/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5424_jpg_/0_0.jpg
1 média

Vigilance contre les rafles et contrôles anti-immigrés / Permanences anti-expulsion (PAE). ParisPermanences anti-expulsion (PAE)[-Entre 1960 et 1984]

5424 , [-Entre 1960 et 1984]  

Vigilance contre les rafles et contrôles anti-immigrés

Unité anti raciste pour la protection des sans-papiers et des résidents non officiels des foyers. Pour le respect et l'unité du peuple multinational.

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Droits > Sans dates

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants / Cimade (Paris, France) . 46 bd des Batignolles 75017 Paris [s.n.][s.n.], Sans date.Sans date

5432  

Vous voulez participer à la vie citoyenne, vous engager, vous avez du temps, un peu, beaucoup....

La CIMADE recherche des bénévoles pour soutenir les migrants et les réfugiés

Accueillir, écouter, accompagner, témoigner, soutenir les droits des migrants.

Contacts:

CIMADE Ile-de-France Champagne

46 bd des Batignolles 75017 Paris

Tél: 01.40.08.05.34 (du mardi au jeudi)

Email: poste-idf@cimade.org

Plus d'informations sur le site : www.cimade.org

Contexte :
Immigration > Campagnes militantes et citoyennes > Autres > Non datées

* Version dact. Du n°spécial de Migrants Créteil réalisé par Abrida (article d'AS sur les grandes tendances de l'évolution de l'émigration et de l'immigration en France). * Les locataires des foyers-hôtels : documents statistiques de la Cofrenca. * Étude de Mireille Ginesy-Galano sur les foyers-hôtels de la Sonacotra, ms. * Article de Bernard Viala sur « les associations d'immigrés dans le contexte colonial ».

218 , Sans date  
Contexte :
Cartons jaunes et oranges
/medias/customer_28/photos/FRGNQ_PH_002_017/FRGNQ_PH_002_017_103_jpg_/0_0.jpg
1 média

Khlifi Ahmed

1960-1990  

De son vrai nom Ahmed Abbas Ben Aïssa, Khelifi ou Khlifi Ahmed né en 1921 en Algérie. Neveu du chanteur Hadj Benkhelifa, il est le plus célèbre des chanteurs des genres « Bedoui» et « Aï-aï » algérien. Sous la tutelle de son oncle il enregistre son premier disque à Paris à l'âge de treize ans. Il interprète alors des poèmes « Melhuon » (poésie populaire) de grands auteurs comme Aïssa Ben Allal. De retour en Algérie, il effectue des tours de chants et psalmodie le Coran lors de fêtes privées. Il est alors remarqué par le directeur de Radio Alger qui lui confie en 1947 la direction de l'orchestre bédouin de la radio. Au début des années 1950, il devient le fer de lance de la tradition orale des hommes du désert en se spécialisant dans le genre « Aï-aï », renommé en Algérie comme dans les milieux immigrés français. Il chante la beauté du désert Et haouel ya kaf Kerdada (Déplace-toi Ô mont de Kerdada), mais aussi l'exil Kalamni oun kalmik fi telephon (Appelle-moi et je t'appellerai au téléphone). Il reçoit en 1967 le prix de la chanson populaire algérienne et met un terme à sa carrière en 1989.

/medias/customer_28/affiches/FRGNQ_A_5652_1_jpg_/0_0.jpg
2 médias

Halte aux tentatives de sabotage de notre lutte / Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève. Paris : Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève, 17 avril 1977. La Nouvelle

FRGNQ_A_5652 , dimanche 17 avril 1977  

Foyers Sonacotra en grève

Halte aux tentatives de sabotage de notre lutte !

Le 31 mars dernier, trois centrales syndicales, la CGT, la CFDT et FO se proclamant de la façon la plus opportuniste, "seuls défenseurs des intérêts des résidents Sonacotra" engagent, en-dehors du Comité de coordination et des milliers de résidents des foyers en grève, des négociations avec la direction de la Sonacotra. [...]

Vive le comité de coordination des foyers Sonacotra en grève !

A bas les manoeuvres opportunistes !

[...]

Comité de coordination des foyers Sonacotra en grève

56, rue de la Fontaine-au-roi-Paris-11

17 AVRIL 1977