Événements

 

Cette sous-série contient des dossiers concernant plusieurs évènements dont Mustapha Idbihi a participé à la mise en place.

Contexte :
Carrière en tant qu'agent d'artistes et organisateur de spectacles

Actualités et culture berbères / Association de culture berbère (ACB). 1997-9999

1997-9999  

Tiddukla Magazine devient Actualités et Culture Berbères en 1997. Dans son premier éditorial, la ligne de la revue est définie de la manière suivante : « [si] ce titre affiche fortement sa singularité berbère, il ne doit pas pour autant être interprété comme l'expression d'un repli. A l'heure où règne une certaine confusion des repères et valeurs, l'expérience enseigne qu'il est important de ne pas rompre la chaîne de la transmission. En revanche n'ignorons pas, en ces temps de déréliction sociale et d'isolement (parfois même revendiqué !) combien l'affirmation de spécificités culturelles, identitaires ou autres doit impérativement se doubler du rappel, du renforcement de ce qui relie chacun à un ensemble plus vaste : communauté nationale, européenne ou autre ».

Chaque numéro met en avant un dossier abordant une question sociale, politique, culturelle ou historique liée à l'immigration berbère et maghrébine en France ou à la situation des Berbères dans les pays du Maghreb. Ces dossiers sont souvent liés à un évènement organisé précédemment par l'ACB (débat, colloque, rencontre...). Des articles sont consacrés plus généralement à l'art et la culture berbère et maghrébine (langue, traditions, chansons, cinéma...) : à partir du numéro 32/33, la rubrique lire, écouter, voir est plus spécifiquement consacrée aux sorties littéraires, musicales, théâtrales et cinématographiques. Enfin ce périodique annonce et rend compte des activités de l'ACB.

Travail allemand (TA) (1941-1943)

1941-1943  

Le Travail allemand (TA) est une organisation mise en place en 1941 par la Main d'œuvre immigrée (MOI) et le Parti communiste français (PCF) ayant pour objectif de s'infiltrer dans l'administration et les forces de l'ordre allemandes afin de renseigner la Résistance. Ce mouvement est dirigé par Arthur London, qui arrêté en 1942, sera remplacé par Otto Niebergall. Le TA regroupe principalement des Autrichiens, des Juifs germanophones originaires des pays d'Europe de l'Est et des militants allemands présents sur le territoire français. A ses débuts, son champ d'action se déploie en zone nord, puis se développe ensuite en 1942 en zone sud. A partir de juillet 1943, les missions du TA sont reprises et développées par d'autres organisations comme le Comité national pour l'Allemagne libre (CALPO).

Vie des structures associatives successives

1971-2000  

La première AEFTI semble avoir adopté les structurations des syndicats suivant une organisation spatiale par section locale, comité départemental et comité régional avec, en transversale, des commissions thématiques.

En 1981 est créée une structure régionale de l'AEFTI (AEFTI Ile-de-France). Le statut de l'échelon nationale ne nous est pas apparu clairement.

En 1983 apparaît l'AEFTI 75, encore en activité aujourd'hui, à côté d'une structure fédérale. L'AEFTI régionale a alors disparu.

Chaque association connaît au moins un bureau et une assemblée générale.

Alfieri, Charles Emmanuel

 
France -- 1799-1804 (Consulat) ; France -- 1814-1830 (Restauration) ; Diplomatie ; Militaire ; Politique

Les organisations politiques

1963-1979  

C'est en 1963, au moment où est interdit l'historique Parti communiste tunisien (PCT), que le Groupe d'études et d'action socialiste tunisien (GEAST), plus connu sous le nom de sa revuePerspectives, est créé à Paris par des militants de la gauche progressiste opposée au parti unique instauré par Habib Bourguiba. Résolument internationaliste et révolutionnaire, ce groupe influence toute l'opposition tunisienne par ses débats, cherchant une voie entre trotskisme, nationalisme arabe et marxisme-léninisme.

En 1968, l'une des publications du GEAST consacrée à laLa question palestinienne dans ses rapports avec le développement de la lutte révolutionnaire en Tunisie, connue sous le nom de “ Brochure jaune ”, marque un moment fort de la réflexion. Celle-ci propose, déjà à l'époque, la coexistence de deux États palestinien et israélien, ce qui provoque de graves dissensions à l'origine de la constitution de nouveaux groupes : An-Nidhal (La Lutte), dès 1969, et le Mouvement démocratique de masse (MDM).

En 1971, le mouvement Amel Tounsi (Travailleur tunisien) se crée en reprenant le nom du journal édité par le Groupe Perspectives. En 1973, ce mouvement rompt avec les membres historiques de Perspectives et devient l'Organisation du travailleur tunisien (OTT).

Plus tard, sur une base anti-trotskiste, se sont constitués le Cercle marxiste léniniste tunisien (CMLT) et le Groupe marxiste léniniste tunisien (GMLT) qui tentèrent une réunification au travers de la revueEch-choola.

Le Mouvement d'unité populaire (MUP) fut créé, quant à lui, à la suite de l'emprisonnement de Ben Salah en 1974.

Messieurs les jurés

1978-1986  

Série judiciaire qui propose la retransmission fidèle d'un procès aux assisses d'une affaire fictive. On suit la présentation de l'affaire, des victimes et des accusés, des témoins, les plaidoiries de l'avocat général et de la défense, les délibérations du jury et enfin le verdict de la cour. Les membres du jury sont interprétés par des téléspectateurs. On s'intéresse tout particulièrement ici à l'affaire Lizant-Marrillet (1978) qui revient sur l'agression d'un étudiant noir immigré par trois jeunes hommes blancs autour d'une histoire de vente de voiture. L'affaire prend une tournure sociale sur fond de débat sur le racisme. Même constat pour l'affaire Kerzaz (1986) qui revient sur le meurtre d'un chômeur français par un jeune mécanicien né en France de parents algériens. La victime et l'accusé étaient amis. Bientôt le procès dévie sur le racisme en France et les relations franco-algériennes.

Contexte :
Télévision > a011428670378pXgb82

Fonctionnement

27 mars-10 mai 1979  

Ce dossier contient divers documents relatifs au fonctionnement de l'association. Il s'agit notamment de contrats avec des artistes. Dans le cadre du second festival de l'AFTPE en 1979.

Contexte :
Carrière en tant qu'agent d'artistes et organisateur de spectacles > Associatif > AFTPE (Association pour la diffusion en France des folklores traditionnels des pays étrangers)