèrent les choix artistiques ?
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_009/FRGNQ_V_001_009_001_video_/FRGNQ_V_001_009_001_poster.jpg
1 média

Ouverture de la journée par Driss El Yazami et Ramzi Tadros

FRGNQ_V_001_009_001 , 2017  

Frédérique Fuzibet, Ramzi Tadros et Driss El Yazami ouvrent le colloque. Frédérique Fuzibet présente le Théâtre de la Mer et leurs différents projets. Ramzi Tadros présente l'action théâtrale de la population immigrée comme une prise de parole permettant de lever le rideau sur des réalités occultées afin de faire évoluer le regard porté sur l'immigration. Driss El Yazami évoque quant à lui la nécessité de revisiter l'histoire de l'immigration par l'action culturelle afin de mieux rendre compte de sa richesse.

/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_010/FRGNQ_V_001_010_003_video_/FRGNQ_V_001_010_003_poster.jpg
1 média

Retour sur 30 ans d'actions de Génériques

FRGNQ_V_001_010_003 , 2017  

Driss El Yazami revient sur l'histoire de l'association Génériques, créée en 1987 par un groupe de militants, dont une partie ont participé à la création des journaux Sans Frontière et Baraka de 1979 à 1987. Dès le départ, l'association a pour vocation à promouvoir la préservation, la sauvegarde et la valorisation de l'histoire de l'immigration en France, tout un se situant à la croisée de différents réseaux, qu'ils soient universitaires, institutionnels, associatifs et culturels. Driss El Yazami revient sur cinq actions emblématiques menées par l'association :

L'exposition « France des étrangers, France des libertés - Presse et communautés dans l'Histoire nationale », retraçant deux siècles d'histoire des journaux créés par les diverses communautés immigrées (1989).L'exposition « Au miroir de l'Autre » retraçant une histoire comparative des migrations entre la France et l'Allemagne (années 1990).La création de la revue Migrance, revue consacrée à l'histoire de l'immigration en France et dans le monde (1993).La création du guide des sources Les étrangers en France - Guide des sources d'archives publiques et privées XIXe-XXe siècles, 1999 (tomes I, II et III) et 2005 (tome IV).La participation au projet de création de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration dans les années 1990 aboutissant à la création officielle de la Cité le 8 juillet 2004.
/medias/customer_28/videos et audios/FRGNQ_V_001_010/FRGNQ_V_001_010_001_video_/FRGNQ_V_001_010_001_poster.jpg
1 média

Ouverture

FRGNQ_V_001_010_001 , 2017  

Françoise Banat-Berger revient sur le partenariat effectué entre les Archives de France et l'association Génériques dont sont issus une partie des projets portés par l'association comme le guide des sources Les étrangers en France - Guide des sources d'archives publiques et privées XIXe-XXe siècles, 1999 (tomes I, II et III) et 2005 (tome IV) ainsi que la signature d'une convention-cadre accompagnant le dépôt de fonds d'archives privées relatifs à l'immigration aux Archives nationales. Françoise Banat-Berger lit un message adressé par Jacques Toubon, Défenseur des droits, absent de cette rencontre : « Génériques est pour moi depuis quinze ans, un compagnon du combat que je mène pour la reconnaissance de l'immigration dans l'histoire de la France et de la construction multiple de notre pays comme une république qui embrasse à égalité tous ses enfants quelles que soient leurs origines [...] ».

Corinne Bord souligne l'importance du partenariat entre le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) et Génériques. Elle présente les actions menées par le CGET et rappelle que la politique de la ville fête ses quarante années d'existence. Nadir Sidhoum prend ensuite la parole pour présenter le fil conducteur de la rencontre « Monde associatif et intégration sociale, quelles dynamiques entre société civile et pouvoirs publics ? ». Il cite notamment un extrait du témoignage de Saïd Bouziri, président de Génériques de 1988 à 2009 : « [...] Les archives de militants et de structures associatives de l'immigration sont des pans entiers de l'Histoire des oppositions démocratiques, qui se révèle bien souvent contrainte dans le pays d'origine. Comment faciliter l'exploitation et la diffusion, aussi bien dans les pays d'accueil que dans les pays d'origine de ces sources primordiales pour une écriture de l'Histoire ? ».