Fonds Auguste Labouret et École de Pont-Aven

 

Série J (Documents entrés par voie extraordinaire), sous-série 125 J.

Dans le répertoire numérique, Chantal Daniel précise : «les articles 16 à 38 sont essentiellement consacrés à l'école de Pont-Aven et comportent des dossiers sur les principaux artistes qui l'ont illustrée».

Dossiers : Giovanni Leonardi* (1874-1956) ; Verkade* (1868-1946) ; Jones et Raught*, peintres américains ; Hélène Schjerfbeck*, peintre finlandais ; Van Gogh* (extrait de lettres à son frère Théo et à Émile Bernard).

[Ce fonds contient également une documentation générale sur les Nabis. Voir aussi, dans le fonds 54 J (dossiers de clients de maître Dambrine, notaire à Pont-Aven), les registres d'hôtes et d'hôtesses à Pont-Aven et les lettres de clients demandant à acquérir ou à louer une propriété dans la région de Pont-Aven. D'autres part, plusieurs ouvrages et catalogues d'exposition publiés donnent des précisions utiles sur la localisation de documents relatifs à l'école de Pont-Aven et à ses peintres, notamment étrangers (musées, bibliothèques, fonds privés, etc.).]

Contexte :
Travaux historiques et collections > Érudits, historiens et collectionneurs

Préfecture d'Ille-et-Vilaine

 

Série M (Administration générale et économie) : sous-série 1 M (administration générale du département), sous-série 4 M (police), sous-série 5 M (santé publique et hygiène), sous-série 6 M (population), sous-série 8 M (commerce), sous-série 10 M (travail et main-d'œuvre). – Série Mba (Expositions). – Série R (affaires militaires, organismes en temps de guerre) : sous-série 1 R (préparation militaire et recrutement de l'armée), sous-série 2 R (organisation de l'armée), sous-série 4 R (garde nationale et autres corps spéciaux), sous-série 6 R, sous-série 7 R (marine et garde-côtes), sous-série 8 R (occupation de la France par les armées ennemies), sous-série 9 R (prisonniers de guerre ennemis). – Série T (Enseignement, affaires culturelles et sports) : sous-série 2 T (imprimerie, librairie, presse), sous-série 4 T (affaires culturelles). – Série Y (Établissements pénitentiaires) : sous-série 1 Y (fonds de la préfecture). – Série W (archives contemporaines) : versements 4, 31, 131, 134, 320, 326, 327, 502, 503, 508, 510, 518, 1002, 1133, 1164, 1571, 1572 et 1577 W (cabinet du préfet) ; versements 1, 3, 18, 32, 44, 78, 239, 265, 318, 500, 514, 516, 1031, 1066, 1426 à 1429, 1594 et 1595 W (1ère division) ; versements 15, 30, 35 et 39 W (4e division).

Contexte :
Pouvoirs, administrations et établissements locaux > Départements > Administrations préfectorales

Union générale des étudiants de Tunisie (UGET)

1963-1979  

L'Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) est fondée à Paris lors du congrès de l'AEMNAF des 10-13 juillet 1953. Influencée par le parti au pouvoir après l'indépendance et, notamment, après la création de l'Université de Tunis, en 1959, et le développement du mouvement étudiant national, elle est victime d'ingérence par le biais des représentants du pouvoir au sein de la Commission administrative qui dissout la section de Paris (XIe congrès, 1963). L'UGET ne retrouve une véritable indépendance qu'en 1969, suite à l'agitation estudiantine.

Suite à la mobilisation de février 1972 et de son congrès extraordinaire tenu à l'Université de Tunis du 3 au 5 février 1972, le syndicat étudiant voit se créer des Comités d'action et de lutte (CAL) en Tunisie mais également à Paris (le 8 février), Grenoble et Bruxelles.

En 1972-1973 la base de l'UGET crée des Comités universitaires provisoires (CUP). La section provisoire de Paris est très active et relaie régulièrement les actions de l'UGET tunisienne.

Par ailleurs, dès 1975, le Comité de section provisoire (CSP) appelle à reconstituer la section de Paris au moment où le parti au pouvoir tente d'organiser un nouveau Congrès extraordinaire qui n'aura lieu qu'en 1978.

Contexte :
Les organisations étudiantes

« Les rois berbères », conférence-débat organisée par l'ACBVO en l'honneur au passage à la nouvelle année berbère (2952e) et animées par Moh Cherbi, professeur de kabyle, spécialiste de la littérature kabyle et chroniqueur littéraire sur Beur FM et Thierry Destot, écrivain [gazette « La Région de Pontoise », mercredi 16 janvier 2001, p. 7].

2001  
Contexte :
Publications de l'Association de Culture Berbère du Val d'Oise > Tracts, plaquettes, articles et revue relatives aux manifestations organisées par l'association (avec ou sans le concours de partenaires)

Iran libération / Union des associations des étudiants musulmans iraniens à l'étranger sympathisants des modjahedines du peuple d'Iran. Paris1982-1993

1982-1993  

BDIC : F P 4290 { n° 18, 20-37, 39-45 (1982) ; n° 49-57, 61-65, 67-99 (1983) ; n° 100-120,122-147 (1984) ; n° 148-170, 172-191 (1985) ; n° 192-209 (1986) }

BnF, site François-Mitterrand : Rez de jardin - Magasin - 4-O2-2764 { n° 1-n°19 (1982) } et FOL-O2-2764 { n° 20, 1982-1993 (nov.) }

Contexte :
1981-1990 > 1982
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_141-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
1 média

Affiche dénonçant l'habitat insalubre - rue Ordener

2007  

Cette affiche a été posée par le « Comité Action Logement » qui est une association de soutien et de défense des personnes mal-logées, expulsables ou sans logis. Cette association aide les familles dans leurs démarches administratives, fait du signalement aux autorités compétentes, organise des luttes collectives pour le relogement des familles. Le C. A. L. est soutenu financièrement par la Fondation Abbé Pierre.

Là-bas si j'y suis

1990-2012  

Magazine quotidien d'actualités présenté par le journaliste Daniel Mermet. L'émission propose des reportages de société qui touchent à l'actualité locale, nationale et internationale. Elle se veut engagée et se présente comme une émission qui donne la parole à ceux qui ne l'ont pas. Au début de chaque émission sont diffusés sur le répondeur de l'émission des messages des auditeurs, invités à témoigner sur leurs situations et à réagir sur les émissions précédentes. Chaque mois, des journalistes du mensuel Le Monde diplomatique participent à l'émission et présentent leurs articles.

Sur l'immigration en particulier, on trouve des sujets variés tels que le quotidien des travailleurs migrants africains en France (1993), la question de l'immigration à Calais, point de départ des migrants pour l'Angleterre (2000), celle sur l'Islam de France (sept émissions en 2003) ou encore les réfugiés clandestins à Mayotte (sept émissions en 2006). L'émission fait intervenir des personnalités liées à l'immigration comme l'historien Gérard Noiriel, Nicolas Sarkozy, l'écrivain François Cavanna ou encore la militante Monique Hervo.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_010_201/FRGNQ_PH_010_214-BorderMaker_jpg_/0_0.jpg
4 médias

Le Bois Dormoy - Cité de La Chapelle

2013  

Le Bois Dormoy est un « espace vert » en friche avec une végétation abondante, des parcelles cultivées, des arbres de grandes dimensions. Cet espace insolite en plein cœur de la ville fait partie des « jardins partagés ». Son utilisation est gérée depuis plusieurs années par une association d'habitants au profit des familles, des écoles du quartier. Le Bois Dormoy cessera prochainement son activité pour laisser place à la construction d'une crèche et d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées.

/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_011_049_jpg_/0_0.jpg
6 médias

Projet photographique «Passage, des chemins vers l'autre» au quartier «La Planoise» de Besançon

2008  

Ces photographies viennent illustrer le projet "d'auto-embellissement accompagné" du quartier de la Planoise de Besançon, porté par la Mission Habitat de l'Association Julienne Javel les années 2007 et 2008. Il s'agit de permettre aux habitants d'agir sur leur cadre de vie en participant aux chantiers d'embellissement de leur quartier. Ce projet s'adresse à des personnes défavorisées et isolées, en difficultés économiques et sociales. Il permet aux participants de se remettre en activité et de collaborer étroitement avec d'autres habitants. Au travers de ces chantiers, il s'agit de redonner aux habitants une estime positive de leurs compétences et de favoriser autonomie et solidarité.

Contexte :
Foyers, bidonvilles, cités